La Russie dispose de centrale nucléaire flottante

Proposé par
le
dans

Pour accompagner le développement industriel des zones arctiques rendues exploitables avec la réchauffement climatique, la Russie a développé, construit et testé une centrale nucléaire flottante de 70MW, composée de 2 réacteurs. Elle sera convoyée de Mourmansk à Pevek (Sibérie) durant l'été 2019.

Cette centrale, l’Akademik Lomonosov, est la première d'une série qui pourrait même être exportée vers d'autres pays si l'exploitation s’avère concluante. Une fois arrivée à Pevek elle prendra le relais de plusieurs centrales vieillissantes dont celle nucléaire de Bilibino construite sur le pergélisol.


Commentaires préférés (3)

...rendues exploitables *par *le réchauffement...

a écrit : Oui bon y a quand même eu des avancées technologique considérable depuis Chernobyl... Le risque zéro n'existe malheureusement pas et c'est bien le problème avec le nucléaire aussi séduisant soit cette forme de production d'énergie. Mais il faut être réaliste, le Monde a un besoin croissant d'énergie, surtout les pays en voie de développement. Si l'énergie fossile se fait rare, le renouvelable pourra t-il compenser ?
Comment va t-on charger nos véhicules électriques ?
A quelle échéance la fusion nucléaire qui serait susceptible d'offrir une énergie propre et inépuisable ?
Sans vouloir être pessimiste la pollution radioactive est inévitable et on va avoir droit à de belles catastrophes. Ici, on pourra couler la centrale pour éteindre l'incendie, et évidemment polluer toute la zone maritime...
Un sacré challenge pour les générations à venir.

Ce type de centrale fait partie de la famille des SMR (small modular reactor).
Il existe des projets flottants comme celui finalisé par les russes mais aussi sur terre. Ce type de technologie permettrait l’accès au nucléaire pour des pays dont le réseau électrique n’est pas très stable mais aussi les pays plus industrialisé puisqu’il y aurait potentiellement des effets d’échelle sur la production.
Pour finir, sur les réacteurs plus petits comme ceux-ci, l’évacuation de la puissance résiduelle est souvent moins problématique. Il y a même des projets de SMR ou l’évacuation serait complètement passive !
Ranger de nous épargner les commentaires « scandale » un nouveau Tchernobyl !


Tous les commentaires (61)

...rendues exploitables *par *le réchauffement...

Alors, là, ça, ça fout la trouille : une centrale nucléaire flottante, et en plus elle est russe

On va tous crever!

Avec ce qui est affirmé dans les sources au sujet de cette technologie flottante russe on est donc très loin de la fin du nucléaire.

a écrit : Alors, là, ça, ça fout la trouille : une centrale nucléaire flottante, et en plus elle est russe

On va tous crever!
Oui bon y a quand même eu des avancées technologique considérable depuis Chernobyl...

a écrit : Oui bon y a quand même eu des avancées technologique considérable depuis Chernobyl... Aussi avancées que ton correcteur orthographique? ça fait encore plus peur

a écrit : Oui bon y a quand même eu des avancées technologique considérable depuis Chernobyl... Le risque zéro n'existe malheureusement pas et c'est bien le problème avec le nucléaire aussi séduisant soit cette forme de production d'énergie. Mais il faut être réaliste, le Monde a un besoin croissant d'énergie, surtout les pays en voie de développement. Si l'énergie fossile se fait rare, le renouvelable pourra t-il compenser ?
Comment va t-on charger nos véhicules électriques ?
A quelle échéance la fusion nucléaire qui serait susceptible d'offrir une énergie propre et inépuisable ?
Sans vouloir être pessimiste la pollution radioactive est inévitable et on va avoir droit à de belles catastrophes. Ici, on pourra couler la centrale pour éteindre l'incendie, et évidemment polluer toute la zone maritime...
Un sacré challenge pour les générations à venir.

Ce type de centrale fait partie de la famille des SMR (small modular reactor).
Il existe des projets flottants comme celui finalisé par les russes mais aussi sur terre. Ce type de technologie permettrait l’accès au nucléaire pour des pays dont le réseau électrique n’est pas très stable mais aussi les pays plus industrialisé puisqu’il y aurait potentiellement des effets d’échelle sur la production.
Pour finir, sur les réacteurs plus petits comme ceux-ci, l’évacuation de la puissance résiduelle est souvent moins problématique. Il y a même des projets de SMR ou l’évacuation serait complètement passive !
Ranger de nous épargner les commentaires « scandale » un nouveau Tchernobyl !

a écrit : Ce type de centrale fait partie de la famille des SMR (small modular reactor).
Il existe des projets flottants comme celui finalisé par les russes mais aussi sur terre. Ce type de technologie permettrait l’accès au nucléaire pour des pays dont le réseau électrique n’est pas très stable mais aussi les pays plus in
dustrialisé puisqu’il y aurait potentiellement des effets d’échelle sur la production.
Pour finir, sur les réacteurs plus petits comme ceux-ci, l’évacuation de la puissance résiduelle est souvent moins problématique. Il y a même des projets de SMR ou l’évacuation serait complètement passive !
Ranger de nous épargner les commentaires « scandale » un nouveau Tchernobyl !
Afficher tout
Étrangement, moi qui suis quand même contre le nucléaire classique en général, je trouve ce concept très intéressant car, comme tu le dit, ce réacteur est beaucoup plus sur que les monstruosités industrielles actuelles, le risque de fusion étant drastiquement réduit du simple fait de sa conception et de sa faible puissance, il peut, en cas d'urgence (le risque zéo n'existant bien évidemment pas) être enterré, coulé dans du béton, où refroidi via des systèmes que l'on trouve presque partout (un simple camion de pompier devrait suffire, en théorie^^) et le plus intéressant, le système est mobile.
Je suis certain qu'à Fukushima, à Port-aux prince où en Indonésie, ils auraient été vachement contents d'avoir une centrale électrique de secours connectée au réseau en seulement un un jour où deux.

Y déjà des sous-marins et des navires nucléaires qui marchent tres bien non? (Jusqu’à 550MW pour les plus grosses machines d’après wiki)

Le problème du nucléaire reste avant tout le recyclage des déchets.
Cela dit, avec l'avancée des programmes spatiaux, notamment Space X. On peut lancer tout ça à moindre coût, direction le soleil.
Pour rappel avant de me faire traiter de fou. Les nouvelles fusées sont dotées de têtes pouvant sécuriser leur cargaison mais en cas de crash.
youtu.be/sX1Y2JMK6g8

a écrit : Le problème du nucléaire reste avant tout le recyclage des déchets.
Cela dit, avec l'avancée des programmes spatiaux, notamment Space X. On peut lancer tout ça à moindre coût, direction le soleil.
Pour rappel avant de me faire traiter de fou. Les nouvelles fusées sont dotées de têtes pouvant sécuriser
leur cargaison mais en cas de crash.
youtu.be/sX1Y2JMK6g8
Afficher tout
Les déchets nucléaires ne sont pas du tout un problème (cf CIGEO), par contre vouloir les lancer dans le soleil est complètement ridicule... Tellement de risques au lancement pour si peu d’intérêt !

a écrit : Étrangement, moi qui suis quand même contre le nucléaire classique en général, je trouve ce concept très intéressant car, comme tu le dit, ce réacteur est beaucoup plus sur que les monstruosités industrielles actuelles, le risque de fusion étant drastiquement réduit du simple fait de sa conception et de sa faible puissance, il peut, en cas d'urgence (le risque zéo n'existant bien évidemment pas) être enterré, coulé dans du béton, où refroidi via des systèmes que l'on trouve presque partout (un simple camion de pompier devrait suffire, en théorie^^) et le plus intéressant, le système est mobile.
Je suis certain qu'à Fukushima, à Port-aux prince où en Indonésie, ils auraient été vachement contents d'avoir une centrale électrique de secours connectée au réseau en seulement un un jour où deux.
Afficher tout
Pour refroidir, autant utiliser l'eau sur place via des vannes, non ?

a écrit : Le risque zéro n'existe malheureusement pas et c'est bien le problème avec le nucléaire aussi séduisant soit cette forme de production d'énergie. Mais il faut être réaliste, le Monde a un besoin croissant d'énergie, surtout les pays en voie de développement. Si l'énergie fossile se fait rare, le renouvelable pourra t-il compenser ?
Comment va t-on charger nos véhicules électriques ?
A quelle échéance la fusion nucléaire qui serait susceptible d'offrir une énergie propre et inépuisable ?
Sans vouloir être pessimiste la pollution radioactive est inévitable et on va avoir droit à de belles catastrophes. Ici, on pourra couler la centrale pour éteindre l'incendie, et évidemment polluer toute la zone maritime...
Un sacré challenge pour les générations à venir.
Afficher tout
"A quelle échéance la fusion nucléaire qui serait susceptible d'offrir une énergie propre et inépuisable ?"

Le problème, ce n'est pas de la faire, c'est de la contrôler. Il faut déjà monter à au moins 5 millions de Kelvin (soit quasiment pareil en degrés celsius) mais on ne connaît aucun moyen actuel de l'arrêter, tout comme le soleil d'ailleurs qui dégage d'après Wikipédia : 3,826 × 1026 W dont environ 5,1 x 1016 W pour nous soit l'énergie utilisé en 1 an par l'humanité en 3 heures.

a écrit : Les déchets nucléaires ne sont pas du tout un problème (cf CIGEO), par contre vouloir les lancer dans le soleil est complètement ridicule... Tellement de risques au lancement pour si peu d’intérêt ! Beeeh dans les faits, balancer les déchets nucléaires dans le soleil, c'est une bonne idée pour s'en débarrasser proprement, si on exclut le fait qu'il faut 100€ pour envoyer un gramme de matos dans l'espace et le fait qu'il faut toujours partir du principe que les fusées, ca peut exploser... ^^

a écrit : Le problème du nucléaire reste avant tout le recyclage des déchets.
Cela dit, avec l'avancée des programmes spatiaux, notamment Space X. On peut lancer tout ça à moindre coût, direction le soleil.
Pour rappel avant de me faire traiter de fou. Les nouvelles fusées sont dotées de têtes pouvant sécuriser
leur cargaison mais en cas de crash.
youtu.be/sX1Y2JMK6g8
Afficher tout
Peut-être pas fou en ce qui concerne la possibilité de sécuriser la cargaison d'une fusée, mais c'est à peu près tout ce qu'il y a de plausible dans ce commentaire. Parce que je doute que le choix d'une trajectoire vers le soleil plutôt que n'importe quelle autre trajectoire soit mûrement réfléchi, et tu as sans doute aussi oublié que la fission ça marche avec de l'uranium qui est un des éléments les plus lourds qui soient, alors c'est plus facile à enterrer qu'à faire décoller. Et les fusées ça consomme de l'énergie et ça rejete du CO2 alors c'est fou d'avoir pensé seulement à la sécurisation de la cargaison et pas au bilan énergétique de l'opération en imaginant l'envoi de déchets radioactifs vers le soleil !

a écrit : Le risque zéro n'existe malheureusement pas et c'est bien le problème avec le nucléaire aussi séduisant soit cette forme de production d'énergie. Mais il faut être réaliste, le Monde a un besoin croissant d'énergie, surtout les pays en voie de développement. Si l'énergie fossile se fait rare, le renouvelable pourra t-il compenser ?
Comment va t-on charger nos véhicules électriques ?
A quelle échéance la fusion nucléaire qui serait susceptible d'offrir une énergie propre et inépuisable ?
Sans vouloir être pessimiste la pollution radioactive est inévitable et on va avoir droit à de belles catastrophes. Ici, on pourra couler la centrale pour éteindre l'incendie, et évidemment polluer toute la zone maritime...
Un sacré challenge pour les générations à venir.
Afficher tout
On peut aussi espérer que les recherches sur les moyens de stocker et de retraiter les déchets nucléaires actuels avancent suffisamment pour rendre ce problème caduc.

a écrit : Oui bon y a quand même eu des avancées technologique considérable depuis Chernobyl... Par ailleurs il y a eu des erreurs cumulées dans la construction mais aussi humaine, via un test sur le réacteur, en deçà du seuil recommandé. D'autres facteurs ont aussi été en jeu, mais reste qu'aujourd'hui la fiabilité des structures a augmenté. Espérons le du moins....

a écrit : On peut aussi espérer que les recherches sur les moyens de stocker et de retraiter les déchets nucléaires actuels avancent suffisamment pour rendre ce problème caduc. Ce problème est déjà caduc et n’existe que dans la tête de Greenpeace et co, dont le fond de commerce et l’intérêt économique sont justement de faire peur (et au diable l’honnêteté et les faits).

Le nucléaire est l’énergie qui a fait le moins de mort dans l’histoire, loin derrière le charbon (qui tue 6 Tchernobyl par an rien qu’en Europe avec pas loin de 25’000 morts), l’hydro-électrique, le gaz, etc.

a écrit : Alors, là, ça, ça fout la trouille : une centrale nucléaire flottante, et en plus elle est russe

On va tous crever!
Je ne me permettrais pas de douter de l'avancée technologique de la Russie ,ils ne font pas que boire de la vodka

Posté le

android

(3)

Répondre

On est obligé de débattre du nucléaire dès qu’une anecdote en parle ? Surtout pour lire les mêmes arguments à chaque fois. Oui c’est l’énergie la plus propre actuellement, non ce n’est pas 100% décarbonnée et cela produit des déchets qui nous embête, oui nous n’avons pas le choix pour le moment de continuer à l’utiliser, oui la fusion c’est bien mais loin d’être au point (pas avant 40 ans minimum).

Pour le reste, niveau scientifique, cela reste génial un réacteur portable et à mon avis ce n’est pas si simple que cela à construire. On n’est pas dans un système fermé comme un sous-marin nucléaire, la on vient fournir en énergie une zone avec toutes les contraintes que cela apporte.
Vivement les réacteurs Arc comme dans Ironman qu’on pourrait venir placer en urgence sur des zones en catastrophe naturel voire un dans chaque maison. Ah mince, on me dit dans l’oreillette que ironman n’existe pas.