22 mètres d'erreur de mesure d'un méridien pour une expédition au XVIIIe siècle

Proposé par
le

En 1735, l’Académie des Sciences de Paris envoya 10 scientifiques mesurer un arc de méridien terrestre au Pérou afin de connaître la forme exacte de la Terre, à l’aide de toises et de triangulations parfois à près de 5000 mètres d’altitude. Cet arc de méridien de 110 km, vérifié de nos jours, montre une différence de seulement 22 mètres avec la mesure de l'expédition.

Initialement prévue pour durer quelques mois, l’expédition s’éternisa, confrontée à de nombreuses difficultés et aventures. Cinq scientifiques parviendront à revenir avec leurs résultats, les premiers au bout de 9 ans, le dernier en 1773, soit 38 ans après son départ.


Tous les commentaires (36)

a écrit : Ouah ils étaient motivés à l'époque. Vous imaginez un mec envoyé par son pays remplir sa mission pendant plus de 30 ans aujourd'hui ? Le scientifique en question a fait preuve d'une abnégation incroyable et a dédié sa vie entière à cette mesure. C'est fou. C'est surtout qu'à l'époque il était facile d'être spécialiste en tout (je ne dénigre pas c'est simplement un constat) et donc les hommes de science observaient tout lors de leurs expéditions, surtout dans les territoires d'Amérique tout etait encore a découvrir et a répertorié.

Il faut quand même rappeler qu'a l'époque les découvertes etait jalousement garder par les etats, il y avait très peu d'echange d'informations.

Donc oui quand TOUT, autour de toi, est source d'émerveillement il est possible de rester plus de 30 ans pour étudier, encore plus pour des hommes dont la soif de connaissances est ainsi abreuvé.


Pour finir si cela n'existe plus ou peu ajd'hui c'est parceque les état ne finance pas assez, ou annule les projets, ou tout simplement la lassitude du scientifique de ne rien trouver (car oui aujourd'hui découvrir quelque chose c'est complexe), pour rappel Darwin a juste eu a faire de la randonnée sauvage, et prendre le bâteau pour découvrir autant d'espèce et posé les base de la théorie actuelle de l'evolution(et je ne dénigre en rien le travail de Darwin c'est simplement pour imagé) .

a écrit : Ils ont commencé à mesurer une base d'une dizaine de km avec des toises de 2m. À partir de là, ils prenaient des repères en montagne et calculaient les angles rapportés. Donc avec les moyens de l'époque et les conditions de mesure, on peut estimer leur résultat parfait. Je serai même curieux de voir l'intervalle de confiance de nos mesures actuelles voir si ça tombe dedans x)

a écrit : 38 ans...
« chérie je pars en déplacement la semaine prochaine. J’essayerais de pas tarder. »
T'as intérêt à être présent pour le mariage de tes petits enfants!

a écrit : Je voudrais émettre une petite précision de mon avis personnel à destination des personnes qui s'expriment sur ces 22 mètres en tant qu'erreur.. pour moi c'est 22m; sur environ 240 ans on ne parle sûrement pas d'erreur mais très certainement de modifications structurelles de l'environnement. /> Vous me suivez? Possible zone de conflit en Amérique latine/équateur, destruction, érosion et j'en passe certainement!
Sur les 42000km environ pour faire le tour de la terre, prenons 0,001% de marge d'erreur, acceptable vu la précision des relevés et données à l'époque, on se retrouve avec une marge en Km équivalente à 4,2..
Ce qui peut étayer la théorie de la transformation géographique et non celle de l'erreur.
Pour moi, leur prestation si je peux utiliser ce mot est un exercice de (très) très haute voltige, frôlant la perfection voir la démence des participants.
Beaucoup de mots utilisés pour donner mon avis
A+

Ps: on retrouve cet état d'esprit dans plusieurs films scy-fy sur la conquêtes spatiale, notamment dans Interstelar où des scientifiques partent évaluer plusieurs planètes potentiellement habitable sans billet retour et ceux seul chacun de leur côté, Alien:Covenent où (encore une fois) une scientifique préfère approfondir ses études plutôt que de regagner sa planète natale, ou encore récemment Seul Sur Mars avec un Matt Damon plutôt sympa qui survit sur la planète éponyme à base de pomme de terre extraterrestres!
Afficher tout
Très juste, cela dit, pour faire une triangulation, il fallait déjà mesurer la hauteur des montagnes, ce qui a été obligatoirement fait à l'époque.
En comparant la mesure des sommets à l'époque et aujourd'hui, on pourrait y déceler aussi une marge d'erreur à intégrer aux mesures modernes car on sait aujourd'hui à quelle vitesse les montagnes "poussent"
Après, je ne sais si dans la marge d'erreur énoncée dans l'anecdote, la rigueur scientifique a été aussi bien appliquée aujourd'hui qu'à l'époque des premières mesures, mais tu a soulevé un point intéressant (et agaçant car tu as raison vu qu'il sera toujours impossible de faire une mesure parfaite de quoi que ce soit vu que nos instruments de mesure ne pourront jamais atteindre la perfection ^^) merci :)
Ne le prends pas mal hein, c'est pas une attaque! ^^

a écrit : Ou celui d'eratostene qui a mesuré la circonférence de la terre aux temps des pharaons Avec un bout de bois (un gnomon) un puis et une marge d'erreur de 300 kilomètres... ajoutons à cela qu'il a aussi prouvé que la terre est ronde 1500 ans avant Galilée et on a la cerise sur le gâteau.
Respect!
Merci, "il était une fois les découvreurs" ! ^^

a écrit : C'est surtout qu'à l'époque il était facile d'être spécialiste en tout (je ne dénigre pas c'est simplement un constat) et donc les hommes de science observaient tout lors de leurs expéditions, surtout dans les territoires d'Amérique tout etait encore a découvrir et a répertorié.

/> Il faut quand même rappeler qu'a l'époque les découvertes etait jalousement garder par les etats, il y avait très peu d'echange d'informations.

Donc oui quand TOUT, autour de toi, est source d'émerveillement il est possible de rester plus de 30 ans pour étudier, encore plus pour des hommes dont la soif de connaissances est ainsi abreuvé.


Pour finir si cela n'existe plus ou peu ajd'hui c'est parceque les état ne finance pas assez, ou annule les projets, ou tout simplement la lassitude du scientifique de ne rien trouver (car oui aujourd'hui découvrir quelque chose c'est complexe), pour rappel Darwin a juste eu a faire de la randonnée sauvage, et prendre le bâteau pour découvrir autant d'espèce et posé les base de la théorie actuelle de l'evolution(et je ne dénigre en rien le travail de Darwin c'est simplement pour imagé) .
Afficher tout
Entre avoir l'intuition d'un fait et le prouver, il y a un vrai travail, souvent de toute une vie, voire de plusieurs, et notre époque moderne ne déroge pas à la règle.
Après tout, les théories d'Einstein, de Planck et d'autres n'ont encore jamais pu toutes ètre expérimentées (donc prouvées sur le terrain) des décennies plus tard, on y travaille encore!
Si on compare le coût d'une expédition à cette époque et le coût du LHC au 21ème siècle pour confirmer où infirmer une théorie, c'est du kif kif bourricot au niveau pognon.
La seule chose à prendre en compte, c'est qu'en science, à chaque fois qu'on répond à une question, ca soulève plusieurs nouvelles questions, c'est inévitable! ^^

a écrit : Avec un bout de bois (un gnomon) un puis et une marge d'erreur de 300 kilomètres... ajoutons à cela qu'il a aussi prouvé que la terre est ronde 1500 ans avant Galilée et on a la cerise sur le gâteau.
Respect!
Merci, "il était une fois les découvreurs" ! ^^
Attention, Galilée n'a pas prouvé que la Terre est ronde. On savait depuis longtemps que la Terre était ronde, du moins dans les cercles instruits. Galilée (reprenez moi si je me trompe) a confirmé les théories de Copernic faisant du soleil le centre du système dans lequel la Terre est une partie qui tourne autour du soleil. Sa révolution a été d'avoir observé le ciel grâce à des lunettes astronomiques et d'avoir par ses observations déduit que l'héliocentrisme était le bon système.

a écrit : Avec un bout de bois (un gnomon) un puis et une marge d'erreur de 300 kilomètres... ajoutons à cela qu'il a aussi prouvé que la terre est ronde 1500 ans avant Galilée et on a la cerise sur le gâteau.
Respect!
Merci, "il était une fois les découvreurs" ! ^^
Je pense que c'est le voyage de Magellan, terminé par El Cano, en 1519-1522 qui a prouvé indiscutablement que la Terre était ronde.

a écrit : Ou celui d'eratostene qui a mesuré la circonférence de la terre aux temps des pharaons Juste une petite précision Eratosthene n'a jamais connu les pharaons, a son epoque c'était des rois grecs (les ptolemee) qui parlaient même pas l'egyptiens, et qui se prenaient pour des pharaons.

a écrit : Je crois que sa réponse était ironique (humour)... Et elle m’a bien amusée. C’est un peu chiant ce concours éternel de « cerveaux » qui casse sans cesse le peu de finesse et d’humour des commentaires de ce site. Il n'y avait rien de cassant dans mon commentaire. Je voulais juste apporter un peu de précision à l'anecdote.
Je n'ai rien contre l'humour bien au contraire, même si j'aime bien également lire des commentaires donnant un complément d'information.

a écrit : Attention, Galilée n'a pas prouvé que la Terre est ronde. On savait depuis longtemps que la Terre était ronde, du moins dans les cercles instruits. Galilée (reprenez moi si je me trompe) a confirmé les théories de Copernic faisant du soleil le centre du système dans lequel la Terre est une partie qui tourne autour du soleil. Sa révolution a été d'avoir observé le ciel grâce à des lunettes astronomiques et d'avoir par ses observations déduit que l'héliocentrisme était le bon système. Afficher tout Mea culpa, je suis pas fortiche en histoire.
Effectivement, Galilée a prouvé l'héliocentrisme, et moi, une fois de plus, je passe pour un benêt! ^^

a écrit : Juste une petite précision Eratosthene n'a jamais connu les pharaons, a son epoque c'était des rois grecs (les ptolemee) qui parlaient même pas l'egyptiens, et qui se prenaient pour des pharaons. Ils avaient quand même le titre de Pharaon.

Ces mesures effectuées en France, en Laponie et au niveau de l'équateur ont permis de calculer, avec une grande précision pour l'époque, la longueur d'un demi méridien (du pôle à l'équateur). Cette distance divisée par dix millions donna le 1er mètre étalon.

a écrit : Ouah ils étaient motivés à l'époque. Vous imaginez un mec envoyé par son pays remplir sa mission pendant plus de 30 ans aujourd'hui ? Le scientifique en question a fait preuve d'une abnégation incroyable et a dédié sa vie entière à cette mesure. C'est fou. La CGT ne le permettrait pas

a écrit : Je voudrais émettre une petite précision de mon avis personnel à destination des personnes qui s'expriment sur ces 22 mètres en tant qu'erreur.. pour moi c'est 22m; sur environ 240 ans on ne parle sûrement pas d'erreur mais très certainement de modifications structurelles de l'environnement. /> Vous me suivez? Possible zone de conflit en Amérique latine/équateur, destruction, érosion et j'en passe certainement!
Sur les 42000km environ pour faire le tour de la terre, prenons 0,001% de marge d'erreur, acceptable vu la précision des relevés et données à l'époque, on se retrouve avec une marge en Km équivalente à 4,2..
Ce qui peut étayer la théorie de la transformation géographique et non celle de l'erreur.
Pour moi, leur prestation si je peux utiliser ce mot est un exercice de (très) très haute voltige, frôlant la perfection voir la démence des participants.
Beaucoup de mots utilisés pour donner mon avis
A+

Ps: on retrouve cet état d'esprit dans plusieurs films scy-fy sur la conquêtes spatiale, notamment dans Interstelar où des scientifiques partent évaluer plusieurs planètes potentiellement habitable sans billet retour et ceux seul chacun de leur côté, Alien:Covenent où (encore une fois) une scientifique préfère approfondir ses études plutôt que de regagner sa planète natale, ou encore récemment Seul Sur Mars avec un Matt Damon plutôt sympa qui survit sur la planète éponyme à base de pomme de terre extraterrestres!
Afficher tout
La circonférence de la terre est de 40.075km.
Quand le 1er mètre étalon fut établi, il correspondait à 1/10 millionième de la moitié d'un méridien (du pôle à l'équateur) soit une circonférence de 40.000km Calculée au 18ème siècle.
L'erreur n'était que de 0,001875%

a écrit : Très juste, cela dit, pour faire une triangulation, il fallait déjà mesurer la hauteur des montagnes, ce qui a été obligatoirement fait à l'époque.
En comparant la mesure des sommets à l'époque et aujourd'hui, on pourrait y déceler aussi une marge d'erreur à intégrer aux mesures modernes car o
n sait aujourd'hui à quelle vitesse les montagnes "poussent"
Après, je ne sais si dans la marge d'erreur énoncée dans l'anecdote, la rigueur scientifique a été aussi bien appliquée aujourd'hui qu'à l'époque des premières mesures, mais tu a soulevé un point intéressant (et agaçant car tu as raison vu qu'il sera toujours impossible de faire une mesure parfaite de quoi que ce soit vu que nos instruments de mesure ne pourront jamais atteindre la perfection ^^) merci :)
Ne le prends pas mal hein, c'est pas une attaque! ^^
Afficher tout
Oui bien sur, j'évoquaisaussi la possibilité de données antérieures à l'expédition qui pourraient elles aussi être biaisé et donc modifier le résultat final.
Peut être que nous devons répondre à cette question par la Relativité "temporelle"!