Un humain sans combinaison peut-il survivre dans l'espace ?

Proposé par
le
dans

Un humain dans le vide spatial sans combinaison peut survivre deux minutes. Le principal risque est l'ébullisme et non le froid : la pression très faible provoque l'ébullition des liquides de notre corps pouvant provoquer un doublement du volume. La peau étant élastique, le corps "n'explose pas".

Les autres risques majeurs d'une sortie spatiale sans combinaison sont : le manque d'oxygène (à cause du vide, l'oxygène s'échappe en quelques secondes des poumons), les UV solaires (absence de la protection de l'atmosphère terrestre) et le froid même si le vide empêche un transfert rapide de chaleur.


Tous les commentaires (54)

a écrit : j’aime quand les gens parle de manque de logique scientifique dans un film où les gens peuvent faire des bond de 15m et faire léviter des objets...^^ Je comprends le paradoxe, mais comme dans tout film de science fiction, on peut attendre quand meme une certaine logique :

une logique primaire : intelligente,censée, par exemple lorsqu'un vaisseau s'écrase de ne pas courir devant ce vaisseau (Prometheus)

Ou une logique apportée par l'univers vendu par ce film. Pour SW, les films et les différents médias autour de cette licence ont déjà posé des bases de cet univers.
Oui ils font des bonds de 15m au milieu de la lave, oui ils font bouger des trucs à distance, et les vaisseaux qui explosent font des flammes alors qu'ils sont dans le vide spatial etc

Par contre, lorsque dans un meme univers, une suite de film, on se retrouve avec un paradoxe qui sort de nul part, on peut légitimement critiquer ce film pour la raison toute simple qu'il remet en cause ces bases de cet univers.

Par exemple pour terminator ; imagine si ils en font un nouvel opus dans lequel il suffit juste de mouiller le T800 pour le court circuiter. Cela est terriblement logique et j'imagine qu'une invasion hypotéthique de robots tueurs se terminerait comme cela dans la réalité.
Mais là, les fans vont se mettrent à gueuler car c'est un peu chier sur tout ce qui nous a été vendu sur les précédents films de cet univers.
Et ils auront raison.

La scene avec Leia est donc bien ridicule, de meme que la scene du vaisseau kamikaze, du mouchard, de Snoke, d'ubicuité de Luke, de Yoda mettant le feu etc etc
Ah ben en fait tout le film tiens...

a écrit : j'imagine avec effroi, mais sans surprise, comment la "merveilleuse" Science a pu connaître ces résultats ... Tu peux tester en mettant de la viande crue sous vide dans une machine à cloche de restaurant. Si la viande est trés fraîche, elle grossit à vue d'oeil avec l'air qui s'échappe, et de l'ébullition si la viande est à plus de 10 degrés.Voilà, ils n'ont pas balancé un type dans l'espace,tu peux imaginer sans effroi !

a écrit : Il est également précisé, au cas où cela vous arrive de vous retrouver dans l'espace sans protection sait-on jamais, de ne surtout pas retenir votre respiration comme dans l'eau.
La différence de pression ferait théoriquement éclater vos poumons remplis d'air.
Merci doctor who =)

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : c'est marrant j'aurais plutôt pensé l'inverse pour l'ebullisme, vu que la pression est très faible. sinon quel est le secret de nos cocottes minute!! La cocotte minute permet d’augmenter la température d’ébullition de l’eau, ce qui va donc permettre de diminuer le temps de cuisson de l’aliment par rapport à celui d’une cuisson classique à la casserole

a écrit : La première combinaison spatiale, SK-1, a d'ailleurs été portée par Youri Gagarine.
Bon alors je me rappelle avoir entendu parler d'un accident (qui ne concerne pas Gagrine) , qui avait failli être mortel : de l'eau ce serait infiltré dans le "casque" de l'astronaute. L'eau, à c
ause de la gravité, aurait recouverte le visage de l'homme, alors qu'il était bien sûr, en sortie extravéhiculaire. Si quelqu'un saurait quelque chose à propos de cet événement, ça serait vraiment sympa de me le partager :)) Afficher tout
Ce n’était pas de l’eau mais son urine. Mais c'est probablement une légende, pour ne pas la respirer il lui aurait probablement suffit de l'avaler.

a écrit : A mon avis vu la température proche des -273 C dans l’espace, et l’absence de bactéries ou autre vu que c’est le vide, un corps ne se décompose pas... Enfin il reste « congelé » Peut être aussi que les rayons UV du soleil finissent par le brûler... Tout dépend de ce que tu appelles Espace.

Dans celui proche du Soleil, au niveau de l'orbite terrestre, il y a environ 200°C d'écart entre l'ombre et la lumière (~ -100°C/+100°C). Si le corps n'est pas en rotation, il cuira d'un côté et gèlera de l'autre. Mais c'est peu probable et sa température sera moyenne (proche du 0°C ?)

Plus on s'éloignera de toutes sources de chaleur, plus le froid l'emportera...

a écrit : Je comprends le paradoxe, mais comme dans tout film de science fiction, on peut attendre quand meme une certaine logique :

une logique primaire : intelligente,censée, par exemple lorsqu'un vaisseau s'écrase de ne pas courir devant ce vaisseau (Prometheus)

Ou une logique apportée par
l'univers vendu par ce film. Pour SW, les films et les différents médias autour de cette licence ont déjà posé des bases de cet univers.
Oui ils font des bonds de 15m au milieu de la lave, oui ils font bouger des trucs à distance, et les vaisseaux qui explosent font des flammes alors qu'ils sont dans le vide spatial etc

Par contre, lorsque dans un meme univers, une suite de film, on se retrouve avec un paradoxe qui sort de nul part, on peut légitimement critiquer ce film pour la raison toute simple qu'il remet en cause ces bases de cet univers.

Par exemple pour terminator ; imagine si ils en font un nouvel opus dans lequel il suffit juste de mouiller le T800 pour le court circuiter. Cela est terriblement logique et j'imagine qu'une invasion hypotéthique de robots tueurs se terminerait comme cela dans la réalité.
Mais là, les fans vont se mettrent à gueuler car c'est un peu chier sur tout ce qui nous a été vendu sur les précédents films de cet univers.
Et ils auront raison.

La scene avec Leia est donc bien ridicule, de meme que la scene du vaisseau kamikaze, du mouchard, de Snoke, d'ubicuité de Luke, de Yoda mettant le feu etc etc
Ah ben en fait tout le film tiens...
Afficher tout
Je vais pas faire un exposé, car c'est un peu hs, mais leia s'était déjà exposé au vide de l'espace dans l'épisode 5, sauf qu'elle avait un respirateur. Mais c'est l'épisode 5 alors no problemo. Et pour le don d'ubiquité de Luke, c'était déjà un pouvoir utilisé dans l'ancien univers étendu... Mais ce qui m'étonne, c'est que ça choque plus les fans que les pouvoirs de la prelogie (courses digne de flash par obi et qui gon, le concours de poussée de force entre anakin et obi wan...) ,et je parle pas de la chorégraphie des combats qui tournent parfois au ridicule. Bref, qu'on aime pas, ok, qu'on dise que c'est pas du star wars, je suis désolé mais c'est faux.

a écrit : Pas forcément. Il y a un certain nombre de phénomènes qui peuvent être prévus en faisant des calculs. Naïveté, ou mauvaise foie...?! ;-)

a écrit : Le vide n'est jamais vraiment vide.
Il reste encore quelques dizaines de millions de particules par m3 dans le vide du système solaire, puis de moins en moins dans le vide entre les étoiles, puis moins encore dans le vide entre les galaxies (1 particule par m3 environ) .
youtu.be/PmbNWJY6yQk /> A comparer cependant avec les centaines de milliards de milliards de particules par m3 d'air sur terre.
Donc puisqu'il y a toujours des particules, il y a toujours transfert de chaleur (ou de froid).
Mais ce transfert est faible, comme précisé dans le complément d'anecdote, puisque les particules sont relativement rares.
Afficher tout
Peut-on avoir un ordre d'idée en degré ou cette question est impropre?

''ebulisme'' ? il n'y a que moi qui suis choquee ? c'est un neologisme ?

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : ''ebulisme'' ? il n'y a que moi qui suis choquee ? c'est un neologisme ? Non non. C'est bien le terme utilisé dès qu'on se risque à dépasser 20km d'altitude sans combinaison...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Non non. C'est bien le terme utilisé dès qu'on se risque à dépasser 20km d'altitude sans combinaison... je pensais qu'on parlait simplement ''d'ebulition''. JMC2XMB (je me coucherai 2 fois moins bete)

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre