Le vide de l’Éridan

Proposé par
le
dans

Le vide de l’Éridan, aussi appelé « point froid » est une région atypique dans notre univers. Situé dans la direction de la constellation de l’Éridan, c’est une vaste zone d’environ un milliard d’années-lumière qui apparaît plus froide que le reste de l’Univers.

Cette température relativement froide est due au fait que la zone est pratiquement vide : elle n’abrite que peu de matière. Cette anomalie fut découverte en 2004, en étudiant les variations du fonds cosmologique diffus.


Commentaires préférés (3)

"Une hypothèse controversée faite par Laura Mersini-Houghton voudrait que ce Point froid soit une empreinte d'un autre univers au-delà du nôtre, causée par l'intrication quantique entre les deux univers avant qu'ils ne soient séparés par l'inflation cosmique. Ça pourrait être la preuve de l'existence d'un univers parallèle de l'autre côté de notre univers ; et cette théorie « fonctionnerait » avec la théorie des cordes. "

Le genre d'hypothèse qui fait rêver ^^

a écrit : Je comprends pas grand chose mais le "ça pourrait être la preuve de l'existence d'un univers parallèle de l'autre côté de notre univers" est assez sympathique à entendre aha même si je ne savais pas que notre univers avait des côtés.

JMCEPMB! (Je Me Coucherais Encore Plus Moins Bête !)
C'est pourtant simple. Quand on ne comprend pas quelque chose, il suffit de répondre "C'est quantique". ^^

a écrit : "Une hypothèse controversée faite par Laura Mersini-Houghton voudrait que ce Point froid soit une empreinte d'un autre univers au-delà du nôtre, causée par l'intrication quantique entre les deux univers avant qu'ils ne soient séparés par l'inflation cosmique. Ça pourrait être la preuve de l9;existence d'un univers parallèle de l'autre côté de notre univers ; et cette théorie « fonctionnerait » avec la théorie des cordes. "

Le genre d'hypothèse qui fait rêver ^^
Afficher tout
Je comprends pas grand chose mais le "ça pourrait être la preuve de l'existence d'un univers parallèle de l'autre côté de notre univers" est assez sympathique à entendre aha même si je ne savais pas que notre univers avait des côtés.

JMCEPMB! (Je Me Coucherais Encore Plus Moins Bête !)


Tous les commentaires (19)

"Une hypothèse controversée faite par Laura Mersini-Houghton voudrait que ce Point froid soit une empreinte d'un autre univers au-delà du nôtre, causée par l'intrication quantique entre les deux univers avant qu'ils ne soient séparés par l'inflation cosmique. Ça pourrait être la preuve de l'existence d'un univers parallèle de l'autre côté de notre univers ; et cette théorie « fonctionnerait » avec la théorie des cordes. "

Le genre d'hypothèse qui fait rêver ^^

a écrit : Je comprends pas grand chose mais le "ça pourrait être la preuve de l'existence d'un univers parallèle de l'autre côté de notre univers" est assez sympathique à entendre aha même si je ne savais pas que notre univers avait des côtés.

JMCEPMB! (Je Me Coucherais Encore Plus Moins Bête !)
C'est pourtant simple. Quand on ne comprend pas quelque chose, il suffit de répondre "C'est quantique". ^^

a écrit : "Une hypothèse controversée faite par Laura Mersini-Houghton voudrait que ce Point froid soit une empreinte d'un autre univers au-delà du nôtre, causée par l'intrication quantique entre les deux univers avant qu'ils ne soient séparés par l'inflation cosmique. Ça pourrait être la preuve de l9;existence d'un univers parallèle de l'autre côté de notre univers ; et cette théorie « fonctionnerait » avec la théorie des cordes. "

Le genre d'hypothèse qui fait rêver ^^
Afficher tout
Je comprends pas grand chose mais le "ça pourrait être la preuve de l'existence d'un univers parallèle de l'autre côté de notre univers" est assez sympathique à entendre aha même si je ne savais pas que notre univers avait des côtés.

JMCEPMB! (Je Me Coucherais Encore Plus Moins Bête !)

a écrit : Je comprends pas grand chose mais le "ça pourrait être la preuve de l'existence d'un univers parallèle de l'autre côté de notre univers" est assez sympathique à entendre aha même si je ne savais pas que notre univers avait des côtés.

JMCEPMB! (Je Me Coucherais Encore Plus Moins Bête !)
Des côtés, bien sûr, comme toute sphère.

a écrit : C'est pourtant simple. Quand on ne comprend pas quelque chose, il suffit de répondre "C'est quantique". ^^ C'est pas faux !

a écrit : C'est pourtant simple. Quand on ne comprend pas quelque chose, il suffit de répondre "C'est quantique". ^^ Ha... Je croyais qu’il fallait dire « c’est pas faux » !

a écrit : Je comprends pas grand chose mais le "ça pourrait être la preuve de l'existence d'un univers parallèle de l'autre côté de notre univers" est assez sympathique à entendre aha même si je ne savais pas que notre univers avait des côtés.

JMCEPMB! (Je Me Coucherais Encore Plus Moins Bête !)
Je pense que par "côté", il faut entendre "au-delà de l'espace visible".

Et tout ce que ça veut dire, c'est que ce point froid serait la trace d'un univers parallèle qui était mélangé au nôtre, et qui s'est séparé juste après le Big Bang (on parle de quelques milliardièmes de milliardièmes de secondes) car un des deux a grandi plus vite que l'autre.

"Intrication quantique" et "théorie des cordes", c'est juste du jargon pour faire compliqué ^^.

a écrit : C'est pourtant simple. Quand on ne comprend pas quelque chose, il suffit de répondre "C'est quantique". ^^ C'est le "Ta g****e c'est magique" des temps modernes :D

a écrit : "Une hypothèse controversée faite par Laura Mersini-Houghton voudrait que ce Point froid soit une empreinte d'un autre univers au-delà du nôtre, causée par l'intrication quantique entre les deux univers avant qu'ils ne soient séparés par l'inflation cosmique. Ça pourrait être la preuve de l9;existence d'un univers parallèle de l'autre côté de notre univers ; et cette théorie « fonctionnerait » avec la théorie des cordes. "

Le genre d'hypothèse qui fait rêver ^^
Afficher tout
Certes ça fait rêver mais contentons nous des faits : on a juste une poche de vide, raison pour laquelle elle apparaît plus froid que le reste.
Le reste n’est qu’hypothèses basées sur pas grand chose.
C’est tout l’intérêt du rasoir d’okham qui permet d’éviter la tentation du sensationnalisme à chaque fois qu’on découvre un truc qui peut s’expliquer de plusieurs manières différentes.

P.S j’ai bien relevé le fait que tu aies parlé d’hypothèse «  controversée » ce message est plus général qu’adressé à toi, qui a d’ailleurs fait un bon complément d’anecdote.

Retenons que si un spécialiste veut vendre ses bouquins et faire parler de lui, le sensationnalisme est le meilleur moyen d’y parvenir, quitte à mettre le rationnel et la démarche scientifique de côté.
Méfiez-vous, si c’est trop beau pour être vrai, bah souvent c’est effectivement le cas.

a écrit : Certes ça fait rêver mais contentons nous des faits : on a juste une poche de vide, raison pour laquelle elle apparaît plus froid que le reste.
Le reste n’est qu’hypothèses basées sur pas grand chose.
C’est tout l’intérêt du rasoir d’okham qui permet d’éviter la tentation du sensationnalisme à chaque fois q
u’on découvre un truc qui peut s’expliquer de plusieurs manières différentes.

P.S j’ai bien relevé le fait que tu aies parlé d’hypothèse «  controversée » ce message est plus général qu’adressé à toi, qui a d’ailleurs fait un bon complément d’anecdote.

Retenons que si un spécialiste veut vendre ses bouquins et faire parler de lui, le sensationnalisme est le meilleur moyen d’y parvenir, quitte à mettre le rationnel et la démarche scientifique de côté.
Méfiez-vous, si c’est trop beau pour être vrai, bah souvent c’est effectivement le cas.
Afficher tout
C'est un copier-coller de la source en réalité. Et je te l'accorde, ce n'est qu'une hypothèse.

Y a plus qu'à aller voir pour être fixé. Et pour raccourcir le voyage a seulement 1 milliard d'années , il suffit de transformer la matière en lumière pour aller plus vite. Rien de compliqué quoi ..

Il semblerait que bien que le premier paragraphe de l'anecdote soit vrai, son explication décrite par le deuxième paragraphe est remise en question aujourd'hui.

Les méthodes de comptage de galaxies sont semble t'il mauvaises et il ne s'agirait donc pas d'un grand vide. Il semblerait que cet endroit ne contient que 20% de matière en moins par rapport à un autre endroit de l'univers. Cela pourrait expliquer seulement "en partie" la différence de température.

www.cieletespace.fr/actualites/le-grand-vide-de-l-univers-se-degonfle
www.slate.fr/story/100639/plus-grande-structure-univers-supervide

J'ai d'autres sources mais elles sont toutes payantes.

c'est juste une zone plus froide de quelques millièmes de degrés Kelvin, il faut le préciser, c'est insignifiant.

Une anomalie? certainement, mais de là à développer la théorie des univers multiples...

Il faut bien comprendre une chose, quand on observe le fond cosmologique, on observe pas l'espace mais le temps (le fond cosmologique, ce sont les rayons lumineux les plus anciens que l'on peut observer, après, il n'y a plus rien d'observable électromagnétiquement, on passe dans le domaine du calcul, des suppositions, des théories.

Vu que l'univers se dilate, et quand on observe ces rayons "de fond", on se rend compte que via l'effet Doppler, ces fameux rayons sont émis via de la matière qui s'éloigne de nous à presque... la vitesse de la lumière, et ca accélère.

DONC quand on veut observer plus loin, on ne pourra jamais capter cette lumière, vu que nous nous éloignons de son point d'émission plus vite que sa vitesse.

C'est un peu comme si j'étais dans un avion plus rapide que le son et que quelqu'un faisait sauter un gros pétard derrière moi, je n'entendrai jamais le bruit du pétard, forcément, je m'éloigne de lui plus rapidement que la vitesse du son.

Après, on sait pas trop pourquoi cette zone est étrangement plus froide que la moyenne, mais de là a envisager des univers multiples... c'est pas impossible, mais restons prudents, continuons à observer.

a écrit : c'est juste une zone plus froide de quelques millièmes de degrés Kelvin, il faut le préciser, c'est insignifiant.

Une anomalie? certainement, mais de là à développer la théorie des univers multiples...

Il faut bien comprendre une chose, quand on observe le fond cosmologique, on obser
ve pas l'espace mais le temps (le fond cosmologique, ce sont les rayons lumineux les plus anciens que l'on peut observer, après, il n'y a plus rien d'observable électromagnétiquement, on passe dans le domaine du calcul, des suppositions, des théories.

Vu que l'univers se dilate, et quand on observe ces rayons "de fond", on se rend compte que via l'effet Doppler, ces fameux rayons sont émis via de la matière qui s'éloigne de nous à presque... la vitesse de la lumière, et ca accélère.

DONC quand on veut observer plus loin, on ne pourra jamais capter cette lumière, vu que nous nous éloignons de son point d'émission plus vite que sa vitesse.

C'est un peu comme si j'étais dans un avion plus rapide que le son et que quelqu'un faisait sauter un gros pétard derrière moi, je n'entendrai jamais le bruit du pétard, forcément, je m'éloigne de lui plus rapidement que la vitesse du son.

Après, on sait pas trop pourquoi cette zone est étrangement plus froide que la moyenne, mais de là a envisager des univers multiples... c'est pas impossible, mais restons prudents, continuons à observer.
Afficher tout
C'est même encore plus difficile que ça puisqu'après le Big Bang et une phase très chaude et très lumineuse, l'univers a connu un age sombre (et je ne parle pas du Moyen-Age qui n'était pas très sombre). Cette age sombre ne produisait aucune lumière ou aucun rayonnement électromagnétique.

Du coup, entre la "fin du big bang" et la "réionisation" de l'univers, on n'observe rien car aucune lumière ne nous parvient.

Pour ce point froid, il a été observé 20% de matière en point et d'après les estimations, cela ne suffirait pas à faire un tel delta de température (aussi infime soit-il). Donc on cherche d'autres explications ^^. Je sais très bien que la théorie des univers multiples est à prendre avec des pincettes, je dis juste qu'elle fait rêver les fans de science-fiction comme moi.

a écrit : c'est juste une zone plus froide de quelques millièmes de degrés Kelvin, il faut le préciser, c'est insignifiant.

Une anomalie? certainement, mais de là à développer la théorie des univers multiples...

Il faut bien comprendre une chose, quand on observe le fond cosmologique, on obser
ve pas l'espace mais le temps (le fond cosmologique, ce sont les rayons lumineux les plus anciens que l'on peut observer, après, il n'y a plus rien d'observable électromagnétiquement, on passe dans le domaine du calcul, des suppositions, des théories.

Vu que l'univers se dilate, et quand on observe ces rayons "de fond", on se rend compte que via l'effet Doppler, ces fameux rayons sont émis via de la matière qui s'éloigne de nous à presque... la vitesse de la lumière, et ca accélère.

DONC quand on veut observer plus loin, on ne pourra jamais capter cette lumière, vu que nous nous éloignons de son point d'émission plus vite que sa vitesse.

C'est un peu comme si j'étais dans un avion plus rapide que le son et que quelqu'un faisait sauter un gros pétard derrière moi, je n'entendrai jamais le bruit du pétard, forcément, je m'éloigne de lui plus rapidement que la vitesse du son.

Après, on sait pas trop pourquoi cette zone est étrangement plus froide que la moyenne, mais de là a envisager des univers multiples... c'est pas impossible, mais restons prudents, continuons à observer.
Afficher tout
Le fond diffus cosmologique est l'instant ou l'univers s'est "éclairé", environ 380000 ans après le big-bang. Avant cette période, et jusqu'à l'ère de Planck (10-⁴³ s après le BB), il existe des théories solides appuyées par l'observation car, oui on regarde dans le temps mais aussi dans l'espace quand on observe le ciel profond.

Quant à l'éloignement des galaxies, c'est bien l'espace qui s'étend (l'expansion et accélère) augmentant la vitesse "v" d'éloignement même au-delà de celle de la lumière "c" sans compromettre la relativité restreinte. v est d'autant plus importante que la distance est grande.

C'est pourquoi on parle d'univers observable puisque nous ne verrons jamais la lumière des galaxies "s'éloignant" de nous plus vite que c.

On sait aujourd'hui, à cause de l'impact colossal de la gravité répulsive qu'elles produisent, que ces immenses zones vides cachent de la matière noire qui echappe pour l'instant à nos instruments. La théorie des cordes est pour ainsi dire obsolète depuis qu'elle existe, désormais on pense que la matière qui passe à travers un trou noir voit sa masse inversée pour rejoindre ces zones qui semblent vides mais qui sont de gigantesques amas de matière noire, qui représentent 95% de la masse de l'univers.
On peut considérer cela comme un versant caché de notre univers, une sorte d'univers parallèle. Ce qui est certain, c'est que l'effet de cette matière noire est une gravité repulsive, et sa compréhension devrait mener à une technologie antigravité, et possiblement nous ouvrir les portes du voyage interstellaire, faisant de nous les dieux de civilisations exogènes.
Cette vision des choses rappelle les textes sacrés, qui ont donné au fil des siècles les bases de la religion chrétienne et hindoue notamment, dans lesquels des êtres supérieurs sont capables de se matérialiser dans notre dimension (notre versant de l'univers) et disposent d'engins (chars volants dans la Bible, Vimanas pour les textes védiques) qui semblent défier la gravité. Si vous en doutez, sachez que les Vimanas sont décrits avec d'incroyables précisions qui ne laissent aucune place au doute concernant leur interprétation et correspondent parfaitement aux descriptions d'ovnis modernes !
Si le sujet vous intéresse, rdv sur TheOnlyMaxBlog.

a écrit : On sait aujourd'hui, à cause de l'impact colossal de la gravité répulsive qu'elles produisent, que ces immenses zones vides cachent de la matière noire qui echappe pour l'instant à nos instruments. La théorie des cordes est pour ainsi dire obsolète depuis qu'elle existe, désormais on pense que la matière qui passe à travers un trou noir voit sa masse inversée pour rejoindre ces zones qui semblent vides mais qui sont de gigantesques amas de matière noire, qui représentent 95% de la masse de l'univers.
On peut considérer cela comme un versant caché de notre univers, une sorte d'univers parallèle. Ce qui est certain, c'est que l'effet de cette matière noire est une gravité repulsive, et sa compréhension devrait mener à une technologie antigravité, et possiblement nous ouvrir les portes du voyage interstellaire, faisant de nous les dieux de civilisations exogènes.
Cette vision des choses rappelle les textes sacrés, qui ont donné au fil des siècles les bases de la religion chrétienne et hindoue notamment, dans lesquels des êtres supérieurs sont capables de se matérialiser dans notre dimension (notre versant de l'univers) et disposent d'engins (chars volants dans la Bible, Vimanas pour les textes védiques) qui semblent défier la gravité. Si vous en doutez, sachez que les Vimanas sont décrits avec d'incroyables précisions qui ne laissent aucune place au doute concernant leur interprétation et correspondent parfaitement aux descriptions d'ovnis modernes !
Si le sujet vous intéresse, rdv sur TheOnlyMaxBlog.
Afficher tout
Les articles de ton blog sont très intéressants mais biaisés dès le départ. Tu pars du postulat que des peuples extra-terrestres sont venus apporter la technologie aux Sumériens et tu essayes tant bien que mal de le prouver. Ce serait plus judicieux de partir des observations réelles et d’en faire des conclusions par la suite.

a écrit : Les articles de ton blog sont très intéressants mais biaisés dès le départ. Tu pars du postulat que des peuples extra-terrestres sont venus apporter la technologie aux Sumériens et tu essayes tant bien que mal de le prouver. Ce serait plus judicieux de partir des observations réelles et d’en faire des conclusions par la suite. Afficher tout On ne va pas démarrer un interminable débat sur la qualité de mes articles, néanmoins je ne pars PAS du principe que la thèse extraterrestre est exacte. Je te mets au défi de trouver une phrase qui l'affirme parmi tous les articles. Au contraire, je suis plutôt prudent car je suis moi-même sceptique. Cependant il est vrai que cette hypothèse me sert de fil rouge, car beaucoup de domaines (histoire, religion, archéologie, ovnis, génétique, physique... ) semblent étonnamment tous pointer dans cette direction et une indéniable cohérence s'en dégage.

Personnellement, l'hypothèse ET m'a permis d'attiser ma curiosité dans ces nombreux domaines, sans quoi je n'aurais jamais étudié autant de sujets en profondeur.

Par ailleurs, dans mon étude sur les pyramides de Gizeh, j'ai réussi à expliquer un tas de choses là où la plupart des gens s'arrêtent aux ET. Dans l'article "Credo ergo sum - de l'évolution de la conscience", j'explique comment les mécanismes de croyance ont depuis toujours affecté notre comportement et nos pensées, etc. L'article sur les dieux Sumériens est cependant plus ancien et sans doute moins objectif il est vrai, mais il n'en reste pas moins pertinent.

Au plaisir d'échanger sur tous ces sujets passionnants !