Pas de voitures neuves durant la Seconde Guerre mondiale aux Etats-Unis

Proposé par
le
dans

Pendant la Seconde Guerre mondiale, toutes les usines sur le territoire américain furent réquisitionnées pour produire uniquement du matériel militaire. Il fut donc interdit à partir de janvier 1942 de vendre aux États-Unis des voitures neuves ou même d’en entreposer, sous peine d’emprisonnement.


Commentaires préférés (3)

En France, les usines automobiles sont également transformées en usines d'armement, la production de voitures est réservée à l'administration. En 1938, 225 000 véhicules étaient produits ; en 1940, ce ne sont plus que 115 voitures civiles et 2 590 voitures destinées à l'occupant allemand, puis 55 et 28 en 1944. Les grandes usines de production automobile sont détruites partiellement ou totalement (Javel, Boulogne-Billancourt, Strasbourg, Sochaux).
Source : www.universalis.fr/encyclopedie/automobile-histoire/6-la-seconde-guerre-mondiale/

a écrit : Les États-Unis étaient notamment "mal" entrés dans le conflit, avec de nombreuses petites défaites contre les Japonnais. D'ailleurs, petite anecdote dans l'anecdote, la défaite de Pearl Harbour est en grande partie due aux géographes américains : les Américains savaient que les Japonais se dirigeaient vers Pearl Harbour, mais les cartes Américaines n'étaient que des planisphères, basés sur une géométrie Euclidienne, et donc ne prenant pas en compte la rontondité de la planète. Ainsi, leurs calculs sur le jour et l'heure d'arrivée des Japonais étaient totalement erronés, et s'en suivit une lourde défaite... Afficher tout Oui et également les soldats avaient oubliés qu'il fallait mettre des balles dans leurs armes, du coup ils tiraient à blanc, c'est con quand même. Non mais sérieusement, vous pensez sérieusement que les 'géographes' puissent ne pas prendre en compte la 'rotondité' de la planète ? Une erreur de calcul est possible, mais cette explication est simpliste, nous sommes en 1941 il est évident que l'armée Américaine savait comment naviguer et produire des estimations...

a écrit : Les États-Unis étaient notamment "mal" entrés dans le conflit, avec de nombreuses petites défaites contre les Japonnais. D'ailleurs, petite anecdote dans l'anecdote, la défaite de Pearl Harbour est en grande partie due aux géographes américains : les Américains savaient que les Japonais se dirigeaient vers Pearl Harbour, mais les cartes Américaines n'étaient que des planisphères, basés sur une géométrie Euclidienne, et donc ne prenant pas en compte la rontondité de la planète. Ainsi, leurs calculs sur le jour et l'heure d'arrivée des Japonais étaient totalement erronés, et s'en suivit une lourde défaite... Afficher tout Les historiens convergent aujourd’hui davantage vers la théorie selon laquelle le renseignement américain connaissait l’imminence d’une attaque, mais ne savait pas où et quand celle-ci aurait lieu.
J’ai un sérieux doute sur cette histoire de terre ronde, qui apparaît quand même bien fantaisiste. Vous avez des sources pour étayer ..?


Tous les commentaires (31)

En France, les usines automobiles sont également transformées en usines d'armement, la production de voitures est réservée à l'administration. En 1938, 225 000 véhicules étaient produits ; en 1940, ce ne sont plus que 115 voitures civiles et 2 590 voitures destinées à l'occupant allemand, puis 55 et 28 en 1944. Les grandes usines de production automobile sont détruites partiellement ou totalement (Javel, Boulogne-Billancourt, Strasbourg, Sochaux).
Source : www.universalis.fr/encyclopedie/automobile-histoire/6-la-seconde-guerre-mondiale/

Les États-Unis étaient notamment "mal" entrés dans le conflit, avec de nombreuses petites défaites contre les Japonnais. D'ailleurs, petite anecdote dans l'anecdote, la défaite de Pearl Harbour est en grande partie due aux géographes américains : les Américains savaient que les Japonais se dirigeaient vers Pearl Harbour, mais les cartes Américaines n'étaient que des planisphères, basés sur une géométrie Euclidienne, et donc ne prenant pas en compte la rontondité de la planète. Ainsi, leurs calculs sur le jour et l'heure d'arrivée des Japonais étaient totalement erronés, et s'en suivit une lourde défaite...

a écrit : Les États-Unis étaient notamment "mal" entrés dans le conflit, avec de nombreuses petites défaites contre les Japonnais. D'ailleurs, petite anecdote dans l'anecdote, la défaite de Pearl Harbour est en grande partie due aux géographes américains : les Américains savaient que les Japonais se dirigeaient vers Pearl Harbour, mais les cartes Américaines n'étaient que des planisphères, basés sur une géométrie Euclidienne, et donc ne prenant pas en compte la rontondité de la planète. Ainsi, leurs calculs sur le jour et l'heure d'arrivée des Japonais étaient totalement erronés, et s'en suivit une lourde défaite... Afficher tout Les États-Unis étaient de toute façon bien en retard par rapport à la France et à la Grande-Bretagne toutes deux étant les 2 premières puissances mondiales.

Ce n'est qu'après la seconde guerre mondiale qui a vu la doctrine monroe mise a mal une deuxieme fois que les Etats Unis abandonnent leur politique isolationniste définitivement et commencent leur essor et leur impérialisme

Posté le

windowsphone

(10)

Répondre

Cette anecdote ne nous apprend pas grand chose... De tous temps, dans tous pays, les réquisitions de toutes sortes en temps de guerre existent depuis depuis que l'homme se fait la guerre ; et ça date ! ;)

a écrit : Les États-Unis étaient notamment "mal" entrés dans le conflit, avec de nombreuses petites défaites contre les Japonnais. D'ailleurs, petite anecdote dans l'anecdote, la défaite de Pearl Harbour est en grande partie due aux géographes américains : les Américains savaient que les Japonais se dirigeaient vers Pearl Harbour, mais les cartes Américaines n'étaient que des planisphères, basés sur une géométrie Euclidienne, et donc ne prenant pas en compte la rontondité de la planète. Ainsi, leurs calculs sur le jour et l'heure d'arrivée des Japonais étaient totalement erronés, et s'en suivit une lourde défaite... Afficher tout Oui et également les soldats avaient oubliés qu'il fallait mettre des balles dans leurs armes, du coup ils tiraient à blanc, c'est con quand même. Non mais sérieusement, vous pensez sérieusement que les 'géographes' puissent ne pas prendre en compte la 'rotondité' de la planète ? Une erreur de calcul est possible, mais cette explication est simpliste, nous sommes en 1941 il est évident que l'armée Américaine savait comment naviguer et produire des estimations...

D'ailleurs le plan d'économie de guerre lancé par F.D. Roosevelt en 1942 se nommait "Victory program" (Programme pour la victoire si vous êtes très mauvais en Anglais). Le plan avait surtout pour but final de fournir un gros soutien matériel aux pays alliés qui étaient en guerre (comme l'Angleterre). Ce programme succède et complète le système de Lend-Lease (Prêt-Bail) voté en 1941 par le Congrès qui permettait aux USA de « vendre, céder, échanger, louer, ou doter par d'autres moyens » du matériel que le gouvernement estime nécessaire à la conduite de la guerre des pays Alliés.

En fait toutes ces mesures (Victory Program, Lend-Lease...) étaient des moyens pour le gouvernement de contrer la réticence du mouvement isolationniste (traditionnellement puissant aux USA) à entrer en guerre, sans le faire directement.

a écrit : Les États-Unis étaient de toute façon bien en retard par rapport à la France et à la Grande-Bretagne toutes deux étant les 2 premières puissances mondiales.

Ce n'est qu'après la seconde guerre mondiale qui a vu la doctrine monroe mise a mal une deuxieme fois que les Etats Unis abandonnent leur
politique isolationniste définitivement et commencent leur essor et leur impérialisme Afficher tout
Cette conclusion est (en partie) erronée. Les États-Unis étaient déjà la première puissance mondiale en 1870. L'écart se creuse avec les puissances Européennes suite à la Première Guerre Mondiale, et c'est d'ailleurs la France qui prend le plus de retard sur les autres mastodontes.
Le fait que les États-Unis aient connus une période isolationniste est totalement juste, avec une politique protectionniste très sévère, qui leur a été très profitable (alors que l'on pense toujours que les États-Unis sont l'archétype du libéralisme). La suite, c'est la libéralisation de leur économie, et l'agrandissement de l'écart tel qu'on le connaît aujourd'hui :-)

a écrit : Oui et également les soldats avaient oubliés qu'il fallait mettre des balles dans leurs armes, du coup ils tiraient à blanc, c'est con quand même. Non mais sérieusement, vous pensez sérieusement que les 'géographes' puissent ne pas prendre en compte la 'rotondité' de la planète ? Une erreur de calcul est possible, mais cette explication est simpliste, nous sommes en 1941 il est évident que l'armée Américaine savait comment naviguer et produire des estimations... Afficher tout Songeef, je te l'accorde, la défaite n'est pas due qu'à cela, c'est d'ailleurs précisément ce que je dis en écrivant que la défaite est "en partie" (même si j'ai écrit "en grande partie", peut-être que pour toi c'est exagéré) due à cette erreur. Pour être plus exhaustif sur les autres raisons, on peut consulter les sources indiquées.

a écrit : Les États-Unis étaient notamment "mal" entrés dans le conflit, avec de nombreuses petites défaites contre les Japonnais. D'ailleurs, petite anecdote dans l'anecdote, la défaite de Pearl Harbour est en grande partie due aux géographes américains : les Américains savaient que les Japonais se dirigeaient vers Pearl Harbour, mais les cartes Américaines n'étaient que des planisphères, basés sur une géométrie Euclidienne, et donc ne prenant pas en compte la rontondité de la planète. Ainsi, leurs calculs sur le jour et l'heure d'arrivée des Japonais étaient totalement erronés, et s'en suivit une lourde défaite... Afficher tout Les historiens convergent aujourd’hui davantage vers la théorie selon laquelle le renseignement américain connaissait l’imminence d’une attaque, mais ne savait pas où et quand celle-ci aurait lieu.
J’ai un sérieux doute sur cette histoire de terre ronde, qui apparaît quand même bien fantaisiste. Vous avez des sources pour étayer ..?

a écrit : Les historiens convergent aujourd’hui davantage vers la théorie selon laquelle le renseignement américain connaissait l’imminence d’une attaque, mais ne savait pas où et quand celle-ci aurait lieu.
J’ai un sérieux doute sur cette histoire de terre ronde, qui apparaît quand même bien fantaisiste. Vous avez des so
urces pour étayer ..? Afficher tout
Aschil, je n'arrive pas à trouver de sources l'affirmant. Je tiens cette information d'un ancien prof de philo, nous expliquant à quel point les mathématiques n'étaient qu'une manière idéalisée de voir le monde et à quel point cela peut être dangereux. En effet, seule la géométrie Euclidienne était admise de tous, et même les mathématiciens n'osaient pas aller contre ce courant. Ce n'est que vers le milieu de 19e siècle avec Riemann, et ensuite avec Poincaré au 20e siècle que les mathématiciens osent réellement remettre en cause ce postulat. Vous pouvez lire cet article de Wikipedia fr.m.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9om%C3%A9trie_non_euclidienne

Ici je ne prouve pas ce que j'ai avancé, mais il me semble tout à fait probable qu'en 1941 le monde base encore ses mathématiques sur une géométrie Euclidienne, d'autant que même pas un siècle avant, ce ne sont que quelques mathématiciens qui "dans leur coin" ont remis en cause la géométrie Euclidienne. Ça ne me paraît pas si fantaisiste. Bien moins en tout cas que d'autres anecdotes bien réelles disant qu'on a planté une fusée parce que les ingénieurs ne s'étaient pas accordé sur le système d'unité (système anglo saxon vs système international).

a écrit : Les États-Unis étaient notamment "mal" entrés dans le conflit, avec de nombreuses petites défaites contre les Japonnais. D'ailleurs, petite anecdote dans l'anecdote, la défaite de Pearl Harbour est en grande partie due aux géographes américains : les Américains savaient que les Japonais se dirigeaient vers Pearl Harbour, mais les cartes Américaines n'étaient que des planisphères, basés sur une géométrie Euclidienne, et donc ne prenant pas en compte la rontondité de la planète. Ainsi, leurs calculs sur le jour et l'heure d'arrivée des Japonais étaient totalement erronés, et s'en suivit une lourde défaite... Afficher tout Rappelons que des archives ont été déclassé. Ils en ai resortit que les États-Unis ont volontairement laissé les Japonais attaqué. Ils étaient au courant de l'attaque mais on préfèré subir pour pourvoir avoir une raison d'entrée.

Car l'opinion publique n'était pas favorable à une entrée en guerre.

a écrit : Aschil, je n'arrive pas à trouver de sources l'affirmant. Je tiens cette information d'un ancien prof de philo, nous expliquant à quel point les mathématiques n'étaient qu'une manière idéalisée de voir le monde et à quel point cela peut être dangereux. En effet, seule la géométrie Euclidienne était admise de tous, et même les mathématiciens n'osaient pas aller contre ce courant. Ce n'est que vers le milieu de 19e siècle avec Riemann, et ensuite avec Poincaré au 20e siècle que les mathématiciens osent réellement remettre en cause ce postulat. Vous pouvez lire cet article de Wikipedia fr.m.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9om%C3%A9trie_non_euclidienne

Ici je ne prouve pas ce que j'ai avancé, mais il me semble tout à fait probable qu'en 1941 le monde base encore ses mathématiques sur une géométrie Euclidienne, d'autant que même pas un siècle avant, ce ne sont que quelques mathématiciens qui "dans leur coin" ont remis en cause la géométrie Euclidienne. Ça ne me paraît pas si fantaisiste. Bien moins en tout cas que d'autres anecdotes bien réelles disant qu'on a planté une fusée parce que les ingénieurs ne s'étaient pas accordé sur le système d'unité (système anglo saxon vs système international).
Afficher tout
Etayer un fait historique par quelque chose qui paraît probable et pas si fantaisiste sans citer la moindre source, ça, c'est de la rigueur scientifique! A placer aux côtés des arguments bétons comme les fameux "Ma concierge m'a dit que...", "Je le sais d'un copain d'un ami d'un cousin au 3ème degré", sans oublier le célébrissime "homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours"...

a écrit : Aschil, je n'arrive pas à trouver de sources l'affirmant. Je tiens cette information d'un ancien prof de philo, nous expliquant à quel point les mathématiques n'étaient qu'une manière idéalisée de voir le monde et à quel point cela peut être dangereux. En effet, seule la géométrie Euclidienne était admise de tous, et même les mathématiciens n'osaient pas aller contre ce courant. Ce n'est que vers le milieu de 19e siècle avec Riemann, et ensuite avec Poincaré au 20e siècle que les mathématiciens osent réellement remettre en cause ce postulat. Vous pouvez lire cet article de Wikipedia fr.m.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9om%C3%A9trie_non_euclidienne

Ici je ne prouve pas ce que j'ai avancé, mais il me semble tout à fait probable qu'en 1941 le monde base encore ses mathématiques sur une géométrie Euclidienne, d'autant que même pas un siècle avant, ce ne sont que quelques mathématiciens qui "dans leur coin" ont remis en cause la géométrie Euclidienne. Ça ne me paraît pas si fantaisiste. Bien moins en tout cas que d'autres anecdotes bien réelles disant qu'on a planté une fusée parce que les ingénieurs ne s'étaient pas accordé sur le système d'unité (système anglo saxon vs système international).
Afficher tout
En gros, voici un gars de plus qui se retrouve en top commentaires en ayant raconté n’importe quoi.

a écrit : Etayer un fait historique par quelque chose qui paraît probable et pas si fantaisiste sans citer la moindre source, ça, c'est de la rigueur scientifique! A placer aux côtés des arguments bétons comme les fameux "Ma concierge m'a dit que...", "Je le sais d'un copain d'un ami d'un cousin au 3ème degré", sans oublier le célébrissime "homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours"... Afficher tout Je ne place pas sur le même rang les explications d'un professeur agrégé que les "Ma concierge m'a dit que..." (pourquoi s'en prendre aux concierges d'ailleurs ?). Enfin, si vous êtes dérangés par mon premier commentaire, on peut demander à Philippe de le supprimer, je m'en fiche d'être dans les "top commentaires" comme dit l'autre, ce n'est pas mon but, je voulais juste faire part de quelque chose. Si vous n'y êtes pas ouvert, qu'on me censure et voilà.

a écrit : Rappelons que des archives ont été déclassé. Ils en ai resortit que les États-Unis ont volontairement laissé les Japonais attaqué. Ils étaient au courant de l'attaque mais on préfèré subir pour pourvoir avoir une raison d'entrée.

Car l'opinion publique n'était pas favorable à une entrée en guerre.
Comme toujours, ce n'est pas aussi direct et simple que ça... La déclassification des archives a démontré que les USA voulaient effectivement une déclaration de guerre du Japon, pour entrer dans un conflit qui risquait de leur faire perdre le contrôle (ou au moins l'influence) d'une partie de l'Asie du Sud-Est si l'Angleterre s'affaiblissait. Ils ont alors créé un embargo total du Japon, dont ils pensaient, à juste titre, que celui-ci n'aurait alors pas d'autre choix que de déclarer la guerre.
Alors oui, ils savaient que ça allait arriver ; mais pas forcément à Hawaï. Le haut commandement d'Hawaï avait d'ailleurs été prévénu plusieurs jours avant l'attaque que l'archipel était une cible potentielle... "Potentielle", pas "certaine". Même si on savait que dans les écoles militaires japonaises, les futurs officiers avaient un "cours" sur la meilleure façon de détruire la flotte américaine du pacifique ! Et ils l'ont appliqué à la lettre ;) Sauf que, s'ils ont gagné la bataille de Pearl Harbour en terme de destruction, ils ont perdu la guerre à cause de ça et, de fait, cessé toute leurs véleïtés d'expansionnisme en Asie (qu'ils ont commencé au lendemain de Pearl Harbour)... Cette avant-guerre "psychologique" a été gagné par les USA ; le Japon a été berné jusqu'à l'os...

a écrit : Les historiens convergent aujourd’hui davantage vers la théorie selon laquelle le renseignement américain connaissait l’imminence d’une attaque, mais ne savait pas où et quand celle-ci aurait lieu.
J’ai un sérieux doute sur cette histoire de terre ronde, qui apparaît quand même bien fantaisiste. Vous avez des so
urces pour étayer ..? Afficher tout
c’est quand même aux USA que les thèses platistes ont le plus d’adeptes !!!

a écrit : Cette anecdote ne nous apprend pas grand chose... De tous temps, dans tous pays, les réquisitions de toutes sortes en temps de guerre existent depuis depuis que l'homme se fait la guerre ; et ça date ! ;) Pareil, je reste sur ma faim. Je m'attendais à un truc du genre: "quelques irréductibles continuaient à fabriquer en cachette des millions de véhicules, dans une grotte quelque part sous une forêt". :P

a écrit : Je ne place pas sur le même rang les explications d'un professeur agrégé que les "Ma concierge m'a dit que..." (pourquoi s'en prendre aux concierges d'ailleurs ?). Enfin, si vous êtes dérangés par mon premier commentaire, on peut demander à Philippe de le supprimer, je m'en fiche d�39;être dans les "top commentaires" comme dit l'autre, ce n'est pas mon but, je voulais juste faire part de quelque chose. Si vous n'y êtes pas ouvert, qu'on me censure et voilà. Afficher tout Bonjour.
Ce n'est pas ici une question d'ouverture. Ce n'est pas un débat d'opinions ou des "je pense". C'est plus une discussion par rapport à l'historicité de l'anecdote que vous racontez.
A la lecture, j'ai été surpris, mais après quelques secondes de réflexion, je me suis dit aussi que c'était hautement improbable et qu'il fallait que je consulte des sources.
Les planisphères sont utilisés depuis plusieurs siècles (15 ème), donc le monde a eu le temps d'en connaître les petits défauts. Déduire la distance exacte à partir d'un planisphère ne nécessite pas des connaissances si poussées en Maths (si on connait le type de projection utilisé).
Si vous aviez dit que c'était une erreur de calcul, ça pourrait passer, mais dire qu'ils n'avaient même pas les connaissances nécessaires, c'est impossible, vu l'etat d'avancement des maths à l'époque.

L'exemple que vous avez donné est une erreur (grossière) de compréhension entre scientifiques Européens et Américains, mais elle ne remet en aucun cas en cause l'état des connaissances spatiales de l'époque, ce que votre anecdote fait.
Votre prof s'est donc probablement trompé.

a écrit : Aschil, je n'arrive pas à trouver de sources l'affirmant. Je tiens cette information d'un ancien prof de philo, nous expliquant à quel point les mathématiques n'étaient qu'une manière idéalisée de voir le monde et à quel point cela peut être dangereux. En effet, seule la géométrie Euclidienne était admise de tous, et même les mathématiciens n'osaient pas aller contre ce courant. Ce n'est que vers le milieu de 19e siècle avec Riemann, et ensuite avec Poincaré au 20e siècle que les mathématiciens osent réellement remettre en cause ce postulat. Vous pouvez lire cet article de Wikipedia fr.m.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9om%C3%A9trie_non_euclidienne

Ici je ne prouve pas ce que j'ai avancé, mais il me semble tout à fait probable qu'en 1941 le monde base encore ses mathématiques sur une géométrie Euclidienne, d'autant que même pas un siècle avant, ce ne sont que quelques mathématiciens qui "dans leur coin" ont remis en cause la géométrie Euclidienne. Ça ne me paraît pas si fantaisiste. Bien moins en tout cas que d'autres anecdotes bien réelles disant qu'on a planté une fusée parce que les ingénieurs ne s'étaient pas accordé sur le système d'unité (système anglo saxon vs système international).
Afficher tout
Les calculs de distance (et donc de temps en connaissant les vitesses) sur les planisphères sont une simple affaire de trigonométrie.
fr.m.wikipedia.org/wiki/Projection_de_Mercator?wprov=sfla1

a écrit : Cette conclusion est (en partie) erronée. Les États-Unis étaient déjà la première puissance mondiale en 1870. L'écart se creuse avec les puissances Européennes suite à la Première Guerre Mondiale, et c'est d'ailleurs la France qui prend le plus de retard sur les autres mastodontes.
Le fait que les
États-Unis aient connus une période isolationniste est totalement juste, avec une politique protectionniste très sévère, qui leur a été très profitable (alors que l'on pense toujours que les États-Unis sont l'archétype du libéralisme). La suite, c'est la libéralisation de leur économie, et l'agrandissement de l'écart tel qu'on le connaît aujourd'hui :-) Afficher tout
En dehors de pertes humaines, qui ont été plus réparties, l'essentiel des destructions causées par la 1ère guerre mondiale, du côté occidental, ont été subies par la France, qui a vu près de 20% de son territoire ravagé. Et si l'Allemagne a dû payer des dommages de guerre, ceux -ci ont été soldés en... 2010
L'effort de la reconstruction explique le retard économique pris par la France, qui ne s'en relèvera que dans les années 1960