Les ceintures de chasteté n'ont probablement jamais existé

Proposé par
le

Contrairement à la pensée populaire, il est probable que les ceintures de chasteté n'aient jamais existé au Moyen Âge. Plusieurs spécialistes de l'époque considèrent son utilisation comme incompatible avec les besoins d'évacuation et d'hygiène de la femme. Cette thèse est corroborée par l’impossibilité de retrouver de telles ceintures antérieures au XVIIIe siècle.

Les seules traces sont des représentations historiques qui avaient surtout une valeur allégorique ou satirique.


Commentaires préférés (3)

Et bah, à force de continuer de debunker le Moyen-Age, je vais finir par me demander s'il a vraiment existé !

a écrit : Et bah, à force de continuer de debunker le Moyen-Age, je vais finir par me demander s'il a vraiment existé ! Et pourtant il y a encore tellement de clichés faux :
- on ne mourrait pas a 30 ans, l’espérance de vie était plombée par la mortalité infantile
- on savait que la terre est ronde
- les procès de sorcellerie, c'est plus un phénomène qui se passe a la renaissance
- il y a eu énormément d'avancée technologique, notamment en agriculture, en architecture, en médecine, en horlogerie...
- tout n'est pas marron comme dans trop de films : il y avait une explosion de couleurs, que ce soit les vêtements ou les bâtiments
- le droit de cuissage n'a jamais existé
- on était pas sale, le bain était très rependu
- les barbares n'ont pas tout détruit de l'empire romain, la transition a duré longtemps, et beaucoup d’éléments, notamment législatifs ont été gardés

et la liste est encore longue...
Et surtout, le moyen age n'est pas un bloc uni. Il y a énormément de différences selon les cultures et les périodes, et certains éléments tels que le château fort, et encore plus, l'armure de plates, n’apparaissent qu'a la fin du moyen age.

a écrit : Sans parler des représentations d’individus édentés (Les Visiteurs...) absolument fausses... En effet, l’alimentation de l’époque (pauvre en viande et en sucre) préservaient les dents... et ce, sans dentifrice ! Eh bien, c'est vrai et faux à la fois, ce qui niquait le plus les dents avant l'alimentation moderne, c'était le pain, à cause de la fabrication de farine via des meules de pierre qui laissaient des particules abrasives de pierre dans le pain, et comme le pain était l'aliment de base des pauvres, les "vilains" avaient souvent les dents gâtées assez tôt, mais beaucoup moins chez les aisés.


Tous les commentaires (27)

Et bah, à force de continuer de debunker le Moyen-Age, je vais finir par me demander s'il a vraiment existé !

Assez cocasse de parler de" pensée populaire" quand on sait que ce sont les penseurs des Lumières qui ont commencé à parler de cette légende pour délegitimer et dénigrer le Moyen-Age. On peut parler également du fameux mythe du droit de cuissage qui est démonté aujourd'hui par des historiens sérieux. Le conformisme progressisme issu des Lumières n'aime pas vraiment que l'on rappelle ces légendes inventées de toute pièce.

Posté le

android

(18)

Répondre

a écrit : Et bah, à force de continuer de debunker le Moyen-Age, je vais finir par me demander s'il a vraiment existé ! Et pourtant il y a encore tellement de clichés faux :
- on ne mourrait pas a 30 ans, l’espérance de vie était plombée par la mortalité infantile
- on savait que la terre est ronde
- les procès de sorcellerie, c'est plus un phénomène qui se passe a la renaissance
- il y a eu énormément d'avancée technologique, notamment en agriculture, en architecture, en médecine, en horlogerie...
- tout n'est pas marron comme dans trop de films : il y avait une explosion de couleurs, que ce soit les vêtements ou les bâtiments
- le droit de cuissage n'a jamais existé
- on était pas sale, le bain était très rependu
- les barbares n'ont pas tout détruit de l'empire romain, la transition a duré longtemps, et beaucoup d’éléments, notamment législatifs ont été gardés

et la liste est encore longue...
Et surtout, le moyen age n'est pas un bloc uni. Il y a énormément de différences selon les cultures et les périodes, et certains éléments tels que le château fort, et encore plus, l'armure de plates, n’apparaissent qu'a la fin du moyen age.

a écrit : Et pourtant il y a encore tellement de clichés faux :
- on ne mourrait pas a 30 ans, l’espérance de vie était plombée par la mortalité infantile
- on savait que la terre est ronde
- les procès de sorcellerie, c'est plus un phénomène qui se passe a la renaissance
- il y a eu énormément
d'avancée technologique, notamment en agriculture, en architecture, en médecine, en horlogerie...
- tout n'est pas marron comme dans trop de films : il y avait une explosion de couleurs, que ce soit les vêtements ou les bâtiments
- le droit de cuissage n'a jamais existé
- on était pas sale, le bain était très rependu
- les barbares n'ont pas tout détruit de l'empire romain, la transition a duré longtemps, et beaucoup d’éléments, notamment législatifs ont été gardés

et la liste est encore longue...
Et surtout, le moyen age n'est pas un bloc uni. Il y a énormément de différences selon les cultures et les périodes, et certains éléments tels que le château fort, et encore plus, l'armure de plates, n’apparaissent qu'a la fin du moyen age.
Afficher tout
Sans parler des représentations d’individus édentés (Les Visiteurs...) absolument fausses... En effet, l’alimentation de l’époque (pauvre en viande et en sucre) préservaient les dents... et ce, sans dentifrice !

a écrit : Sans parler des représentations d’individus édentés (Les Visiteurs...) absolument fausses... En effet, l’alimentation de l’époque (pauvre en viande et en sucre) préservaient les dents... et ce, sans dentifrice ! Eh bien, c'est vrai et faux à la fois, ce qui niquait le plus les dents avant l'alimentation moderne, c'était le pain, à cause de la fabrication de farine via des meules de pierre qui laissaient des particules abrasives de pierre dans le pain, et comme le pain était l'aliment de base des pauvres, les "vilains" avaient souvent les dents gâtées assez tôt, mais beaucoup moins chez les aisés.

a écrit : Et bah, à force de continuer de debunker le Moyen-Age, je vais finir par me demander s'il a vraiment existé ! Le Moyen âge est une période formidable, et par bien des aspects, bien moins "sombre" que la Renaissance/époque Moderne qui suit.

Ce sont les Lumières qui ont façonné ces à priori sur cette période, car ils luttaient surtout contre l'influence de l'Eglise, qui était une réelle force politique et sociale durant le Moyen âge. Donc ils avaient tout intérêt à noircir le tableau pour prôner la Raison plutôt que la foi.

Et nous, comme des cons, on les a crû

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Eh bien, c'est vrai et faux à la fois, ce qui niquait le plus les dents avant l'alimentation moderne, c'était le pain, à cause de la fabrication de farine via des meules de pierre qui laissaient des particules abrasives de pierre dans le pain, et comme le pain était l'aliment de base des pauvres, les "vilains" avaient souvent les dents gâtées assez tôt, mais beaucoup moins chez les aisés. Afficher tout Ah ? J’avais entendu dire que c’était la caste des nobles qui avait surtout les dents gâtées, dû à leur alimentation majoritairement carnée

Puisqu’on vous dit que c’est un objet traditionnel ! (Kaa)

a écrit : Ah ? J’avais entendu dire que c’était la caste des nobles qui avait surtout les dents gâtées, dû à leur alimentation majoritairement carnée En fait c'est un peu les deux, pour des raisons différentes.

Les plus pauvres ont une alimentation globalement saine pour les dents, mais comme l'a fait remarquer Nicontrarié, la présence de poussières de meule dans la farine et donc le pain, base de l'alimentation, conduit à une abrasion rapide des dents, donc une usure prématurée. De plus on observe sur les dents de ces populations des traces de stress de croissance, qui témoigne de carences alimentaires durant l'enfance et qui fragilisent leur structure.

A l'inverse, les plus aisées ont une alimentation plus riche (viande, pâtisseries,...) ce qui attaque plus leurs dents. Par contre, leur alimentation est plus variée.

Les deux populations sont aussi protégée des caries par un truc tout bête, ils ont une mâchoire plus large que nous, ce qui laisse un petit peu plus de place aux dents (comme les dents de sagesses), avec des espaces inter-dentaires moins serrés, et donc où les saletés s'accrochent moins et n'attaquent pas les dents.

Par contre faut pas se leurrer non plus, l'hygiène dentaire est loin d'être optimale. Les cimetières archéologiques montrent des individus édentés (surtout les plus vieux), avec des abces de la mâchoire, des caries, etc, autant que des individus avec toutes leurs dents ou des traitement dentaires (l'os se reforme et bouche le trou lorsqu'une dent est arrachée)

Bref, un peu comme aujourd'hui quoi.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Et pourtant il y a encore tellement de clichés faux :
- on ne mourrait pas a 30 ans, l’espérance de vie était plombée par la mortalité infantile
- on savait que la terre est ronde
- les procès de sorcellerie, c'est plus un phénomène qui se passe a la renaissance
- il y a eu énormément
d'avancée technologique, notamment en agriculture, en architecture, en médecine, en horlogerie...
- tout n'est pas marron comme dans trop de films : il y avait une explosion de couleurs, que ce soit les vêtements ou les bâtiments
- le droit de cuissage n'a jamais existé
- on était pas sale, le bain était très rependu
- les barbares n'ont pas tout détruit de l'empire romain, la transition a duré longtemps, et beaucoup d’éléments, notamment législatifs ont été gardés

et la liste est encore longue...
Et surtout, le moyen age n'est pas un bloc uni. Il y a énormément de différences selon les cultures et les périodes, et certains éléments tels que le château fort, et encore plus, l'armure de plates, n’apparaissent qu'a la fin du moyen age.
Afficher tout
Tu as oublié le plus important qu'on nous apprend même à l'école.
- Le soi-disant balançage d'huile bouillante par les mâchicoulis.

L'huile, ça coutait très cher et il était plus simple de jeter de l'eau bouillante voire de la poix.

Je suis désolé, j'en veux encore à l'éducation nationale de m'avoir appris ça.

a écrit : Tu as oublié le plus important qu'on nous apprend même à l'école.
- Le soi-disant balançage d'huile bouillante par les mâchicoulis.

L'huile, ça coutait très cher et il était plus simple de jeter de l'eau bouillante voire de la poix.

Je suis désolé, j'
;en veux encore à l'éducation nationale de m'avoir appris ça. Afficher tout
...ou le plus souvent des gros cailloux. pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple.

+1 Tybs : quand on voit le nombre de clichés/légendes qu'on nous a fait apprendre, on voit que certain(e) profs avait une mise a jour de leurs cours assez laxiste..

a écrit : ...ou le plus souvent des gros cailloux. pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple.

+1 Tybs : quand on voit le nombre de clichés/légendes qu'on nous a fait apprendre, on voit que certain(e) profs avait une mise a jour de leurs cours assez laxiste..
En même temps le programme de l'éducation nationale est relativement orienté autour des Lumières et de leur courant de pensée. On passe tout de même de Saint Augustin à Voltaire sans transition alors qu'il y a 13 siècles entre les deux philosophes. Je sais bien qu'on ne peut pas tout apprendre mais on oublie Abélard, Avicenne, Maïmonide et autres (qui malheureusement ne rentrent pas dans les critères d'une éducation athée à la française).

C'est tout de même plus facile pour fabriquer de gentils républicains d'apprendre aux enfants que la révolution française est le début de la "civilisation intelligente" et que tout ce qui se passe avant est barbare et tout ce qui se passe après est digne d'intérêt. Je caricature à mort mais je l'ai ressenti comme ça durant ma scolarité.

Heureusement qu'il reste la fin de sa vie pour découvrir d'autres choses.

a écrit : En même temps le programme de l'éducation nationale est relativement orienté autour des Lumières et de leur courant de pensée. On passe tout de même de Saint Augustin à Voltaire sans transition alors qu'il y a 13 siècles entre les deux philosophes. Je sais bien qu'on ne peut pas tout apprendre mais on oublie Abélard, Avicenne, Maïmonide et autres (qui malheureusement ne rentrent pas dans les critères d'une éducation athée à la française).

C'est tout de même plus facile pour fabriquer de gentils républicains d'apprendre aux enfants que la révolution française est le début de la "civilisation intelligente" et que tout ce qui se passe avant est barbare et tout ce qui se passe après est digne d'intérêt. Je caricature à mort mais je l'ai ressenti comme ça durant ma scolarité.

Heureusement qu'il reste la fin de sa vie pour découvrir d'autres choses.
Afficher tout
Ah ca, c'est sûr qu'on voit bien que les cours d'histoire sont fortement orientés. Suffit de voir comment on tait bon nombre d'evenements ou de courant politique non républicains (le communisme est mentionné mais l'anarchisme c'est pas ça hein), ou comment la révolution francaise est présenté (libération du peuple et ce genre de chose, avec une mention de la monté en puissance de la bourgeoisie sans trop insister non plus, et une certaine diabolisation de Robespierre ou, un peu plus tard, une idéalisation de Napoléon), avec l'idée que tout va bien maintenant.
C'est la qu'on voit qu'il y a une grosse différence entre l'Histoire étudiée par les historiens, une science complexe et rigoureuse, et la Mémoire qu'on choisi de transmettre, la seconde n'étant qu'une interprétation de la première.

a écrit : En même temps le programme de l'éducation nationale est relativement orienté autour des Lumières et de leur courant de pensée. On passe tout de même de Saint Augustin à Voltaire sans transition alors qu'il y a 13 siècles entre les deux philosophes. Je sais bien qu'on ne peut pas tout apprendre mais on oublie Abélard, Avicenne, Maïmonide et autres (qui malheureusement ne rentrent pas dans les critères d'une éducation athée à la française).

C'est tout de même plus facile pour fabriquer de gentils républicains d'apprendre aux enfants que la révolution française est le début de la "civilisation intelligente" et que tout ce qui se passe avant est barbare et tout ce qui se passe après est digne d'intérêt. Je caricature à mort mais je l'ai ressenti comme ça durant ma scolarité.

Heureusement qu'il reste la fin de sa vie pour découvrir d'autres choses.
Afficher tout
Hé ouais.
J'ai plus appris dans ma jeunesse sur le moyen âge dans "Il était une fois... l'homme", en deux où trois épisodes qu'en cours d'histoire!^^

D'ailleurs, cette série dépeint essentiellement une époque un peu plus violente et bordélique niveau organisation territoriale, mais pas plus barbare qu'une autre époque.
Une époque très riche culturellement, pas si injuste que ça, avec ses inévitables dérives... y'a tellement à dire! D'ailleurs elle ressort très souvent sur SCMB, ca veut tout dire! ;)

a écrit : Hé ouais.
J'ai plus appris dans ma jeunesse sur le moyen âge dans "Il était une fois... l'homme", en deux où trois épisodes qu'en cours d'histoire!^^

D'ailleurs, cette série dépeint essentiellement une époque un peu plus violente et bordélique niveau organisation
territoriale, mais pas plus barbare qu'une autre époque.
Une époque très riche culturellement, pas si injuste que ça, avec ses inévitables dérives... y'a tellement à dire! D'ailleurs elle ressort très souvent sur SCMB, ca veut tout dire! ;)
Afficher tout
"Il était une fois..." est justement une série très nulle.

J'en avais un très bon souvenir et je l'ai regardé un jour par curiosité : cest un ramassis de connerie et de propagande républicaine. J'étais choqué ^^
Par exemple tous les rois sont méchants et égoïstes. Hommage spécial à l'épisode d'Archimède où les romains le tuent ... car ils sont méchants et de grosses brutes.
Sauf qu'en vrai les romains voulaient avoir en vie pour apprendre de son savoir.

Franchement il n'y a pas grand chose a retenir de cette série pour l'Histoire.

Par contre les épisodes sur la vie et les sciences sont très très bons.

a écrit : "Il était une fois..." est justement une série très nulle.

J'en avais un très bon souvenir et je l'ai regardé un jour par curiosité : cest un ramassis de connerie et de propagande républicaine. J'étais choqué ^^
Par exemple tous les rois sont méchants et égoïstes. Hommage
spécial à l'épisode d'Archimède où les romains le tuent ... car ils sont méchants et de grosses brutes.
Sauf qu'en vrai les romains voulaient avoir en vie pour apprendre de son savoir.

Franchement il n'y a pas grand chose a retenir de cette série pour l'Histoire.

Par contre les épisodes sur la vie et les sciences sont très très bons.
Afficher tout
La série date des années 70, propagande républicaine? Tu m'explique où? Parce que ça parle de Napoléon et du fait qu'il a foutu l’Europe à feu et à sang pour la gloire de sa grosse tête? ^^

Arrête ton char, Ben-Hur, ce n'est pas parce qu'il y a quelques erreurs historiques que c'est une série de merde, et franchement, quand Barillé voulait faire passer quelqu'un pour un teigneux où un nabot, il y avait les personnages pour ça.

Tu sais ce qui m'a choqué quand je l'ai vue enfant? C'est l'épisode sur la 1GM où on voit des "Petitgros" et des "Pierrot" mitrailler "Petitgros" et des "Pierrot"... En tout cas, c'était moins débile que "Scoubidou"!

Ramassis de connerie, faut pas pousser mémé dans les orties. C'était une série pour enfants qui se voulait éducative, pas une encyclopédie en dessin animé, quoi. :)

P.S, Scoubidou, ca a vraiment mal vieilli. ^^

a écrit : Et bah, à force de continuer de debunker le Moyen-Age, je vais finir par me demander s'il a vraiment existé ! Je me demande, sans vraiment savoir, si l'hygiène était si importante à l'époque... On pourrait très jeune ceci expliquant peut être Cela... Déjà qu'à notre époque ce n'est pour certains pas une priorité... Vu la pandémie... Mais je dis ça et j'dis rien...

a écrit : Je me demande, sans vraiment savoir, si l'hygiène était si importante à l'époque... On pourrait très jeune ceci expliquant peut être Cela... Déjà qu'à notre époque ce n'est pour certains pas une priorité... Vu la pandémie... Mais je dis ça et j'dis rien... C’était mieux quand tu disais rien.

a écrit : Je me demande, sans vraiment savoir, si l'hygiène était si importante à l'époque... On pourrait très jeune ceci expliquant peut être Cela... Déjà qu'à notre époque ce n'est pour certains pas une priorité... Vu la pandémie... Mais je dis ça et j'dis rien... L’hygiène était très importante à l'époque moyenâgeuse, mais pour avoir de l'eau pour se laver le trou de balle (et autre), il fallait soit pouvoir se payer des larbins pour remplir la baignoire avec l'eau de la rivière, soit avoir accès à une rivière... qui ne traversait pas une ville (bweuark). Pas évident.
Si les romains construisaient des aqueducs à grands frais, c'était pas pour embellir le paysage! ^^

Quand à aujourd'hui, il y a des cons partout hein. J'ai pas attendu le coronavirus pour tousser dans ma manche et pour me laver les mains après être allé aux chiottes, mais j'dis ça, j'dis rien. ;)

a écrit : La série date des années 70, propagande républicaine? Tu m'explique où? Parce que ça parle de Napoléon et du fait qu'il a foutu l’Europe à feu et à sang pour la gloire de sa grosse tête? ^^

Arrête ton char, Ben-Hur, ce n'est pas parce qu'il y a quelques erreurs historiques que c'es
t une série de merde, et franchement, quand Barillé voulait faire passer quelqu'un pour un teigneux où un nabot, il y avait les personnages pour ça.

Tu sais ce qui m'a choqué quand je l'ai vue enfant? C'est l'épisode sur la 1GM où on voit des "Petitgros" et des "Pierrot" mitrailler "Petitgros" et des "Pierrot"... En tout cas, c'était moins débile que "Scoubidou"!

Ramassis de connerie, faut pas pousser mémé dans les orties. C'était une série pour enfants qui se voulait éducative, pas une encyclopédie en dessin animé, quoi. :)

P.S, Scoubidou, ca a vraiment mal vieilli. ^^
Afficher tout
Si je suis Ben Uhr, tu es alors le cheval au galop. Juste regarde les a nouveaux. Les années 70 ça correspond encore au roman national où la république et l'Antiquité sont glorifiés (pour résumer).
Barille aime l'amitié la non-violence et le partage. Tout ce qui ne colle pas à sa vision est très mal représentés.

D'ailleurs napoléon c'est juste tout sauf un exemple de république, mais ils appuient à mort sur les points négatifs. Il n'a pas que du négatif pépère.

La série a clairement un parti pris et cest assumé.
Cest pas sorcier est une série "neutre". "Il était une fois" absolument pas.

La série est sympa je ne dis pas l'inverse. Mais une fois que tu commences à lire sur ces époques tu réalises que cette série est plus qu'approximative et quil y a clairement un fort parti pris.

Autant les connaissances en histoire ont évoluer depuis les années 70 (Antiquité... moyen-âge...), autant il y a des scènes volontairement biaisées.