La coupe du monde de football fut cachée dans une boîte à chaussures

Proposé par
le

À Rome en 1942, Ottorino Barassi, dirigeant sportif, cacha la coupe du monde de football dans une boîte à chaussures, l'Italie étant championne en titre en 1938. L'objectif était que les nazis ne s'en emparent pas. Adolf Hitler donna pourtant l'ordre en 1944 de récupérer le trophée et les soldats allemands fouillèrent plusieurs fois son domicile, sans succès. La boîte à chaussures était simplement cachée sous son lit.


Commentaires préférés (3)

Appartement fouillé plusieurs fois sans que personne ne pense à regarder sous le lit?...??
Ça sent la légende urbaine, ... non?

Posté le

android

(75)

Répondre

a écrit : Appartement fouillé plusieurs fois sans que personne ne pense à regarder sous le lit?...??
Ça sent la légende urbaine, ... non?
Mouais, la source wiki dit que la coupe était mise sous le lit dans une boite, mais pas qu'elle était là au moment des fouilles nazies. Il avait du l'enterrer dans son jardin plutôt non ?
Et connaissant la légereté dans le travail des investigations des chroniqueurs de FranceInfo je parierais qu'ils se sont aussi cantonnés à la source Wiki.

a écrit : Appartement fouillé plusieurs fois sans que personne ne pense à regarder sous le lit?...??
Ça sent la légende urbaine, ... non?
Moi, je peux tout à fait comprendre cela. Si j'étais chargé de retrouver LE trophée de la Coupe du Monde, je chercherai dans un endroit un peu plus imposant qu'une boîte à chaussures, c'est logique.
Ce doit être comme La Joconde, quand on la voit "en vrai" on est déçu par ses modestes mensurations. Elle est beaucoup moins imposante que ce à quoi on s'attendait.
Et puis, il ne faut pas oublier qu'on est en 1942, les soldats n'avaient probablement jamais vu l'objet qu'il recherchaient. Pas de wikipedia, pas de journaux TV, et même pas d'albums Panini à cette époque...


Tous les commentaires (17)

Appartement fouillé plusieurs fois sans que personne ne pense à regarder sous le lit?...??
Ça sent la légende urbaine, ... non?

Posté le

android

(75)

Répondre

a écrit : Appartement fouillé plusieurs fois sans que personne ne pense à regarder sous le lit?...??
Ça sent la légende urbaine, ... non?
Mouais, la source wiki dit que la coupe était mise sous le lit dans une boite, mais pas qu'elle était là au moment des fouilles nazies. Il avait du l'enterrer dans son jardin plutôt non ?
Et connaissant la légereté dans le travail des investigations des chroniqueurs de FranceInfo je parierais qu'ils se sont aussi cantonnés à la source Wiki.

a écrit : Appartement fouillé plusieurs fois sans que personne ne pense à regarder sous le lit?...??
Ça sent la légende urbaine, ... non?
Moi, je peux tout à fait comprendre cela. Si j'étais chargé de retrouver LE trophée de la Coupe du Monde, je chercherai dans un endroit un peu plus imposant qu'une boîte à chaussures, c'est logique.
Ce doit être comme La Joconde, quand on la voit "en vrai" on est déçu par ses modestes mensurations. Elle est beaucoup moins imposante que ce à quoi on s'attendait.
Et puis, il ne faut pas oublier qu'on est en 1942, les soldats n'avaient probablement jamais vu l'objet qu'il recherchaient. Pas de wikipedia, pas de journaux TV, et même pas d'albums Panini à cette époque...

a écrit : Moi, je peux tout à fait comprendre cela. Si j'étais chargé de retrouver LE trophée de la Coupe du Monde, je chercherai dans un endroit un peu plus imposant qu'une boîte à chaussures, c'est logique.
Ce doit être comme La Joconde, quand on la voit "en vrai" on est déçu par ses modestes men
surations. Elle est beaucoup moins imposante que ce à quoi on s'attendait.
Et puis, il ne faut pas oublier qu'on est en 1942, les soldats n'avaient probablement jamais vu l'objet qu'il recherchaient. Pas de wikipedia, pas de journaux TV, et même pas d'albums Panini à cette époque...
Afficher tout
Cf. « La lettre volée » D’E.A. Poe

Marrant, je m'attendais à ce que cet entraîneur s'appelle M. Laryngologiste ... Ils n'ont pas d'humour ces Italiens !

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Marrant, je m'attendais à ce que cet entraîneur s'appelle M. Laryngologiste ... Ils n'ont pas d'humour ces Italiens ! J'avoue que je n'ai pas compris la vanne..

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : J'avoue que je n'ai pas compris la vanne.. Ottorino Laryngologiste...
Mais il aurait tout autant pu d'appeler Barassi Métrique...

Posté le

android

(15)

Répondre

la meilleure planque est souvent celle que celui qui la cherche a sous le nez.

Qui aurait l'idée de planquer la coupe du monde dans une boite à chaussures moisie sous un plumard où on fait jamais le ménage (admettons-le) à part quelqu'un qui se dira que le chercheur ira la chercher dans une cachette intelligente? Pour moi ca se tient. ;)

Si vous saviez où j'ai planqué le double des clés de chez moi... "j'y aurai jamais pensé!" ^^

Nom : Ottorino. Profession : otorhino.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Appartement fouillé plusieurs fois sans que personne ne pense à regarder sous le lit?...??
Ça sent la légende urbaine, ... non?
Personnellement je n’aurai jamais pensé que ça puisse rentrer dans une boîte à chaussure.

a écrit : Personnellement je n’aurai jamais pensé que ça puisse rentrer dans une boîte à chaussure. Ca a l'air gros à la télé mais en vrai... ca rendre facile dans une boîte pointure 46 ^^ en diagonale bien sur

a écrit : Moi, je peux tout à fait comprendre cela. Si j'étais chargé de retrouver LE trophée de la Coupe du Monde, je chercherai dans un endroit un peu plus imposant qu'une boîte à chaussures, c'est logique.
Ce doit être comme La Joconde, quand on la voit "en vrai" on est déçu par ses modestes men
surations. Elle est beaucoup moins imposante que ce à quoi on s'attendait.
Et puis, il ne faut pas oublier qu'on est en 1942, les soldats n'avaient probablement jamais vu l'objet qu'il recherchaient. Pas de wikipedia, pas de journaux TV, et même pas d'albums Panini à cette époque...
Afficher tout
Joconde qui a été volée par un italien qui l'a cachée sous son lit.

Posté le

android

(2)

Répondre

L'anecdote est tout à fait réelle.

Plusieurs liens les plus divers en langue Espagnole ( dont les archives de la FIFA), citent le fait historique, bien qu'elle semble être légèrement différente de ce qui est écrit dans l'anecdote.

Posté le

android

(4)

Répondre

Ottorino, il avait du nez et de bonnes oreilles... voilà voilà...;-)

Vous vous imaginez le nombre de gens qu' on aurait pu sauver grâce à des boîtes à chaussures?!