Un pilote reçut une balle dans la tête et réussit à atterrir

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Chez les japonais le travail c'est sacré. On ne rigole pas avec ça.

a écrit : Chez les japonais le travail c'est sacré. On ne rigole pas avec ça. Ça me rappelle l’histoire du pigeon Cher Ami, qui sauva des hommes pris au piège près des lignes ennemis, sans nourritures ni munition durant la 1ère GM.

Je cite le plus croustillant de ce qu’en dit wiki:
« Alors que Cher Ami vole vers sa maison, les Allemands l’aperçoivent et ouvrent le feu durant plusieurs minutes. Les hommes du Lost Bataillon voient Cher ami se faire toucher et tomber au sol, mais celui-ci reprend son vol. Il parvient à regagner son abri au quartier général de la division, couvrant 25 miles en 25 minutes (90 km/h), permettant de sauver la vie de 194 hommes. Durant cette mission, Cher Ami délivre son message bien qu'il ait été touché à la poitrine et à un œil, qu'il soit couvert de sang et qu'une de ses pattes ne tienne plus que par un tendon. »
Le message qu’il portait disait:
« Nous sommes le long de la route parallèle au 276.4. Notre propre artillerie fait un tir de barrage sur nous. Pour l’amour du ciel, arrêtez »
On lui fera une prothèse et il sera même décoré, finissant paisiblement sa vie !
Bon c’est vrai c’est un oiseau mais quand même

Smoky fut un Chien Yorkshire terrier, qui eut son moment de gloire, durant la Seconde Guerre Mondiale.

Trouvé en mars 1944 dans une tranchée en Nouvelle Guinée, par un membre des Forces Armées Américaines, cette jeune petite chienne (moins de deux kilos) devint l'accompagnante du soldat Bill Wynne, membre du 5eme corps de la Force Aérienne, et plus spécifiquement de l'esquadron de reconnaissance et photographie.
Elle participera à toute les aventures de son maître, supportant 150 bombardements aériens des Japonais, un typhon et des dizaines de missions de combat, dont 12 missions de reconnaissance, tant dans la jungle comme dans les iles. Elle accompagnait même son maître-compagnon durant les parachutages !
Elle était parfaite pour avertir de l'arrivée des ennemis. Une fois, lors d'un transport de troupes par bateau, elle donna le signal d'alarme d'une attaque Japonaise. Quand le bateau commença à couler, elle guida non seulement le soldat Wynne, mais également plusieurs de ses compagnons vers une sortie. Ils se sauveront tous.

Smoky eut son autre heure de gloire, quand, sous la menace d'un bombardement, elle fut cruciale ( de par sa petite taille), pour tirer un fil téléphonique (ou télégraphique) au travers d'une canalisation, afin que deux bataillons puissent communiquer, durant la construction d'une base aérienne sur l'île de Luzón, aux Philippines.

Cette toute petite Yorkshire terrier fut décorée de 8 médailles, bien qu'elle ne possédait même pas le statut de "chien de guerre" et n'avait ni droit aux services vétérinaires militaires ni à des rations alimentaires spéciales pour animaux incorporés dans les Forces Armées.
Suite au conflit mondial, Smoky devint aussi chien de thérapie, apportant réconfort aux soldats et vétérans blessés.

L'histoire vécue de Smoky devint célèbre, postérieurement à la Seconde Guerre Mondiale, redorant le blason d'une race de chiens qui était en déclin à l'époque.

Smoky s'est éteinte le 21 février 1957, et elle fut enterrée, sa depouille mortelle mise dans une caisse de munitions (vide, bien sûr).
Aujourd'hui, une statue marque l'endroit de sa tombe, représentant la toute petite chienne dans le casque d'un GI.
miro.medium.com/max/1300/1*_nrr6d-0H4MVfgsoq6JEbw.jpeg


Tous les commentaires (43)

Chez les japonais le travail c'est sacré. On ne rigole pas avec ça.

Pour ceux qui voudraient approfondir, sa biographie « samouraï » est un chef d’œuvre de courage et d’abnégation à l’orientale.
Le chapitre traitant de cette mission, suivi de sa blessure et de son retour jusqu’à sa base me fait encore mal rien que d’y penser.

Ce n'est pas précisé, mais en tant que borgne, il a trouvé le moyen d'accrocher plusieurs autres avions à son tableau de chasse et il a survécu à la guerre !

a écrit : Chez les japonais le travail c'est sacré. On ne rigole pas avec ça. Ça me rappelle l’histoire du pigeon Cher Ami, qui sauva des hommes pris au piège près des lignes ennemis, sans nourritures ni munition durant la 1ère GM.

Je cite le plus croustillant de ce qu’en dit wiki:
« Alors que Cher Ami vole vers sa maison, les Allemands l’aperçoivent et ouvrent le feu durant plusieurs minutes. Les hommes du Lost Bataillon voient Cher ami se faire toucher et tomber au sol, mais celui-ci reprend son vol. Il parvient à regagner son abri au quartier général de la division, couvrant 25 miles en 25 minutes (90 km/h), permettant de sauver la vie de 194 hommes. Durant cette mission, Cher Ami délivre son message bien qu'il ait été touché à la poitrine et à un œil, qu'il soit couvert de sang et qu'une de ses pattes ne tienne plus que par un tendon. »
Le message qu’il portait disait:
« Nous sommes le long de la route parallèle au 276.4. Notre propre artillerie fait un tir de barrage sur nous. Pour l’amour du ciel, arrêtez »
On lui fera une prothèse et il sera même décoré, finissant paisiblement sa vie !
Bon c’est vrai c’est un oiseau mais quand même

a écrit : Ça me rappelle l’histoire du pigeon Cher Ami, qui sauva des hommes pris au piège près des lignes ennemis, sans nourritures ni munition durant la 1ère GM.

Je cite le plus croustillant de ce qu’en dit wiki:
« Alors que Cher Ami vole vers sa maison, les Allemands l’aperçoivent et ouvrent le feu durant
plusieurs minutes. Les hommes du Lost Bataillon voient Cher ami se faire toucher et tomber au sol, mais celui-ci reprend son vol. Il parvient à regagner son abri au quartier général de la division, couvrant 25 miles en 25 minutes (90 km/h), permettant de sauver la vie de 194 hommes. Durant cette mission, Cher Ami délivre son message bien qu'il ait été touché à la poitrine et à un œil, qu'il soit couvert de sang et qu'une de ses pattes ne tienne plus que par un tendon. »
Le message qu’il portait disait:
« Nous sommes le long de la route parallèle au 276.4. Notre propre artillerie fait un tir de barrage sur nous. Pour l’amour du ciel, arrêtez »
On lui fera une prothèse et il sera même décoré, finissant paisiblement sa vie !
Bon c’est vrai c’est un oiseau mais quand même
Afficher tout
Suis pas sûr que notre Cher Ami était conscient qu'il était en mission.

a écrit : Ça me rappelle l’histoire du pigeon Cher Ami, qui sauva des hommes pris au piège près des lignes ennemis, sans nourritures ni munition durant la 1ère GM.

Je cite le plus croustillant de ce qu’en dit wiki:
« Alors que Cher Ami vole vers sa maison, les Allemands l’aperçoivent et ouvrent le feu durant
plusieurs minutes. Les hommes du Lost Bataillon voient Cher ami se faire toucher et tomber au sol, mais celui-ci reprend son vol. Il parvient à regagner son abri au quartier général de la division, couvrant 25 miles en 25 minutes (90 km/h), permettant de sauver la vie de 194 hommes. Durant cette mission, Cher Ami délivre son message bien qu'il ait été touché à la poitrine et à un œil, qu'il soit couvert de sang et qu'une de ses pattes ne tienne plus que par un tendon. »
Le message qu’il portait disait:
« Nous sommes le long de la route parallèle au 276.4. Notre propre artillerie fait un tir de barrage sur nous. Pour l’amour du ciel, arrêtez »
On lui fera une prothèse et il sera même décoré, finissant paisiblement sa vie !
Bon c’est vrai c’est un oiseau mais quand même
Afficher tout
Super, merci pour ce complément d'anecdote !

Est-ce qu’on peut dire que Sakai n’avait pas froid aux yeux? Ok je sors haha —>

a écrit : Rambo c'est un bisounours à côté de LEO MAJOR Je te conseille celui qui devait être son grand père :
youtu.be/CSy8h_Tg5BA
D'ailleurs je conseille à tous la chaîne youtube de "odieux connard", on apprend beaucoup et de manière très drôle (la musique lasse au bout d'un moment mais la première fois c'est très drôle).
Enjoy^^

Ça va... Facile.

Moi, hier, je me suis planté une écharde dans le pied et j'ai quand même réussis à marcher jusqu'à la salle de bain.

Et ça, personne n'en parle !

a écrit : Suis pas sûr que notre Cher Ami était conscient qu'il était en mission. Comment pourrait-on le savoir ? Pigeon de combat !

Smoky fut un Chien Yorkshire terrier, qui eut son moment de gloire, durant la Seconde Guerre Mondiale.

Trouvé en mars 1944 dans une tranchée en Nouvelle Guinée, par un membre des Forces Armées Américaines, cette jeune petite chienne (moins de deux kilos) devint l'accompagnante du soldat Bill Wynne, membre du 5eme corps de la Force Aérienne, et plus spécifiquement de l'esquadron de reconnaissance et photographie.
Elle participera à toute les aventures de son maître, supportant 150 bombardements aériens des Japonais, un typhon et des dizaines de missions de combat, dont 12 missions de reconnaissance, tant dans la jungle comme dans les iles. Elle accompagnait même son maître-compagnon durant les parachutages !
Elle était parfaite pour avertir de l'arrivée des ennemis. Une fois, lors d'un transport de troupes par bateau, elle donna le signal d'alarme d'une attaque Japonaise. Quand le bateau commença à couler, elle guida non seulement le soldat Wynne, mais également plusieurs de ses compagnons vers une sortie. Ils se sauveront tous.

Smoky eut son autre heure de gloire, quand, sous la menace d'un bombardement, elle fut cruciale ( de par sa petite taille), pour tirer un fil téléphonique (ou télégraphique) au travers d'une canalisation, afin que deux bataillons puissent communiquer, durant la construction d'une base aérienne sur l'île de Luzón, aux Philippines.

Cette toute petite Yorkshire terrier fut décorée de 8 médailles, bien qu'elle ne possédait même pas le statut de "chien de guerre" et n'avait ni droit aux services vétérinaires militaires ni à des rations alimentaires spéciales pour animaux incorporés dans les Forces Armées.
Suite au conflit mondial, Smoky devint aussi chien de thérapie, apportant réconfort aux soldats et vétérans blessés.

L'histoire vécue de Smoky devint célèbre, postérieurement à la Seconde Guerre Mondiale, redorant le blason d'une race de chiens qui était en déclin à l'époque.

Smoky s'est éteinte le 21 février 1957, et elle fut enterrée, sa depouille mortelle mise dans une caisse de munitions (vide, bien sûr).
Aujourd'hui, une statue marque l'endroit de sa tombe, représentant la toute petite chienne dans le casque d'un GI.
miro.medium.com/max/1300/1*_nrr6d-0H4MVfgsoq6JEbw.jpeg

a écrit : Super, merci pour ce complément d'anecdote ! Tout le plaisir est pour moi, en vrai j’en ai d’autres sur les pigeons si tu veux :’) mais j’avoue que j’aime beaucoup ceux du genre surhumain des coms précédent !

Une autre au passage donc:
Il y a l’histoire de ce gars dont l’avion est abattue durant la 2ème GM, Alan Magee. Il est éjecter de son bombardier et fait une chute de 6500 mètres, passe à travers la verrière de la gare de St.Nazaire et survie! Sur sa page on lit qu’il a été constaté que « il a eu 28 blessures par éclats d'obus en plus de ses blessures de la chute : plusieurs fractures osseuses, de graves lésions au nez et aux yeux, des lésions pulmonaires et rénales et un bras droit presque sectionné. » Incroyable !
Les habitants de St.Nazaire érigeront un mémorial en hommage de l’équipage du bombardier, dont notre cher Magee qui a été aussi médaillé!

a écrit : Suis pas sûr que notre Cher Ami était conscient qu'il était en mission. Oh tu sais à ce stade où on te rafale de tout les côtés, qu’on te crève un œil, pète une jambe ou une patte, et qu’on te dégomme un poumon..
Je pense que tu sois un Homme, un piaffe ou même un hippopotame, c’est la même, tu sais qu’on veut te crever et que c’est la guerre!
Elle est loin la saison des amours où il volait en roucoulant notre pigeon !

a écrit : Tout le plaisir est pour moi, en vrai j’en ai d’autres sur les pigeons si tu veux :’) mais j’avoue que j’aime beaucoup ceux du genre surhumain des coms précédent !

Une autre au passage donc:
Il y a l’histoire de ce gars dont l’avion est abattue durant la 2ème GM, Alan Magee. Il est éjecter de son b
ombardier et fait une chute de 6500 mètres, passe à travers la verrière de la gare de St.Nazaire et survie! Sur sa page on lit qu’il a été constaté que « il a eu 28 blessures par éclats d'obus en plus de ses blessures de la chute : plusieurs fractures osseuses, de graves lésions au nez et aux yeux, des lésions pulmonaires et rénales et un bras droit presque sectionné. » Incroyable !
Les habitants de St.Nazaire érigeront un mémorial en hommage de l’équipage du bombardier, dont notre cher Magee qui a été aussi médaillé!
Afficher tout
Bof...
m-20minutes-fr.cdn.ampproject.org/v/s/m.20minutes.fr/amp/a/1987815?amp_gsa=1&amp_js_v=a6&usqp=mq331AQHKAFQArABIA%3D%3D#amp_tf=Source%C2%A0%3A%20%251%24s&aoh=16085830529668&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&ampshare=https%3A%2F%2Fwww.20minutes.fr%2Fmonde%2F1987815-20161230-survecu-crash-10-km-chute-hotesse-air-vesna-vulovic-decedee
;)
Je rigole avec mon bof mais merci. Connaissais pas.
Le truc de L'anecdote, Léo major, où chambure reste quand même l'opiniâtreté à mon sens..
^^

Un autre histoire de pilote d'avion, durant le Seconde Guerre mondiale. Cette fois, il s'agit d'un pilote Américain...

James Houston Junior, fut un pilote de chasse (sur un Corsair) du porte avions USS Natoma. Il fut abattu le 03 mars 1945 à Iwo Jima, au large du Japon.

Quelques décennies plus tard, naquit un bébé prénommé James Leininger, dans la ville de Lafayette, en Louisiane.

Je vous laisse maintenant lire ce long lien Net qui vous rapporte une histoire dont seuls vos critères personnels porteront un jugement sur ces faits.
www.psychologies.com/amp/Planete/Paranormal/Articles-et-dossiers/L-incroyable-histoire-de-James-Leininger-l-enfant-reincarne

a écrit : Je te conseille celui qui devait être son grand père :
youtu.be/CSy8h_Tg5BA
D'ailleurs je conseille à tous la chaîne youtube de "odieux connard", on apprend beaucoup et de manière très drôle (la musique lasse au bout d'un moment mais la première fois c'est très drôle).
Enjoy^^
Elle est super cette chaîne merci ! Dommage que ce soit sans voix, j’aurais adoré l’écouter type post cast parceque les sons sont juste excellent

a écrit : Un autre histoire de pilote d'avion, durant le Seconde Guerre mondiale. Cette fois, il s'agit d'un pilote Américain...

James Houston Junior, fut un pilote de chasse (sur un Corsair) du porte avions USS Natoma. Il fut abattu le 03 mars 1945 à Iwo Jima, au large du Japon.

Quel
ques décennies plus tard, naquit un bébé prénommé James Leininger, dans la ville de Lafayette, en Louisiane.

Je vous laisse maintenant lire ce long lien Net qui vous rapporte une histoire dont seuls vos critères personnels porteront un jugement sur ces faits.
www.psychologies.com/amp/Planete/Paranormal/Articles-et-dossiers/L-incroyable-histoire-de-James-Leininger-l-enfant-reincarne
Afficher tout
Laisse moi deviner, c’est une histoire de réincarnation ?

Moi je marche que si le petit James Leininger est né shintoïste convaincu!!
C’est René qui va pas être content, je vous le dis !

Au « je vous laisse » j’ai cru entendre Pierre Bellemare, amicalement ^^