La vendetta toujours appliquée en Albanie

Proposé par
le

En Albanie et au Kosovo existe une vieille tradition, appelée la "vengeance du sang" : lors d'un meurtre, même si le tueur est arrêté et va en prison, la famille de la victime pourra tuer un membre de la famille du tueur. Cela aboutit à des situations où certaines familles vivent recluses sans jamais sortir de chez elles de peur de cette vengeance.

La "besa" peut éventuellement être accordée : il s'agit d'une parole d'honneur de la famille de la victime qui déclare qu'elle ne s'en prendra pas à certains membres de la famille du tueur (femmes ou enfants).


Tous les commentaires (231)

a écrit : "Bon chance"
Réplique culte
Sa c'est dans le 1er ;)

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Sinon il existe la Justice Cela peut engendrer une chaîne sans fin. Je tues un membre de ta famille, tu tues un membre de ma famille, alors je tues un membre de ta famille, et tu tues un membre de ma famille etc etc ...

Posté le

android

(23)

Répondre

a écrit : C'est d'ailleurs ce qui était prévu dans la législation biblique qui définissait "la loi du talion" connue pour la célèbre phrase "oeil pour oeil, dent pour dent", (mais il n'était question de tuer seulement le criminel et non les membres de sa famille). Dans le cas d'un homicide involontaire, il était prévu des villes de refuge dans lesquelles les meurtriers se cachaient pour échapper au vengeur de sang désigné par la famille de la victime. Afficher tout C'est vrai que c'est ce qui était prévu dans l'ancien testament. Mais plus dans le nouveau. ;-)

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : C'est d'ailleurs ce qui était prévu dans la législation biblique qui définissait "la loi du talion" connue pour la célèbre phrase "oeil pour oeil, dent pour dent", (mais il n'était question de tuer seulement le criminel et non les membres de sa famille). Dans le cas d'un homicide involontaire, il était prévu des villes de refuge dans lesquelles les meurtriers se cachaient pour échapper au vengeur de sang désigné par la famille de la victime. Afficher tout Cette loi divine a été imposée pour que ceux qui réclamaient justice ne châtient pas le coupable d'une peine plus grande que celle qu'il avait causée. Certains, en effet, n'hésitaient pas à exagérer le châtiment a appliquer. On retrouve ces écrits à plusieurs reprises dans l'ancien testament : Exodes, Lévitiques et Deutéronome. Manifestement, certains sont bien à côté de ce principe !

Posté le

iphone

(10)

Répondre

Deuil pour deuil, et sang pour sang. C'est la loi du bas fond.

Posté le

android

(15)

Répondre

Il me semble que la même chose existe au USA.. A verifier quand même, mais le 'système' de vengeance serais "autoriser" dans certains cas..

Posté le

android

(0)

Répondre

Perso sa ma choque pas. 1 membre d'une famille a commis un meurtre quelqu'un doit payer, c'est trop facile d'aller en prison et de sortir 5 ans plus tard tranquilou.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Perso sa ma choque pas. 1 membre d'une famille a commis un meurtre quelqu'un doit payer, c'est trop facile d'aller en prison et de sortir 5 ans plus tard tranquilou. Mmmmhhh dans ce genre de pays tu ne sors pas "5 ans plus tard tranquillou"; dejà, si tu sors, c'est plutôt pas mal :')

Posté le

android

(30)

Répondre

a écrit : Cette loi divine a été imposée pour que ceux qui réclamaient justice ne châtient pas le coupable d'une peine plus grande que celle qu'il avait causée. Certains, en effet, n'hésitaient pas à exagérer le châtiment a appliquer. On retrouve ces écrits à plusieurs reprises dans l'ancien testament : Exodes, Lévitiques et Deutéronome. Manifestement, certains sont bien à côté de ce principe ! Afficher tout borgne, édenté, vengé et cruel à son tour avec toujours sa souffrance

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : C'est vrai que c'est ce qui était prévu dans l'ancien testament. Mais plus dans le nouveau. ;-) chaîne de violence cassée. tendre l'autre joue ne veut pas forcément dire attendre et accepter la claque ;)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : L'expression "Œil pour oeil dent pour dent" reprend cette idée que la vengeance peut être légale si il y a eu un crime.

Cette expression provient de la "Loi du Talion". Cette loi incitait à la vengeance individuelle, à condition que la peine soit identique au crime commis.

De nos jours, le concept contemporain de légitime défense, qui doit être proportionnée à l’attaque, peut sembler être un héritage de la Loi du Talion dans son acception limitative.

Toutefois, il n’est pas question d’une réponse consistant en une vengeance permise mais d’un acte préventif visant à protéger la personne.
Afficher tout
l'humanité est un enfant qui grandit ou un vieillard qui meurt

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Comment peut on se permettre droit de vie ou de mort, qui plus est sur une personne qui n'y est absolument pour rien au crime qui a été commis par un autre ! la peine fait faire des bêtises

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Ce que je suis en train d'expliquer: c'est comment peut on estimer s'être "venger" en tuant quelqu'un d'autre que celui qui a commis ledit crime ? La souffrance , la famille souffre toujours plus ! Que celui qui n'est plus ! Non

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Perso sa ma choque pas. 1 membre d'une famille a commis un meurtre quelqu'un doit payer, c'est trop facile d'aller en prison et de sortir 5 ans plus tard tranquilou. C'est n'importe quoi...tu ne peut pas estimer qu'il est legitime d'occire quelqu'un sous pretexte que son frangin a defenestré le tient.j'ai un cousin que je peut pas encadrer, ben ça me ferait mal qui en ai un qui se pointe me pognarder par ce que mon chere cousin a fait une connerie. Il va de sois que je ne suis pas d'accord et que j'ai rien a voir la dedans. On ne peut pas rendre une vie volée...

Posté le

iphone

(28)

Répondre

Au Brésil dans des régions trop pauvres où ni la politique et ni la loi sont respectées il est comum, malhereusement ce type de “justice“. Surtout quand il s‘agit d‘une famille puissante dans la région. Il y a même des guerres presque séculaires entre familles. L‘État ne sait pas comment invervenir et les crimes continuem sans cesse.

Posté le

android

(12)

Répondre

Et ils ne sont pas réprimandés pour ça ? cet tradition fait elle parti de la loi ?

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : sinon ya ma belle mere Ni les femmes ni les enfants malheureusement. Quoiqu' une belle-mère. . .

Posté le

android

(6)

Répondre