20 000 habitants sous les terres

Proposé par
le

Deinkuyu (Turquie) est une ville connue pour sa ville souterraine, fondée probablement vers le VIIIe S av. J-C., et redécouverte en 1963. Elle a pu accueillir jusqu’à 20.000 habitants sur 8 étages. Les souterrains ont permis de cacher les habitants ou des minorités lors d'attaques d'envahisseurs.

Il existe près de 200 villes souterraines en Turquie et Deinkuyu est la plus grosse. Elle comprenait des étables, bergeries, des cuisines, des réfectoires, 52 cheminées, dont 4 servaient aussi de puits, et même une église. Les accès pouvaient être fermés avec de lourdes meules en pierre et un tunnel de 9km la liait à Kaymaklı, une autre ville souterraine.


Commentaires préférés (3)

Attention il manque un R, c’est deRinkuyu :-)
Très bel endroit au passage, on se croirait dans la ville souterraine/fortifié du seigneur des anneaux pendant la visite.

a écrit : Impressionnant. Je me demande techniquement comment se faisaient les approvisionnement en eaux et nourriture, et les évacuations d'eaux usées. J'imagine que le but était du vivre quelques semaines ou mois, avec des réserves et dépôts ? Dans la description, ils parlent de puits, donc on va penser qu'il y avait de l'eau, et ils évoquent, aussi, les étables les bergeries, les cuisines et les cheminées... on peut croire que qu'il n'y avait pas de gros problèmes pour la nourriture, du moins au début de la période du refuge...
Quant au pipi caca,, on va imaginer que des gens aussi organisés et prévoyants avaient trouvé une solution


Tous les commentaires (34)

Attention il manque un R, c’est deRinkuyu :-)
Très bel endroit au passage, on se croirait dans la ville souterraine/fortifié du seigneur des anneaux pendant la visite.

Je suis curieux de savoir combien de temps il a fallu pour creuser cette ville en sa totalité, et du tunnel long de 9km

a écrit : hm, la faute d'orthographe explique peut-être pourquoi je ne l'avais pas trouvé, merci ^^ Les deux se complètent bien je trouve ^^

Impressionnant. Je me demande techniquement comment se faisaient les approvisionnement en eaux et nourriture, et les évacuations d'eaux usées. J'imagine que le but était du vivre quelques semaines ou mois, avec des réserves et dépôts ?

a écrit : Impressionnant. Je me demande techniquement comment se faisaient les approvisionnement en eaux et nourriture, et les évacuations d'eaux usées. J'imagine que le but était du vivre quelques semaines ou mois, avec des réserves et dépôts ? Dans la description, ils parlent de puits, donc on va penser qu'il y avait de l'eau, et ils évoquent, aussi, les étables les bergeries, les cuisines et les cheminées... on peut croire que qu'il n'y avait pas de gros problèmes pour la nourriture, du moins au début de la période du refuge...
Quant au pipi caca,, on va imaginer que des gens aussi organisés et prévoyants avaient trouvé une solution

Vous trouverez également des cités souterraines destinées à se cacher des envahisseurs dans le Nord de la France, notamment à Naours.
Voici un extrait de leur site :

Durant des siècles, la Picardie connaît de nombreuses guerres et invasions. Les carrières de craie vont alors servir d’abris pour les habitants et leurs biens jusqu’à devenir de véritables souterrains-refuges, les « muches » (cachettes) en picard.

La Cité souterraine, entièrement creusée par la main de l’homme, est composée à son apogée de 28 galeries et 300 chambres. Occupé depuis le Moyen-Age et jusqu’au 17ème siècle, le souterrain tombera dans l’oubli avant d’être redécouvert en 1887 par l’abbé Danicourt.

a écrit : Impressionnant. Je me demande techniquement comment se faisaient les approvisionnement en eaux et nourriture, et les évacuations d'eaux usées. J'imagine que le but était du vivre quelques semaines ou mois, avec des réserves et dépôts ? Pour les cités souterraines du nord de la France, il me semble que des conduits étaient reliés à de fausses cheminées sur de vraies maisons, cela permettait de faire du feu sans éveiller l’attention (souvenir de visite)

a écrit : Dans la description, ils parlent de puits, donc on va penser qu'il y avait de l'eau, et ils évoquent, aussi, les étables les bergeries, les cuisines et les cheminées... on peut croire que qu'il n'y avait pas de gros problèmes pour la nourriture, du moins au début de la période du refuge...
Qua
nt au pipi caca,, on va imaginer que des gens aussi organisés et prévoyants avaient trouvé une solution Afficher tout
Des latrines (à vider de temps en temps... bweuark!)

a écrit : Pour les cités souterraines du nord de la France, il me semble que des conduits étaient reliés à de fausses cheminées sur de vraies maisons, cela permettait de faire du feu sans éveiller l’attention (souvenir de visite) Feux qui ne servaient pas au chauffage vu que sous terre la température est constante (environ 13° c'est pas chaud mais c'est pas épouvantable), mais à la cuisine, donc feux peu nombreux, et pis, on peut faire du feu la nuit, la discrétion. ;)

a écrit : Feux qui ne servaient pas au chauffage vu que sous terre la température est constante (environ 13° c'est pas chaud mais c'est pas épouvantable), mais à la cuisine, donc feux peu nombreux, et pis, on peut faire du feu la nuit, la discrétion. ;) La grotte de Naours est à 9,5 degrés toute l’année. N’oubliez quand même pas votre manteau si vous faites la visite en plein été :-)

a écrit : La grotte de Naours est à 9,5 degrés toute l’année. N’oubliez quand même pas votre manteau si vous faites la visite en plein été :-) Certes, ca doit dépendre des régions, et de la profondeur, j'imagine.

a écrit : Certes, ca doit dépendre des régions, et de la profondeur, j'imagine. En effet. Pour Naours on est à 33 mètres en dessous du sol en moyenne pour info

Oui, Padirac est à 13 degrés constants.

dans l'anecdote, on parle du 8eme siècle avant JC, et d'église, ce n'est pas anachronique ?

a écrit : Oui, Padirac est à 13 degrés constants.

dans l'anecdote, on parle du 8eme siècle avant JC, et d'église, ce n'est pas anachronique ?
Les premières salles ont été creusées à cette époque probablement, ensuite la ville souterraine a été agrandie et utilisée au fur et à mesure pendant de nombreux siècles, notamment pendant les persécutions de chrétiens.
Les tunnels étaient encore utilisés par des chrétiens au début du XXeS. Puis les chrétiens de Turquie ont été expulsés vers la Grèce et la ville est tombée dans l'oubli jusqu'à 1963.

Toute ressemblance avec un jeux nommé Minecraft ne serait que fortuite

Je crois que ce qui me rassurerait le moins là dedans, comme dans toutes les structures entièrement taillées dans la roche, c'est le fort potentiel sismique du pays :s

a écrit : Je crois que ce qui me rassurerait le moins là dedans, comme dans toutes les structures entièrement taillées dans la roche, c'est le fort potentiel sismique du pays :s Si on observe la carte du risque sismique en Turquie, par exemple ici:
aujourdhuilaturquie.com/fr/seismes-la-chambre-des-architectes-distanbul-tire-la-sonnette-dalarme/
Et si on cherche la position géographique du Cappadoce, ou se situent toutes ces villes souterraines, par exemple ici:
www.turcotour.org/turquie/cappadoce-carte.html

On s'aperçoit, que Derinkuyu est située dans une zone de risque faible, ce qui explique probablement pourquoi elle a été creusée là et pourquoi elle a résisté et pu être agrandie pendant plus de 2500 ans (!). Je me demande si le fait qu'on trouve ce type de roche facile à creuser à cet endroit justement n'est pas aussi logique d'un point de vue géologique?