Les derniers jours étranges de Nicolas de Condorcet

Proposé par
le
dans

Le révolutionnaire Nicolas de Condorcet eut une fin surprenante. Suite au renversement des Girondins en 1793, un mandat d’arrestation fut lancé contre lui. Il se cacha durant plusieurs mois et tenta finalement de fuir Paris en 1794, mais fut arrêté dans un restaurant populaire à cause d’une commande inhabituelle qui éveilla la suspicion de la servante : une omelette à 12 œufs.

Il mourut deux jours plus tard dans une cellule de la prison de Bourg-la-Reine, dans des circonstances énigmatiques.


Tous les commentaires (46)

a écrit : A la base de mémoire c était Mitterrand qui avait posé la question à VGE en 1981... Depuis c est une sorte de même et nos politique révisent certains points avant d aller voir Bourdin et autres (la ministre du transport (sais plus quoi-morisset)c était faite avoir en disant 4 euros par ex pour un ticket de métro... Bon j avoue je secherai aussi, vu que j ai un passe Navigo et achète jamais de tickets... Afficher tout Ouais mais eux, ils sont sensés savoir de quoi ils parlent, ils dirigent.

Pourquoi le ministre de l'agriculture n'a pas de potager? Même sur son balcon, il pourrait faire pousser quelques tomates, non?

Déconnexion totale, quoi.

Je suis vraiment partisan du fait que nos décisionnaires devraient faire des stages comme tout le monde, avant de sortir des énormités et de vraiment passer pour des glands BAC+10, ce qui arrive de plus en plus souvent.

J'ai vraiment envie de serrer la main de Hulot pour avoir claqué la porte du ministère de l'écologie. "respect"

a écrit : La note moyenne dans un restaurant est de 200 euros.
La classe moyenne c'est un salaire à 4000e.
Je suis ministre de la culture mais je déclare fièrement ne jamais avoir lu un livre.
Y'en a vraiment un qui a sorti ça?

Des notes de resto a 200 pelles, j'en ai vu, mais on étais 5, et on s'est fait plaisir. !!!

4000 euros la classe moyenne? Mon meilleur ami m'a dit un jour que ma famille étions des gens aisés, ce qui est vrai, avec 3000 euros de revenus mensuels.

C'est vraiment hallucinant, des gens qui gagnent 10 SMICS par mois qui donnent des leçons de finances...

"Dites-nous de quoi vous avez besoin, on vous expliquera comment vous en passer"
Le premier qui trouve la référence gagne un Pokémon rare. ;)

a écrit : J'imagine que le fait qu'il demande douze oeufs était suspects car ça parait très bizarre de demander un tel nombre mais surtout car ça traduisait une déconnexion de la personne avec la vie du peuple. Un peu comme si un homme ou une femme politique aujourd'hui ne connaissait pas le prix d'un pain au chocolat.
Etre déconnecté de la vie du peuple dans les années suivant la révolution devait être un motif de suspicion suffisant pour mettre en garde à vue et instruire. Le fait qu'il soit Condorcet est venu en lumière après.
Afficher tout
Je ne connais pas le pain au chocolat. Mais je connais un truc très bon : la chocolatine.

a écrit : Je ne connais pas le pain au chocolat. Mais je connais un truc très bon : la chocolatine. en fait la différence entre les deux c'est que l'un est roulé de droite à gauche, et l'autre de gauche à droite.

°-

a écrit : La note moyenne dans un restaurant est de 200 euros.
La classe moyenne c'est un salaire à 4000e.
Je suis ministre de la culture mais je déclare fièrement ne jamais avoir lu un livre.
En l'occurrence c'était une ministre de la culture qui disait qu'elle n'avait plus le temps de lire depuis qu'elle était ministre. Ce qui différent de n'avoir jamais lu un livre. De plus elle ne le disait pas fièrement mais en été plutôt peinée.

a écrit : Le nombre de CDD renouvelables. Une parle de Myriam El-Connerie. Bravo la ministre du travail mdr Perso, je préfère une ministre qui fait baisser le chômage plutôt qu'une qui connaisse par coeur les 3000 pages du code du travail.

Nicolas de caritat dit marquis de Condorcet, pressenti pour être le prescripteur du dauphin, était plus mathématicien et philosophe que révolutionnaire. Les douze œufs qu'il commanda dans cette taverne en présence de deux gendarmes ont conforté leur suspicion car ils avaient remarqué qu'il ne portait pas la coquarde. La thèse du suicide par empoisonnement dans sa cellule reste privilégiée. C'est son épouse Sophie de Grouchy, sœur du pauvre maréchal à Waterloo, qui changea l'acte de décès sur la base des effets qu'il portait sur lui, notamment une montre de gousset gravée de la lettre G.
La maison dans laquelle il est resté proscrit est ornée d'une plaque commémorative, rue Servandoni.

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : En l'occurrence c'était une ministre de la culture qui disait qu'elle n'avait plus le temps de lire depuis qu'elle était ministre. Ce qui différent de n'avoir jamais lu un livre. De plus elle ne le disait pas fièrement mais en été plutôt peinée. La culture, ce n'est pas que des bouquins.

Ils ont bien embauché David Douillet au ministère des sport, il était juste champion du monde de judo... pas de foot, ni de planche à voile mais juste parce qu'il était populaire.

Un ministre de la culture qui explique que s'il fait de la merde c'est parce qu'il n'a plus le temps de lire, j'ai juste envie de lui dire que s'il veut faire faire des économies à la nation, il peut toujours démissionner.

a écrit : Perso, je préfère une ministre qui fait baisser le chômage plutôt qu'une qui connaisse par coeur les 3000 pages du code du travail. Et pourtant ca serait la moindre des choses, quand je vois comment on fait chier les étudiants en mécanique pour savoir comment se servir d'une clé dynamométrique...

T'imagine un avocat qui ne connait pas la loi, où un flic?

Sinon je sais comment le faire baisser le chômage, moi, il suffit de virer les RSA, les n'ayant pas droit, les clodos, les marginaux, d'embaucher 500 000 fonctionnaires et HOP 2 millions de chômeurs en moins.

Merci, Mr Mitterand :)

a écrit : J'imagine que le fait qu'il demande douze oeufs était suspects car ça parait très bizarre de demander un tel nombre mais surtout car ça traduisait une déconnexion de la personne avec la vie du peuple. Un peu comme si un homme ou une femme politique aujourd'hui ne connaissait pas le prix d'un pain au chocolat.
Etre déconnecté de la vie du peuple dans les années suivant la révolution devait être un motif de suspicion suffisant pour mettre en garde à vue et instruire. Le fait qu'il soit Condorcet est venu en lumière après.
Afficher tout
Exactement. Mort aux c... comme on dit par chez moi. Franchement aucune pitié

a écrit : En l'occurrence c'était une ministre de la culture qui disait qu'elle n'avait plus le temps de lire depuis qu'elle était ministre. Ce qui différent de n'avoir jamais lu un livre. De plus elle ne le disait pas fièrement mais en été plutôt peinée. Faut vraiment vouloir se prendre la tête pour y voir une différence ! ;)

Perso je me contrebalance qu'un ministre de l'agriculture ne connaisse pas le prix du pain et comment pétrir la pâte, tant qu'il sait comment produire 70 millions de tonnes de céréales et que ça vaut 10 milliards d'euros.
C'est son cuisinier qui fait les courses, et alors ? Ça me dérange surtout qu'il ne l'assume pas. Mais avec des électeurs qui ne font pas la différence entre n'avoir pas le temps de lire un livre et se vanter de n'en avoir jamais lu, faut pas s'étonner qu'ils feintent pour se faire mousser. Mais bon, je ne les défends pas, ils ont leur grosse part de responsabilité dans la médiocrité de la pensée politique française tout comme le quidam qui s'arrête à une punchline sans prendre en compte le texte de 800 pages qui amène quelques nuances.

a écrit : Plus intéressant que l’anecdote en elle-même à mon avis, il est connu comme « celui qui proposa le premier système d'Instruction publique en France afin de permettre ‘une instruction publique commune à tous les citoyens’ comme le prévoyait la Constitution de 1791 » (merci Wikipedia). Je voulais faire une annecdote là dessus et notamment sur les débats avec l'abbé Grégoire pour déterminer le nouveau système d'éducation de la République. Mais je n'ai pas pu trouver de sources.

a écrit : J'imagine que le fait qu'il demande douze oeufs était suspects car ça parait très bizarre de demander un tel nombre mais surtout car ça traduisait une déconnexion de la personne avec la vie du peuple. Un peu comme si un homme ou une femme politique aujourd'hui ne connaissait pas le prix d'un pain au chocolat.
Etre déconnecté de la vie du peuple dans les années suivant la révolution devait être un motif de suspicion suffisant pour mettre en garde à vue et instruire. Le fait qu'il soit Condorcet est venu en lumière après.
Afficher tout
Pour plus de cohérence dans votre commentaire, merci de remplacer l'expression '' pain au chocolat '' par le terme adéquat '' chocolatine''..
Je pense que les lecteurs saisiront d' autant mieux le sens de la comparaison..

a écrit : J'espère au moins qu'il ai eu le temps de la finir.. Cela dit 12 œufs ? Il devait être affamé le bougre. Ca veut surtout dire qu'il n'avait jamais commandé une omelette et qu'il ne savait pas combien d'oeufs on y mettait. Si à chaque fois qu'il avait mangé une omelette, elle avait été apportée par sa cuisinière sans qu'il sache combien d'oeufs il y avait dedans, il a été décontenancé au moment où il a commandé dans une auberge pour la première fois et on lui a demandé combien il voulait d'oeufs. Alors il a répondu un nombre improbable qui a éveillé les soupçons car le fait qu'il ait toujours été servi par des domestiques ne correspondait pas à son déguisement d'homme pauvre. En général, une omelette normale pour une personne, c'est 2 oeufs, si on veut une grosse omelette on peut demander 3 ou 4 oeufs. Au delà c'est forcément une omelette pour plusieurs personnes ou pour quelqu'un qui ne sait pas commander une omelette. C'est comme quand on commande un steak : le serveur va forcément demander la cuisson et si vous ne savez pas qu'il faut répondre "bleu", "saignant", "à point" ou "bien cuit", le serveur voit tout de suite que vous n'avez jamais commandé de steak. En général ce n'est pas gênant, sauf si vous êtes en cavale déguisé en boucher !

a écrit : Y'en a vraiment un qui a sorti ça?

Des notes de resto a 200 pelles, j'en ai vu, mais on étais 5, et on s'est fait plaisir. !!!

4000 euros la classe moyenne? Mon meilleur ami m'a dit un jour que ma famille étions des gens aisés, ce qui est vrai, avec 3000 euros de revenus me
nsuels.

C'est vraiment hallucinant, des gens qui gagnent 10 SMICS par mois qui donnent des leçons de finances...

"Dites-nous de quoi vous avez besoin, on vous expliquera comment vous en passer"
Le premier qui trouve la référence gagne un Pokémon rare. ;)
Afficher tout
L’éternel Coluche ;)

a écrit : Faut vraiment vouloir se prendre la tête pour y voir une différence ! ;)

Perso je me contrebalance qu'un ministre de l'agriculture ne connaisse pas le prix du pain et comment pétrir la pâte, tant qu'il sait comment produire 70 millions de tonnes de céréales et que ça vaut 10 milliards d'
;euros.
C'est son cuisinier qui fait les courses, et alors ? Ça me dérange surtout qu'il ne l'assume pas. Mais avec des électeurs qui ne font pas la différence entre n'avoir pas le temps de lire un livre et se vanter de n'en avoir jamais lu, faut pas s'étonner qu'ils feintent pour se faire mousser. Mais bon, je ne les défends pas, ils ont leur grosse part de responsabilité dans la médiocrité de la pensée politique française tout comme le quidam qui s'arrête à une punchline sans prendre en compte le texte de 800 pages qui amène quelques nuances.
Afficher tout
C’est comme si un fermier ne savait pas ce que mange ses vaches !

Ils ne savent pas comment vivent les gens qu’ils dirigent c’est tout de même grave !
Comment veux tu décidé pour des gens dont tu ne connais rien ??

Alors après il ne faut pas exagérer et la je suis d’accord, si ils ne savent pas le prix de ci ou ça ok, mais savoir À PEU PRÈS le prix des aliments de bases me semble juste évident !
De la même façon savoir à quelle difficultés les gens sont confrontés...

On a une « élite » de bourgeois surprotégés aux tendances sociopathique de toute façon... (De gauche comme de droite hein.)
Tant que ce sera des gens qui sont là pour leur carrière et non pour le peuple ou les idées ça ne changera pas.
Les pays du nord s’en sortent encore une fois bien mieux.

a écrit : Déguisé en homme du peuple pour passer incognito, il a été futé en commandant une omelette, plat populaire, mais moins en répondant au pif "12 oeufs". Ce n'est pas du tout cela ! A ce moment là ils venaient de changer le système duodecimal ( base 12) en système décimal (base 10); les années étaient de 10 mois ( (souvenez-vous, germinal, ventose, pluviôse, etc...) Et les journées étaient de 10 heures, ceux qui ne donnaient pas l'heure en base 10 étaient condamnés et exécutés, ils ne rigolaient pas trop avec ce genre de choses et et je présume que pour les oeufs, c'était pareil, donc, il méritait deux fois d'être exécuté... J'avais une montre de cette époque qui m'a été volé lors d'une exposition, il y avait 3 aiguilles, sur le cadran principal, étaiten gros, noté 5, et en plus petit, noté 12; la plus grosse aiguille suivait le cadran 5, les deux plus petites, le cadran 12. La base 12 que nous utilisons toujours, nous vient des mésopotamiens, le système sexadecimal (base 60) pour compter, c'était tout simple, avec leur pouce, ils comptaient les phalanges, 12, chaque douzaine comptabilisée faisait une unité sur l'autre main, 5 x 12 = 60, bien plus pratique que nos dizaines actuelles, car 12 est divisible par 2, 3, 4, 6, alors que 10 ne l'est que par 2 et 5, tellement peu pratique que nous avons repris le système duodecimal pour les heures, les mois... Et même les oeufs...

a écrit : Ce n'est pas du tout cela ! A ce moment là ils venaient de changer le système duodecimal ( base 12) en système décimal (base 10); les années étaient de 10 mois ( (souvenez-vous, germinal, ventose, pluviôse, etc...) Et les journées étaient de 10 heures, ceux qui ne donnaient pas l'heure en base 10 étaient condamnés et exécutés, ils ne rigolaient pas trop avec ce genre de choses et et je présume que pour les oeufs, c'était pareil, donc, il méritait deux fois d'être exécuté... J'avais une montre de cette époque qui m'a été volé lors d'une exposition, il y avait 3 aiguilles, sur le cadran principal, étaiten gros, noté 5, et en plus petit, noté 12; la plus grosse aiguille suivait le cadran 5, les deux plus petites, le cadran 12. La base 12 que nous utilisons toujours, nous vient des mésopotamiens, le système sexadecimal (base 60) pour compter, c'était tout simple, avec leur pouce, ils comptaient les phalanges, 12, chaque douzaine comptabilisée faisait une unité sur l'autre main, 5 x 12 = 60, bien plus pratique que nos dizaines actuelles, car 12 est divisible par 2, 3, 4, 6, alors que 10 ne l'est que par 2 et 5, tellement peu pratique que nous avons repris le système duodecimal pour les heures, les mois... Et même les oeufs... Afficher tout C'est un peu confus mais je comprends mieux, c'était le temps de la Terreur, au moindre pet de travers, on se faisait balancer et raccourcir d'une tête.

a écrit : Ce n'est pas du tout cela ! A ce moment là ils venaient de changer le système duodecimal ( base 12) en système décimal (base 10); les années étaient de 10 mois ( (souvenez-vous, germinal, ventose, pluviôse, etc...) Et les journées étaient de 10 heures, ceux qui ne donnaient pas l'heure en base 10 étaient condamnés et exécutés, ils ne rigolaient pas trop avec ce genre de choses et et je présume que pour les oeufs, c'était pareil, donc, il méritait deux fois d'être exécuté... J'avais une montre de cette époque qui m'a été volé lors d'une exposition, il y avait 3 aiguilles, sur le cadran principal, étaiten gros, noté 5, et en plus petit, noté 12; la plus grosse aiguille suivait le cadran 5, les deux plus petites, le cadran 12. La base 12 que nous utilisons toujours, nous vient des mésopotamiens, le système sexadecimal (base 60) pour compter, c'était tout simple, avec leur pouce, ils comptaient les phalanges, 12, chaque douzaine comptabilisée faisait une unité sur l'autre main, 5 x 12 = 60, bien plus pratique que nos dizaines actuelles, car 12 est divisible par 2, 3, 4, 6, alors que 10 ne l'est que par 2 et 5, tellement peu pratique que nous avons repris le système duodecimal pour les heures, les mois... Et même les oeufs... Afficher tout Rien à voir avec l'histoire de Leolio donc. Même si l'idée générale est là.

Très inintéressant. Les révolutionnaires voulaient en effet changer la société en profondeur, jusque dans les mots et les méthodes du quotidien. Cela fait un peu écho à l'obligation de se tutoyer et de s'appeler citoyen. Cela n'avait pas tenu longtemps non plus.
Bien désolé pour ta montre.

a écrit : J'imagine que le fait qu'il demande douze oeufs était suspects car ça parait très bizarre de demander un tel nombre mais surtout car ça traduisait une déconnexion de la personne avec la vie du peuple. Un peu comme si un homme ou une femme politique aujourd'hui ne connaissait pas le prix d'un pain au chocolat.
Etre déconnecté de la vie du peuple dans les années suivant la révolution devait être un motif de suspicion suffisant pour mettre en garde à vue et instruire. Le fait qu'il soit Condorcet est venu en lumière après.
Afficher tout
*chocolatine
Plus sérieusement je pense facilement à Copé qui disait qu'une chocolatine ça coûtait 10 à 15 centimes et le gars était candidat de au présidentielle