A Mexico, le permis s'achète

Proposé par
le

Afin de contrecarrer la corruption des inspecteurs du permis de conduire, la ville de Mexico a pris une mesure radicale ; elle a tout simplement supprimé l'examen. Il suffit de s'acquitter d'une redevance de 40 dollars pour obtenir le sésame et rouler en toute légalité.

La mesure est toutefois contestée en raison de la médiocre sécurité routière dans la mégalopole mexicaine.


Tous les commentaires (53)

a écrit : Escoussé moi senor, c'est qué lé codé? C es mechant mais sa ma fait rire ;)

a écrit : Bien entendu, le permis mexicain n'est pas valable en France.

Pour avoir vécu plusieurs années là bas, c'est effectivement catastrophique (pour ne pas dire chaotique) comme conduite. Ceci dit, cela n'empêche pas les policiers de petits rangs de s'arranger sans cesse avec les citoyens po
ur quelques billets dès qu'une infraction routière est commise.

Le plus fabuleux dans cette histoire c'est que les chauffeurs de taxis et notamment UBER ne sont pas soumis à des tests de conduite, ni même de drogues et psycologiques au passage et peuvent s'enregistrer via le site internet et le lendemain prendre en main la vie de passagers.
Afficher tout
Pour avoir vécu la bas également je ne me suis jamais senti en danger dans un Uber (et je peux vous assurer que j’en ai pris énormément). La qualité de service est la même qu’en France.
Les taxis sont en revanche beaucoup plus dangereux et moins fiables.

a écrit : Mais qui est cette Claire ?? Haha t'as raison ça pique les yeux, et je ne peux plus le modifier

a écrit : Escoussé moi senor, c'est qué lé codé? El codé cuesta 500 pesos, el permicio dé conduccion cuesta 3000 pesos.

a écrit : Pour avoir vécu la bas également je ne me suis jamais senti en danger dans un Uber (et je peux vous assurer que j’en ai pris énormément). La qualité de service est la même qu’en France.
Les taxis sont en revanche beaucoup plus dangereux et moins fiables.
Normal, les taxis ont le droit de conduire, donc ils s'en foutent, les uber doivent rester discrets, donc prudents.

J'ai conduit 2 ans sans assurance dans ma jeunesse (pas le choix) et ca m'a appris à être d'une prudence quasi pathologique sur la route. Déjà que j'avais pas les moyens de payer l'assurance, alors un accrochage... le stress permanent! ^^

a écrit : Il ne faut pas confondre redenance et racket. Le racket, c'est mal Oui, mais c'est légal. Hier encore j'ai du payer la TVA! ^^

a écrit : Franchement, j'aurai préféré qu'on ne publie pas des idées comme celle-là, ça va donner des idées à Bercy Trop tard. Ca fait longtemps qu'en France on a le droit de conduire une bagnole sans permis...

Il y a pourtant une solution radicale et qui fonctionne à la perfection venant du communisme sur un autre point... De rendre coupable l expert si la personne à passé alors que le conducteur est un meurtrier ou menfoutiste...ou rendre responsable l expert et lui faire payer les amendes a 50% durant 10 ans... L' expert fera tout pour ne pas que l étudiant passe l' examen... Donc cela va niveler vers le haut le contrôle et l expertise ainsi que filmer chaque examens a 360 degrés et un 2eme expert d une autre ville au hasard recontrôle et approuve la décision. Brefs y a plein de solutions super simple (horriblement simple) à étudier et mettre en place.

a écrit : Trop tard. Ca fait longtemps qu'en France on a le droit de conduire une bagnole sans permis... J'en déduis qu'en plus de rouler sans assurance, tu roules aussi sans permis.

Donc ils ont décidé de lutter contre une pratique par une pratique encore pire ?
Bien joué !

a écrit : Il y a pourtant une solution radicale et qui fonctionne à la perfection venant du communisme sur un autre point... De rendre coupable l expert si la personne à passé alors que le conducteur est un meurtrier ou menfoutiste...ou rendre responsable l expert et lui faire payer les amendes a 50% durant 10 ans... L' expert fera tout pour ne pas que l étudiant passe l' examen... Donc cela va niveler vers le haut le contrôle et l expertise ainsi que filmer chaque examens a 360 degrés et un 2eme expert d une autre ville au hasard recontrôle et approuve la décision. Brefs y a plein de solutions super simple (horriblement simple) à étudier et mettre en place. Afficher tout >venant du communisme
>fonctionne à la perfection
>rendre responsable les uns des crimes des autres

Mon crâne me fait mal

a écrit : >venant du communisme
>fonctionne à la perfection
>rendre responsable les uns des crimes des autres

Mon crâne me fait mal
J’avoue moi même avoir relu plusieurs fois son commentaire et son sens m’échappe totalement. Si quelqu’un a compris, je ne suis pas loin.

a écrit : J’avoue moi même avoir relu plusieurs fois son commentaire et son sens m’échappe totalement. Si quelqu’un a compris, je ne suis pas loin. C'est une description des couches de contrôle à la manière communiste pour tenter de prévenir les abus mais qui demande une énorme bureaucratie. Ceci dit je n'ai pas compris si c'est décrit de manière admirative ou ironique...

a écrit : J’avoue moi même avoir relu plusieurs fois son commentaire et son sens m’échappe totalement. Si quelqu’un a compris, je ne suis pas loin. En gros, il souhaite faire porter (au moins partiellement) la responsabilité d'un accident causé par un automobiliste à "l'expert", c'est à dire l'examinateur du permis de conduire, qui a octroyé l'autorisation de conduire à l'automobiliste fautif.

En effet, on peut considérer que si un automobiliste cause un accident, c'est qu'il n'est pas qualifié pour la conduite. Ainsi, l'examinateur ayant jugé que c'était pourtant le cas s'est trompé, il a donc commis une faute professionnelle, et est sanctionnable.

L'idée finale n'est pas de sanctionner plus de monde, de trouver de nouveaux responsables. L'idée est de renforcer le contrôle des compétence des candidats au permis de conduire, et que la structure qui encadre l'examen redouble d'effort pour augmenter la qualité des candidats le réussissant.

Un trop grand nombre de sanctions appliquées suite à une telle mesure serait une preuve de l'échec de celle-ci.

Explications faites, je pense que pour soutenir une telle proposition, il faudrait d'abord s'assurer qu'un défaut de compétences des automobilistes ayant nouvellement obtenu leur permis de conduire est un facteur déterminant dans le nombre d'accident, ou bien encore repenser la manière dont le permis de conduire est attribué.

Enfin, il faut toujours se méfier des solutions simples, surtout lorsqu'elles prétendent résoudre un problème compliqué.

a écrit : C'est moi ou l'anecdote est un peu datée et donc fausse ?

1ère source qui date de 2015 nous dit :
"Pour lutter contre les mauvais comportements sur la route, de nouvelles règles de circulation, avec des amendes plus élevées à la clé, sont entrées en vigueur à la mi-décembre et l'
;examen de conduite devrait être rétabli en 2016."

Après recherche : www.huffingtonpost.fr/2014/07/16/permis-de-conduire-mexico-examen_n_5590959.html

L'examen a donc bien été remis en place en 2016 et... nous sommes en 2019.
Afficher tout
Bah non. L’article du Huff, mis à jour en 2016, explique que la réforme devrait avoir lieu.
La seconde source, plus récente, explique qu’il n’en a rien été.

a écrit : J'en déduis qu'en plus de rouler sans assurance, tu roules aussi sans permis. Non, je suis quelqu'un de raisonnable, je roule juste sans contrôle technique.

a écrit : Il y a pourtant une solution radicale et qui fonctionne à la perfection venant du communisme sur un autre point... De rendre coupable l expert si la personne à passé alors que le conducteur est un meurtrier ou menfoutiste...ou rendre responsable l expert et lui faire payer les amendes a 50% durant 10 ans... L' expert fera tout pour ne pas que l étudiant passe l' examen... Donc cela va niveler vers le haut le contrôle et l expertise ainsi que filmer chaque examens a 360 degrés et un 2eme expert d une autre ville au hasard recontrôle et approuve la décision. Brefs y a plein de solutions super simple (horriblement simple) à étudier et mettre en place. Afficher tout FAUX, si on fait ça, plus personne ne voudra être expert, trop dangereux. La seule solution serait de supprimer le permis de conduire et les experts qui vont avec... ^^
(je pense encore à la voiture autonome... soupir)

a écrit : FAUX, si on fait ça, plus personne ne voudra être expert, trop dangereux. La seule solution serait de supprimer le permis de conduire et les experts qui vont avec... ^^
(je pense encore à la voiture autonome... soupir)
Tu t'en fous toi, puisque tu roules sans permis.

a écrit : C'est une description des couches de contrôle à la manière communiste pour tenter de prévenir les abus mais qui demande une énorme bureaucratie. Ceci dit je n'ai pas compris si c'est décrit de manière admirative ou ironique... J'ai malheureusement peur que @David15 ne plaisantait pas et que les solutions lui paraissent bonnes :)
Quand je suis tombé sur son post hier j'ai renoncé à répondre tant c'était con. Et puis @Orphéus, @Tybs (etc) et toi avez ouvert la voie... A la réflexion, ce matin, ce n'est pas "con" de penser ça ; c'est "dramatique". Mais j'ai de meilleures idées là-dessus : par exemple, sanctionner les profs dont les élèves n'ont pas le BAC... On peut même sérier un peu plus ; le gars n'a pas la moyenne en maths : paf ! Tous ses profs de maths depuis la 3ème au clou !
Et puis alors, le fin du fin de sa "démonstration" c'est quand même les caméras et être "jugé" par ses pairs... Mais il se contraint trop : il faut des caméras partout et sélectionner des gens qui surveillent tous les faits et gestes dans le travail. Une parole médisante envers le patron, paf ! -50% sur la paye. Ca développerait également ce magnifique sentiment qu'est la délation. Une vie de rève quoi :)

a écrit : Bah non. L’article du Huff, mis à jour en 2016, explique que la réforme devrait avoir lieu.
La seconde source, plus récente, explique qu’il n’en a rien été.
Ok au temps pour moi.