Le popcorn a décollé grâce au cinéma

Proposé par
le
dans

Dans les années 30, le cinéma était un loisir peu coûteux pour les Américains et avec l'arrivée du cinéma parlant qui couvrait le bruit ambiant, les cinémas comprirent l'intérêt de vendre du pop-corn. Au milieu du siècle dernier, plus de la moitié de la consommation américaine de popcorn était ainsi faite au cinéma.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Les mecs du marketing qui ont eu cette idée ont du faire plaisir au patron ! C’est clair : aujourd’hui un paquet de pop-corn coûte autant que la place.

Environ 40 % des recettes des projections reviennent au cinéma lui-même (si ce n’est moins, en fonction des négociations avec les éditeurs). Par contre, pour le pop-corn et la bouffe vendue à prix de fou, les recettes vont directement dans leur caisses.

Et puis, quand on va au cinéma, on retient surtout le prix du billet, mais pas de la bouteille d’eau à 7 €. Il leur est donc nettement favorable d’augmenter le prix des consommations (dont le pop-corn), à la fois d’un point de vu marketing/commercial (l’argent est pour eux) que sur le plan publicitaire/psychologique des clients.

(Bon par contre, perso je retiens surtout que la moitié du pop-corn finit par terre ou sur les fauteuils et c’est de pire en pire).

Le pop corn la plus grande plaie du cinéma avec les gens qui parlent.
Honnêtement si vous faites partie des gens qui prennent du pop corn au cinéma pas de problèmes. Mais je vous le demande en toute amitié : mangez le pendant la pub, ou après la séance. Mais il faut arrêter pendant la projection.

PS : vous ne profiterez pas moins du film avec la bouche vide (au contraire).


C'était un communiqué de la fédération française des chieurs au cinéma, merci pour votre attention.

Posté le

android

(84)

Répondre

a écrit : Le pop corn la plus grande plaie du cinéma avec les gens qui parlent.
Honnêtement si vous faites partie des gens qui prennent du pop corn au cinéma pas de problèmes. Mais je vous le demande en toute amitié : mangez le pendant la pub, ou après la séance. Mais il faut arrêter pendant la projection.

PS
: vous ne profiterez pas moins du film avec la bouche vide (au contraire).


C'était un communiqué de la fédération française des chieurs au cinéma, merci pour votre attention.
Afficher tout
En fait tout est une question de pudeur. Cela fait longtemps que je ne suis pas retourné au cinéma mais chaque fois que je m'y suis rendu avec un paquet de pop-corn je me suis toujours arrangé pour le croquer lorsqu'il y avait de l'action et du bruit. A contrario, dans les moments de silence ou de dialogue il est recommandé d'attendre ou, a minima, de le garder en bouche jusqu'à la prochaine occasion. De même on peut parler mais en chuchotant à l'oreille de la personne et dans des moments qui ne nécessitent pas une grande attention. Le problème, c'est uniquement qu'il y a des gens sans savoir-vivre. Malheureusement, à moins de planter un couteau à tour de rôle dans l'importun jusqu'à ce qu'il nous laisse profiter du film (comprenne qui pourra pour la référence), je vois mal comment éviter ces inconvénients sinon en restant chez soi, à attendre quelques semaines, puis brancher son ordinateur à son téléviseur, se préparer son pop-corn et lancer le film. Et puis ça coûte moins cher et n'engraisse pas les grosses compagnies de production.

Pour en revenir à l'anecdote, faut-il comprendre que les puristes qui vocifèrent contre les mangeurs de pop-corn en prétendant qu'avant c'était plus paisible sont finalement de gros c*ns qui vont eux-mêmes à l'encontre des règles d'usage ?


Tous les commentaires (42)

Les mecs du marketing qui ont eu cette idée ont du faire plaisir au patron !

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Les mecs du marketing qui ont eu cette idée ont du faire plaisir au patron ! C’est clair : aujourd’hui un paquet de pop-corn coûte autant que la place.

Environ 40 % des recettes des projections reviennent au cinéma lui-même (si ce n’est moins, en fonction des négociations avec les éditeurs). Par contre, pour le pop-corn et la bouffe vendue à prix de fou, les recettes vont directement dans leur caisses.

Et puis, quand on va au cinéma, on retient surtout le prix du billet, mais pas de la bouteille d’eau à 7 €. Il leur est donc nettement favorable d’augmenter le prix des consommations (dont le pop-corn), à la fois d’un point de vu marketing/commercial (l’argent est pour eux) que sur le plan publicitaire/psychologique des clients.

(Bon par contre, perso je retiens surtout que la moitié du pop-corn finit par terre ou sur les fauteuils et c’est de pire en pire).

Et plus de la moitié des recettes des cinémas viennent de la vente de pop-corn avec une marge de 20 en moyenne pour chaque vente. Donc les cinema gagne plus d’argent avec cela qu’avec les films

Le pop corn la plus grande plaie du cinéma avec les gens qui parlent.
Honnêtement si vous faites partie des gens qui prennent du pop corn au cinéma pas de problèmes. Mais je vous le demande en toute amitié : mangez le pendant la pub, ou après la séance. Mais il faut arrêter pendant la projection.

PS : vous ne profiterez pas moins du film avec la bouche vide (au contraire).


C'était un communiqué de la fédération française des chieurs au cinéma, merci pour votre attention.

Posté le

android

(84)

Répondre

Et en plus du prix, on se tape 30 minutes de pub pour laisser aux gens le temps de manger et le cinéma se faire encore du fric.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Et plus de la moitié des recettes des cinémas viennent de la vente de pop-corn avec une marge de 20 en moyenne pour chaque vente. Donc les cinema gagne plus d’argent avec cela qu’avec les films C'est quoi une marge de 20 ?

Posté le

android

(7)

Répondre

En Irlande ils vendent carrément des nachos au ciné.

Y aurait il un concours pour l'aliment le plus bruyant ? (Achetague complot)

Posté le

android

(9)

Répondre

Les statistiques : "plus de la moitié des gens qui consomment un burger, le font dans un fast food"

Ah'! .

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C'est quoi une marge de 20 ? C’est à dire pour 1€ investi ils en gagne 20

J'ai eu un peu de mal à saisir le lien entre l'arrivée du cinéma parlant et la vente de pop-corn. D'après les sources ils y avaient effectivement d'autres raisons qui poussaient les cinémas à refuser la vente de snacks.

a écrit : C’est à dire pour 1€ investi ils en gagne 20 Il encaisse 20, mais il ne gagne "que" 19
faut être précis

a écrit : C’est à dire pour 1€ investi ils en gagne 20 Tu crois que ça voulait dire ça ? C'est une marge de 95% alors. Parce que la marge c'est ce qu'on gagne divisé par le chiffre d'affaires alors quelqu'un qui me sort une marge supérieure à 1, je me demande s'il maitrise son sujet... Mais je veux bien croire que la marge est proche de 100%, car, dans le cinéma près de chez moi, même si le pop corn est présenté dans des machines à pop corn, comme s'il était fabriqué sur place, tout frais, j'ai vu livrer des gros sacs de pop corn tout prêt ! Alors non seulement si c'est livré tout prêt, c'est sûrement que c'est moins cher comme ça, mais de plus pour qu'il se garde des jours et des semaines sans avoir le goût de rance, il doit y avoir toutes sortes de conservateurs ou pire de l'huile hydrogénée ! Alors non seulement c'est une arnaque au niveau du prix mais c'est très mauvais pour la santé !

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Tu crois que ça voulait dire ça ? C'est une marge de 95% alors. Parce que la marge c'est ce qu'on gagne divisé par le chiffre d'affaires alors quelqu'un qui me sort une marge supérieure à 1, je me demande s'il maitrise son sujet... Mais je veux bien croire que la marge est proche de 100%, car, dans le cinéma près de chez moi, même si le pop corn est présenté dans des machines à pop corn, comme s'il était fabriqué sur place, tout frais, j'ai vu livrer des gros sacs de pop corn tout prêt ! Alors non seulement si c'est livré tout prêt, c'est sûrement que c'est moins cher comme ça, mais de plus pour qu'il se garde des jours et des semaines sans avoir le goût de rance, il doit y avoir toutes sortes de conservateurs ou pire de l'huile hydrogénée ! Alors non seulement c'est une arnaque au niveau du prix mais c'est très mauvais pour la santé ! Afficher tout Il voulait peut-être dire 20% (même si ça me paraît minime vu le prix de vente du popcorn au cinéma). Wikipédia me dit que la marge nette est la différence entre le prix de vente HT et le prix de revient HT. Une marge de 20% serait donc, de ce que j'en comprends, un ajout de 20% du prix de revient au prix de vente. Ainsi on pourrait très bien dépasser 100% et aller sans problèmes jusqu'à 2000% ("une marge de 20", donc)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Il voulait peut-être dire 20% (même si ça me paraît minime vu le prix de vente du popcorn au cinéma). Wikipédia me dit que la marge nette est la différence entre le prix de vente HT et le prix de revient HT. Une marge de 20% serait donc, de ce que j'en comprends, un ajout de 20% du prix de revient au prix de vente. Ainsi on pourrait très bien dépasser 100% et aller sans problèmes jusqu'à 2000% ("une marge de 20", donc) Afficher tout La marge est bien la différence entre le prix de vente et le prix de revient mais quand on l'exprime en pourcentage c'est sur le chiffre d'affaires (c'est à dire le prix de vente). Donc au maximum tu peux atteindre 100% si ce que tu vends ne t'a rien coûté. Exemple : tu vends 6 euros un sachet de 100 g de pop corn qui t'a coûté 40 cents HT le kilo (c.-à-d. 4 cents pour 100 g) de pop corn et 1 cent le sachet. La marge est de 6 - 1 de TVA - (0,04 + 0,01) de coût de revient = 4,95 euros de marge, ou 4,95 / (6 - 1 de TVA) = 99 % de marge sur coûts variables. Ça ne veut pas dire que le cinéma fait autant de bénéfices sur cette activité car il faut payer le personnel et le local et les charges qui sont des coûts fixes mais ça reste très confortable comme marge et c'est sûrement bénéficiaire une fois les coûts fixes déduits !

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Le pop corn la plus grande plaie du cinéma avec les gens qui parlent.
Honnêtement si vous faites partie des gens qui prennent du pop corn au cinéma pas de problèmes. Mais je vous le demande en toute amitié : mangez le pendant la pub, ou après la séance. Mais il faut arrêter pendant la projection.

PS
: vous ne profiterez pas moins du film avec la bouche vide (au contraire).


C'était un communiqué de la fédération française des chieurs au cinéma, merci pour votre attention.
Afficher tout
En fait tout est une question de pudeur. Cela fait longtemps que je ne suis pas retourné au cinéma mais chaque fois que je m'y suis rendu avec un paquet de pop-corn je me suis toujours arrangé pour le croquer lorsqu'il y avait de l'action et du bruit. A contrario, dans les moments de silence ou de dialogue il est recommandé d'attendre ou, a minima, de le garder en bouche jusqu'à la prochaine occasion. De même on peut parler mais en chuchotant à l'oreille de la personne et dans des moments qui ne nécessitent pas une grande attention. Le problème, c'est uniquement qu'il y a des gens sans savoir-vivre. Malheureusement, à moins de planter un couteau à tour de rôle dans l'importun jusqu'à ce qu'il nous laisse profiter du film (comprenne qui pourra pour la référence), je vois mal comment éviter ces inconvénients sinon en restant chez soi, à attendre quelques semaines, puis brancher son ordinateur à son téléviseur, se préparer son pop-corn et lancer le film. Et puis ça coûte moins cher et n'engraisse pas les grosses compagnies de production.

Pour en revenir à l'anecdote, faut-il comprendre que les puristes qui vocifèrent contre les mangeurs de pop-corn en prétendant qu'avant c'était plus paisible sont finalement de gros c*ns qui vont eux-mêmes à l'encontre des règles d'usage ?

a écrit : En fait tout est une question de pudeur. Cela fait longtemps que je ne suis pas retourné au cinéma mais chaque fois que je m'y suis rendu avec un paquet de pop-corn je me suis toujours arrangé pour le croquer lorsqu'il y avait de l'action et du bruit. A contrario, dans les moments de silence ou de dialogue il est recommandé d'attendre ou, a minima, de le garder en bouche jusqu'à la prochaine occasion. De même on peut parler mais en chuchotant à l'oreille de la personne et dans des moments qui ne nécessitent pas une grande attention. Le problème, c'est uniquement qu'il y a des gens sans savoir-vivre. Malheureusement, à moins de planter un couteau à tour de rôle dans l'importun jusqu'à ce qu'il nous laisse profiter du film (comprenne qui pourra pour la référence), je vois mal comment éviter ces inconvénients sinon en restant chez soi, à attendre quelques semaines, puis brancher son ordinateur à son téléviseur, se préparer son pop-corn et lancer le film. Et puis ça coûte moins cher et n'engraisse pas les grosses compagnies de production.

Pour en revenir à l'anecdote, faut-il comprendre que les puristes qui vocifèrent contre les mangeurs de pop-corn en prétendant qu'avant c'était plus paisible sont finalement de gros c*ns qui vont eux-mêmes à l'encontre des règles d'usage ?
Afficher tout
Attention, si tu te prépares ton popcorn chez toi, il ne faut pas le faire au micro-ondes ! Les sachets de maïs vendus pour faire du popcorn au micro-ondes donnent un résultat horriblement cancérigène. Je ne me souviens pas des details, je crois que c'est à cause du papier sulfurisé, je te laisse faire une recherche avant d'en préparer, le cas échéant.

Posté le

android

(6)

Répondre

La pire idée du monde. ..
Perso j'aime trop le 7 ème art pour aller dans les salles bondées de bouffeurs de malbouffe avec leurs portable allumé.... C'est insupportable.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : En fait tout est une question de pudeur. Cela fait longtemps que je ne suis pas retourné au cinéma mais chaque fois que je m'y suis rendu avec un paquet de pop-corn je me suis toujours arrangé pour le croquer lorsqu'il y avait de l'action et du bruit. A contrario, dans les moments de silence ou de dialogue il est recommandé d'attendre ou, a minima, de le garder en bouche jusqu'à la prochaine occasion. De même on peut parler mais en chuchotant à l'oreille de la personne et dans des moments qui ne nécessitent pas une grande attention. Le problème, c'est uniquement qu'il y a des gens sans savoir-vivre. Malheureusement, à moins de planter un couteau à tour de rôle dans l'importun jusqu'à ce qu'il nous laisse profiter du film (comprenne qui pourra pour la référence), je vois mal comment éviter ces inconvénients sinon en restant chez soi, à attendre quelques semaines, puis brancher son ordinateur à son téléviseur, se préparer son pop-corn et lancer le film. Et puis ça coûte moins cher et n'engraisse pas les grosses compagnies de production.

Pour en revenir à l'anecdote, faut-il comprendre que les puristes qui vocifèrent contre les mangeurs de pop-corn en prétendant qu'avant c'était plus paisible sont finalement de gros c*ns qui vont eux-mêmes à l'encontre des règles d'usage ?
Afficher tout
Non faut avoir un soucis pour associer bouffe et cinéma et basta...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : La marge est bien la différence entre le prix de vente et le prix de revient mais quand on l'exprime en pourcentage c'est sur le chiffre d'affaires (c'est à dire le prix de vente). Donc au maximum tu peux atteindre 100% si ce que tu vends ne t'a rien coûté. Exemple : tu vends 6 euros un sachet de 100 g de pop corn qui t'a coûté 40 cents HT le kilo (c.-à-d. 4 cents pour 100 g) de pop corn et 1 cent le sachet. La marge est de 6 - 1 de TVA - (0,04 + 0,01) de coût de revient = 4,95 euros de marge, ou 4,95 / (6 - 1 de TVA) = 99 % de marge sur coûts variables. Ça ne veut pas dire que le cinéma fait autant de bénéfices sur cette activité car il faut payer le personnel et le local et les charges qui sont des coûts fixes mais ça reste très confortable comme marge et c'est sûrement bénéficiaire une fois les coûts fixes déduits ! Afficher tout Taux de marge, marge commerciale et marge sur taux variable sont des choses différentes donc vous ne parlez simplement pas de la même notion comptable.

a écrit : Le pop corn la plus grande plaie du cinéma avec les gens qui parlent.
Honnêtement si vous faites partie des gens qui prennent du pop corn au cinéma pas de problèmes. Mais je vous le demande en toute amitié : mangez le pendant la pub, ou après la séance. Mais il faut arrêter pendant la projection.

PS
: vous ne profiterez pas moins du film avec la bouche vide (au contraire).


C'était un communiqué de la fédération française des chieurs au cinéma, merci pour votre attention.
Afficher tout
Certains cinémas ont décidé de bannir le pop corn à cause, notamment, du problème de nuisance ^^ Ces cinémas ont remplacé le pop corn par ... de la guimauve ! On profite du film tout en étant sustenté en sucre !