La peine de mort aurait pu être abolie en France 73 ans plus tôt

Proposé par
le
dans

La France a aboli la peine de mort en 1981, mais elle aurait pu être abolie 73 ans plus tôt. En effet, le président de l’époque, Armand Fallières était un abolitionniste et voulut faire passer une loi à ce sujet en 1908. Mais à la suite de l'affaire d'Albert Soleillant, qui viola et tua une fillette de onze ans, l'opinion publique fut indignée et le projet d'abolition de la peine de mort abandonné.

Le président Armand Fallières commuait systématiquement les peines de mort en prison à perpétuité jusqu'en 1908 où son projet de loi visant à l'abolition de la peine capitale fut rejeté. Le plus gros journal de l'époque, Le petit journal, fit même un sondage auprès de plus d'un million de personnes et il y eut 74% d'avis favorables au maintien de la peine de mort.


Tous les commentaires (50)

a écrit : Et sinon au lieu d'insulter les gens sur la moitié de tes commentaires qui sont au choix hors sujet, insultant mais qui n'apportent jamais de réelle plus valu.

Cite nous donc une étude récente sur le cout de la peine de mort en France, ou en Belgique ? Je te rappelle que Secouchermoinsbete est
un site francophone et que la plupart des lecteurs sont en Europe.
Je suis curieux d'avoir un chiffre car comparer le système américain au notre me semble relativement douteux. Après on devrait faire une comparaison sur le cout de la prison et la peine de mort aux Philippines ou en Chine.

Fais moi plaisir, arrête de t'intéresser à mes messages tant que tu n'auras pas acquis les capacités cognitives pour échanger en société.
Afficher tout
J'aimerais bien te citer une "étude récente" sur le coût de la peine de mort en France, ou en Belgique, comme tu le demandes, mais, bizarrement, il n'y a pas eu, dans ces pays, de chiffrage du coût des exécutions depuis plus de 40 ans alors les données disponibles ne doivent pas te paraître assez récentes...

a écrit : Aujourd'hui l'opinion sur la peine de mort est très partagée. Par exemple, en décembre 2009, seulement 32% des français se disaient favorables à la peine de mort. Au fil du temps cette tendance s'est estompée, pour trouve un équilibre autour du 50-50 (depuis décembre 2013). En avril 2015, pour la première fois depuis 30 ans, un sondage a donné 52% des sondés comme étant favorables à la peine de mort. En effet, depuis les années 90, tous les sondages s'opposaient à la peine de mort. Mis à part quelqurs périodes assez particulières... 58% des Français interrogés étaient par exemple favorables à l'exécution de Sadam Hussein. Enfin là où je veux en venir c'est que les résultats des sondages d'aujourd'hui n'auraient et n'ont rien à voir avec ceux de l'époque, contrairement à ce qui est laissé sous-entendu. Afficher tout Ce n'est pas sous-entendu, et la question "êtes vous pour ou contre la peine de mort?" n'a pas une époque, elle a été de toutes

"Le plus gros journal de l'époque, Le petit journal", c'est sympa comme jeu de mot

Posté le

android

(5)

Répondre

Themis est le symbole de la justice avec une balance dans une main et le glaive de l'autre ...

La dernière peine de mort en application aux Baumettes en1977 (comme évoqué plus haut) a été faite par guillotine. Cet instrument a été mis au placard suite à l’abolition de cette sentence en 1981.

a écrit : J'aimerais bien te citer une "étude récente" sur le coût de la peine de mort en France, ou en Belgique, comme tu le demandes, mais, bizarrement, il n'y a pas eu, dans ces pays, de chiffrage du coût des exécutions depuis plus de 40 ans alors les données disponibles ne doivent pas te paraître assez récentes... Suffit de voir ce que coute les "grands proçès", des centaines de milliers d'euros, entre les recours, les appels, la cour de chépaquoi, Bruxelles et tout et tout, une condamnation à mort, étant donné que tout justiciable a le droit de se défendre jusqu'au bout en usant de toutes les procédures possibles, aux frais de la princesse s'il n'en a pas les moyens, avec la médiatisation qui remue la merde derrière, je n'ose imaginer ce que ca coûterait aujourd'hui en France...

10 millions, tous frais confondus? je dois pas être loin de la vérité.
Aux USA, quand même plus expéditifs qu'ici en matière de jugement, ca dépasse tranquille le million de dollars (tous frais confondus)

Le fait est que même aux USA, la peine de mort coute plus cher que la prison à vie est un fait avéré.

www.nouvelobs.com/monde/20110622.OBS5676/etats-unis-le-cout-de-la-peine-de-mort-en-proces.html

a écrit : Suffit de voir ce que coute les "grands proçès", des centaines de milliers d'euros, entre les recours, les appels, la cour de chépaquoi, Bruxelles et tout et tout, une condamnation à mort, étant donné que tout justiciable a le droit de se défendre jusqu'au bout en usant de toutes les procédures possibles, aux frais de la princesse s'il n'en a pas les moyens, avec la médiatisation qui remue la merde derrière, je n'ose imaginer ce que ca coûterait aujourd'hui en France...

10 millions, tous frais confondus? je dois pas être loin de la vérité.
Aux USA, quand même plus expéditifs qu'ici en matière de jugement, ca dépasse tranquille le million de dollars (tous frais confondus)

Le fait est que même aux USA, la peine de mort coute plus cher que la prison à vie est un fait avéré.

www.nouvelobs.com/monde/20110622.OBS5676/etats-unis-le-cout-de-la-peine-de-mort-en-proces.html
Afficher tout
www.google.fr/amp/s/www.ladepeche.fr/amp/article/2007/11/28/360143-agen-assises-combien-coute-un-proces.html

Vous confondez un peu tout. Ce qui coûte cher aux usa et c est écrit dans les articles ce sont les frais d avocat.

On peut prendre comme modèle les systèmes chinois. Après tout on peut faire de la mauvaise foi dans tous les sens.

La seule chose concrète ce qu il n y a pas d étude actuelle en France car c’est anti constitutionnelle depuis Sarkozy. Donc balancer des chiffres en prenant un pays au pif n est pas représentatif de quoi que ce soit.

a écrit : Vous appelez çà insulter ? Vous appelez un commentaire simplement ironique une insulte ? Tout devient exagéré à notre époque : la moindre bricole et n'importe qui peut se déclarer choqué, indigné, insulté. On est entré dans l'ère des gens choqués et indignés. Seulement, ce n'est pas parce qu'on est choqué ou indigné qu'on a forcément raison. Afficher tout Avant de prendre sa défense regarde la plupart de ces messages.
Tu appelles ça de l ironie. J appelle ça de la méchanceté gratuite. Car hormis balancer du venin il ne fait pas grand chose et c est récurrent sur presque toutes les anecdotes.
Il a eu qq commentaires interessantes pour une multitudes sans intérêt.
Je l ai déjà dit ici il ne faut pas confondre instruction et intelligence. Il est certes instruit mais doté d une faible intelligence sociale.

On a le droit de se poser des questions et des doutes. L espace commentaire est fait pour commenter, pour échanger et non s écharper gratuitement.
La on a juste une idée balancée comme quoi une exécution coûte plus chère qu un emprisonnement à vie. Sauf que déjà le coût d un prisonnier n est pas le meme en France qu’aux USA tout comme les frais de justice. On compare de l incomparable. Et pourquoi comparer les USA, je trouve le modèle chinois russe et philippin meilleur. Sans aller aussi loin, la Suisse a souhaité sous traiter une partie de ses détenus au Maroc car les frais d entretien y étaient 4 fois moins élevés que chez eux.
Donc je réitère ma question : avant d avancer un fait, apporter une source fiable. Je ne demande qu à vous croire mais il n y a pas d étude actuelle. Sans considérer que la Question de la peine de mort ne se pose plus vu que c’est anti constitutionnel.

a écrit : Et sinon au lieu d'insulter les gens sur la moitié de tes commentaires qui sont au choix hors sujet, insultant mais qui n'apportent jamais de réelle plus valu.

Cite nous donc une étude récente sur le cout de la peine de mort en France, ou en Belgique ? Je te rappelle que Secouchermoinsbete est
un site francophone et que la plupart des lecteurs sont en Europe.
Je suis curieux d'avoir un chiffre car comparer le système américain au notre me semble relativement douteux. Après on devrait faire une comparaison sur le cout de la prison et la peine de mort aux Philippines ou en Chine.

Fais moi plaisir, arrête de t'intéresser à mes messages tant que tu n'auras pas acquis les capacités cognitives pour échanger en société.
Afficher tout
Je trouve pourtant qu'AAPLR s'est calmé par rapport au debut!
Je te l'accorde, il est "caustique", je pense que c'est un peu pour rire, un peu pour remettre en place, un peu pour forcer à plus de réflexion, c'est sur que quand c'est contre "sois ( disant ?)", ce n'est pas très agréable.
Toutefois, ca peut permettre de tourner ses pouces 7 fois dans ses mains avant de poster, de lire les sources, de faire des recherches afin d'essayer d'éradiquer les questions du type "C'est quoi la peine de mort"... et la réponse "va sur google bouricot"...
Et je ne dis pas que tu es comme ça, loin de moi l'idée de t'insulter ;)
AAPLR, tu corriges mes erreurs de grammaire si tu veux mais ne sois pas sarcastique stp, c'est janvier, les bonnes résolutions ne sont pas encore oubliées enfin j'espère ;)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Si on refaisait le même sondage aujourd'hui, je ne suis pas sûr que le résultat serait très différent
Dans les affaires les plus atroces, on pense d'abord avec le cerveau reptilien, et c'est pour ça que la justice est lente : il faut qu'on retrouve la raison pour juger humainement.
Po
ur y avoir été mêle, comme témoin en Assise, je peux vous dire que, malheureusement, les institutions judiciaires semblent se préoccuper bien plus des auteurs que des victimes ou de leurs familles Afficher tout
On peut très bien être pour la peine de mort de manière rationnelle et être abolitionniste de façon émotive ;)

Posté le

android

(1)

Répondre

Je ne comprends pas l'intérêt de la peine de mort, pas plus que la prison avec lourde peine. Ma conception idéale de la justice serait la prison à moindre frais pour les délits les plus mineurs (parce que la prison aujourd'hui c'est le grand luxe, ça ne sert qu'à radicaliser les détenus, et que dire d'une justice française très clémente et ouvertement militante et corrompue), la même chose avec combat de béhourd en supplément pour les crimes et délits médiants (tels que détournement de fonds publics ou blessures graves) et enfin torture (jusqu'au décès pour les cas extrêmes) pour les délits graves (meurtre volontaire, actes terroristes mortels, viols, pédophilie). Alors peut-être que je vais être qualifié de « facho » mais il me semble que le pays se porterait tout de suite beaucoup mieux avec une pareille réforme pénale. L'abolition de la peine de mort ça a surtout servi aux criminels de faire leurs sales affaires en toute impunité, comme l'abolition de la peine de crime de haute trahison. C'est toujours facile de manipuler les foules par l'émotionnel mais la justice se doit d'être froide et sévère et le jugement fait avec le cerveau et non le cœur.

Pour rappel, la France est reconnu comme étant un paradis des pédophiles. Je vous recommande de vous intéresser aux affaires de pédophilie en cols blancs et aux « grooming gangs » (tournantes sur mineurs en milieu défavorisé) puis on reparlera de la radicalité de mes idées.

a écrit : Je ne comprends pas l'intérêt de la peine de mort, pas plus que la prison avec lourde peine. Ma conception idéale de la justice serait la prison à moindre frais pour les délits les plus mineurs (parce que la prison aujourd'hui c'est le grand luxe, ça ne sert qu'à radicaliser les détenus, et que dire d'une justice française très clémente et ouvertement militante et corrompue), la même chose avec combat de béhourd en supplément pour les crimes et délits médiants (tels que détournement de fonds publics ou blessures graves) et enfin torture (jusqu'au décès pour les cas extrêmes) pour les délits graves (meurtre volontaire, actes terroristes mortels, viols, pédophilie). Alors peut-être que je vais être qualifié de « facho » mais il me semble que le pays se porterait tout de suite beaucoup mieux avec une pareille réforme pénale. L'abolition de la peine de mort ça a surtout servi aux criminels de faire leurs sales affaires en toute impunité, comme l'abolition de la peine de crime de haute trahison. C'est toujours facile de manipuler les foules par l'émotionnel mais la justice se doit d'être froide et sévère et le jugement fait avec le cerveau et non le cœur.

Pour rappel, la France est reconnu comme étant un paradis des pédophiles. Je vous recommande de vous intéresser aux affaires de pédophilie en cols blancs et aux « grooming gangs » (tournantes sur mineurs en milieu défavorisé) puis on reparlera de la radicalité de mes idées.
Afficher tout
Notre système carcéral n’est pas ou plus adapté à notre société actuelle je te l’accorde volontiers mais revenir à des pratiques d’il y a plusieurs siècles ne me semblent pas non plus approprié.

Comment expliquer que la peine de mort n’a pas fait augmenter les crimes et les délits dans notre société ? Comment expliquer que la réinsertion avec bracelet électronique donne de meilleur résultats que la prison ? Que les peines aménagées et les centres avec possibilité de sortie provoquent moins de récidives au global ?
Alors c’est certain il y aura toujours des contre exemples et des cas horribles difficiles à gérer mais l’humain est complexe et essayer de comprendre les criminels comme des humains me parait plus judicieux que vouloir les enfermer absolument ou comme tu l’évoques les torturer jusqu’à la mort.
Bon courage aussi pour trouver des bourreaux aujourd’hui. Ce ne sera pas chose aisé a moins de les recruter chez d’autres criminels en attente de torture dans ton système. La difficulté sera alors de trouver des personnes suffisamment solide d’esprit et capables de gérer tout ça en âme et conscience sans qu’ils ne deviennent eux même fous. Cela deviendrait un cercle vicieux de violence sans contrôle difficile à faire perdurer dans le temps.

Aujourd’hui la prison reste le moins pire des systèmes que nous ayons trouvé. Un peu comme la démocratie. Ce n’est pas parfait, ce n’est pas toujours adapté et ça engendre certains problèmes mais il semble que ça permet avec certains ajustements de répondre à un grand nombre de problématiques.

a écrit : C'est un peu rude envers les politiques. L'opinion publique compte pour beaucoup dans les décisions, c'est d'ailleurs le but d'une démocratie. Mais surtout un gouvernement qui décide de ne pas écouter sa population, car il pense que ce qu'il fait est pour le bien de tous... et bien c'est très impopulaire et on perçoit ça comme un gouvernement qui n'écoute pas ses concitoyens.
Ce qui est soit-disant passant ce que l'on reproche à notre gouvernement actuel avec les manifestation actuel, d'après la plupart de nos médias et témoignages rapportés des manifestants.

Donc, suivre ou ne pas suivre l'opinion publique... Sacré dilemme tout de même. Il faut tenir compte de si oui ou non les gens sont prêt à accepter un changement majeur.
Afficher tout
Pour continuer un peu le hors sujet

D'un autre côté, un président a été élu sur un programme.
Donc il a été elu pour faire ce programme (a moins d'un gros crack ou a l'inverse une croissance affolante)

Je prends le cas de notre président actuel. Il avait annoncé ce qu'il allait faire.
Il n'y a pas duperie. Au contraire.
(Il y a d'autres choses à lui reprocher mais pour ma part pas le fait d'essayer de faire son programme)

Pour moi ce qui est malhonnête c'est justement de trahir ceux qui ont voté pour ce programme parce que le gars a d'un coup peur de ne pas être réélu parce-qu'une minorité bloque le pays ou parce-que eux qui n'ont pas voté se réveillent....etc...

Et le problème c'est que les Hommes politiques pensent plus à leur réélection qu'au pays et aux Français.

Remarque que je pense la même chose quelque soit le président élu et donc quelque soit le programme.


Le 2e gros problème en France c'est que l'on se dépêche de défaire ce que les autres d'un autre bord ont fait sans se poser la question de savoir si c'est une bonne idée ou pas et si concrètement ça marche ou pas.

Enfin le dernier point est qu'on laisse rarement le temps pour voir si ça marche et on veut aussi absolument faire sa loi sans forcement savoir comment la financer, l'appliquer...etc...

Fin du HS

Posté le

android

(4)

Répondre

Le journal ne s'appelle pas " le petit parisien " au lieu de " le petit journal " ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Sur un dossier comme la peine de mort, je pense que le coût n'est pas à l'ordre du jour :) Non seulement sur le plan "sociologique", idéologique, principes, façon d'appéhender les choses, qui ne devraient rien avoir affaire avec une histoire de "gros sous"... Mais même sur le plan "comptable" : les dix dernières années de pratique, seulement cinq personnes ont été condamnées à cette peine capitale. C'est donc totalement anecdotique sur ce plan comptable...
Moi ce qui me gêne dans cette histoire, c'est que comme l'opinion publique était remontée à cause d'une horreur qui venait de se dérouler, les politiques en place on renoncé à présenter le projet d'abolition... Je ne sais pas : peur de perdre, peur du débat, peur de ne pas être réélu ; en tous cas "peur" ! Et des élus qui ont "peur" de défendre leurs idées ne méritent pas leurs postes.
Je suis fondamentalement "contre" la peine de mort. Pour des raisons idéologiques : "la justice doit être calme et sereine"... et calmement et sereinement, je ne coupe la tête de personne :) Ce qui ne m'empêche pas de vouloir la mort, et même la souffrance, de ceux qui commettent des horreurs ! Mais je ne représente pas alors la "justice"... Je suis dès lors la "vengeance" ; et ça n'a rien à voir.
Le problème social vient des peines de substitution, et des libertés accordées, qui amènent les récidives... Il faut isoler définitivement les tarés qui n'intègreront jamais la société ; les oublier à jamais au fond d'une cellule... et tant pis si ça coûte "trois sous" :)
Afficher tout
Je suis entièrement d'accord. Et pour finir ils devraient être effacé de la société et devenir utile en cobaye pour la science. Ca éviterait de faire des tests sur les animaux et en plus cela serait plus rapide. Parce que le soucis c'est qu'on connait mieux le nom des meurtriers que ceux des victimes. Alors ceux qui ont assassinés, violer ou les deux ... qu'ils soient utiles à la société !

Posté le

android

(5)

Répondre

Pas besoin de tuer une personne. On grille le cerveau et on retire les parties génitale et le tour est joué. La vie deviens juste un enfer .

Les 3 derniers commentaires me font peur s’ils reflètent l’opinion publique. J’ai du mal à comprendre comment on peut vouloir torturer, mutiler et tuer des gens, peu importe ce qu’ils ont fait et surtout sans se rendre soi-même coupable directement ou indirectement du même genre de crime.

a écrit : Je suis entièrement d'accord. Et pour finir ils devraient être effacé de la société et devenir utile en cobaye pour la science. Ca éviterait de faire des tests sur les animaux et en plus cela serait plus rapide. Parce que le soucis c'est qu'on connait mieux le nom des meurtriers que ceux des victimes. Alors ceux qui ont assassinés, violer ou les deux ... qu'ils soient utiles à la société ! Afficher tout C'est ironique ou sérieux ?

a écrit : Les 3 derniers commentaires me font peur s’ils reflètent l’opinion publique. J’ai du mal à comprendre comment on peut vouloir torturer, mutiler et tuer des gens, peu importe ce qu’ils ont fait et surtout sans se rendre soi-même coupable directement ou indirectement du même genre de crime. Je suis loin d'être pour la torture et autres barbaries sur les condamnés, mais ton raisonnement me gêne.
Quelque soit la peine prononcé, on peut alors accuser l'état de crime : séquestration pour la prison, esclavage pour les travaux d'intérêt général,...
Lorsque la justice nous condamne, c'est forcément désagréable, et correspond à une action qu'un individu n'aurait pas le droit de commettre de son propre chef.

a écrit : Je suis loin d'être pour la torture et autres barbaries sur les condamnés, mais ton raisonnement me gêne.
Quelque soit la peine prononcé, on peut alors accuser l'état de crime : séquestration pour la prison, esclavage pour les travaux d'intérêt général,...
Lorsque la justice nous condamne,
c'est forcément désagréable, et correspond à une action qu'un individu n'aurait pas le droit de commettre de son propre chef. Afficher tout
C’est pourquoi je dis plus haut que c’est le moins pire des systèmes que nous ayons trouvé. Notre contrat social ici nous arrange bien pour le coup car nous ne faisons plus justice nous même et l’état s’en charge.

D’une certaine manière, oui, l’état se rend coupable de séquestration et de privation de liberté, c’est un fait. Toutefois il ne s’agit pas uniquement de punir l’individu mais également de protéger la société en le mettant à l’écart et c’est la grosse différence entre prison et peine de mort.