Le Concorde, l'avion qui s'allongeait en vol

Proposé par
le
dans

Le mythique avion supersonique Concorde avait une particularité structurelle unique pour un avion de ligne : en vol, le fuselage s'allongeait en général d'une vingtaine de centimètres. Cet allongement était en particulier visible du cockpit : il y avait un endroit où durant le vol on pouvait passer la main, chose impossible à l'arrêt.

Sous l'effet du frottement de l'air contre la carlingue de l'appareil a des vitesses supersoniques, la température du métal pouvait atteindre jusqu'à 125 degrés Celsius, la température extérieure étant seulement de -56 degrés Celsius aux altitudes utilisées. Ce réchauffement entrainait donc une expansion thermique du métal.


Tous les commentaires (65)

a écrit : Pas de source directe pour l'histoire de la main que j'ai rajouté, mais je me souviens l'avoir vu dans un reportage à la télévision sur l'appareil : le pilote passait la main à un endroit et expliquait qu'une fois à terre c'était impossible. Je confirme, c'était bien vrai.

a écrit : Travaillant dans l'aérien, un commandant de bord m'avait expliqué que l'endroit où la main passait durant le vol était entre l'arrière de son siège et la paroi du cockpit. Et une fois a l'arrêt, elle ne passait plus, le siège était presque collé à cette paroi! Après ça reste a vérifier. Entre le fond du cockpit et la console du mécanicien navigant (OMN) pour être précis, pas d'un des 2 pilotes.

a écrit : Oui biensur!!!! Ça leurs permet de pisser aussi!!! Non mais sérieux. Il sagit d'une dilatation, pas du métal qui se déchire ou se desoude. Par exemple les joints que l'on vois sur la chausse des ponts metalique. Si on peut sortir la main, la cabine n'est plus presurisée alors ça vas pas être possible je crois. Réfléchi avant de parler, il passait pas sa main dehors, alors au lieu de monter sur tes grands chevaux, relis l'anecdote...

Y avait comme un petit bruit à l'arrière. .

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Oui biensur!!!! Ça leurs permet de pisser aussi!!! Non mais sérieux. Il sagit d'une dilatation, pas du métal qui se déchire ou se desoude. Par exemple les joints que l'on vois sur la chausse des ponts metalique. Si on peut sortir la main, la cabine n'est plus presurisée alors ça vas pas être possible je crois. Suite à l'allongement du fuselage, le poste de commande du mécanicien naviguant s'écartait de la cloison séparant le cockpit de la cabine, en aucun cas le fuselage ne se déchirait...

a écrit : Oui biensur!!!! Ça leurs permet de pisser aussi!!! Non mais sérieux. Il sagit d'une dilatation, pas du métal qui se déchire ou se desoude. Par exemple les joints que l'on vois sur la chausse des ponts metalique. Si on peut sortir la main, la cabine n'est plus presurisée alors ça vas pas être possible je crois. En réalité personne n'a dit que le creux dans lequel il est possible de passer la main était un trou vers l'extérieur de l'appareil.
Il s'agirait plutôt d'un endroit du cockpit où la dilatation du métal créer un espace permettant de glisser la main (sans pour autant la sortir à l'extérieur) en plein vol ! Un peu sur le principe du ballon de baudruche

a écrit : Oui biensur!!!! Ça leurs permet de pisser aussi!!! Non mais sérieux. Il sagit d'une dilatation, pas du métal qui se déchire ou se desoude. Par exemple les joints que l'on vois sur la chausse des ponts metalique. Si on peut sortir la main, la cabine n'est plus presurisée alors ça vas pas être possible je crois. Ils ont pas dit passer la main vers l'extérieur, peut être juste entre deux parois intérieur dans le cockpit.

À cause de cette contrainte les ingénieurs ont dû concevoir un nouvel alliage d'aluminium (alu 4G) qui résiste à un allongement en plein vol. Comme ça le concorde se déformait juste, sans faire de petits trous dans la carlingue ^^.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pas de source directe pour l'histoire de la main que j'ai rajouté, mais je me souviens l'avoir vu dans un reportage à la télévision sur l'appareil : le pilote passait la main à un endroit et expliquait qu'une fois à terre c'était impossible. Tu peux voir ça au musée du Bourget il explique bien le guide ou même les panneaux, je te conseil d'y aller si tu habites pas loin c'est chouetz

a écrit : Oui biensur!!!! Ça leurs permet de pisser aussi!!! Non mais sérieux. Il sagit d'une dilatation, pas du métal qui se déchire ou se desoude. Par exemple les joints que l'on vois sur la chausse des ponts metalique. Si on peut sortir la main, la cabine n'est plus presurisée alors ça vas pas être possible je crois. On n'a jamais dit que la main se retrouvait à l'extérieur de l'appareil ...

Posté le

android

(1)

Répondre

JLSD pour l'avoir lu quelque pars dans un magasine ou journal je sais plus...
Il paraît aussi qu'il s'allongeait d'environ 30cm et que le personnel faisait péter le champagne pour avoir passé le mur du son

Edit: je crois que je l'ai vu dans le même reportage que Philippe ^^

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Vous parlez d'avion de ligne. Est-ce à dire que sur d'autres type d'avions (exemple de chasse) cette particulité existe. Sa par contre, je ne sais pas si sa doit plaire au concepteur de l'avion en question, car sa signifierait que l'avion à un gros désavantage en situation de combat ( point faible qui pourrait coûter la vie du pilote O_o)

Posté le

android

(1)

Répondre

Je ne comprend pas comment les frottement d'air peuvent faire chauffer le fuselage alors que les temperature exterieur sont negatives. Ayant déja rouler (sur piste) à près de 300km/h sous temperature positive, au contraire la carosserie etait froide en resortant alors est ce que quelqu'un pourrai éventuellement m'expliquer ce phénomène please ? :)

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Je ne comprend pas comment les frottement d'air peuvent faire chauffer le fuselage alors que les temperature exterieur sont negatives. Ayant déja rouler (sur piste) à près de 300km/h sous temperature positive, au contraire la carosserie etait froide en resortant alors est ce que quelqu'un pourrai éventuellement m'expliquer ce phénomène please ? :) Afficher tout L'effet venturi fait qu'avec la vitesse, un gaz est plus froid (d'ou ta carosserie froide) mais les frottements font qu'avec la vitesse, elle chauffe. A faible vitesses, c'est l'effet venturi qui domine, donc aux vitesse observable quotidiennement, plus l'air va vite, plus c'est froid. Mais à grandes vitesses, ce sont les frottements qui prévalent ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Vous parlez d'avion de ligne. Est-ce à dire que sur d'autres type d'avions (exemple de chasse) cette particulité existe. Pour information le concorde est aussi grand qu un 777 de Boeing (1 cm près)
Sauf que le fuselage du 777 est bien plus épaisse que celle de concorde, je n ai pas trouvé de tableaux où de graphes sur ce sujet mais je pense qu un lien entre choix du matériau, élasticité et autres sont à tenir en compte lorsqu il est en altitude. De plus dans le cas du 777 les matériaux sont différents donc le comportement et l élongation de l appareil est radicalement différent.
Pour information, concorde est optimisé pour le vol supersonique (soit très haut dans le ciel :) ).
Et pour répondre à ta question sur les avions de chasses, je pense qu ils volent trop bas pour que ce phénomène soit significatif, malgré leur grand vitesse.

a écrit : Oui biensur!!!! Ça leurs permet de pisser aussi!!! Non mais sérieux. Il sagit d'une dilatation, pas du métal qui se déchire ou se desoude. Par exemple les joints que l'on vois sur la chausse des ponts metalique. Si on peut sortir la main, la cabine n'est plus presurisée alors ça vas pas être possible je crois. Remarque,ça ne serait pas plus mal de pouvoir pisser depuis le
Cockpit ces jours çi....

a écrit : Pas de source directe pour l'histoire de la main que j'ai rajouté, mais je me souviens l'avoir vu dans un reportage à la télévision sur l'appareil : le pilote passait la main à un endroit et expliquait qu'une fois à terre c'était impossible. Merci de me faire un retour en enfance, se reportage est très vieux, et encore récemment j'y pensait.
Je suis donc pas le seul que cette histoire m'avait marqué.

Si mes souvenirs d'enfance sont bon, c'était sur TF1, aux actualités, et c'était un pilote ou copilote qui expliquait se phénomène.

a écrit : Vous parlez d'avion de ligne. Est-ce à dire que sur d'autres type d'avions (exemple de chasse) cette particulité existe. Oui, par exemple, l'avion-espion SR-71 Blackbird gane une cinquantaine de centimètres à pleine vitesse (3250 km/h).

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Oui biensur!!!! Ça leurs permet de pisser aussi!!! Non mais sérieux. Il sagit d'une dilatation, pas du métal qui se déchire ou se desoude. Par exemple les joints que l'on vois sur la chausse des ponts metalique. Si on peut sortir la main, la cabine n'est plus presurisée alors ça vas pas être possible je crois. On ne te parle pas de sortir la main de l'avion mais juste de la passer à un endroit habituellement inaccessible.