La découpe d'acier sous l'eau n'a pas été toujours simple

Proposé par
le

Pour les scaphandriers, découper de l’acier sous eau n’a pas toujours été facile. Si l’on exclut l’utilisation des explosifs, durant la seconde moitié du XIXe siècle, le découpage sous eau des tôles d’acier se faisait essentiellement au marteau et au burin.

Ensuite, vers 1871 sont apparus certains outils pneumatiques dont notamment la perceuse. Puis, vers 1914 est apparu le tout premier chalumeau découpeur sous-marin.


Commentaires préférés (3)

Je ne comprends même pas comment on peut découper de l’acier avec un marteau et un burin sous l’eau ...

a écrit : Je ne comprends même pas comment on peut découper de l’acier avec un marteau et un burin sous l’eau ... De la même façon qu'en étant hors de l'eau

Posté le

android

(45)

Répondre

a écrit : Ca m'a paru bizarre aussi, c'est que c'est solide l'acier... P...N rien que pour percer un trou dans une épaisseur de quelques millimètres, faut appuyer comme un dingue sinon ça perce que dalle! ^^

Alors en fait, il ne s'agit bien évidement pas du genre de tôles dont on fait les
coques de grands navires, qui font environ 2 centimètres d'épaisseur, mais de tôles plus fines.
On commence par percer un trou, puis on coince le coin d'un burin très tranchant dans le trou, et on tape, et ça marche, c'est long, mais ça marche. Même pas besoin de taper très fort, d'ailleurs, faut juste taper beaucoup.
D'ailleurs, il m'est arrivé au boulot de découper des tôles fines (type tôle de capot de bagnole) avec un genre de grosse paire de ciseaux à lames très courtes, c'est vrai que ça parait étonnant mais l'acier se découpe étrangement assez facilement, et pourtant je suis loin d'être une force de la nature! ^^
Afficher tout
Pour percer de l'acier, c'est plus facile avec une mèche au carbure de tungstène, et toujours avec de l'huile de coupe! De la WD40 fait très bien l'affaire :) et il vaut mieux le faire en faisant des pauses toutes les 2 ou 3 secondes pour ne pas que la mèche chauffe, sinon elle devient molle, s'abîme et s'use très vite !

Posté le

android

(43)

Répondre


Tous les commentaires (21)

Je ne comprends même pas comment on peut découper de l’acier avec un marteau et un burin sous l’eau ...

a écrit : Je ne comprends même pas comment on peut découper de l’acier avec un marteau et un burin sous l’eau ... De la même façon qu'en étant hors de l'eau

Posté le

android

(45)

Répondre

a écrit : Je ne comprends même pas comment on peut découper de l’acier avec un marteau et un burin sous l’eau ... Même hors de l'eau d'ailleurs, quand je vois la galère que ça peut être avec une meuleuse. J'ose pas imaginer le boulot de fou que ça devait être !

Posté le

android

(6)

Répondre

La chaine est utilisée depuis longtemps, y compris "contre" l'acier, même épais Et que ce soit sous l'eau ou à l'air libre, je n'ai jamais vu qui que ce soit découper de l'acier au burin (manuel?). Peut être des taules très fines, mais des plaques... ça me parait peu probable

a écrit : Je ne comprends même pas comment on peut découper de l’acier avec un marteau et un burin sous l’eau ... Et surtout pourquoi ne pas le faire depuis l intérieur du bateau.
Au marteau et au bureau avec la résistance à l eau, j avoue que j aimerai une démonstration. Ça devait être titanesque.

a écrit : Et surtout pourquoi ne pas le faire depuis l intérieur du bateau.
Au marteau et au bureau avec la résistance à l eau, j avoue que j aimerai une démonstration. Ça devait être titanesque.
Il y a dans les sources un document de 40 pages. En français.

rectification: "pour n'importe qui, découper de l'acier n'a pas toujours été facile."
merci capitaine obvious

En tant que scaphandrier (comme Papyone, j'adore ton article sur la plongée en sat :D) je vous confirme que ça se découpe au burin, même sous l'eau ! Sinon, il y a aussi la méthode de la découpe à l'oxycoupage, mais attention aux bulles d'hydrogène qui peuvent vous péter à la tronche !

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Je ne comprends même pas comment on peut découper de l’acier avec un marteau et un burin sous l’eau ... Ca m'a paru bizarre aussi, c'est que c'est solide l'acier... P...N rien que pour percer un trou dans une épaisseur de quelques millimètres, faut appuyer comme un dingue sinon ça perce que dalle! ^^

Alors en fait, il ne s'agit bien évidement pas du genre de tôles dont on fait les coques de grands navires, qui font environ 2 centimètres d'épaisseur, mais de tôles plus fines.
On commence par percer un trou, puis on coince le coin d'un burin très tranchant dans le trou, et on tape, et ça marche, c'est long, mais ça marche. Même pas besoin de taper très fort, d'ailleurs, faut juste taper beaucoup.
D'ailleurs, il m'est arrivé au boulot de découper des tôles fines (type tôle de capot de bagnole) avec un genre de grosse paire de ciseaux à lames très courtes, c'est vrai que ça parait étonnant mais l'acier se découpe étrangement assez facilement, et pourtant je suis loin d'être une force de la nature! ^^

a écrit : Ca m'a paru bizarre aussi, c'est que c'est solide l'acier... P...N rien que pour percer un trou dans une épaisseur de quelques millimètres, faut appuyer comme un dingue sinon ça perce que dalle! ^^

Alors en fait, il ne s'agit bien évidement pas du genre de tôles dont on fait les
coques de grands navires, qui font environ 2 centimètres d'épaisseur, mais de tôles plus fines.
On commence par percer un trou, puis on coince le coin d'un burin très tranchant dans le trou, et on tape, et ça marche, c'est long, mais ça marche. Même pas besoin de taper très fort, d'ailleurs, faut juste taper beaucoup.
D'ailleurs, il m'est arrivé au boulot de découper des tôles fines (type tôle de capot de bagnole) avec un genre de grosse paire de ciseaux à lames très courtes, c'est vrai que ça parait étonnant mais l'acier se découpe étrangement assez facilement, et pourtant je suis loin d'être une force de la nature! ^^
Afficher tout
Pour percer de l'acier, c'est plus facile avec une mèche au carbure de tungstène, et toujours avec de l'huile de coupe! De la WD40 fait très bien l'affaire :) et il vaut mieux le faire en faisant des pauses toutes les 2 ou 3 secondes pour ne pas que la mèche chauffe, sinon elle devient molle, s'abîme et s'use très vite !

Posté le

android

(43)

Répondre

a écrit : Je ne comprends même pas comment on peut découper de l’acier avec un marteau et un burin sous l’eau ... je ne comprends même pas comment on peut être assez maso pour faire des trucs pareils. On est des vrais Shadoks !

a écrit : La chaine est utilisée depuis longtemps, y compris "contre" l'acier, même épais Et que ce soit sous l'eau ou à l'air libre, je n'ai jamais vu qui que ce soit découper de l'acier au burin (manuel?). Peut être des taules très fines, mais des plaques... ça me parait peu probable Bonjour. Étant serrurier-métallier, je peux affirm que découper des tôles en acier au burin c'est faisable même pour des épaisseurs de tôle allant jusqu'à 10 mm !
Ça demande beaucoup de temps et d'énergie (et quelques coups qui dérapent sur les doigts...) et ça reste une solution de dernier recours de nos jours, à moins que ce soit à but purement esthétique afin de former des motifs dans un design particulier.
JMCMB cependant !

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Bonjour. Étant serrurier-métallier, je peux affirm que découper des tôles en acier au burin c'est faisable même pour des épaisseurs de tôle allant jusqu'à 10 mm !
Ça demande beaucoup de temps et d'énergie (et quelques coups qui dérapent sur les doigts...) et ça reste une solution de dernier recours
de nos jours, à moins que ce soit à but purement esthétique afin de former des motifs dans un design particulier.
JMCMB cependant !
Afficher tout
10 millimètres, donc une tôle d'acier de 1 centimètre d'épaisseur...

Tu voulais probablement dire 1 millimètre.

Découper une tôle d'acier de 1 centimlètre d'épaisseur, (soit 10 mm millimètres d'épaisseur) ca se fait au chalumeau oxyacétylène.

a écrit : 10 millimètres, donc une tôle d'acier de 1 centimètre d'épaisseur...

Tu voulais probablement dire 1 millimètre.

Découper une tôle d'acier de 1 centimlètre d'épaisseur, (soit 10 mm millimètres d'épaisseur) ca se fait au chalumeau oxyacétylène.
Non il veut dire 10mm, 1mm c'est ridicule. (En essayant de comprendre ce que disent les gens il y a plus a apprendre qu'en s'ecoutant parler)

Et pour percer de l'Acier (ou autre) pas besoin de forcer. Le concept est "couper" pas "poinçonner". Achète toi de bons forêts tu comprendras.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Pour percer de l'acier, c'est plus facile avec une mèche au carbure de tungstène, et toujours avec de l'huile de coupe! De la WD40 fait très bien l'affaire :) et il vaut mieux le faire en faisant des pauses toutes les 2 ou 3 secondes pour ne pas que la mèche chauffe, sinon elle devient molle, s';abîme et s'use très vite ! Afficher tout Faire des poses sert à briser les copeaux pour éviter qu'ils bourrent, pas a refroidir le forêt. Le contrôle de la température se fait via l'huile de coupe qui limite la friction donc l'échauffement et dissipe la chaleur. Un forêt carbure ne risque pas grand chose face a de l'Acier standard, il est beaucoup plus dur, même très chaud.

Posté le

android

(3)

Répondre

Papyone, l'auteur de cette anecdote, est un scaphandrier émérite qui à roulé sa bosse dans le milieu, disons que tout le monde le connait sous sa spécialité même ceux qui n'ont jamais eu l'occasion de le rencontrer.
Comme moi la nouvelle génération.
Mais ses fait d'armes sont racontées régulièrement au gré dans chantiers et des rencontres avec les "anciens".
Il sont une bande de potes qui on bossé en belgique et à travers le monde. Il y à plusieurs "papy X" one, two etc . J'ai eu la chance de cotoyer l'un deux. Un certain Marc V.
Ses conseils, de vieux briscard résonne toujours dans ma tête parce qu'ils se sont révélés corrects.
Un jour, à une question banale posée par moi :
-Hé Marc, tu plonges que même de temps en temps pour ton plaisir?
Ce à quoi il m'avait répondu du tac au tac: -ouais, pour des dollars !
Toute une génération !!!!

edit: j'avais un lien à publier mais visiblement SCMB ne les autorisent pas.
mais taper dans votre modeur de recherche ceci:

moi-francis-le-decoupeur-le-plus-rapide-a-l-est-de-marseille

Je faut comprendre le triangle du feu

a écrit : je ne comprends même pas comment on peut être assez maso pour faire des trucs pareils. On est des vrais Shadoks ! Les scaphandriers d’antan n’étaient certainement pas maso. Ils bossaient avec les outils qu’ils avaient à leur disposition. Pour vous donner une idée du rendement, lors du renflouement du cuirassé de 15000 Tonnes “Liberté” qui avait explosé dans le port de Toulon, la vitesse de découpage à l’aide cette fois d’une perceuse était de 80 cm en 6 heures de plongée. (Réf dans document cité en lien).

a écrit : Pour percer de l'acier, c'est plus facile avec une mèche au carbure de tungstène, et toujours avec de l'huile de coupe! De la WD40 fait très bien l'affaire :) et il vaut mieux le faire en faisant des pauses toutes les 2 ou 3 secondes pour ne pas que la mèche chauffe, sinon elle devient molle, s';abîme et s'use très vite ! Afficher tout De l'huile sous l'eau.... OK pourquoi pas c'est parti! Lol

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Pour percer de l'acier, c'est plus facile avec une mèche au carbure de tungstène, et toujours avec de l'huile de coupe! De la WD40 fait très bien l'affaire :) et il vaut mieux le faire en faisant des pauses toutes les 2 ou 3 secondes pour ne pas que la mèche chauffe, sinon elle devient molle, s';abîme et s'use très vite ! Afficher tout Les meches (forets) en tungstène sont rarement utilisées car très cher. Dans mon métier (metallier soudeur) on préfère les forets en aciers rapide qui ne deviennent pas « mou ». Rien ne sert de faire des petites pauses avec un bon foret.

Ps: le WD-40 n’est pas une huile de coupe c’est du dégripant.