Les Nazis disposaient d'une vingtaine de stations météo

Proposé par
le

Les Nazis déployèrent dans le monde 21 stations météorologiques automatiques performantes à transmission cryptée dénommées WFL-26, conçues par Siemens. Celle au large du Labrador (Canada) fut découverte seulement en 1980 et exposée au musée de la guerre à Ottawa.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Des stations nazi au Canada ? Mais comment ? Je suppose qu'étant donné que le Canada est grand, les allemands n'ont pas eu de mal à y installer discrètement cette base. Anecdote super intéressante, en Arctique on y a découvert une nouvelle base en 2016, cela peut nous donner aperçu de l'intérêt des militairs pour le climat pour leurs opérations militaires. D'ailleurs, Cela me fait penser à l'opération 'zitronella' qui a eu lieu en 1943 où les allemands ont envahi une île dans l'archipel Svalbard. Un des buts de cette opération était d'y installé une station météorologique.

Posté le

android

(67)

Répondre

a écrit : Des stations nazi au Canada ? Mais comment ? Elles étaient installées par les sous marins (U-boot).
Seules 2 avaient été prévues pour l'Amérique du Nord : celle découverte au large du Canada, et la seconde n'a jamais été installée car le sous marin qui la transportait a été coulé avant d'arriver à destination.

a écrit : Je suppose qu'étant donné que le Canada est grand, les allemands n'ont pas eu de mal à y installer discrètement cette base. Anecdote super intéressante, en Arctique on y a découvert une nouvelle base en 2016, cela peut nous donner aperçu de l'intérêt des militairs pour le climat pour leurs opérations militaires. D'ailleurs, Cela me fait penser à l'opération 'zitronella' qui a eu lieu en 1943 où les allemands ont envahi une île dans l'archipel Svalbard. Un des buts de cette opération était d'y installé une station météorologique. Afficher tout Le second objectif était de vérifier l’efficacité des bougies à la citronnelle contre les moustiques du grand nord, d’où le nom de la mission.


Tous les commentaires (14)

Des stations nazi au Canada ? Mais comment ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Des stations nazi au Canada ? Mais comment ? "Au large"

a écrit : Des stations nazi au Canada ? Mais comment ? Je suppose qu'étant donné que le Canada est grand, les allemands n'ont pas eu de mal à y installer discrètement cette base. Anecdote super intéressante, en Arctique on y a découvert une nouvelle base en 2016, cela peut nous donner aperçu de l'intérêt des militairs pour le climat pour leurs opérations militaires. D'ailleurs, Cela me fait penser à l'opération 'zitronella' qui a eu lieu en 1943 où les allemands ont envahi une île dans l'archipel Svalbard. Un des buts de cette opération était d'y installé une station météorologique.

Posté le

android

(67)

Répondre

a écrit : Des stations nazi au Canada ? Mais comment ? Elles étaient installées par les sous marins (U-boot).
Seules 2 avaient été prévues pour l'Amérique du Nord : celle découverte au large du Canada, et la seconde n'a jamais été installée car le sous marin qui la transportait a été coulé avant d'arriver à destination.

a écrit : Je suppose qu'étant donné que le Canada est grand, les allemands n'ont pas eu de mal à y installer discrètement cette base. Anecdote super intéressante, en Arctique on y a découvert une nouvelle base en 2016, cela peut nous donner aperçu de l'intérêt des militairs pour le climat pour leurs opérations militaires. D'ailleurs, Cela me fait penser à l'opération 'zitronella' qui a eu lieu en 1943 où les allemands ont envahi une île dans l'archipel Svalbard. Un des buts de cette opération était d'y installé une station météorologique. Afficher tout Le second objectif était de vérifier l’efficacité des bougies à la citronnelle contre les moustiques du grand nord, d’où le nom de la mission.

Ils avaient l'intention de faire quoi avec ?. Bizarre en pleine guerre...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le second objectif était de vérifier l’efficacité des bougies à la citronnelle contre les moustiques du grand nord, d’où le nom de la mission. Ah ! Je croyais que c’était le nom de la mission où Guy Lux vient de retrouver son comparse !

Obtenir des donnees meteorologiques fiables lors d'une ataque militaire ou une bataille, peuvent signifier le succes ou l'echec de celle-ci.
C'est afin de rendre les missions aeriennes ou navales nazies plus difficiles contre le Royaume-Uni, que ce pays ne difusa plus publiquement les informaciones meteorologiques par voie de presse et de radio, durant toute la Seconde guerre mondiale.
Neanmoins, l'Irlande, neutre durant toute la duree du conflit, n'appliquera pas cette mesure, et restera donc une source informative meteorologique exploitable par les Nazis. Le consulat Allemand de Dublin transmettait quotidiennement ces informations a Berlin, donnant une idee un peu plus precise des conditions meteo en Irlande du nord, l'ouest de l'Angleterre et la zone Atlantique Nord-Est..

a écrit : Ah ! Je croyais que c’était le nom de la mission où Guy Lux vient de retrouver son comparse ! Mais non. Guy devait appeler Simone avant de donner la parole à Léon. Foi de Jean-Pierre. Aux assez vieux pour comprendre... ;-)

Posté le

android

(1)

Répondre

Malgré toutes leurs stations météo, ils n’avaient pas prévu l’accalmie du 6 juin !

a écrit : Obtenir des donnees meteorologiques fiables lors d'une ataque militaire ou une bataille, peuvent signifier le succes ou l'echec de celle-ci.
C'est afin de rendre les missions aeriennes ou navales nazies plus difficiles contre le Royaume-Uni, que ce pays ne difusa plus publiquement les informacio
nes meteorologiques par voie de presse et de radio, durant toute la Seconde guerre mondiale.
Neanmoins, l'Irlande, neutre durant toute la duree du conflit, n'appliquera pas cette mesure, et restera donc une source informative meteorologique exploitable par les Nazis. Le consulat Allemand de Dublin transmettait quotidiennement ces informations a Berlin, donnant une idee un peu plus precise des conditions meteo en Irlande du nord, l'ouest de l'Angleterre et la zone Atlantique Nord-Est..
Afficher tout
Les vents se déplacent globalement d’Ouest en Est sur l’Europe. Les alliés avaient donc un avantage sur les allemands, ça ils pouvaient prévoir la météo qu’il allait faire sur l’Allemagne dans quelques jours en regardant le temps qu’il faisait chez eux le jour même.
Pour annuler cet avantage, l’Allemagne avait besoin d’infos météos venant de l’Ouest de la Grande-Bretagne. Les sous-marins pouvaient aider mais se mettaient à risque en émettant; d’où l’idée de ces stations météo. Par contre celle de l’anecdote n’a fonctionné qu’un mois et quand elle a été placée, le territoire n’appartenait pas encore au Canada.

a écrit : Au risque de paraître pour l'em***deur du jour, ça m'étonne de SCMB d'utiliser le terme "crypter" qui est un mot qui n'existe pas dans le dictionnaire français alors qu'il faut plutôt écrire "chiffrer"
(Par exemple, le Larousse écrit en rouge que le terme "crypter
" est abusif
www.larousse.fr/dictionnaires/francais/crypter/20845?q=Crypter#20725)
Afficher tout
C'est surtout que les termes "crypter" et "cryptage" en tant qu'antonymes des termes "décrypter" et "décryptage" n'ont pas de sens.
On ne peut pas faire le cryptage d'un texte ou crypter un texte sans avoir de clé de chiffrement or la définition exacte de décrypter, c'est bien de rendre un texte chiffré intelligible sans posséder la clé de chiffrement. Les deux termes n'ont donc aucun sens en français.

J'avais lu métro.... C'était beaucoup moins compréhensible !

Posté le

android

(0)

Répondre