Premiers effets spéciaux et premier film politique

Proposé par
le
dans

Georges Méliès, connu pour être un des créateurs des premiers effets spéciaux du cinéma (fondus, grossissement et miniaturisation de personnages, surimpressions etc) est aussi le premier réalisateur d'un film à caractère politique de l'histoire en traitant de l'affaire Dreyfus (contemporaine pour lui).


Commentaires préférés (3)

A voir le tres bon film hugo cabret qui parle de george melies et du cinema

Avant d‘être un créateur de génie Pionier du cinéma, il était magicien. Il a même acheté le théâtre de Houdin.

Pour lui le cinéma était au début un moyen de rendre ses tours encore plus impressionnants.

Par accident, (une manette s‘étant coincée lors d‘une projection) il découvrit que l‘on pouvait superposer des images pour créer des effets spéciaux.

Plus tard, il créa les actualités filmées, mais à cause du poids des caméras, il faisait rejouer les scènes en studio. Il tourna notamment le mariage du roi d‘Angleterre sans avoir pu rentrer dans la cathédrale. Pour cela, il avait fait de nombreux repérages et surtout avait travaillé avec le service du protocole anglais.

Les scènes ont été tournées avant le mariage ce qui lui a permis de sortir son film dès le lendemain du mariage. Une prouesse pour l‘époque!

C‘est moi ou cette anecdote est déjà apparue hier après-midi avant de disparaître?!

Sinon, Mélies avant d‘etre un pionnier du cinéma était un magicien, qui avait même acheté le théâtre Robert Houdin. Le cinématographe des frères lumière représentait pour lui un moyen d‘améliorer ses tours de magies. Du moins au début.

Il a découvert la possibilité de superposer les images de manière accidentelle alors qu‘il regardait des bandes et que la manette qui actionnaitles la bobine s‘est bloquée, transformant un omnibus en un corbillard.

Il a par ailleurs créé les actualités reconstituées au cinéma, en rejouant les scènes qu‘il ne pouvait pas filmé sur le vif. Le matériel de l‘époque n’étant pas particulièrement mobile.

Il a d‘ailleurs filmé le sacré d‘édouard VII sans avoir assisté à la cérémonie. Pour cela il avait beaucoup échangé en amont avec les responsables du protocole et fait un repérage des lieux particulièrement minutieux. Les images ayant été tournée avant le sacre, le film pût être visionné dès le lendemain du sacre. Seul soucis, la cérémonie ayant été allégée par le service du protocole sans que Méliès ne le sache, son film montrait des scènes n‘ayant pas eu lieu. Ce qui vaudra au roi de dire à Méliès que le cinématographe est vraiment une invention incroyable puisqu‘il permet même de filmer des choses qui n‘ont pas eut lieu.


Tous les commentaires (26)

A voir le tres bon film hugo cabret qui parle de george melies et du cinema

Avant d‘être un créateur de génie Pionier du cinéma, il était magicien. Il a même acheté le théâtre de Houdin.

Pour lui le cinéma était au début un moyen de rendre ses tours encore plus impressionnants.

Par accident, (une manette s‘étant coincée lors d‘une projection) il découvrit que l‘on pouvait superposer des images pour créer des effets spéciaux.

Plus tard, il créa les actualités filmées, mais à cause du poids des caméras, il faisait rejouer les scènes en studio. Il tourna notamment le mariage du roi d‘Angleterre sans avoir pu rentrer dans la cathédrale. Pour cela, il avait fait de nombreux repérages et surtout avait travaillé avec le service du protocole anglais.

Les scènes ont été tournées avant le mariage ce qui lui a permis de sortir son film dès le lendemain du mariage. Une prouesse pour l‘époque!

a écrit : Avant d‘être un créateur de génie Pionier du cinéma, il était magicien. Il a même acheté le théâtre de Houdin.

Pour lui le cinéma était au début un moyen de rendre ses tours encore plus impressionnants.

Par accident, (une manette s‘étant coincée lors d‘une projection) il découvrit que l‘on p
ouvait superposer des images pour créer des effets spéciaux.

Plus tard, il créa les actualités filmées, mais à cause du poids des caméras, il faisait rejouer les scènes en studio. Il tourna notamment le mariage du roi d‘Angleterre sans avoir pu rentrer dans la cathédrale. Pour cela, il avait fait de nombreux repérages et surtout avait travaillé avec le service du protocole anglais.

Les scènes ont été tournées avant le mariage ce qui lui a permis de sortir son film dès le lendemain du mariage. Une prouesse pour l‘époque!
Afficher tout
Et maintenant ces effets spéciaux paraissent normal

Posté le

android

(1)

Répondre

C‘est moi ou cette anecdote est déjà apparue hier après-midi avant de disparaître?!

Sinon, Mélies avant d‘etre un pionnier du cinéma était un magicien, qui avait même acheté le théâtre Robert Houdin. Le cinématographe des frères lumière représentait pour lui un moyen d‘améliorer ses tours de magies. Du moins au début.

Il a découvert la possibilité de superposer les images de manière accidentelle alors qu‘il regardait des bandes et que la manette qui actionnaitles la bobine s‘est bloquée, transformant un omnibus en un corbillard.

Il a par ailleurs créé les actualités reconstituées au cinéma, en rejouant les scènes qu‘il ne pouvait pas filmé sur le vif. Le matériel de l‘époque n’étant pas particulièrement mobile.

Il a d‘ailleurs filmé le sacré d‘édouard VII sans avoir assisté à la cérémonie. Pour cela il avait beaucoup échangé en amont avec les responsables du protocole et fait un repérage des lieux particulièrement minutieux. Les images ayant été tournée avant le sacre, le film pût être visionné dès le lendemain du sacre. Seul soucis, la cérémonie ayant été allégée par le service du protocole sans que Méliès ne le sache, son film montrait des scènes n‘ayant pas eu lieu. Ce qui vaudra au roi de dire à Méliès que le cinématographe est vraiment une invention incroyable puisqu‘il permet même de filmer des choses qui n‘ont pas eut lieu.

a écrit : C‘est moi ou cette anecdote est déjà apparue hier après-midi avant de disparaître?!

Sinon, Mélies avant d‘etre un pionnier du cinéma était un magicien, qui avait même acheté le théâtre Robert Houdin. Le cinématographe des frères lumière représentait pour lui un moyen d‘améliorer ses tours de magies. Du mo
ins au début.

Il a découvert la possibilité de superposer les images de manière accidentelle alors qu‘il regardait des bandes et que la manette qui actionnaitles la bobine s‘est bloquée, transformant un omnibus en un corbillard.

Il a par ailleurs créé les actualités reconstituées au cinéma, en rejouant les scènes qu‘il ne pouvait pas filmé sur le vif. Le matériel de l‘époque n’étant pas particulièrement mobile.

Il a d‘ailleurs filmé le sacré d‘édouard VII sans avoir assisté à la cérémonie. Pour cela il avait beaucoup échangé en amont avec les responsables du protocole et fait un repérage des lieux particulièrement minutieux. Les images ayant été tournée avant le sacre, le film pût être visionné dès le lendemain du sacre. Seul soucis, la cérémonie ayant été allégée par le service du protocole sans que Méliès ne le sache, son film montrait des scènes n‘ayant pas eu lieu. Ce qui vaudra au roi de dire à Méliès que le cinématographe est vraiment une invention incroyable puisqu‘il permet même de filmer des choses qui n‘ont pas eut lieu.
Afficher tout
Il y a là redondance avec ... toi... ;-)

Posté le

android

(12)

Répondre

Méliès était-il dreyfusard ou anti-dreyfusard dans son docu ? (question à 0,00005 centimes)

a écrit : C‘est moi ou cette anecdote est déjà apparue hier après-midi avant de disparaître?!

Sinon, Mélies avant d‘etre un pionnier du cinéma était un magicien, qui avait même acheté le théâtre Robert Houdin. Le cinématographe des frères lumière représentait pour lui un moyen d‘améliorer ses tours de magies. Du mo
ins au début.

Il a découvert la possibilité de superposer les images de manière accidentelle alors qu‘il regardait des bandes et que la manette qui actionnaitles la bobine s‘est bloquée, transformant un omnibus en un corbillard.

Il a par ailleurs créé les actualités reconstituées au cinéma, en rejouant les scènes qu‘il ne pouvait pas filmé sur le vif. Le matériel de l‘époque n’étant pas particulièrement mobile.

Il a d‘ailleurs filmé le sacré d‘édouard VII sans avoir assisté à la cérémonie. Pour cela il avait beaucoup échangé en amont avec les responsables du protocole et fait un repérage des lieux particulièrement minutieux. Les images ayant été tournée avant le sacre, le film pût être visionné dès le lendemain du sacre. Seul soucis, la cérémonie ayant été allégée par le service du protocole sans que Méliès ne le sache, son film montrait des scènes n‘ayant pas eu lieu. Ce qui vaudra au roi de dire à Méliès que le cinématographe est vraiment une invention incroyable puisqu‘il permet même de filmer des choses qui n‘ont pas eut lieu.
Afficher tout
Petite précision: les frères lumière ont refusé de vendre leur système de caméra à Méliès prétextant (dans la version officielle) que leur invention n'avait aucun avenir... ce fût un mal pour un bien car grâce à un ami Méliès s'en procura un autre modèle en Angleterre qui non seulement était de meilleur qualité que l'original mais pouvait aussi se transformer en projecteur...

On peut aussi ajouter qu'effectivement c'était au départ pour faire de la magie sur la scène du théâtre Robert-Houdin mais qu'en plus il y faisait souvent des interactions directes entre la scène et l'écran qui est un principe encore utilisé de nos jours.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Et maintenant ces effets spéciaux paraissent normal Oui et ?

a écrit : A voir le tres bon film hugo cabret qui parle de george melies et du cinema Vincent Valentine, je t’ai reconnu!

a écrit : Avant d‘être un créateur de génie Pionier du cinéma, il était magicien. Il a même acheté le théâtre de Houdin.

Pour lui le cinéma était au début un moyen de rendre ses tours encore plus impressionnants.

Par accident, (une manette s‘étant coincée lors d‘une projection) il découvrit que l‘on p
ouvait superposer des images pour créer des effets spéciaux.

Plus tard, il créa les actualités filmées, mais à cause du poids des caméras, il faisait rejouer les scènes en studio. Il tourna notamment le mariage du roi d‘Angleterre sans avoir pu rentrer dans la cathédrale. Pour cela, il avait fait de nombreux repérages et surtout avait travaillé avec le service du protocole anglais.

Les scènes ont été tournées avant le mariage ce qui lui a permis de sortir son film dès le lendemain du mariage. Une prouesse pour l‘époque!
Afficher tout
Votre histoire d'accident est peu probable, car en 1895, l'équipe de Thomas Edison avait déjà utilisée ce procédé pour leur film L'Exécution de Marie, reine des Écossais ( fr.wikipedia.org/wiki/L%27Ex%C3%A9cution_de_Marie,_reine_des_%C3%89cossais , où on peu même le voir). Puis les autres procédés qu'il utilisait étaient déjà connus, comme la surimpression où avec une lanterne magique ( fr.wikipedia.org/wiki/Lanterne_magique )on projetait l'image de 2 plaque de verre l'une sur l'autre, ou idem pour la technique de cache/contre-cache ( fr.wikipedia.org/wiki/Cache/contre-cache ).

a écrit : Votre histoire d'accident est peu probable, car en 1895, l'équipe de Thomas Edison avait déjà utilisée ce procédé pour leur film L'Exécution de Marie, reine des Écossais ( fr.wikipedia.org/wiki/L%27Ex%C3%A9cution_de_Marie,_reine_des_%C3%89cossais , où on peu même le voir). Puis les autres procédés qu'il utilisait étaient déjà connus, comme la surimpression où avec une lanterne magique ( fr.wikipedia.org/wiki/Lanterne_magique )on projetait l'image de 2 plaque de verre l'une sur l'autre, ou idem pour la technique de cache/contre-cache ( fr.wikipedia.org/wiki/Cache/contre-cache ). Afficher tout Une première source : www.david-fabre.com/georges-melies-la-magie-des-effets-speciaux/

Sinon l’émission de Frank Ferrand sur radio classique

a écrit : Une première source : www.david-fabre.com/georges-melies-la-magie-des-effets-speciaux/

Sinon l’émission de Frank Ferrand sur radio classique
D'où l'usage du peu probable, où je dit après pourquoi. Après, qu'il ait eu connaissance de cette méthode au moment où ça lui est arrivée, je ne peux l'affirmé. Enfin en citant votre source: "La légende veut que George Méliès se soit installé sur la place de l’Opéra, et que pendant le tournage d’une “vue”, la manivelle de la camera se soit bloqué pendant quelques secondes, puis soit repartie.", la phrase commence par "La légende veut". Donc hormis Méliès, personne ne connait la véracité ou non de cette histoire.

À ce propos, il y a un auteur (avocat de formation) prénommé Adrien Abauzit — dont j'ai déjà lu un précédent livre — qui a sorti il y a peu un livre à charge contre Dreyfus. Je n'ai malheureusement pas eu l'occasion de le lire mais il a donné plusieurs entretiens disponibles sur Youtube (www.youtube.com/watch?v=YHk0AjsV-VY ; www.youtube.com/watch?v=SyN8S7Lb-Kk ; www.youtube.com/watch?v=6qJjZoQwb9k ; www.youtube.com/watch?v=AFqHt92WaOw). Je précise que le personnage est de droite, catholique mais pas antisémite. Il a tendance à appuyer ses propos de sources fiables et consultables. Je suis plutôt neutre sur la question car je n'en ai pas une bonne connaissance (pas mieux que niveau Wikipédia et magazines) mais cela éveille ma curiosité. Est-ce que quelqu'un ici l'aurait lu ? Trois autres auteurs « à charge » que je n'ai pas encore trouvé le temps de lire : Armand Israël, Henriette Dardenne et Henri Dutrait-Crozon (pseudo).

Y a-t-il des experts de l'affaire Dreyfus dans la salle ?

a écrit : A voir le tres bon film hugo cabret qui parle de george melies et du cinema Le film ne parle de lui, il est un des personnages.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Et maintenant ces effets spéciaux paraissent normal Spéciaux puis Normal...

Essaie encore.

a écrit : Et maintenant ces effets spéciaux paraissent normal Spoiler alerte !
Alerte divulgachage !
Il y aura toujours un [mettre l'insulte de son choix] / grammar nazi pour corriger "normal" en normaux... perso je m'en fout mais j'aime les paradoxes donc je voulais quand même le signaler

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Votre histoire d'accident est peu probable, car en 1895, l'équipe de Thomas Edison avait déjà utilisée ce procédé pour leur film L'Exécution de Marie, reine des Écossais ( fr.wikipedia.org/wiki/L%27Ex%C3%A9cution_de_Marie,_reine_des_%C3%89cossais , où on peu même le voir). Puis les autres procédés qu'il utilisait étaient déjà connus, comme la surimpression où avec une lanterne magique ( fr.wikipedia.org/wiki/Lanterne_magique )on projetait l'image de 2 plaque de verre l'une sur l'autre, ou idem pour la technique de cache/contre-cache ( fr.wikipedia.org/wiki/Cache/contre-cache ). Afficher tout Puis qu'on parle de cet escroc/génie d'Edisson il faut savoir que les films existaient quelques années avant que les frères Lumière n'inventent le cinéma... en effet des studios d'Edisson sont sortie le kinetographe (litéralement écriture du mouvement), qui est la première caméra permettant de filmer et le kinétoscope permettant de visionner les films, sachant que la lanterne magique (ancêtre du projecteur) existait, de mon point de vue les frères Lumière n'ont rien inventé d'autre que la technologie nécessaire pour le cinéma ils se sont juste inspirés...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Avant d‘être un créateur de génie Pionier du cinéma, il était magicien. Il a même acheté le théâtre de Houdin.

Pour lui le cinéma était au début un moyen de rendre ses tours encore plus impressionnants.

Par accident, (une manette s‘étant coincée lors d‘une projection) il découvrit que l‘on p
ouvait superposer des images pour créer des effets spéciaux.

Plus tard, il créa les actualités filmées, mais à cause du poids des caméras, il faisait rejouer les scènes en studio. Il tourna notamment le mariage du roi d‘Angleterre sans avoir pu rentrer dans la cathédrale. Pour cela, il avait fait de nombreux repérages et surtout avait travaillé avec le service du protocole anglais.

Les scènes ont été tournées avant le mariage ce qui lui a permis de sortir son film dès le lendemain du mariage. Une prouesse pour l‘époque!
Afficher tout
À noter aussi un anagramme intéressant sur le sujet :
magie et image

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Spéciaux puis Normal...

Essaie encore.
Oups ! Jeu navet pavu leuh corekteur an chaif ki mah près cédé 2 4 Eure... Daisaulé poure la graisse scions mè laid GRAMMAR NAZI feu raie bi 1 2 s'art haché le clavier avant d'écrire... du coup une spéciale dédicace (toi les doigts... non pardon !... quoi que... c'est à peine plus violent que votre condescendance paternaliste):

youtu.be/EU3Ysuqv4sI

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Votre histoire d'accident est peu probable, car en 1895, l'équipe de Thomas Edison avait déjà utilisée ce procédé pour leur film L'Exécution de Marie, reine des Écossais ( fr.wikipedia.org/wiki/L%27Ex%C3%A9cution_de_Marie,_reine_des_%C3%89cossais , où on peu même le voir). Puis les autres procédés qu'il utilisait étaient déjà connus, comme la surimpression où avec une lanterne magique ( fr.wikipedia.org/wiki/Lanterne_magique )on projetait l'image de 2 plaque de verre l'une sur l'autre, ou idem pour la technique de cache/contre-cache ( fr.wikipedia.org/wiki/Cache/contre-cache ). Afficher tout Oui et non.
Disons que les procédés existaient pour de la photo, du statique.
Mais cela n'avait jamais ete fait pour de la video, du dynamique...
Alors, de là qu'on ait fait du storytelling pour que Melies se vendent comme createur d'effets speciaux, et lui permettent d'avoir une certaine notoriété et donc des gains pour vivre, je suis d'accord avec vous, mais il n'empeche... il reste l'un des precurseurs en matière d'effets et cineaste ;)