Que faire face à un ours ?

Proposé par
le

Si un jour vous vous retrouvez face à un ours, il ne faut pas s'enfuir en courant. Il vous prendrait pour une proie, vous attaquerait et vous rattraperait probablement puisque les ours peuvent courir jusqu'à 50km/h. La méthode la plus appropriée consiste à lui faire face, paraître le plus grand possible et s'éloigner calmement en marche arrière pour paraître dangereux sans sembler agressif. Si l'ours charge, il ne faut pas bouger (plus facile à dire qu'à faire) car cela est généralement du bluff.


Tous les commentaires (93)

a écrit : Le Bieber Bashing devient saoulant à force ... J'suis pas fan mais faut savoir reconnaître le talent, le gamin savait quand même jouer plusieurs instruments à l'âge ou certains d'entre vous ne savaient même pas parler ... C'est une vraie anecdote..

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Très sympa ce moyen mnémotechnique :)
Par contre, si j'ai bien compris, contre un ours polaire, on est foutu, ou il faut se mettre à courir ?
Ben l'ours polaire est le plus gros predateur terrestre et tes ni impressionnant ni "physique" comparé lui. Concretement si t'essais de te faire gros ça l'epate pas et il te mange, si tessai de courir il vas plus vite que toi donc pareil..
Sauf si t'as une arme suffisamment puissante pour l'abattre avant qu'il tapproche (jpense ton 9mm vas falloir bien viser entre les 2 yeux pour reussir a l'allonger.. ), ben s'il a envie de te manger il te mange et tu peux rien y faire..

Posté le

android

(8)

Répondre

Désolé mais après avoir regardé "The Revenant" ya pas moyen que je reste statique et imposant face à un ours...
Au mieux l'odeur de "ma peur" le fera fuir.

Moralité : mangez des haricots et du choux avant toute randonnée en montagne

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Éternel débat de la cohabitation de l'Homme et du monde animal sauvage... Sur le principe de fond je suis d'accord avec toi, mais je vais me faire "l'avocat du diable" car en toute chose la modération doit être de mise.
Traiter de "demeuré" un homme qui défend son travail, sa vi
e, son troupeau, me paraît un brin excessif... il n'a pas les mêmes priorités que toi, qui ne vit pas ce qu'il vit ; tes priorités à toi (code du travail, 35h, que sais-je...) pourraient très bien lui paraître aussi bien dérisoires ; et il pourrait être aussi excessif envers toi, que tu l'es dans ton post envers lui...
Si un jour tu te ballades dans les Pyrénées et que ton enfant est attaqué par un ours, peut-être que alors, concerné directement, tu changeras tes idées très arrêtées sur le sujet. "Chacun est prophète chez lui"...
Encore une fois je te comprends très bien et approuve globalement ce que tu dis... Mais ce "fusil" n'a pas qu'une seule lunette.
Afficher tout
J'ai peut être été un peu insultant dans mes mots, sous le coup de l'émotion. Ce qui ne sert à rien, j'en conviens.

Maintenant c'est exagéré de parler de sa "survie".
C'est une question de chiffre d'affaire, et de plaisir perso. ça n'à rien à voir.

Si un con décide d'abattre quelques brebis de temps en temps, l'éleveur ira se plaindre, et s'il décide (j'insiste sur le mot) d'aller le flinguer à coup de fusil, on le collera en tôle et je pense que personne ici ne verra d'objection à le qualifier de psychopathe.

Ce mec a -choisi- d'aller flinguer l'ours plutôt que d'utiliser d'autres recours. (Comme porter plainte contre ceux qui l'ont réintroduit)
C'est un comportement criminel, et bourrin. Favorisé par trop de "compréhension".
Il faudrait aussi arrêter d'avaler des couleuvres sur ces comportements.

Ça doit vraiment être une situation angoissante

a écrit : Merde on a éteints les ours des Pyrénées pour pouvoir bouffer quelques brebis de plus ? >_<

On va leur dire quoi à nos enfants ? Quand ils nous reprocherons d'avoir éradiqué toutes les espèces de leurs histoires.
Qu'il faut comprendre, le mec avait besoin de sentir sa petite jouissanc
e personnelle. Et "sauver" une ou deux brebis qu'on trucides par centaines de milliers chaque années pour les bouffer.

On leur rembourse leurs bêtes, et il devraient se sentir honoré d'avoir contribué à nourrir une espèce en voie de disparition.

S'il y a un problème, c'est surtout que ces crétins n'arrivent pas à résister à la tentation de massacrer un ours pour se sentir de grands chasseurs, ces deumeurés profond.
Les brebis, c'est des prétextes.

On devrait exproprier de tous leur troupeau & terres les bergers qui décident de se faire plaisir sous ce prétexte bidon.
Ça calmerai leur furie sanguinaire à ces psychopathes.
>_<
Afficher tout
C'est à dire que pour manger une brebis, l'ours en éventre une cinquantaine, ou au moins tout ce qu'il trouve à proximité... c'est comme une fouine dans un poulailler, qui tue toutes les poules alors qu'elle vient voler les œufs, mais tant que "ça" bouge, le massacre.continue
Quand un ours attaque une brebis, il massacre le troupeau, et les animaux qui s''enfuient sont souvent si gravement blessés qu'il faut les euthanasier.
Nos anciens ont tout fait pour se protéger des ours et des loups, et des mecs bien au chaud à Bruxelles, aidés par des Bobos à l’abri du périph, réintroduisent des animaux dangereux pour l'homme (et la femme et les enfants)
Drôle de société
Au fait, on trouve des fossiles de crocodiles dans les sables des rives des fleuves du nord (Aa, Somme, Authie, Oise...), faut-il les réintroduire?

a écrit : Un homme en Russie a eu la vie sauve grâce à son portable. En effet sa fille lui avait téléchargé la sonnerie de Justin bieber pour lui faire une blague : baby. Au moment où il se faisait attaquer son téléphone à sonné, ce qui a fait fuir l ours. Tain les blagues sur Justin Bieber faut arrêter c'est plus 2010

a écrit : Le Bieber Bashing devient saoulant à force ... J'suis pas fan mais faut savoir reconnaître le talent, le gamin savait quand même jouer plusieurs instruments à l'âge ou certains d'entre vous ne savaient même pas parler ... Tu as raison. Voilà pourquoi il faut mieux lui mettre du JUL.

Posté le

android

(4)

Répondre

Nous conseillons à ces personnes de toujours porter sur elles des petites clochettes sonores destinées à éviter de surprendre les ours dans leur sommeil. Nous leur conseillons aussi de toujours porter sur eux un flacon de poivre en spray destiné à être pulvérisé sur la gueule de l'animal dans le cas d'une rencontre fortuite.

Ces mêmes personnes auront tout intérêt à relever tous les signes témoignant d'une activité des Ursidés. En particulier, apprendre à reconnaître la différence entre les matières fécales des ours noirs, et celles des grizzlis :
- les crottes des ours noirs sont petites, contiennent des pépins de baies et de la fourrure d'écureuils;
- les crottes de grizzlis sont beaucoup plus grandes, contiennent des petites clochettes sonores et sentent le poivre

Posté le

android

(56)

Répondre

a écrit : Merde on a éteints les ours des Pyrénées pour pouvoir bouffer quelques brebis de plus ? >_<

On va leur dire quoi à nos enfants ? Quand ils nous reprocherons d'avoir éradiqué toutes les espèces de leurs histoires.
Qu'il faut comprendre, le mec avait besoin de sentir sa petite jouissanc
e personnelle. Et "sauver" une ou deux brebis qu'on trucides par centaines de milliers chaque années pour les bouffer.

On leur rembourse leurs bêtes, et il devraient se sentir honoré d'avoir contribué à nourrir une espèce en voie de disparition.

S'il y a un problème, c'est surtout que ces crétins n'arrivent pas à résister à la tentation de massacrer un ours pour se sentir de grands chasseurs, ces deumeurés profond.
Les brebis, c'est des prétextes.

On devrait exproprier de tous leur troupeau & terres les bergers qui décident de se faire plaisir sous ce prétexte bidon.
Ça calmerai leur furie sanguinaire à ces psychopathes.
>_<
Afficher tout
Ce genre de commentaire discrédite les défenseurs des ours et ne fait qu'accroître les tensions avec les éleveurs (qui sont apparemment tous des chasseurs sanguinaires)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Nous conseillons à ces personnes de toujours porter sur elles des petites clochettes sonores destinées à éviter de surprendre les ours dans leur sommeil. Nous leur conseillons aussi de toujours porter sur eux un flacon de poivre en spray destiné à être pulvérisé sur la gueule de l'animal dans le cas d'une rencontre fortuite.

Ces mêmes personnes auront tout intérêt à relever tous les signes témoignant d'une activité des Ursidés. En particulier, apprendre à reconnaître la différence entre les matières fécales des ours noirs, et celles des grizzlis :
- les crottes des ours noirs sont petites, contiennent des pépins de baies et de la fourrure d'écureuils;
- les crottes de grizzlis sont beaucoup plus grandes, contiennent des petites clochettes sonores et sentent le poivre
Afficher tout
Jolie chute ! :D

Posté le

android

(15)

Répondre

Merci infiniment pour cette anecdote et tous ces compléments d'information : la prochaine fois que je me ferai attaquer par un ours, je saurais mieux réagir.

Posté le

android

(3)

Répondre

J'ai appris par les Rangers de divers parcs nationaux américains que la prévention est encore la meilleure solution. Ces derniers rappellent aux randonneurs d'être vigilants envers les ours et de prendre des précautions supplémentaires pour éviter une telle rencontre.
Ils conseillent par exemple aux visiteurs des parcs de porter des clochettes sur leurs vêtements afin qu'ils produisent du bruit lors de la randonnée. Le bruit de la clochette permet aux ours de les entendre venir de loin et de ne pas être surpris par un randonneur en train de se diriger accidentellement sur eux. Cela pourrait inciter un ours à charger.

Les visiteurs devraient également porter un spray de poivre au cas où un ours serait rencontré. Pulvériser le poivre dans l'air irrite le nez sensible de l'ours et il s'enfuit.

C'est aussi une bonne idée de garder un œil sur les déjections d'ours fraîches afin que de savoir si des ours sont dans le secteur. Les gens devraient être en mesure de reconnaître la différence entre l'ours noir et le grizzly:
Les excréments d'ours noir sont plus petits et contiennent souvent des baies, des feuilles et éventuellement des morceaux de fourrure venant des proies. Les excréments de grizzly ont tendance à contenir de petites cloches et à avoir l'odeur de poivre.

a écrit : En parlant des ours, il faut savoir plusieurs choses (attention long commentaire en perspective) :

L'ours brun d'Europe était considéré autrefois comme le roi des animaux par de nombreuses peuplades en raison de sa ressemblance à l'Homme, par ses mimiques et par sa taille, et du fait qu'
;il n'a aucun réel prédateur.

C'est Charlemagne, lorsqu'il envahit la Germanie, qu'il découvrit que de nombreux villages divinisait l'ours au point qu'il surpasse le Dieu chrétien. Les rites envers ces animaux étaient généralement sanglants (le passage à l'âge adulte consistait à tuer un ours à main nu et boire son sang). On mangeait également son coeur ou son cerveau car on pensait alors s'approprier la force de l'ours ou pour "guérir" certaines maladies.

Quand Charlemagne vit ca, il demanda au pape d'envoyer des missionnaires dans ces contrées payennes pour christianniser tout ce petit monde. De plus, pour rabaisser l'ours, il fut désigner comme un soufiffre des autres animaux, et fut diabolisé : le Diable était alors montré avec un physique d'ours, la célèbre Chanson de Roland montre l'ours comme larbin du goupil (l'actuel renard), La Fontaine présentait également l'ours comme stupide et naïf etc etc.

L'ours ainsi déclassé fut remplacé par le lion, absent du territoire européen dès le Xème siècle.

Avec l'urbanisation et les guerres du XX ème siècle, l'ours a été chassé d'Europe de l'ouest au point que l'unique espèce existante aujourd'hui soit l'ours brun des balkans (entre 1750 et 1900 on recensait plus de 200 espèces d'ours brun contre une vingtaine aujourd'hui (qui ne sont que des sous espèces de l'ours brun des balkans)).

Sans tout détailler, c'est grâce à la Croatie que l'ours a pu être réhabilité grâce à plusieurs lois dés la fin de la WW2 : suppression des poisons au Zyklon, réglementation de la chasse, création de réserves nationales et naturelles, etc.

C'est d'ailleurs en Croatie, à Kuterevo, qu'un refuge pour ours orphelin a été créé en 2000. Aujourd'hui il accueille 9 ours, soit orphelins soit issus de zoos ou de cirques (où les conditions sanitaires étaient plus que déplorables pour les animaux (regardez sur YT les vidéos du zoo de Split vous comprendrez..... ), plusieurs chevaux et des poules.

Ca marche tellement bien ce refuge (gratuit, ouvert à tous et à toute heure et tout simplement magnifique) que l'UE, via le projet Life-environnement, a tenté de reproduire le même schéma en France, dans les Pyrénées. Le problème (et pas des moindres) c'est que l'UE n'a pas pensé à en parler aux pyrénéens ni à mettre en place une coexistence saine entre animaux déjà existants, les ours et les habitants, contrairement à Kuterevo.

En effet, dans ce refuge croate, une frontière naturelle fait que les bergers ne voguent pas au delà de la forêt, et que les ours, à l'inverse, ne vont pas (ou rarement) dans le village. Deuxième chose, les bergers ont une vingtaine de moutons dont ils s'occupent. Contrairement aux Pyrénées, où les bergers ont des centaines voire des milliers de bêtes. L'ours étant un animal opportuniste, voit des brebis (à manger quoi) sans défense, où le berger est trop loin pour tous les protéger en même temps, et attaque plus facilement donc. Et c'est pas les petites barrières en bois séparant la forêt des brebis qui va empêcher l'ours d'attaquer....

Cela a donc conduit à juste titre les bergers à tuer les ours (le dernier spécimen d'ours des Pyrénées a ainsi été tué par un chasseur en 2008 (dans ses eaux là) anéantissant par la même occasion la sous espèce d'ours brun des Pyrénées) ...

Enfin bref, ca aurait pu être un beau projet de la part de l'UE, mais dans l'absence de consertation avec la population ca a viré au drame....

Désolé du pavé, mais il me semblait important de rectifier certaines choses vis-à-vis de l'ours et de comprendre le pourquoi du comment dans la réinsertion de l'ours dans les Pyrénées.

Je m'arrête là (ca fait beaucoup à lire pour un lundi.... ) mais si vous avez d'autres questions, je suis là

Source :
- www.larousse.fr/encyclopedie/vie-sauvage/ours_brun/178171

- fr.m.wikipedia.org/wiki/Ours_dans_la_culture

- volontaire pendant 1 mois au refuge de Kuterevo
Afficher tout
Je conseille d'ailleurs un bon livre sur ce sujet:
Ours, histoire d'un roi déchu, de Michel Pastoureau.

a écrit : Le Bieber Bashing devient saoulant à force ... J'suis pas fan mais faut savoir reconnaître le talent, le gamin savait quand même jouer plusieurs instruments à l'âge ou certains d'entre vous ne savaient même pas parler ... Ouai mais il a vraiment une tête à claque...

a écrit : Le Bieber Bashing devient saoulant à force ... J'suis pas fan mais faut savoir reconnaître le talent, le gamin savait quand même jouer plusieurs instruments à l'âge ou certains d'entre vous ne savaient même pas parler ... Ce qui ne l'empêche pas de chanter de la daube ... ^^'

Posté le

android

(3)

Répondre

De toute façon face à un prédateur de n importe quels types : lui tourner le dos et s enfuir est toujours la plus mauvaise solution...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Éternel débat de la cohabitation de l'Homme et du monde animal sauvage... Sur le principe de fond je suis d'accord avec toi, mais je vais me faire "l'avocat du diable" car en toute chose la modération doit être de mise.
Traiter de "demeuré" un homme qui défend son travail, sa vi
e, son troupeau, me paraît un brin excessif... il n'a pas les mêmes priorités que toi, qui ne vit pas ce qu'il vit ; tes priorités à toi (code du travail, 35h, que sais-je...) pourraient très bien lui paraître aussi bien dérisoires ; et il pourrait être aussi excessif envers toi, que tu l'es dans ton post envers lui...
Si un jour tu te ballades dans les Pyrénées et que ton enfant est attaqué par un ours, peut-être que alors, concerné directement, tu changeras tes idées très arrêtées sur le sujet. "Chacun est prophète chez lui"...
Encore une fois je te comprends très bien et approuve globalement ce que tu dis... Mais ce "fusil" n'a pas qu'une seule lunette.
Afficher tout
Oui enfin ce qui est quand même étonnant, c'est qu'il n'y a autant de problème qu'en France... Ailleurs la cohabitation se passe somme toute pas trop mal, les éleveurs font garder leurs troupeau par des chiens et il y a moins de bêtes tuées... Et c'est pareil pour le loup, en Italie par exemple, il y a toujours eu des loups, ils n'ont jamais été exterminés là-bas, le problème vient bien du fait que nos bergers sont devenus fainéants et estime que leurs troupeaux devrait pouvoir se garder seuls.
Il faut aussi savoir que les "attaques de loups" sont en fait toujours reconnues en tant qu'attaque de grands canidés, on ne peut pas faire la différence entre une attaque de loups ou de chiens. Au moins la moitié des bêtes tuées soi-disant par des loups le sont en fait sûrement par des chiens car avant que des loups refassent leur apparition dans le massif central, il y avait déjà régulièrement ce genre de problème...

Posté le

android

(7)

Répondre