L'effet Westermarck existe-t-il ?

Proposé par
le

L'effet Westermarck est une théorie selon laquelle il existerait un mécanisme biologique inné chez l'humain permettant d'éviter l'inceste. Instinctivement, les enfants ne seraient pas attirés par les membres de leur famille afin de diversifier leur patrimoine génétique et éviter la consanguinité. Décrit par l'anthropologue Edward Westermarck, cet effet aurait été prouvé par plusieurs études de sociobiologie.

Cette inhibition de copulation aurait également été observée chez plusieurs espèces de singes.


Tous les commentaires (84)

a écrit : Si on parle au conditionnel, c'est une hypothèse, pas une théorie. De plus, que signifie "aurait été prouvé par plusieurs études" ? En Science, soit l'expérience est réplicable avec des résultats similaires et l'hypothèse est confirmée (ou infirmée selon les cas) soit les résultats sont trop fluctuants et ce n'est pas prouvé. La notion de "peut-être prouvé mais on sait pas trop" n'a pas de sens. Afficher tout On ne peut jamais prouvr qu’une théorie est vraie, juste qu’elle est fausse. Si l’experience colle avec la theorie, alors la probabilité ou crédence de la théorie augmente, mais on est jamais certain.

a écrit : Selon mes professeurs plutôt adeptes de la théorie de Lévi-Strauss, la théorie de Westermark est biaisée par un manque d’arguments fiables. Souvent les arguments proposés montrent qu’effectivement des enfants grandissants ensembles comme s’ils étaient frères et sœurs mais sans l’être biologiquement présentent un taux de mariage faible et/ou un taux de divorce élevé quand ils se marient entre eux. Sauf que dans les cas présentés, les individus adoptent un comportement fraternel entre eux dans des sociétés où il existe une prohibition de l’inceste entre frère et sœur. Donc par conséquent ce n’est pas parce qu’ils ont grandis ensembles qu’il y a prohibition de l’inceste mais bien parce qu’ils sont frères et sœur au niveau du comportement.
De plus, et c’est sûrement plus concret, il existe tout un tas d’ethnographie qui montre des mariages autorisés et réussis entre individus ayant grandis ensembles. Ce n’est bien sûr pas le seul exemple mais d’une certaines manières les amis d’enfance qui se marient dans nos sociétés occidental en sont un cas.
Afficher tout
Ce qui me parait aller en faveur de l'hypothèse de Westermark, c'est le côté instinctif de la prohibition de l'inceste. Je ne suis pas certain si mon argument est valable mais je trouve tout de même qu'instinctivement dans une famille, il y a prohibition de relation enfant/parent, sœur/frère sans l'évoquer.
On ne m'a jamais dit explicitement, tu ne dois pas avoir de relation avec ta fratrie. J'ai toujours ressenti que c'était non naturel. Est-ce l'effet insidieux des codes morales sociétales ou un véritable instinct inné, je ne sais pas mais les deux peuvent se défendre. Au contraire d'ailleurs des incestes forcés qui semblent être le fruit d'un code moral de certaines cultures humaines.

De la même façon, dans les zoos, on observe très rarement des cas d'incestes chez les animaux qui sont pourtant non dotés d'un code moral à proprement parler. Si on considère l'homme comme un animal et ces relations sociales comme un reliquat de son mode de reproduction inné, il ne m’apparaît pas du tout impossible que l'évolution ait conduit à nous doter de mécanisme de protection contre la consanguinité. A une échelle plus petite, la gamète mâle recherche bien la gamète femelle la plus différente génétiquement parlant lors d'une fécondation.

Je ne saurais retrouver mes sources ni d’où je l’avais vu et excusez mes approximations, mais j’avais lu/vu? que ce mécanisme se retrouvais beaucoup au niveau de l’odeur (ce mécanisme ou un autre qui va dans ce sens), en gros on serait attiré par l’odeur de personnes dont les gènes sont suffisamment éloignés des nôtres pour éviter l’inceste ou en tout cas retrouver des personnes dont les ancêtres qu’on a en commun remontent de suffisamment longtemps

a écrit : Je ne saurais retrouver mes sources ni d’où je l’avais vu et excusez mes approximations, mais j’avais lu/vu? que ce mécanisme se retrouvais beaucoup au niveau de l’odeur (ce mécanisme ou un autre qui va dans ce sens), en gros on serait attiré par l’odeur de personnes dont les gènes sont suffisamment éloignés des nôtres pour éviter l’inceste ou en tout cas retrouver des personnes dont les ancêtres qu’on a en commun remontent de suffisamment longtemps Afficher tout En effet une étude américaine, à base de T-shirt pleins de transpi, avait été menée :

On faisait respirer lesdits T-shirt d'hommes à des femmes-test qui disaient quelle odeur correspondait à ce qu'elles recherchaient.
Le bilan a été que les carences "génétique" (maladie et autres) de l'un étaient comblées par l'autre et inversement.

En clair cette expérience avait montré que le choix se portait sur le t-shirt du plus "complémentaire" des partenaire

Je sais pas trop l'expliquer mais de mémoire sûre c'était sur Arte il y a une dizaine d'années.

A vos claviers ;)

a écrit : En effet une étude américaine, à base de T-shirt pleins de transpi, avait été menée :

On faisait respirer lesdits T-shirt d'hommes à des femmes-test qui disaient quelle odeur correspondait à ce qu'elles recherchaient.
Le bilan a été que les carences "génétique" (maladie et autres)
de l'un étaient comblées par l'autre et inversement.

En clair cette expérience avait montré que le choix se portait sur le t-shirt du plus "complémentaire" des partenaire

Je sais pas trop l'expliquer mais de mémoire sûre c'était sur Arte il y a une dizaine d'années.

A vos claviers ;)
Afficher tout
Et cette odeur qu’on capte sont en fait des phéromones! Comme les fourmis par exemple qui communiquent par échange de ces particules d’hormones, nous-mêmes, humains, pour notre reproduction, fonctionnons par appréciation de ces hormones. En bref, chez nous, le choix de notre partenaire sexuel n’est qu’une question d’alchimie, de compatibilités/complémentarités de ces particules... Désolée de casser tout romantisme à ceux/celles qui croient au Prince Charmant :(

a écrit : En effet une étude américaine, à base de T-shirt pleins de transpi, avait été menée :

On faisait respirer lesdits T-shirt d'hommes à des femmes-test qui disaient quelle odeur correspondait à ce qu'elles recherchaient.
Le bilan a été que les carences "génétique" (maladie et autres)
de l'un étaient comblées par l'autre et inversement.

En clair cette expérience avait montré que le choix se portait sur le t-shirt du plus "complémentaire" des partenaire

Je sais pas trop l'expliquer mais de mémoire sûre c'était sur Arte il y a une dizaine d'années.

A vos claviers ;)
Afficher tout
Voilà exact ! Merci

a écrit : Il existe d'autres theories, notamment soutenues par Claude Levi-Strauss, selon laquelle l'inceste est prohibé dans toutes les sociétés afin de favoriser l'ouverture du groupe familial au reste de la société. Cependant, certains types d'inceste sont tolérés dans certaines sociétés. Par exemple, il est autorisé dans certaines sociétés que Levi-Strauss a observé de se marier avec les enfants du frère de sa mère ou de la sœur de son père, et pas du frère de son père ni de la sœur de sa mère car le frère du père et la sœur de la mère sont perçus comme des parents. La question n'est donc pas tant le lien biologique que le lien social qui unit deux personnes. Afficher tout Dans cette théorie (ou hypothèse )
Cette prohibition serait innée et pas "motivée" par des règles morales ou sociales.

a écrit : Si on parle au conditionnel, c'est une hypothèse, pas une théorie. De plus, que signifie "aurait été prouvé par plusieurs études" ? En Science, soit l'expérience est réplicable avec des résultats similaires et l'hypothèse est confirmée (ou infirmée selon les cas) soit les résultats sont trop fluctuants et ce n'est pas prouvé. La notion de "peut-être prouvé mais on sait pas trop" n'a pas de sens. Afficher tout Bien sûr que si, y compris en sciences dures. Quelque chose n'est vrai que tant qu'il n'est pas contredit, cf l'histoire des sciences de ces quelques siècles derniers. Et aujourd'hui encore, beaucoup d'équipes de recherches ont des désaccords, leurs publications répondent à d'autres équipes, confirment ou infirment des résultats déjà publiés (et qui ont pourtant établi des "théories"!), et c'est comme ça que ça avance. Le monde scientifique est rempli de chapelles qui se font la guerre, dans le bon sens du terme :)
Autre raison pour lequel le conditionnel est souvent de mise dans les labos, les publications... : l'humilité face aux frontières de la connaissance, et la certitude de se faire contredire un jour!
Source: mon job de chercheur en physique appliquée

Posté le

android

(8)

Répondre

Je trouve ça curieux qu'il puisse y avoir un tel mecanisme dans le corps humain pour éviter l'inceste mais pas de mécanisme pour éviter l'attirance de deux personnes de même sexe.

a écrit : Les deux hypothèses (westermarck et strauss) pourraient-elles être complémentaires finalement ? Je le crois. J'ai toujours eu la conviction que l'inceste est une invention humaine (donc sa prohibition également), de même que la pédophilie, de plus en plus présentes à mesure que l'on s'éloigne de l'état naturel. Mais? Ça reste à prouver.

En outre je pense que le non inceste permet de, sortant de la sphère première, acquérir de nouvelles connaissances.

Dans les cas d'inceste il y a création d'un vase clos mortifere non seulement génétiquement mais psychiquement/intellectuellement/émotionnellement.

Pour moi c'est la génétique qui nous amènerait, à travers en grande partie le vécu social, mais également le complexe d histocompatibilité, à éprouver une non attirance (en réalité il y a domination chez les sujets normaux du dégoût par dessus l'attirance) pour la personne de la famille. L'ambivalence permettrait qu'en cas exceptionnel d'isolation du groupe familial, il puisse tout de même se perpétuer, la sensation de dégoût diminuant. Toute cette thématique nous renvoie au vieux et fondamental débat concernant l'utilité intellectuelle de séparer la nature de la culture. Et tout ce que je pense n'est qu hypothèse!

a écrit : Si on parle au conditionnel, c'est une hypothèse, pas une théorie. De plus, que signifie "aurait été prouvé par plusieurs études" ? En Science, soit l'expérience est réplicable avec des résultats similaires et l'hypothèse est confirmée (ou infirmée selon les cas) soit les résultats sont trop fluctuants et ce n'est pas prouvé. La notion de "peut-être prouvé mais on sait pas trop" n'a pas de sens. Afficher tout Tout à fait, en science une théorie est le terme qu'on utilise pour décrire le plus haut niveau de description de causes qui produisent des effets. La confusion vient aussi du fait qu'une théorie est un ensemble qui peut contenir des hypothèses

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je trouve ça curieux qu'il puisse y avoir un tel mecanisme dans le corps humain pour éviter l'inceste mais pas de mécanisme pour éviter l'attirance de deux personnes de même sexe. Je pense que ça existe. Mais là encore de façon ambivalente, donc le sujet normal sent plus de dégoût que d'attirance. La proportion d'attirance croîtra si c'est utile au groupe (ex ne pas trop procréer, ou créer des relations solides entre guerriers) Mais globalement contrairement à ce que certains disent l'homosexualité est une invention humaine (ou simiesque? ). Enfin à ma connaissance, n'ayant pas vu d'acte homosexuel animal avec orgasme.

Au lit enlacés, une soeur à son frère
- "tu fais tellement mieux l'amour que Papa!"

- "je sais, Maman me l'a dit"

a écrit : Je trouve ça curieux qu'il puisse y avoir un tel mecanisme dans le corps humain pour éviter l'inceste mais pas de mécanisme pour éviter l'attirance de deux personnes de même sexe. peut-être parce que l'homosexualité ne représente pas une gêne ou un risque pour la nature, contrairement à ce qu'on raconte. Mais on raconte tellement de choses aux gens ... Et les gens raffolent tellement des fables ...

a écrit : Si on parle au conditionnel, c'est une hypothèse, pas une théorie. De plus, que signifie "aurait été prouvé par plusieurs études" ? En Science, soit l'expérience est réplicable avec des résultats similaires et l'hypothèse est confirmée (ou infirmée selon les cas) soit les résultats sont trop fluctuants et ce n'est pas prouvé. La notion de "peut-être prouvé mais on sait pas trop" n'a pas de sens. Afficher tout Si l'étude n'est pas encore paru mais on a entendu parler des résultats on peut dire qu'elle "aurait" prouvé ^^

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Inceste ??? Les enfants ne seraient pas attirer par les membres de leurs famille ?? Non mais vous délirez ??! A quel moment dans un acte incestueux les enfants sont attirer par les membres de leurs famille ???? Un frère qui couche avec sa sœur par exemple ??

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Je pense que ça existe. Mais là encore de façon ambivalente, donc le sujet normal sent plus de dégoût que d'attirance. La proportion d'attirance croîtra si c'est utile au groupe (ex ne pas trop procréer, ou créer des relations solides entre guerriers) Mais globalement contrairement à ce que certains disent l'homosexualité est une invention humaine (ou simiesque? ). Enfin à ma connaissance, n'ayant pas vu d'acte homosexuel animal avec orgasme. Afficher tout C'est sur, que il faut etre ds le coin pour surprendre une relation homosexuelle chez un animal et constaté qu'ils ont un orgasme et qu' ils simulent pas bien sur MDR
les relations """" homo """" chez les animaux existent ! C'est pas une légende !

Posté le

android

(7)

Répondre