Les ceintures de chasteté n'ont probablement jamais existé

Proposé par
le

Contrairement à la pensée populaire, il est probable que les ceintures de chasteté n'aient jamais existé au Moyen Âge. Plusieurs spécialistes de l'époque considèrent son utilisation comme incompatible avec les besoins d'évacuation et d'hygiène de la femme. Cette thèse est corroborée par l’impossibilité de retrouver de telles ceintures antérieures au XVIIIe siècle.

Les seules traces sont des représentations historiques qui avaient surtout une valeur allégorique ou satirique.


Tous les commentaires (27)

a écrit : Si je suis Ben Uhr, tu es alors le cheval au galop. Juste regarde les a nouveaux. Les années 70 ça correspond encore au roman national où la république et l'Antiquité sont glorifiés (pour résumer).
Barille aime l'amitié la non-violence et le partage. Tout ce qui ne colle pas à sa vision est très mal r
eprésentés.

D'ailleurs napoléon c'est juste tout sauf un exemple de république, mais ils appuient à mort sur les points négatifs. Il n'a pas que du négatif pépère.

La série a clairement un parti pris et cest assumé.
Cest pas sorcier est une série "neutre". "Il était une fois" absolument pas.

La série est sympa je ne dis pas l'inverse. Mais une fois que tu commences à lire sur ces époques tu réalises que cette série est plus qu'approximative et quil y a clairement un fort parti pris.

Autant les connaissances en histoire ont évoluer depuis les années 70 (Antiquité... moyen-âge...), autant il y a des scènes volontairement biaisées.
Afficher tout
Vous parlez d'une série pour enfant quand même. Ils sont obligé de vulgariser et parfois de présenter des méchants et des gentils sans les nuances nécessaires à la vérité. Nuance que même parfois adultes, on a du mal à se représenter. Il suffit de demander l'avis des gens sur la situation au Proche-Orient pour obtenir des avis souvent tranchés sur un problème dont la complexité dépasse les compétences des meilleures diplomates du monde.

En ce qui concerne la série, difficile pour un enfant de comprendre que le code civil de Napoléon c'est bien, que l'expansion de la France c'est bien, que le rayonnement culturel c'est bien mais qu'en même temps faire la guerre à toute l'Europe c'est mal, qu'être un tyran dans le monde entier c'est mal, que faire des centaines de milliers de morts c'est mal, etc.... alors effectivement ils choisissent un côté et s'y tiennent et les enfants ne connaitront qu'un côté de l'histoire. C'est mieux que de ne rien connaitre du tout.

a écrit : L’hygiène était très importante à l'époque moyenâgeuse, mais pour avoir de l'eau pour se laver le trou de balle (et autre), il fallait soit pouvoir se payer des larbins pour remplir la baignoire avec l'eau de la rivière, soit avoir accès à une rivière... qui ne traversait pas une ville (bweuark). Pas évident.
Si les romains construisaient des aqueducs à grands frais, c'était pas pour embellir le paysage! ^^

Quand à aujourd'hui, il y a des cons partout hein. J'ai pas attendu le coronavirus pour tousser dans ma manche et pour me laver les mains après être allé aux chiottes, mais j'dis ça, j'dis rien. ;)
Afficher tout
*mode médiéviste énervé on*

On dit médiéval, pas moyenâgeux.

*mode médiéviste énervé off*

Sinon je soutiens ton propos, voilà :)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Je me demande, sans vraiment savoir, si l'hygiène était si importante à l'époque... On pourrait très jeune ceci expliquant peut être Cela... Déjà qu'à notre époque ce n'est pour certains pas une priorité... Vu la pandémie... Mais je dis ça et j'dis rien... L'hygiène était globalement bonne, après ça dépend de quelle période du Moyen age. Dans tous les cas on connaissait le savon et les bienfaits de l'eau chaude, les bénéfices du rasage pour lutter contre les parasites.

Au Haut Moyen âge (au début quoi), les installations romaines sont encore en services, même si elles tombent lentement en ruines. On voit aussi l'apparition des étuves, sortes de bains publics, mais sans l'eau courante comme les bains romains.

A partir du Moyen âge central, l'église fait peu à peu fermer les bains et autres étuves (ouuuh, des gens tout nu, c'est péché). Il faut dire que ces lieux sont aussi souvent des lieux de prostitution, mais bon. Certains riches entretiennent encore des bains privés, mais ça coûte cher. En général, on se lave comme on peu avec l'eau du puit/fontaine ruisseau du coin.

A la fin du Bas Moyen âge, l'eau commence à faire peur (on l'accuse de propager les maladies, ou d'être empoisonnée par les Juifs, selon le bouc émissaire du moment) et des théories hygiénistes affirment que c'est mauvais de se laver, car la "crasse" protège des maladies.

Du coup on se retrouve à la renaissance avec des gens qui ont une hygiène pas top, basée plus sur les couches de parfums qu'un bain toute les semaines. Et encore, globalement le mélo du coin continue de se débarbouiller régulièrement.

Posté le

android

(0)

Répondre

J’en ai vu pourtant exposées au Palais des Doges à Venise, datant du XVeme siècle..

a écrit : J’en ai vu pourtant exposées au Palais des Doges à Venise, datant du XVeme siècle.. Le 15eme siècle correspond à la Renaissance et non plus au Moyen-âge.

A priori, cela ait été inventé par la bourgeoisie pour éviter le viol... avant que cela ne devienne un objet de contrôle de la sexualité de la femme.
Des plus érudits que moi complèteront probablement, mais en attendant, je mets un lien qui semble sérieux...
www.histoire-fr.com/mensonges_histoire_ceinture_chastete.htm

a écrit : *mode médiéviste énervé on*

On dit médiéval, pas moyenâgeux.

*mode médiéviste énervé off*

Sinon je soutiens ton propos, voilà :)
Merci, Maestro. :)

a écrit : L'hygiène était globalement bonne, après ça dépend de quelle période du Moyen age. Dans tous les cas on connaissait le savon et les bienfaits de l'eau chaude, les bénéfices du rasage pour lutter contre les parasites.

Au Haut Moyen âge (au début quoi), les installations romaines sont encore en ser
vices, même si elles tombent lentement en ruines. On voit aussi l'apparition des étuves, sortes de bains publics, mais sans l'eau courante comme les bains romains.

A partir du Moyen âge central, l'église fait peu à peu fermer les bains et autres étuves (ouuuh, des gens tout nu, c'est péché). Il faut dire que ces lieux sont aussi souvent des lieux de prostitution, mais bon. Certains riches entretiennent encore des bains privés, mais ça coûte cher. En général, on se lave comme on peu avec l'eau du puit/fontaine ruisseau du coin.

A la fin du Bas Moyen âge, l'eau commence à faire peur (on l'accuse de propager les maladies, ou d'être empoisonnée par les Juifs, selon le bouc émissaire du moment) et des théories hygiénistes affirment que c'est mauvais de se laver, car la "crasse" protège des maladies.

Du coup on se retrouve à la renaissance avec des gens qui ont une hygiène pas top, basée plus sur les couches de parfums qu'un bain toute les semaines. Et encore, globalement le mélo du coin continue de se débarbouiller régulièrement.
Afficher tout
Il est vrai qu'on a recommencé à rétablir des réseaux d'adduction d'eau dans les villes en Europe que relativement récemment. Ca a (re)commencé par les fontaines publiques au 18ème siècle qui ne servaient pas à amuser le peuple mais à y puiser de l'eau propre... jusqu'à aujourd'hui où un pote chevrier a l'eau courante, mais pas encore l'électricité (je vous jure que c'est vrai)