L'histoire de la fabuleuse bibliothèque d'Alexandrie

Proposé par
le
dans

Dans l'Antiquité, la plus grande merveille d'Alexandrie était sa bibliothèque, qui compta jusqu'à 700 000 volumes. Tous les navires faisant escale au port devaient remettre les livres en leur possession, qui étaient recopiés puis la copie remise au navire. Des incendies l'auraient détruite en 47 av. J.-C. puis définitivement en 642, sans que l'on sache avec certitude qui en fut responsable.


Commentaires préférés (3)

c'était quand même des escrocs : on te prends ton livre et on t'en file une copie xD

Posté le

android

(274)

Répondre

Quelle somme de connaissances perdues à jamais...Quel gâchis !

Posté le

iphone

(246)

Répondre

a écrit : c'était quand même des escrocs : on te prends ton livre et on t'en file une copie xD Bof c'était une taxe portuaire comme une autre, et je pense que les commerçants préféraient s'acquitter d'un livre dont une copie (exacte et en plus neuve) leur serait restituée, plutôt que d'une taxe plus classique.
Et d'ailleurs, à cette époque tous les livres étaient des livres copiés, les presses telles qu'on les connaît de nos jours n'existaient pas. Les livres étaient des copies, réalisées par des moines (edit : savants , je me suis trompé d'époque), de manuscrits. Alors copie pour copie...

Posté le

android

(156)

Répondre


Tous les commentaires (58)

c'était quand même des escrocs : on te prends ton livre et on t'en file une copie xD

Posté le

android

(274)

Répondre

a écrit : c'était quand même des escrocs : on te prends ton livre et on t'en file une copie xD A mon avis, ca doit leur faire plaisir de partager leur connaissance pour le service du pays, de plus, ils ne repartent pas les mains libres puisqu'ils repartent avec des copies de leurs oeuvres... Ils devraient s'estimer heureux!

Posté le

iphone

(9)

Répondre

a écrit : A mon avis, ca doit leur faire plaisir de partager leur connaissance pour le service du pays, de plus, ils ne repartent pas les mains libres puisqu'ils repartent avec des copies de leurs oeuvres... Ils devraient s'estimer heureux! Oui mais c'est presque du racket ...

Posté le

android

(0)

Répondre

surement de grandes pertes pour l'humanité avec des ouvrages unique (pas les livres provenant des bateaux)

Posté le

android

(3)

Répondre

Quelle somme de connaissances perdues à jamais...Quel gâchis !

Posté le

iphone

(246)

Répondre

a écrit : c'était quand même des escrocs : on te prends ton livre et on t'en file une copie xD Bof c'était une taxe portuaire comme une autre, et je pense que les commerçants préféraient s'acquitter d'un livre dont une copie (exacte et en plus neuve) leur serait restituée, plutôt que d'une taxe plus classique.
Et d'ailleurs, à cette époque tous les livres étaient des livres copiés, les presses telles qu'on les connaît de nos jours n'existaient pas. Les livres étaient des copies, réalisées par des moines (edit : savants , je me suis trompé d'époque), de manuscrits. Alors copie pour copie...

Posté le

android

(156)

Répondre

la nouvelle bibliothèque me laisse rêveuse.

Posté le

android

(5)

Répondre

Il est dit que tous les ouvrages (les 700 000 hein) étaient traduits en grec, énormissime !!! et puis c'est pas comme si tous les ouvrages étaient saisis aux navires, la majorité étaient acquis ou prêtés et les navires qui accostaient savaient bien à quoi s'en tenir donc ... Ce qui est malheureux c'est que tout ça a été détruit !!!

Je profite de ce post pour demander aux administrateurs s'il y a possibilité de mettre les onglets "jmcmb" et "je le savais déjà" en couleurs ou en pictogramme par exemple par ce que pas mal de fois j'ai confondu les deux à la hâte !! Peut être qu'il y a d'autres dans le même cas que moi ^^

Posté le

iphone

(7)

Répondre

Pour les historiens de l'antiquité, la disparition de cette bibliothèque est l'une des pires catastrophes qu'il soit : quand on songe à la difficulté de trouver des sources pour cette période, savoir que les quelques 700 000 volumes ont été détruit dans un incendie fait mal au coeur. En terme de disparition de culture, ce serait comme si toutes les données internet venaient de disparaitre d'un seul coup...

Posté le

website

(20)

Répondre

a écrit : Il est dit que tous les ouvrages (les 700 000 hein) étaient traduits en grec, énormissime !!! et puis c'est pas comme si tous les ouvrages étaient saisis aux navires, la majorité étaient acquis ou prêtés et les navires qui accostaient savaient bien à quoi s'en tenir donc ... Ce qui est malheureux c'est que tout ça a été détruit !!!

Je profite de ce post pour demander aux administrateurs s'il y a possibilité de mettre les onglets "jmcmb" et "je le savais déjà" en couleurs ou en pictogramme par exemple par ce que pas mal de fois j'ai confondu les deux à la hâte !! Peut être qu'il y a d'autres dans le même cas que moi ^^
Afficher tout
Si tu clique sur scmb et que tu voulais cliquer sur jlsd tu n'a qu'à cliquer a nouveau sur le bon vote et sa s'inverse c'est pas plus compliquer. Source moi car sa m'ai déjà arriver aussi.

Posté le

iphone

(5)

Répondre

Sinon aujourd'hui, nous avons Internet, et ça, ca ne risque pas de bruler même si c'est parfois rempli plein de betise ^^

Posté le

iphone

(1)

Répondre

J'ai toujours entendu que c'était un sultan qui voulait chauffer son tout nouveau bain turc qui avait utilisé ces livres.. Mais à réfléchir, c'est vrai que c'est plutôt improbable..

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Pour les historiens de l'antiquité, la disparition de cette bibliothèque est l'une des pires catastrophes qu'il soit : quand on songe à la difficulté de trouver des sources pour cette période, savoir que les quelques 700 000 volumes ont été détruit dans un incendie fait mal au coeur. En terme de disparition de culture, ce serait comme si toutes les données internet venaient de disparaitre d'un seul coup... Afficher tout c'est juste une question:vu qu'elle fut detruite en 642 est ce que l'eglise n'y serait pas pour quelque chose?

Posté le

android

(3)

Répondre

et dire qu'on est content quand on trouve un bout de texte de l'epoque alors qu'il y en avait a foison

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pour les historiens de l'antiquité, la disparition de cette bibliothèque est l'une des pires catastrophes qu'il soit : quand on songe à la difficulté de trouver des sources pour cette période, savoir que les quelques 700 000 volumes ont été détruit dans un incendie fait mal au coeur. En terme de disparition de culture, ce serait comme si toutes les données internet venaient de disparaitre d'un seul coup... Afficher tout Quelque part, c'est vrai, mais aujourd'hui, la bibliothèque du Vatican est très grande, mais la majorité des écrits n'ont jamais été ouvert par peur des les briser.. C'est bien dommage de ne pas profiter d'un certain savoir..
Sur ce, l'antiquité était une magnifique époque.. :')

Posté le

iphone

(2)

Répondre

Ou comment alimenter en combustible le feu du phare :)

Posté le

iphone

(2)

Répondre

on a rater beaucoup de choses quand meme on aurait peut etre pu aprendre beaucoup plus de choses.c est triste

Posté le

android

(0)

Répondre

La centralisation.. Qu'est ce que c'est génial, mais qu'est ce que c'est bête.

Posté le

iphone

(9)

Répondre

Il y a plusieurs hypothèses quant à la destruction de la bibliothèque, la plus vraisemblable est apparemment que le calif Omar est envoyé son armée brûler la bibliothèque pour eviter que certaines personnes ne cherchent le chemin de la vérité au lieu de celui de dieu. Hypothèse contredite par bon nombre d'historiens également..

Posté le

android

(3)

Répondre