Origine de l'alexandrin

Proposé par
le

L'alexandrin, vers de 12 syllabes, tient son nom d'un poème tiré du Roman d'Alexandre, de Alexandre de Bernay. Ce poème est en effet un des premiers à être composé uniquement d'alexandrins.

Un petit rappel de vos cours de français : l'alexandrin est séparé en deux hémistiches de 6 pieds, séparés par une pause que l'on appelle césure.


Commentaires préférés (3)

Ces l opittale qui ce fou de la charitez... ( c'est une blague...)

Posté le

unknown

(60)

Répondre

La césure d'un alexandrin ne se trouve pas forcément à l'hémistiche, il peut être ternaire, c'est à dire coupé en 3 parties (3 x 4 pieds).

Posté le

iphone

(112)

Répondre

"Je suis, mon cher ami, très heureux de te voir !"

Comprendrons ceux qui pourront :)

Posté le

android

(157)

Répondre


Tous les commentaires (41)

C'est moi qui l'ai suggéré. Ça sert les cours de français.

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Apparemment tes cours de français n'étaient pas axés sur l'orthographe.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Ces l opittale qui ce fou de la charitez... ( c'est une blague...)

Posté le

unknown

(60)

Répondre

Mdr celle la c'est la meilleure !!! tu devrais te les imposer ces cours de français mon vieu !!!

Posté le

unknown

(0)

Répondre

etant encore etudiant, j'ai recement appris que ce n'est séparé en 2 hémistiche, mais À l'hèmistiche, qui est donc la speration, maintenant allez savoir qui du prof ou du redacteur a raison. la construction du mot me fais pencher pour le second. (2 hémisphéres par exemple)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Mdr celle la c'est la meilleure !!! tu devrais te les imposer ces cours de français mon vieu !!! -x à vieux. Mdr, c'est pas français. Tu vaut pas mieux que moi alors critique pas. (Oui, ça datte un peu mais bon...)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Il s agit bien d un Hémistiche. Hémi=moitié
Séparé par la césure comme l a dit l auteur.

J ajouterais que lors d un decasyllabes (10 syll. Donc), on divise en 4 et 6 syllabes.

Posté le

android

(1)

Répondre

La césure d'un alexandrin ne se trouve pas forcément à l'hémistiche, il peut être ternaire, c'est à dire coupé en 3 parties (3 x 4 pieds).

Posté le

iphone

(112)

Répondre

a écrit : La césure d'un alexandrin ne se trouve pas forcément à l'hémistiche, il peut être ternaire, c'est à dire coupé en 3 parties (3 x 4 pieds). Tu lis dans mes pensées.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : etant encore etudiant, j'ai recement appris que ce n'est séparé en 2 hémistiche, mais À l'hèmistiche, qui est donc la speration, maintenant allez savoir qui du prof ou du redacteur a raison. la construction du mot me fais pencher pour le second. (2 hémisphéres par exemple) Vous avez raison. L'hémistiche est la césure au milieu des 12 pieds (on parle de pieds pas de syllabes en poésie)

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : C'est moi qui l'ai suggéré. Ça sert les cours de français. Pas bien écouté ou compris, la césure est la couure dans tout vers (alexandrin ou autre), l'hémistiche est la césure médiane

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Ma prof de latin ma expliqué que ca sapeler comme sa car les premiers a les utilisé sont des poetes de la ville d'Alexandrie ???

Posté le

android

(0)

Répondre

On dit coupé a l hemistiche

Posté le

android

(0)

Répondre

Attention, on ne parle pas de «pieds» pour la poésie en français, mais bien de syllabes. Un alexandrin contient donc douze syllabes, mais peut avoir moins de pieds…
Le pied est une unité de mesure qu'on réserve à la poésie antique (gréco-latine), qui repose non pas sur le décompte des syllabes mais sur le rythme du vers. Un pied peut faire plusieurs syllabes…
C'est une confusion récente (l'Ecole à longtemps enseigné, de façon erronée, la notion de pied) et très précisé, mais tout de même.

Y a t-il un rapport avec certains fusils à pompes appelés "trench-gun" ?

Posté le

android

(0)

Répondre

"Je suis, mon cher ami, très heureux de te voir !"

Comprendrons ceux qui pourront :)

Posté le

android

(157)

Répondre

il faut avoir un minimum de culture général pour savoir sa !

a écrit : "Je suis, mon cher ami, très heureux de te voir !"

Comprendrons ceux qui pourront :)
Panoramix...
:)

a écrit : La césure d'un alexandrin ne se trouve pas forcément à l'hémistiche, il peut être ternaire, c'est à dire coupé en 3 parties (3 x 4 pieds). D'ailleurs, cela peut aider lors de l'étude un texte à savoir si il est plutôt classique ou romantique, respectivement alexandrin coupé en deux ou en trois. Attention cependant cela reste juste une influence dans le texte et ne veut pas forcément dire que l'auteur faisait partie de ces mouvements. La preuve en est car certains poèmes peuvent être lus des deux façons pour enrichir leur étude.