Saturne n'aura plus d'anneaux dans le futur

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (43)

a écrit : Jupiter, Uranus et Neptune ont toujours des anneaux mais bien moins visibles. D'ailleurs ceux de la planète Uranus apparaissent quasiment à la verticale, dû à la forte inclinaison de celle-ci Tout a fait, et je vous invite à lire l'anecdote que j'ai publié sur la planète Uranus et son axe de rotation presque à la verticale. Hehe j'ai le droit de faire de la publicité :D

a écrit : C'est un peu comme la théorie du big bang. On sait que l'univers que l'on connait aujourd'hui a été créé à partir de ce point (ou du moins il y a un fort consensus, qui est toutefois une théorie comme une autre diront certains), mais on ne sait pas si il y a eu un avant Je pensais peut être à tord que la question de l’avant bigbang finalement ne se posait pas. Avant bigbang = Pas d’espace = pas de distance = pas de temps qui s’écoule = pas d’avant

Y'en a un qui regarde Hugo Lisoir

À moins que je me trompe?

a écrit : Y'en a un qui regarde Hugo Lisoir

À moins que je me trompe?
Un peu aussi mais surtout les cours d’aurelien Barreau

a écrit : Je pensais peut être à tord que la question de l’avant bigbang finalement ne se posait pas. Avant bigbang = Pas d’espace = pas de distance = pas de temps qui s’écoule = pas d’avant Apres je suis pas spécialiste en astrophysique je t'avoue, juste passionné par l'espace et l'immensément grand. Mais certains (si j'ai bien compris) pensent que l'univers pourrait se contracter sur lui même ou quelque chose comme ça.

a écrit : Merci internet et les nombreux site d'actu et de science qui ont repris l'information du communiqué de la NASA sur cette étude qui vient de paraître. J'ai jamais trop compris le principe de ce genre de commentaire. D'autant plus que si la vidéo est intéressante, tu aurais pu poster le lien.
<
br /> Pour revenir à l'anecdote, les scientifiques ne savent d'ailleurs toujours pas exactement l'origine et la date de leurs créations. Il y a même deux théories qui se bagarrent : celle dans laquelle les anneaux se sont formés bien longtemps après Saturne à partir d'une ancienne lune géante pulvérisée par la gravité de Saturne et celle dans laquelle les anneaux se sont formés en même temps que Saturne et sont des restes du disques d'accrétion ayant formé la planète. Afficher tout
C’est parce que beaucoup confondent les anecdotes avec des œuvres originales, comme des romans. Et n’ont pas bien compris que le principe même du site, c’était de rapporter des « savoirs qui circulent ». (Des anecdotes donc)
Ils confondent le partage de la connaissance et la promotion de la création artistique.

Ça devait être les premiers à dire que leur prof de physique à l’école était une merde, parce qu’il n’avait pas lui même découvert la gravité, et qu’il ne faisait que plagier Newton à chaque cours. ^^
Faut laisser couler...

a écrit : Top, je ne connaissais pas celle-la.

Par contre je ne comprend pas trop sa conclusion. La théorie d'un nouveau Big bang après 10^10^10^56 années ? C'est lié au principe d'incertitude d'Heisenberg dans le vide ? Il y aurait donc création spontanée de particule ?

J'imag
ine que cela rejoint l'idée que l'énergie totale de l'univers est nulle et répartie en matière, antimatière et force et le tout issu du néant. Toutefois, si l'univers est issu du néant, je pense qu'il y retournera et qu'il s'agit d'une fluctuation ponctuelle difficilement reproductible. Afficher tout
Plutôt que l'expansion de l'Univers se situe à une valeur supérieure à la valeur critique posée par le principe d'incertitude. Cependant, le jour où cette expansion se situera en dessous, l'Univers devrait se rétracter (à cause de la force gravitationnelle), et ce jusqu'à former à nouveau une singularité de type Big Bang. C'est du moins la théorie communément admise, mais actuellement il n'y a aucune raison que l'Univers se rétracte pour l'instant, deja parce qu'en 10 milliards d'années il a toujours été en expansion et nuire parce que le décalage vers le rouge prouve qu'il croit (et qu'il a accéléré son expansion suite à une découverte datant du début des années 2000).

Pour se représenter ce schéma, imaginez une sphère comme la Terre : le Pôle Nord représente la singularité Big Bang, les latitudes sont l'espace et les longitudes le temps. Actuellement l'Univers croît du pôle Nord jusqu'à l'Equateur mais n'a toujours pas atteint cet Equateur. Ensuite, une fois atteint cette dimension maximale, il devrait décroître jusqu'au Pôle Sud pour former à nouveau une singularité gravitationnelle.

a écrit : Plutôt que l'expansion de l'Univers se situe à une valeur supérieure à la valeur critique posée par le principe d'incertitude. Cependant, le jour où cette expansion se situera en dessous, l'Univers devrait se rétracter (à cause de la force gravitationnelle), et ce jusqu'à former à nouveau une singularité de type Big Bang. C'est du moins la théorie communément admise, mais actuellement il n'y a aucune raison que l'Univers se rétracte pour l'instant, deja parce qu'en 10 milliards d'années il a toujours été en expansion et nuire parce que le décalage vers le rouge prouve qu'il croit (et qu'il a accéléré son expansion suite à une découverte datant du début des années 2000).

Pour se représenter ce schéma, imaginez une sphère comme la Terre : le Pôle Nord représente la singularité Big Bang, les latitudes sont l'espace et les longitudes le temps. Actuellement l'Univers croît du pôle Nord jusqu'à l'Equateur mais n'a toujours pas atteint cet Equateur. Ensuite, une fois atteint cette dimension maximale, il devrait décroître jusqu'au Pôle Sud pour former à nouveau une singularité gravitationnelle.
Afficher tout
Je croyais qu’il avait été prouvé justement que le big crunch n’était pas possible car l’énergie d’expansion est supérieur à la totalité de la force gravitationnelle.

a écrit : Étant donnée qu’on est dans un univers doté d’entropie (un truc qui fait qu’à l’échelle atomique tout bouge tout le temps de façon aléatoire), rien n’est stable en effet.

Les étoiles ne le sont pas, déjà : la nôtre, le Soleil, n’a plus "que" 4 milliards d’années devant elle, avant de finir en g
éante rouge puis naine blanche.
D’autres étoiles, plus petites et plus lentes à fusionner leur hydrogène, comme les naines rouges, pourraient mettre entre 10^1000 et 10^10000 ans avant de s’éteindre…

En fait, même le proton pourrait être instable (avec les connaissances actuelles, la stabilité du proton n’est plus garantie après 10^36 ans).
Afficher tout
Il y a une jolie métaphore sur le temps de vie du proton : C'est le temps qu'il faudrait à un vieux sage, qui viendrait effleurer de son mouchoir de soie le sommet de l'Everest une fois tous les cent ans, pour faire disparaître la montagne...

Ouf 100 millions d'années ca va on aura encore le temps de les voir un peu , vu comment c'était présenté sur certains articles on avait l'impression que dans 10 jours elle n'en aurait plus... par contre sur d'autre articles on parle de 300 millions d'années concernant leur "espérance de vie"

a écrit : Je croyais qu’il avait été prouvé justement que le big crunch n’était pas possible car l’énergie d’expansion est supérieur à la totalité de la force gravitationnelle. Pour l'instant, et tant que le décalage vers le rouge est d'actualité, oui.
Mais il y a fort à parier qu'un jour l'attraction gravitationnelle soit supérieure au taux d'expansion de l'Univers

Woah ! J'ai jamais vu un échange de commentaires si intéressant ! De la politesse, du savoir, du débat, de l'écoute et des connaissances à la pelle ! C'est la première fois que je lis les commentaires jusqu'au dernier ! Merci au hollandais volant, à Jiaso, à Tybz, à Gregkiwi et à tous ceux qui y sont allé de leur petit comm ! Désolé si j'ai déchiqueté votre pseudo :p

a écrit : Woah ! J'ai jamais vu un échange de commentaires si intéressant ! De la politesse, du savoir, du débat, de l'écoute et des connaissances à la pelle ! C'est la première fois que je lis les commentaires jusqu'au dernier ! Merci au hollandais volant, à Jiaso, à Tybz, à Gregkiwi et à tous ceux qui y sont allé de leur petit comm ! Désolé si j'ai déchiqueté votre pseudo :p Afficher tout Se prendre la tête sur de l’astrophysique c’est difficile ;)

a écrit : Se prendre la tête sur de l’astrophysique c’est difficile ;) Et c'est tellement passionnant aussi ... Avec plaisir Moustik67 ;)

a écrit : Se prendre la tête sur de l’astrophysique c’est difficile ;) Vous avez tous étudier dans ce domaine ou c'est une passion ? Parce que je trouve que les réflexions que vous avez sont hyper poussé ! Enfin c'est l'impression que j'ai si ca se trouve c'est juste la base :p

a écrit : Vous avez tous étudier dans ce domaine ou c'est une passion ? Parce que je trouve que les réflexions que vous avez sont hyper poussé ! Enfin c'est l'impression que j'ai si ca se trouve c'est juste la base :p Une passion en ce qui me concerne. Si j'avais été bon en maths à l'école, j'aurais fait des études d'astrophysicien !

a écrit : Le temps réduit souvent les anneaux en poussière...il n’y a qu’a regarder le nombre de divorces pour s’en convaincre... je confirme

a écrit : Pourquoi les poussières ne formeraient-elles pas une planète satellite comme la lune ou beaucoup d'autres? Parce qu'ils sont trop près de la planète.

Explication: Si on rapprochait trop la lune de la terre , la gravité que la terre exerce sur la lune serait beaucoup plus forte d'un coté que de l'autre et finirait par détruire notre satellite dont les débris finiraient par se réorganiser... en un où plusieurs anneaux.

a écrit : A la verticale ? Sur quel plàn l’elliptique ou l’équateur de la planète ? Les anneaux d'Uranus sont bien sûr le plan équatorial de la planete. C'est cette dernière qui a basculé d'environ 90° et nous montre l'un de ses pôles... ;-)