On sait prévoir les tornades 15 minutes à l'avance

Proposé par
le
dans

Prévoir une tornade est difficile. Aujourd'hui les prévisions les plus pointues permettent de donner l'alerte environ 15 minutes avant l'impact. Il y a 40 ans, ce délai était de 3 minutes. Avec l'amélioration des satellites et des modèles de prévision météorologique, on pourrait bientôt repousser ce délai à 30 minutes.

Des alertes plus précoces faciliteraient les manœuvres d'évacuation et permettraient de sauver des vies humaines chaque année.


Commentaires préférés (3)

Alors, l'éternel débat : plutôt des maisons en bois/préfabriqués comme aux USA, ou bien des maisons en dur comme ailleurs et plus particulièrement en Europe ?

Personnellement, je pense que les maisons en dur seront toujours plus résistantes et, même si détruites et devant être reconstruites, je pense que ca protègera toujours mieux que les maisons en bois américaines.
En plus j'imagine qu'une maison, peu endurer bien quelques tornades avant de devoir être rasée/reconstruite, là où les maison américaines, certes moins chères, sont à reconstruire systématiquement.

a écrit : Alors, l'éternel débat : plutôt des maisons en bois/préfabriqués comme aux USA, ou bien des maisons en dur comme ailleurs et plus particulièrement en Europe ?

Personnellement, je pense que les maisons en dur seront toujours plus résistantes et, même si détruites et devant être reconstruites, je pense
que ca protègera toujours mieux que les maisons en bois américaines.
En plus j'imagine qu'une maison, peu endurer bien quelques tornades avant de devoir être rasée/reconstruite, là où les maison américaines, certes moins chères, sont à reconstruire systématiquement.
Afficher tout
La première raison est économique : une maison en bois coute moins chère, se construit en 1 à 2 mois et permet d'être placée sur des terrains instables. De plus, la matière première qu'est le bois est très accessible. En cas de tornade ou d'incendie, on reconstruit rapidement.

La seconde raison est pragmatique. Aux USA, avec 20% de tornades en F3 et 1% de tornades en F4/F5 sur l'échelle de Fujita, il apparait plus judicieux de construire en bois pour reconstruire rapidement en cas de catastrophe. La maison en dur ne résistera pas à une tornade F4 ou F5 sauf si elle est en béton armé avec de profondes fondations.

La troisième raison est culturelle. Aux USA, on déménage plus souvent qu'en Europe (même si la tendance diminue). On n'investit pas dans "la pierre" comme en Europe avec des crédits sur 30 ans. On achète une maison "peu" chère puis on la revend pour en acheter une autre etc.

a écrit : Une explication de comment on peut améliorer de 15 min le temps de prévision (je parle pas des radars et co mais de pourquoi ça marche) ? Il me semble que la météo et, ici, la formation des tornades, est un système chaotique, ce qui implique malheureusement que le temps de prévision dépend logarithmiquement de la précision de la mesure initiale (même en multipliant par 100 la précision avec de nouveau radar, on pourrait simplement doublé le temps de prévision). Est ce à dire qu'on va vraiment faire un bon énorme dans la précision des mesures (ca me semblerait étonnant mais pas impossible) ? Ou alors la création tornade, si son timing est chaotique, est ensuite beaucoup plus déterministe, et il s'agit moins de la prévoir que de repéré quand la formation a commencé ? Est ce que l'entonnoir nuageux (dans la source du huffingtonpost) se forme bien 30 min avant que la tornade ne se créée et qu'il s'agit de repéré ce dernier ? Afficher tout En fait, il faut lire la première source, qui est vraiment intéressante, pour répondre à ta question.

Le progrès est avant tout mathématique et pas technologique. Depuis un certain temps déjà, on dispose de données satellitaires extrêmement pointues mais on était incapable de les utiliser dans les modèles de prévision météo. Ces données de "nouvelle génération" comprennent, entre autres, la "température de luminance". C'est le rayonnement émis par des objets sur Terre et dans l'atmosphère à différentes fréquences infrarouges. Ce qui permet, dans les faits, de saisir la température d'un objet, sans contact et à très grande distance.

Les mathématiciens ont utilisé ce type de données satellitaires passées et les ont comparées à des tempêtes passées. Et ils ont détecté des changements caractéristiques de ces données 30 minutes avant l'impact, avant même que les nuages se forment. Ils essaient donc maintenant d'utiliser leur modèle mathématique dans la prévision.


Tous les commentaires (45)

Alors, l'éternel débat : plutôt des maisons en bois/préfabriqués comme aux USA, ou bien des maisons en dur comme ailleurs et plus particulièrement en Europe ?

Personnellement, je pense que les maisons en dur seront toujours plus résistantes et, même si détruites et devant être reconstruites, je pense que ca protègera toujours mieux que les maisons en bois américaines.
En plus j'imagine qu'une maison, peu endurer bien quelques tornades avant de devoir être rasée/reconstruite, là où les maison américaines, certes moins chères, sont à reconstruire systématiquement.

Une explication de comment on peut améliorer de 15 min le temps de prévision (je parle pas des radars et co mais de pourquoi ça marche) ? Il me semble que la météo et, ici, la formation des tornades, est un système chaotique, ce qui implique malheureusement que le temps de prévision dépend logarithmiquement de la précision de la mesure initiale (même en multipliant par 100 la précision avec de nouveau radar, on pourrait simplement doublé le temps de prévision). Est ce à dire qu'on va vraiment faire un bon énorme dans la précision des mesures (ca me semblerait étonnant mais pas impossible) ? Ou alors la création tornade, si son timing est chaotique, est ensuite beaucoup plus déterministe, et il s'agit moins de la prévoir que de repéré quand la formation a commencé ? Est ce que l'entonnoir nuageux (dans la source du huffingtonpost) se forme bien 30 min avant que la tornade ne se créée et qu'il s'agit de repéré ce dernier ?

a écrit : Alors, l'éternel débat : plutôt des maisons en bois/préfabriqués comme aux USA, ou bien des maisons en dur comme ailleurs et plus particulièrement en Europe ?

Personnellement, je pense que les maisons en dur seront toujours plus résistantes et, même si détruites et devant être reconstruites, je pense
que ca protègera toujours mieux que les maisons en bois américaines.
En plus j'imagine qu'une maison, peu endurer bien quelques tornades avant de devoir être rasée/reconstruite, là où les maison américaines, certes moins chères, sont à reconstruire systématiquement.
Afficher tout
La première raison est économique : une maison en bois coute moins chère, se construit en 1 à 2 mois et permet d'être placée sur des terrains instables. De plus, la matière première qu'est le bois est très accessible. En cas de tornade ou d'incendie, on reconstruit rapidement.

La seconde raison est pragmatique. Aux USA, avec 20% de tornades en F3 et 1% de tornades en F4/F5 sur l'échelle de Fujita, il apparait plus judicieux de construire en bois pour reconstruire rapidement en cas de catastrophe. La maison en dur ne résistera pas à une tornade F4 ou F5 sauf si elle est en béton armé avec de profondes fondations.

La troisième raison est culturelle. Aux USA, on déménage plus souvent qu'en Europe (même si la tendance diminue). On n'investit pas dans "la pierre" comme en Europe avec des crédits sur 30 ans. On achète une maison "peu" chère puis on la revend pour en acheter une autre etc.

a écrit : La première raison est économique : une maison en bois coute moins chère, se construit en 1 à 2 mois et permet d'être placée sur des terrains instables. De plus, la matière première qu'est le bois est très accessible. En cas de tornade ou d'incendie, on reconstruit rapidement.

La seconde rai
son est pragmatique. Aux USA, avec 20% de tornades en F3 et 1% de tornades en F4/F5 sur l'échelle de Fujita, il apparait plus judicieux de construire en bois pour reconstruire rapidement en cas de catastrophe. La maison en dur ne résistera pas à une tornade F4 ou F5 sauf si elle est en béton armé avec de profondes fondations.

La troisième raison est culturelle. Aux USA, on déménage plus souvent qu'en Europe (même si la tendance diminue). On n'investit pas dans "la pierre" comme en Europe avec des crédits sur 30 ans. On achète une maison "peu" chère puis on la revend pour en acheter une autre etc.
Afficher tout
Et les maisons sous terres dans tout ça ?

a écrit : Une explication de comment on peut améliorer de 15 min le temps de prévision (je parle pas des radars et co mais de pourquoi ça marche) ? Il me semble que la météo et, ici, la formation des tornades, est un système chaotique, ce qui implique malheureusement que le temps de prévision dépend logarithmiquement de la précision de la mesure initiale (même en multipliant par 100 la précision avec de nouveau radar, on pourrait simplement doublé le temps de prévision). Est ce à dire qu'on va vraiment faire un bon énorme dans la précision des mesures (ca me semblerait étonnant mais pas impossible) ? Ou alors la création tornade, si son timing est chaotique, est ensuite beaucoup plus déterministe, et il s'agit moins de la prévoir que de repéré quand la formation a commencé ? Est ce que l'entonnoir nuageux (dans la source du huffingtonpost) se forme bien 30 min avant que la tornade ne se créée et qu'il s'agit de repéré ce dernier ? Afficher tout En fait, il faut lire la première source, qui est vraiment intéressante, pour répondre à ta question.

Le progrès est avant tout mathématique et pas technologique. Depuis un certain temps déjà, on dispose de données satellitaires extrêmement pointues mais on était incapable de les utiliser dans les modèles de prévision météo. Ces données de "nouvelle génération" comprennent, entre autres, la "température de luminance". C'est le rayonnement émis par des objets sur Terre et dans l'atmosphère à différentes fréquences infrarouges. Ce qui permet, dans les faits, de saisir la température d'un objet, sans contact et à très grande distance.

Les mathématiciens ont utilisé ce type de données satellitaires passées et les ont comparées à des tempêtes passées. Et ils ont détecté des changements caractéristiques de ces données 30 minutes avant l'impact, avant même que les nuages se forment. Ils essaient donc maintenant d'utiliser leur modèle mathématique dans la prévision.

a écrit : Et les maisons sous terres dans tout ça ? Les abris anti-tornade sont sous-terre, sous la maison.
On préférera d'ailleurs qu'une maison en bois s'écroule sur notre abris, plutôt qu'une en pierre, ça laissera une chance de sortir :)

a écrit : En fait, il faut lire la première source, qui est vraiment intéressante, pour répondre à ta question.

Le progrès est avant tout mathématique et pas technologique. Depuis un certain temps déjà, on dispose de données satellitaires extrêmement pointues mais on était incapable de les utiliser dans les modèles
de prévision météo. Ces données de "nouvelle génération" comprennent, entre autres, la "température de luminance". C'est le rayonnement émis par des objets sur Terre et dans l'atmosphère à différentes fréquences infrarouges. Ce qui permet, dans les faits, de saisir la température d'un objet, sans contact et à très grande distance.

Les mathématiciens ont utilisé ce type de données satellitaires passées et les ont comparées à des tempêtes passées. Et ils ont détecté des changements caractéristiques de ces données 30 minutes avant l'impact, avant même que les nuages se forment. Ils essaient donc maintenant d'utiliser leur modèle mathématique dans la prévision.
Afficher tout
D'accord, je vois mieux l'idée, il s'agit d'inclure un nouveau paramètre dans le modèle qui est un bon prédicteur. L'article stipule que le modèle était rétroactif, j'ai toujours peur d'un overfitting dans ce cadre (même si l'étape est bien entendu indispensable). Comme ça date d'il y a deux ans, est ce que le modèle a depuis été testé ? Est ce qu'on arrive effectivement à mieux prédire l'arriver des tornades depuis ?

a écrit : Une explication de comment on peut améliorer de 15 min le temps de prévision (je parle pas des radars et co mais de pourquoi ça marche) ? Il me semble que la météo et, ici, la formation des tornades, est un système chaotique, ce qui implique malheureusement que le temps de prévision dépend logarithmiquement de la précision de la mesure initiale (même en multipliant par 100 la précision avec de nouveau radar, on pourrait simplement doublé le temps de prévision). Est ce à dire qu'on va vraiment faire un bon énorme dans la précision des mesures (ca me semblerait étonnant mais pas impossible) ? Ou alors la création tornade, si son timing est chaotique, est ensuite beaucoup plus déterministe, et il s'agit moins de la prévoir que de repéré quand la formation a commencé ? Est ce que l'entonnoir nuageux (dans la source du huffingtonpost) se forme bien 30 min avant que la tornade ne se créée et qu'il s'agit de repéré ce dernier ? Afficher tout Je pense plus à un modèle statistique. Avec la big data et le deep learning de ces derniers années, de nombreux modèles ont pu être améliorés. On est capable de prévoir un résultat (avec un certain taux de fiabilité) sans comprendre tout le mécanisme qui y mène. Pour schématiser, cela se rapproche plus de l'observation que de l'analyse. On sait que lorsque x facteurs sont réunis, on a des risques d'avoir des tornades, même si la corrélation n'est pas prouvée.
Par exemple si les oiseaux s'éloignent, tu sais que cela peut être lié à l'arrivée d'une tempête. Pour autant, tu ne sais comment ceux ci les détectent, ni si c'est directement lié (les oiseaux ont appris à s'éloigner peut être parce que les insectes se taisent par exemple, ou les oiseaux s'éloignent dans bien des cas dont celui ci).

La big data a permis de croiser beaucoup de ces facteurs, améliorant l'efficacité des prédictions.

J'ai assisté à une conférence sur l'apprentissage automatique, les prévisions meteo ont été décrites comme le premier champ d'application historiquement. Aujourd'hui il ya aussi tous les algo de marketing qui cible les consommateurs, les prévisions de trafic...

En conclusion cela n'a rien à voir avec la précision des mesures, mais plutôt avec la multiplication de ces mesures (en temps réel mais aussi et surtout sur une accumulation dans le temps), des capacités de calcul, et des méthodes mathématiques.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : D'accord, je vois mieux l'idée, il s'agit d'inclure un nouveau paramètre dans le modèle qui est un bon prédicteur. L'article stipule que le modèle était rétroactif, j'ai toujours peur d'un overfitting dans ce cadre (même si l'étape est bien entendu indispensable). Comme ça date d'il y a deux ans, est ce que le modèle a depuis été testé ? Est ce qu'on arrive effectivement à mieux prédire l'arriver des tornades depuis ? Afficher tout J'en ai absolument aucune idée mais je n'ai pas fait de recherche spécifique sur les chercheurs de Penn State à l'origine de modèle mathématique.
Toujours est-il qu'ils travaillent aujourd'hui conjointement avec la NOAA (l'agence américaine d'observation océanique et atmosphérique), c'est donc qu'on accorde une certaine confiance à leurs travaux.

a écrit : Les abris anti-tornade sont sous-terre, sous la maison.
On préférera d'ailleurs qu'une maison en bois s'écroule sur notre abris, plutôt qu'une en pierre, ça laissera une chance de sortir :)
Je parlais d'une maison pas d'un abri ^^

Un sincère applaudissement à la collégiale, pour la belle brochette d'excellents commentaires postés ci-dessus.

Cependant, je n'arrive toujours pas à comprendre comment une alerte à la tornade, donnée avec 15 minutes d'avance, peut encore faire des victimes..
Sommes nous réellement devant un problème de temps pour prendre des mesures de protection ?...
...Ou devant des comportements humains déphasés de la réalité proche et de la prise de risque potentiel ou avéré pour eux mêmes ?
N'y aurait pas là, un manque d'éducation (scolaire ou autre) et d'exercice de simulation locale ou étatique ?
Les Ricains ne devraient-ils pas copier le modèle Japonais, en matière de conscience face aux tremblements de terre ?

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Un sincère applaudissement à la collégiale, pour la belle brochette d'excellents commentaires postés ci-dessus.

Cependant, je n'arrive toujours pas à comprendre comment une alerte à la tornade, donnée avec 15 minutes d'avance, peut encore faire des victimes..
Sommes nous réellement
devant un problème de temps pour prendre des mesures de protection ?...
...Ou devant des comportements humains déphasés de la réalité proche et de la prise de risque potentiel ou avéré pour eux mêmes ?
N'y aurait pas là, un manque d'éducation (scolaire ou autre) et d'exercice de simulation locale ou étatique ?
Les Ricains ne devraient-ils pas copier le modèle Japonais, en matière de conscience face aux tremblements de terre ?
Afficher tout
Toute vie est importante mais je trouve que le bilan humain au USA en comparaison du nombre de tornades est relativement faible.

Sur les 40 dernières années, le nombre de morts par an étaient inférieur à 100 sauf 4 fois (122 en 1984, 130 en 1998, 126 en 2008 et un triste record à 553 en 2011). En comparaison, les USA subissent entre 800 et 1 200 tornades par an et une vingtaine sont de classe EF4 et EF5.

Ensuite 15 minutes, cela reste très court pour avertir une population.

a écrit : Un sincère applaudissement à la collégiale, pour la belle brochette d'excellents commentaires postés ci-dessus.

Cependant, je n'arrive toujours pas à comprendre comment une alerte à la tornade, donnée avec 15 minutes d'avance, peut encore faire des victimes..
Sommes nous réellement
devant un problème de temps pour prendre des mesures de protection ?...
...Ou devant des comportements humains déphasés de la réalité proche et de la prise de risque potentiel ou avéré pour eux mêmes ?
N'y aurait pas là, un manque d'éducation (scolaire ou autre) et d'exercice de simulation locale ou étatique ?
Les Ricains ne devraient-ils pas copier le modèle Japonais, en matière de conscience face aux tremblements de terre ?
Afficher tout
Tout simplement parce que tout le monde n'entend pas forcément l'alerte, on dors, on se fiche de ce foutu SMS pendant qu'on est sur COD, on a tout simplement pas envie de le lire, la sirène? C'est qu'en ville, en bagnole où quand on se balade en cambrousse, beeeh ...

Et faut le temps de rejoindre un abri, souvent un bâtiment public, tout le monde n'a pas les moyens de se payer une maison en béton armé, et le gamin qui est parti faire du vélo dans la rue, le temps de le retrouver, et "MERDE on a oublié le chien!", et...

15 minutes, ca va vite quand on flippe!

a écrit : Toute vie est importante mais je trouve que le bilan humain au USA en comparaison du nombre de tornades est relativement faible.

Sur les 40 dernières années, le nombre de morts par an étaient inférieur à 100 sauf 4 fois (122 en 1984, 130 en 1998, 126 en 2008 et un triste record à 553 en 2011). En compar
aison, les USA subissent entre 800 et 1 200 tornades par an et une vingtaine sont de classe EF4 et EF5.

Ensuite 15 minutes, cela reste très court pour avertir une population.
Afficher tout
"15 minutes pour avertir une population" est un temps... extrêmement long.

Demandons à un Japonais (ou à un résident étranger s'y trouvant) quel est le délai avant qu'un tremblement de terre majeur (épicentre dans l'Archipel) ne soit ressenti et soit dangereux.

Demandons aussi aux Israéliens vivant à quelques kilomètres de la Bande Gaza, quel est le délai pour se protéger d'un tir de missile balistique envoyé par le Hamas...
Ah, non, je vais te répondre : 30 secondes pour les plus proches, et quelques minutes, si tu habites à Beersheva.

Seulement voilà : les Japonais effectuent un exercice national, le 1er septembre de chaque année.
(Tiens, ça, ce pourrait être sujet à une anecdote... )
Quant aux Israéliens, tous les moyens technologiques existants sont utilisés pour avertir la population, sourds et aveugles inclus.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : "15 minutes pour avertir une population" est un temps... extrêmement long.

Demandons à un Japonais (ou à un résident étranger s'y trouvant) quel est le délai avant qu'un tremblement de terre majeur (épicentre dans l'Archipel) ne soit ressenti et soit dangereux.

Dem
andons aussi aux Israéliens vivant à quelques kilomètres de la Bande Gaza, quel est le délai pour se protéger d'un tir de missile balistique envoyé par le Hamas...
Ah, non, je vais te répondre : 30 secondes pour les plus proches, et quelques minutes, si tu habites à Beersheva.

Seulement voilà : les Japonais effectuent un exercice national, le 1er septembre de chaque année.
(Tiens, ça, ce pourrait être sujet à une anecdote... )
Quant aux Israéliens, tous les moyens technologiques existants sont utilisés pour avertir la population, sourds et aveugles inclus.
Afficher tout
y'a eu 25000 morts l'ors du tremblement de terre qui a touché le Japon. Et pourtant, l'alerte tsunami a été donnée une heure avant!

On peut ajouter aussi le fait qu'une tornade, elle va pas forcément taper à un endroit précis, ce n'est pas comme pour un tsunami, une tornade, c'est un animal sauvage, ca va a droite, à gauche, ca fait demi-tour, ca pope ici et ca s'arrête au bout de 30 secondes après avoir plié un demi hectare de maïs, où ca se transforme en F5 en quelques minutes et ca pulvérise une ville entière... dans certaines régions y'a des alertes tornade trois fois par jour dès fois...

Le film "Twister" est assez réaliste niveau imprévisibilité de ces saletés.

a écrit : Alors, l'éternel débat : plutôt des maisons en bois/préfabriqués comme aux USA, ou bien des maisons en dur comme ailleurs et plus particulièrement en Europe ?

Personnellement, je pense que les maisons en dur seront toujours plus résistantes et, même si détruites et devant être reconstruites, je pense
que ca protègera toujours mieux que les maisons en bois américaines.
En plus j'imagine qu'une maison, peu endurer bien quelques tornades avant de devoir être rasée/reconstruite, là où les maison américaines, certes moins chères, sont à reconstruire systématiquement.
Afficher tout
Autre point a considérer : une maison en bois résiste mieux aux tremblements de terre qu une en béton/parpaings... Et dans certaines régions c est un point a prendre en considération (a san Francisco y a des normes très strictes sur le sujet depuis le dernier grand tremblements de terre)
En général aux usa lames fondations sont en dur et le reste en bois...et pour avoir vu des appartements se construire je peux effectivement témoigner que les temps de construction ont rien a voir: en France on construit la structure entiere, fait sécher, puis vient la vague des fenêtre, puis des électriciens, plombier etc. Bref ça avance par vague de corps de métier. Aux usa ils travaillent tous en même temps: les menuisiers vont la structure et des qu une partie est fini ils "avancent" pendant que le corps de métier suivant travaille sur la structure etc. Je suis pas si je suis très clair mais c est impressionnant a voir: parfois les premiers apparts sont fini alors que la structure est pas fini de ceux un peu plus loin.
Autre avantage : tu peux vendre ta maison sans le terrain. J ai déjà vu des annonces sur craiglist qui disaient "donne maison a vous de vous occuper du transport".. a l époque j ai mis du temps a comprendre qu on donnait la maison... Mais juste la maison hein pas le terrain.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : y'a eu 25000 morts l'ors du tremblement de terre qui a touché le Japon. Et pourtant, l'alerte tsunami a été donnée une heure avant!

On peut ajouter aussi le fait qu'une tornade, elle va pas forcément taper à un endroit précis, ce n'est pas comme pour un tsunami, une tornade, c'
;est un animal sauvage, ca va a droite, à gauche, ca fait demi-tour, ca pope ici et ca s'arrête au bout de 30 secondes après avoir plié un demi hectare de maïs, où ca se transforme en F5 en quelques minutes et ca pulvérise une ville entière... dans certaines régions y'a des alertes tornade trois fois par jour dès fois...

Le film "Twister" est assez réaliste niveau imprévisibilité de ces saletés.
Afficher tout
La catastrophe japonaise du 11 mars 2011... Est justement l'exemple à ne pas prendre, de par son côté exceptionnel, voire millénaire.

L'Institut Japonais de Météorologie ( c'est lui qui gère les alertes pour tremblements de terre) a d'ailleurs su tirer des leçons de ce mega-seisme : trop d'alertes à tsunamis durant le cours des décennies antérieures... et qui n'ont en fait pas eu lieu, ont inconsciemment implanté un sentiment d'invulnérabilité dans la population.
Nous sommes dans le typique schéma bien connu, relatif au comportement de la population Britannique, durant le Blitz où, après plusieurs nuits de bombardement, ne se pressaient déjà pas pour rejoindre les abris... ou n'y allaient tout simplement pas /plus.

Quant aux tornades, elle n'ont pas le pouvoir de faire demi-tour dans leur trajectoire. De plus, elles ont en grande majorité, une trajectoire Sud-ouest Nord-est, ce qui permet donc de prévoir son arrivée sur les prochains Comtés, bien qu'il soit impossible de dire où elles vont finalement mourrir.
La carte des trajectoires est dans ce lien:
information.tv5monde.com/info/tornades-aux-etats-unis-la-faute-du-rechauffement-climatique-4244

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : "15 minutes pour avertir une population" est un temps... extrêmement long.

Demandons à un Japonais (ou à un résident étranger s'y trouvant) quel est le délai avant qu'un tremblement de terre majeur (épicentre dans l'Archipel) ne soit ressenti et soit dangereux.

Dem
andons aussi aux Israéliens vivant à quelques kilomètres de la Bande Gaza, quel est le délai pour se protéger d'un tir de missile balistique envoyé par le Hamas...
Ah, non, je vais te répondre : 30 secondes pour les plus proches, et quelques minutes, si tu habites à Beersheva.

Seulement voilà : les Japonais effectuent un exercice national, le 1er septembre de chaque année.
(Tiens, ça, ce pourrait être sujet à une anecdote... )
Quant aux Israéliens, tous les moyens technologiques existants sont utilisés pour avertir la population, sourds et aveugles inclus.
Afficher tout
Tu me fais penser à ce gars qui me disait "je comprends pars qu'il y ait des morts dans la région alors qu'on est en alerte orange intempéries, les gens sont idiots".

Ou a ceux qui ne comprennent pas qu'il y ait encore des morts sur les routes...

Comme si le fait d'être prévenue d'un danger t'offrait une immunité face au danger. Moi c'est ce type de raisonnement que je ne comprends pas.

Posté le

android

(8)

Répondre

C'est bien ça, on est dans le cas de figure où trop d'alertes tue l'alerte. Je ne fais ais que tenter d'expliquer pourquoi, malgré les alertes, il y a encore des morts, nous sommes d'accord.

Par contre, ton lien donne la trajectoire générale des tornades quasiment à l'échelle d'un continent, mais regarde des vidéo, tu verra qu'elles peuvent faire demi tour. C'est comme dans un troupeau de bisons, le troupeau va dans une direction, mais le bison individuellement va quand même un peu dans tout les sens(même s'il ne fait pas tout seul demi-tour sans une bonne raison, mais tu me comprends)
Bon après les monstres de 1500 mètres de diamètre à la base probablement pas mais elles n'ont pas besoin d'être aussi grosses pour transformer un centre-ville en zone de bombardement.

Autre chose me vient en tête, les tempêtes en France, on trouve toujours quelqu'un qui s'est fait tuer en se prenant une branche d'arbre, une cheminée où autre sur le cassis, ma mère, cette année, est sortie pendant une grosse tempête et a failli être foudroyée parce que... elle voulait rentrer des coussins avant qu'ils ne soient mouillés... moi quand y'a des éclairs, je ne m'approche même pas des fenêtres, chacun réagit à sa manière.

a écrit : La première raison est économique : une maison en bois coute moins chère, se construit en 1 à 2 mois et permet d'être placée sur des terrains instables. De plus, la matière première qu'est le bois est très accessible. En cas de tornade ou d'incendie, on reconstruit rapidement.

La seconde rai
son est pragmatique. Aux USA, avec 20% de tornades en F3 et 1% de tornades en F4/F5 sur l'échelle de Fujita, il apparait plus judicieux de construire en bois pour reconstruire rapidement en cas de catastrophe. La maison en dur ne résistera pas à une tornade F4 ou F5 sauf si elle est en béton armé avec de profondes fondations.

La troisième raison est culturelle. Aux USA, on déménage plus souvent qu'en Europe (même si la tendance diminue). On n'investit pas dans "la pierre" comme en Europe avec des crédits sur 30 ans. On achète une maison "peu" chère puis on la revend pour en acheter une autre etc.
Afficher tout
J'ai voulu faire construire une maison ossature bois, et je peux vous dire apres de nombreuses recherches que toutes vos affirmations ne sont que des a priori mis à part la rapidité de construction
Voici un peu de lecture

www.maison-natilia.fr/actualites/maisons-en-bois-vs-maisons-traditionnelles

www.infodelimmo.fr/construction-une-maison-traditionnelle-ou-a-ossature-bois-comparatif/

Posté le

android

(0)

Répondre