Les geishas ne sont pas des prostituées

Proposé par
le
dans

Les geishas sont considérées à tort par les Occidentaux comme étant au Japon des "prostituées de luxe". Dans la culture japonaise, elles sont plutôt des artistes accomplies, respectées et cultivées qui jouissent d'un fort statut social. Elles sont formées pendant 7 ans à différents arts (danse, ikebana...), au port du kimono et à la cérémonie du thé.


Tous les commentaires (97)

Je savais qu'il y avait des années d'apprentissage....mais pourquoi finalement ? Pour etre une bonne épouse ? Et l'histoire des soldats qui viennent les voir pour satisfaire leurs besoins c'est faux?

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Je ne comprend pas cette anectote car au final on les paye et elles couchent ce qui fait d elles des prostituees. Cultivees et sachant danser d'ou l'idee du "de luxe" mais prostituees tout de meme. Bref l'idee recue de la prostituee de luxe est certe vague mais criante de verite... + 1

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Effectivement ces filles sont très douées, très cultivés, mais de part la définition du mot prostituée, les geishas en sont. Agrémentés de tout un rituel, et de traditions profondes, Il y a quand même rapports sexuels tarifés Tout à fait ! Il faut revoir les bonnes moeurs là.... si ca n'est pas de la prostitution.....

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : je ne comprends pas pourquoi on met une espèce d'aura sur ces femmes, c'est des prostitués point barre!!! après, les 7 ans de formation, et ben je suis sure qu'un grand % de prostitués n'ont pas des qi de poules, c'est juste le plus vieux métier du monde, mais dans certaines cultures c'est tabou donc... Oui voilà comme on dit " un âne reste un âne même si sa monture est d'or" une prostituée, japonaise ou pas, cultivée ou pas de luxe ou de trottoir en reste une! C'est juste que les japonais, comme dans tout sont soucieux d'exceller.... Les prostituées y compris donc....

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Oui c'est clair, je connais un peu le domaine héhé...

Et le fait que l'on ait pu les prendre pour des prostituées est très récent.

Ca date de quelques dizaines d'années seulement sur une culture pluri-centenaire.

Cela vient du fait que pour contourner de très récentes lois condamnant la prostitution, de charmantes nipponnes se sont appelées "Geishas" sans que cela soit condamnable.

Pourquoi ?

Parce que qui fait la force et la faiblesse du Japon est que c'est sans doute la nation la plus centrée sur son histoire, et hermétique au monde extérieur.

Ce culte de sa gloire passée ( ragaillardie par la terrible crise économique qu'ils ont connu au début des années 90 ) permet de tolérer les Yakusas par exemple car tellement indissociables du sumotori ou d'autres secteurs d'activités mêlant affaires légales et choses moins avouables.

Il en va de même pour les prostitués geishas du 21eme siècle même si une rare élite entretient toujours ces traditions.

En un mot comme en cent, une Geisha est une "décoration sociale" dont le credo même est l'absence de relation sexuelle.

Mais tout comme les samouraïs, les ninjas, elles appartiennent au passé. La version moderne tient plus de l'escort de luxe.

A noter que malgré l'interdiction de la prostitution ( uniquement définie par le coït ) au Japon, il existe bon nombre d'alternatives plus ou moins coquines comme les Soap-land notamment ; ).

Là on est très loin de la geisha originelle.

Posté le

unknown

(12)

Répondre

a écrit : Lorsqu'au moment du rapport sexuel le client decouvre que la geisha est en fait un travelo, on parles des boules de geisha. Magnifique :D

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Oui c'est clair, je connais un peu le domaine héhé...

Et le fait que l'on ait pu les prendre pour des prostituées est très récent.

Ca date de quelques dizaines d'années seulement sur une culture pluri-centenaire.

Cela vient du fait que pour contourner de très récent
es lois condamnant la prostitution, de charmantes nipponnes se sont appelées "Geishas" sans que cela soit condamnable.

Pourquoi ?

Parce que qui fait la force et la faiblesse du Japon est que c'est sans doute la nation la plus centrée sur son histoire, et hermétique au monde extérieur.

Ce culte de sa gloire passée ( ragaillardie par la terrible crise économique qu'ils ont connu au début des années 90 ) permet de tolérer les Yakusas par exemple car tellement indissociables du sumotori ou d'autres secteurs d'activités mêlant affaires légales et choses moins avouables.

Il en va de même pour les prostitués geishas du 21eme siècle même si une rare élite entretient toujours ces traditions.

En un mot comme en cent, une Geisha est une "décoration sociale" dont le credo même est l'absence de relation sexuelle.

Mais tout comme les samouraïs, les ninjas, elles appartiennent au passé. La version moderne tient plus de l'escort de luxe.

A noter que malgré l'interdiction de la prostitution ( uniquement définie par le coït ) au Japon, il existe bon nombre d'alternatives plus ou moins coquines comme les Soap-land notamment ; ).

Là on est très loin de la geisha originelle.
Afficher tout
NB: les lois encadrant la prostitution au Japon datent des années 50-60.

Il est évident que c'est une période charnière dans ce domaine, même si la fin du Japon féodal ( 19eme ) a une plus grande importance.

En gros: Geishas sans sexe avant 1950

Geishas prostituées, depuis... ;)

Posté le

unknown

(3)

Répondre

a écrit : Rien à voir. Mulan, c'est en chine, bien bien longtemps avant les Geishas.

Les cultures Chinoises et Japonaises sont vraiment très différentes.
Sans déconner.. Merci je pensais vraiment que c'était comme dans Mulan -.-'
Certaines personnes devraient redescendre un peu..

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Ily a beaucoup de confusion dans les post. Les vrais geishas ne sont pas des prostituées, mais elles sont imitées par des putes qui s'habillent comme elles et se font passer pour elles... Le service n'est bien sûr pas le même ! Une vrai geisha dans une soirée est un honneur pour un hôte et coûte une véritable fortune à celui qui organise une soirée ; et il n'est absolument pas question de sexe. Leur prestation consiste en un art de vivre à la japonaise. Les putes déguisée c'est autre chose.

Posté le

unknown

(269)

Répondre

a écrit : C'est pas Geisha, mais Gaijin qui veut dire 'étranger' dans le film. merci je comprend mieux :)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : remarque nippone ni mauvaise :) Hahahaha excellent !

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Lorsqu'au moment du rapport sexuel le client decouvre que la geisha est en fait un travelo, on parles des boules de geisha. Encore excellent !!!

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Ah en fait bonne anecdote je croyais aussi que les geishas étaient des prostituées a cause du film mémoire d'une geisha.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Ily a beaucoup de confusion dans les post. Les vrais geishas ne sont pas des prostituées, mais elles sont imitées par des putes qui s'habillent comme elles et se font passer pour elles... Le service n'est bien sûr pas le même ! Une vrai geisha dans une soirée est un honneur pour un hôte et coûte une véritable fortune à celui qui organise une soirée ; et il n'est absolument pas question de sexe. Leur prestation consiste en un art de vivre à la japonaise. Les putes déguisée c'est autre chose. Afficher tout Merci :) je comprends mieux

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Effectivement ces filles sont très douées, très cultivés, mais de part la définition du mot prostituée, les geishas en sont. Agrémentés de tout un rituel, et de traditions profondes, Il y a quand même rapports sexuels tarifés Ça paraît plausible

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Question bête, les boules de geisha y à t il un rapport concret ??? n est ce pas pour cela que les gens font l amalgame ?? C'est quoi les boules de geisha?? :p

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Un très beau film leur rend hommage.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Ce que le sujet ne précise pas, c'est que les geishas vendaient leur virginités au plus offrant (on appelle ca le mizuage). Cette cérémonie symbolisait le passage à l'âge adulte, avec notamment un changement de coupe de cheveux.Elle etait très fréquente lors de l'ère Edo. Même si cette pratique devint illégale en 1959.

Prostitution : Avoir un rapport sexuel rémunérer.

Ipso facto: Les geishas se sont prostituées (même une fois)

Posté le

unknown

(4)

Répondre