La viande fraiche ne l'est pas tant que cela

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (74)

Commentaire supprimé Vu comme ça, tu as raison désolé

a écrit : Houlaaa... attention danger sur ce coup là. Les végans vont nous dire que non seulement nous mangeons du cadavre, mais qu'en plus il est "faisandé". Et en plus ils auront raison pour le coup :)
Bon JLSD, mais ça ne m'a pas motivé jusque-là pour changer d'alimentation. Mais à la réflexion
et dit comme ça c'est vrai ! Je mange du cadavre faisandé :) Afficher tout
Aïe aïe, c'est tellement facile de se moquer des vegans quand la seule et unique raison pour laquelle on tue tout ces animaux c'est: "j'aime la viande et je vous [email protected]&";∆".

a écrit : Oui merci de la précision, effectivement cela aurait pu être rajouté. Ce qui l'est moins je trouve, c'est la durée de 12 jours sur carcasse alors que à l'achat de viande découpée par le boucher, elle dure 3 ou 4 jours au frigo avant de s'abîmer. Ça dépend des conditions de stockage, certains bouchers la font vieillir jusqu’à 45 jours. Ce qui est impossible dans ton frigo.

a écrit : Sachant que 10 à 12 jours est un strict minimum. On parle de maturation quand on attend encore davantage et la viande continue à s'améliorer pendant plus d'un mois. Certains bouchers se sont fait une spécialité de proposer de la viande maturée et ça vaut le coup d'essayer ! Comme en Angleterre si je dis pas de bêtise où la viande est légèrement oxydée, commence à sentir le faisandé et le gras, au lieu de sa blancheur française, vire déjà au jaune. C’est semble-t-il un processus culinaire typique outre manche...

a écrit : Aïe aïe, c'est tellement facile de se moquer des vegans quand la seule et unique raison pour laquelle on tue tout ces animaux c'est: "j'aime la viande et je vous [email protected]&";∆". 1) Je me moque aussi des "carnistes", et dans tous les cas assez gentiment... 2) Je mange de la viande et "je n'emm.... personne". J'en mange parce que, comme tous mes ancêtres depuis la naissance de l'Humanité, je suis un omnivore, c'est comme ça... Mais peut-être que si tu le prends sur ce ton, si tu cherches à me prendre la tête avec tes convictions en essayant de me culpabiliser, peut-être alors, bien que je sois un garçon gentil et poli, pourrais-je me laisser aller à un moins gentil : "mange ce que tu veux mais lâche-moi la grappe". Peut-être :)
Mais ce n'était pas ton intention, n'est-ce pas ?

a écrit : Houlaaa... attention danger sur ce coup là. Les végans vont nous dire que non seulement nous mangeons du cadavre, mais qu'en plus il est "faisandé". Et en plus ils auront raison pour le coup :)
Bon JLSD, mais ça ne m'a pas motivé jusque-là pour changer d'alimentation. Mais à la réflexion
et dit comme ça c'est vrai ! Je mange du cadavre faisandé :) Afficher tout
Les vegans mangent (et moi aussi étant omnivore) des cadavres de végétaux fanés. À chacun son cadavre !

a écrit : Houlaaa... attention danger sur ce coup là. Les végans vont nous dire que non seulement nous mangeons du cadavre, mais qu'en plus il est "faisandé". Et en plus ils auront raison pour le coup :)
Bon JLSD, mais ça ne m'a pas motivé jusque-là pour changer d'alimentation. Mais à la réflexion
et dit comme ça c'est vrai ! Je mange du cadavre faisandé :) Afficher tout
La bonne remarque de boulet, ou comment cibler un groupe de personnes pour choper des likes !

a écrit : 1) Je me moque aussi des "carnistes", et dans tous les cas assez gentiment... 2) Je mange de la viande et "je n'emm.... personne". J'en mange parce que, comme tous mes ancêtres depuis la naissance de l'Humanité, je suis un omnivore, c'est comme ça... Mais peut-être que si tu le prends sur ce ton, si tu cherches à me prendre la tête avec tes convictions en essayant de me culpabiliser, peut-être alors, bien que je sois un garçon gentil et poli, pourrais-je me laisser aller à un moins gentil : "mange ce que tu veux mais lâche-moi la grappe". Peut-être :)
Mais ce n'était pas ton intention, n'est-ce pas ?
Afficher tout
Pardon j'ai été un peu trop incisif en te prêtant des idées que tu n'a pas.

Celà dit, l'appel a l'ancienneté n'est pas un argument valable. On peut le démontrer par l'absurde : "l'humain tue des humains depuis l'aube des temps donc je peux tuer mon prochain". Ou alors: "l'homme soumet la femme depuis toujours donc je peux soumettre la mienne". Etc. Qu'en penses tu?

J'affirme une chose: la seule raison pour laquelle, dans notre pays, les gens mangent de la viande, c'est parce qu'ils aiment ça et font passer leur plaisir au delà des considérations telles que la souffrance animale ou l'écologie.

Mais je ne les juge pas, chacun vis avec ses propres choix.

a écrit : Le principal but est de réduire l'acidité de la viande. Qui est presque immangeable sans ces 2 à 4 semaines de chambre froide Je ne suis pas d'accord avec cette anecdote.
Je suis chevilleur, soit grossiste en viande. Je fournis les grandes surfaces et boucheries traditionnels. Donc je pense avoir quelques connaissances sur le sujet.
Et aujourd'hui la législation impose 2 jours de frigo obligatoire pour faire baisser le PH des bêtes.
Elles sont tous de suite après commercialisable et commercialisé.
Et pour dementir cette anecdote en grande partie il faut savoir que beaucoup de bouchers veulent des bêtes fraîches (moins d'une semaine de tuerie) qu'ils vont ou non faire maturer.
Les chaînes de grandes surfaces imposent dans leurs cahiers des charges un conditionnement avant 5 jours après l abattage.
Une bête fraîches pourra très bien être découpé sans soucis.
Et la tendrete de la viande dépendra pour beaucoup de la race de la bete, son âge, sa nourriture.
La maturation permettant ensuite au fibre de se libérer plus.
Je prefere largement une viande maturé.
Mais les durées donné dans l'anecdote sont loin d'être la norme...

a écrit : Je ne suis pas d'accord avec cette anecdote.
Je suis chevilleur, soit grossiste en viande. Je fournis les grandes surfaces et boucheries traditionnels. Donc je pense avoir quelques connaissances sur le sujet.
Et aujourd'hui la législation impose 2 jours de frigo obligatoire pour faire baisser le P
H des bêtes.
Elles sont tous de suite après commercialisable et commercialisé.
Et pour dementir cette anecdote en grande partie il faut savoir que beaucoup de bouchers veulent des bêtes fraîches (moins d'une semaine de tuerie) qu'ils vont ou non faire maturer.
Les chaînes de grandes surfaces imposent dans leurs cahiers des charges un conditionnement avant 5 jours après l abattage.
Une bête fraîches pourra très bien être découpé sans soucis.
Et la tendrete de la viande dépendra pour beaucoup de la race de la bete, son âge, sa nourriture.
La maturation permettant ensuite au fibre de se libérer plus.
Je prefere largement une viande maturé.
Mais les durées donné dans l'anecdote sont loin d'être la norme...
Afficher tout
L’anecdote et les sources parlent de boucherie. Pour les grandes surfaces je ne sais pas et du coup merci pour la précision si jamais les cahiers des charge sont différents.

L’anecdote parle de la non immédiateté de la découpe comme on pourrait le croire. Ensuite le environ 12 jours peut varier entre 6 et 40 j’imagine.

a écrit : Aïe aïe, c'est tellement facile de se moquer des vegans quand la seule et unique raison pour laquelle on tue tout ces animaux c'est: "j'aime la viande et je vous [email protected]&";∆". En même temps c’est pour ça qu’on élève les animaux, pour les manger. Sinon ça fait belle lurette que veaux, vaches, cochons auraient disparu ou seraient en voie de disparition puisqu’ils ne servent à rien et sont dans le bas de la chaine alimentaire...
On est omnivore, on mange de la viande depuis toujours, autant on comprend qu’on puisse réduire sa consommation de viande mais j’vois pas pourquoi on arrêterait d’en manger. Et la culture des amandes qui utilise des millions de litres d’eau en bousillant toutes les autres cultures en californie, ils l’oublient ça les vegan...

a écrit : En même temps c’est pour ça qu’on élève les animaux, pour les manger. Sinon ça fait belle lurette que veaux, vaches, cochons auraient disparu ou seraient en voie de disparition puisqu’ils ne servent à rien et sont dans le bas de la chaine alimentaire...
On est omnivore, on mange de la viande depuis toujours, auta
nt on comprend qu’on puisse réduire sa consommation de viande mais j’vois pas pourquoi on arrêterait d’en manger. Et la culture des amandes qui utilise des millions de litres d’eau en bousillant toutes les autres cultures en californie, ils l’oublient ça les vegan... Afficher tout
Je ne suis ni vegan ni végétarien mais j’ai toujours trouvé que élever des bêtes et les nourrir de céréales était stupide. Les nourrir de fourrage ou les faire pâturer, cela me va mais notre modèle aujourd’hui basé sur le cereale est stupide. Ces tonnes de céréales pourraient nourrir directement des humains et jusqu’à preuve du contraire les vaches mangent de l’herbe et pas nous.
Filer 160kg de céréales pour produire 10 kilos de viande c’est aussi débile qu’extraire un baril de pétrole avec 10 barils d’énergie dépensée.
Donc le contre argument de la culture des amandes me paraît bancale.

Durant quelques heures, apres l'abattage, la viande est tendre. Ensuite, intervient la rigor mortis. Il faudra environ 4j à l'acide lactique contenu dans les muscles pour disséqué les fibres musculaires et la rendre de nouveau tendre. C'est pour celà que, en general la viande arrive en magasin 5j apres l'abattage. La tendreté optimale est obtenu au bout de 30j de maturation (racissement), plus de 30j, cest juste une histoire de gout.
Source: experiences professionnelle et mes cours de boucherie ( du moins ce que je m'en souviens^^)
P.S.: j'ai pas fait gaffe a l'orthographe, vous m'excuserez.

a écrit : Pardon j'ai été un peu trop incisif en te prêtant des idées que tu n'a pas.

Celà dit, l'appel a l'ancienneté n'est pas un argument valable. On peut le démontrer par l'absurde : "l'humain tue des humains depuis l'aube des temps donc je peux tuer mon prochain"
;. Ou alors: "l'homme soumet la femme depuis toujours donc je peux soumettre la mienne". Etc. Qu'en penses tu?

J'affirme une chose: la seule raison pour laquelle, dans notre pays, les gens mangent de la viande, c'est parce qu'ils aiment ça et font passer leur plaisir au delà des considérations telles que la souffrance animale ou l'écologie.

Mais je ne les juge pas, chacun vis avec ses propres choix.
Afficher tout
Bon, c'est bien on se parle correctement :) Du coup ça devient intéressant !
Tu as raison de me parler des habitudes et coutumes des "Hommes" ; très parlants tes exemples de la condition féminine et des "tueries" humaines... Ca me parle d'autant plus que, sûrement comme toi, je n'aime pas les discours tel "je le fais parce que les anciens le faisaient, c'est la coutume"... Combien d'exactions commises en ce nom à l'encontre des animaux notamment.
Mais pour en revenir à ce dont on parlait, il y a quand même une grande différence. Les coutumes, etc, émanent de conditions "intellectuelles", culturelles, voire parfois religieuses pour ton exemple des femmes. L'humanité est devenue ce qu'elle est, comme tu la décrits, mais si l'homme avait été moins con, peut-être aurait-il fait autrement. Malheureusement il est con (nous sommes cons !) et on vit avec en essayant parfois d'améliorer les choses.
Alors que pour la nourriture, c'est notre structure même, nos gènes, qui déterminent notre condition d'omnivore, donc de mangeur de viande opportuniste : notre denture, notre système digestif, notre besoin de protéines, etc... Néanderthal ne se posait pas de question de digestion quand il partait chasser le mamouth ; mais peut-être que déjà, le soir, il ramenait sa femme à la grotte en la tirant par les cheveux et avec un gourdin si elle rechignait : déjà con quoi :)
Bref, je vois là une différence fondamentale avec tes exemples, pour répondre à ta question.

Pour en revenir à l'anecdote, samedi dernier, le 23 février, j'ai mangé une entrecôte d'une bête abattu le 23 décembre.
Le boucher du coin possède une petite réserve de viande mâturé, c'est un régal, mais je ne suis pas sûr que la viande était meilleur que le mois d'avant. Je ne sais quel est la limite de la maturation pour une viande.
2 mois ça me paraît déjà beaucoup, la viande était pourtant magnifique et délicieuse.

a écrit : Lorsque que l’animal a été abattu, ont laisse les carcasses dans les chambres froides afin que le sang s’écoule dans les vibres des muscles ( par gravité ), ce qui permet d’avoir une viande tendre à travailler et à déguster, le sang c’est la tendreté
Sources: je suis loucherbem ( boucher )
Ça au moins c’est une précision légitime ,compte tenu de ton métier . Ça change de ceux qui sont nés avant leur père ...!

a écrit : Je ne suis ni vegan ni végétarien mais j’ai toujours trouvé que élever des bêtes et les nourrir de céréales était stupide. Les nourrir de fourrage ou les faire pâturer, cela me va mais notre modèle aujourd’hui basé sur le cereale est stupide. Ces tonnes de céréales pourraient nourrir directement des humains et jusqu’à preuve du contraire les vaches mangent de l’herbe et pas nous.
Filer 160kg de céréales pour produire 10 kilos de viande c’est aussi débile qu’extraire un baril de pétrole avec 10 barils d’énergie dépensée.
Donc le contre argument de la culture des amandes me paraît bancale.
Afficher tout
Je suis omnivore, (et pas prêt d’en changer) mais C’est pas faux ce (ton)raisonnement .

a écrit : Je ne suis ni vegan ni végétarien mais j’ai toujours trouvé que élever des bêtes et les nourrir de céréales était stupide. Les nourrir de fourrage ou les faire pâturer, cela me va mais notre modèle aujourd’hui basé sur le cereale est stupide. Ces tonnes de céréales pourraient nourrir directement des humains et jusqu’à preuve du contraire les vaches mangent de l’herbe et pas nous.
Filer 160kg de céréales pour produire 10 kilos de viande c’est aussi débile qu’extraire un baril de pétrole avec 10 barils d’énergie dépensée.
Donc le contre argument de la culture des amandes me paraît bancale.
Afficher tout
J’ai lu un article très intéressant récemment qui disait que cet argument est faux : on ne nourrit pas les animaux avec des céréales consommables par les Hommes. C’est des déchets impropres à la consommation humaine. Donc ça ne change pas grand chose.

a écrit : J’ai lu un article très intéressant récemment qui disait que cet argument est faux : on ne nourrit pas les animaux avec des céréales consommables par les Hommes. C’est des déchets impropres à la consommation humaine. Donc ça ne change pas grand chose. Et pourtant si. Cela dit, on ne nourrit pas les animaux d'élevage QUE avec des céréales (toutes les céréales sont consommables par les humains) sauf la volaille, et encore, mais on leur en donne un peu, en hiver, pendant la gestation et l'allaitement, où en complément d'une alimentation trop faible (chèvres en semi-liberté par exemple)
Après, pour la méga-industrie de l'élevage, ils ne se gênent pas pour leur donner n'importequoi pour les faire grossir plus vite mais ces pratiques ont tendance à diminuer et sont très encadrées en Europe.

Le fait est que si on donnais aux bovins uniquement des céréales, ça ne marcherait pas, ils tomberaient malades, comme si nous, nous ne mangions QUE de la viande. ^^

Pour l'anecdote, JLSD, et il y a une petite explication à cette histoire de maturation/faisandage, nous, humains, comme dit dans un commentaire plus haut, sommes des omnivores opportunistes à la base. On mange effectivement de la viande depuis toujours mais de manière occasionnelle car nous ne sommes pas des chasseurs. Nous n'avons pas de crocs ni de griffes. La viande consommée avant que l'on invente les armes (lance, arc, fusil à lunette) était constituée de... charognes agrémentée d'insectes et autres bidules faciles à attraper. Notre système digestif n'est pas adapté à de la viande trop fraîche, et c'est facile à prouver, essayez de manger un steak cru d'une bête tuée le jour même, c'est un peu comme abuser d'une bonne raclette! ^^

a écrit : Bon, c'est bien on se parle correctement :) Du coup ça devient intéressant !
Tu as raison de me parler des habitudes et coutumes des "Hommes" ; très parlants tes exemples de la condition féminine et des "tueries" humaines... Ca me parle d'autant plus que, sûrement comme toi, je n
9;aime pas les discours tel "je le fais parce que les anciens le faisaient, c'est la coutume"... Combien d'exactions commises en ce nom à l'encontre des animaux notamment.
Mais pour en revenir à ce dont on parlait, il y a quand même une grande différence. Les coutumes, etc, émanent de conditions "intellectuelles", culturelles, voire parfois religieuses pour ton exemple des femmes. L'humanité est devenue ce qu'elle est, comme tu la décrits, mais si l'homme avait été moins con, peut-être aurait-il fait autrement. Malheureusement il est con (nous sommes cons !) et on vit avec en essayant parfois d'améliorer les choses.
Alors que pour la nourriture, c'est notre structure même, nos gènes, qui déterminent notre condition d'omnivore, donc de mangeur de viande opportuniste : notre denture, notre système digestif, notre besoin de protéines, etc... Néanderthal ne se posait pas de question de digestion quand il partait chasser le mamouth ; mais peut-être que déjà, le soir, il ramenait sa femme à la grotte en la tirant par les cheveux et avec un gourdin si elle rechignait : déjà con quoi :)
Bref, je vois là une différence fondamentale avec tes exemples, pour répondre à ta question.
Afficher tout
J'ai surement mal choisi mes exemples effectivement. C'était seulement pour mais en avant la faiblesse de l'argument.

Pour ce qui est de "l'humain est fait pour manger de la viande, c'est dans son ADN" et bien oui, c'est vrai. La nature a sélectionné les humains opportunistes et omnivores.

Mais qu'en est-il de la morale ? Le sélection naturelle s'en fou de la moralité, elle sélectionne juste les mieux équipés pour survivre.

Dans le monde actuel, manger de la viande n'est plus un besoin vital. Et nous sommes dotés d'empathie, d'intelligence et d'un t'as d'outils moraux qui font tenir nos sociétés debout.

Et bien, en vertus de ces attributs, je postule que continuer a manger de la viande est immoral.

Je pense toujours qu'il n'y a pas d'argument, dans notre société, autre que: "j'aime la viande" qui puisse justifier la consommation de viande.
Tout autre argument sert juste à se voiler la face, pour continuer à vivre avec ce choix. Je le sais bien, je l'ai longtemps fait.