La Nasa cherche à envoyer un sous-marin nucléaire dans l'espace

Proposé par
Invité
le
dans

Afin de pouvoir explorer les mers de méthane de Titan (un satellite de Saturne), la Nasa veut envoyer un sous-marin nucléaire dans l'espace. Cet appareil d'analyse scientifique, qui pourrait détecter la présence de vie éventuelle, aurait la forme des sous-marins que l'on connait, et aurait comme source d'énergie un réacteur utilisant la chaleur émise par la désintégration d'isotopes radioactifs.


Tous les commentaires (50)

a écrit : Je me doute qu'ils ne vont pas venir me consulter. Mais ils utilisent leurs connaissances et s'en servent pour réfléchir et le fruit de leur réflexion leur a indiqué qu'on ne risque pas de trouverez la vie dans ces conditions donc c'est d'autres choses qu'on espère découvrir en explorant ce lac. La recherche de la vie n'est pas le seul sujet d'intérêt de l'exploration spatiale. Il n'y a donc aucune raison de croire que cette mission consiste à chercher des traces de vie, pas plus que de tout mettre au féminin quand tu parles de moi.... Afficher tout J'avais cru comprendre, dans un autre message, que tu étais une femme. Autant pour moi, je dois confondre les pseudo.

Titan est pourtant l'un des meilleurs candidats susceptible d'accueillir la vie dans le système solaire. Des réserves existent, or, à ma connaissance, il n'existe pas d'objection unanime de la part de la communauté scientifique quand à la possibilité d'y trouver de la vie.

Moi ça me choque, on a même pas trouvé le moyen de s’extraire de la Terre qu’on y irait polluer un satellite spatial et détruire son environnement ?

a écrit : J'avais cru comprendre, dans un autre message, que tu étais une femme. Autant pour moi, je dois confondre les pseudo.

Titan est pourtant l'un des meilleurs candidats susceptible d'accueillir la vie dans le système solaire. Des réserves existent, or, à ma connaissance, il n'existe pas d&
#039;objection unanime de la part de la communauté scientifique quand à la possibilité d'y trouver de la vie. Afficher tout
La vie nécessite la présence d'eau liquide. Alors même s'il y fait trop froid actuellement pour qu'elle se développe on pourrait éventuellement trouver des bactéries anciennes emprisonnées dans la glace mais ça serait pas au fond du lac de méthane...

a écrit : La vie nécessite la présence d'eau liquide. Alors même s'il y fait trop froid actuellement pour qu'elle se développe on pourrait éventuellement trouver des bactéries anciennes emprisonnées dans la glace mais ça serait pas au fond du lac de méthane... C'est simple. Évident même. Dommage que les chercheurs n'y est pas pensés ! Qu'ils sont tête en l'air.

a écrit : La vie nécessite la présence d'eau liquide. Alors même s'il y fait trop froid actuellement pour qu'elle se développe on pourrait éventuellement trouver des bactéries anciennes emprisonnées dans la glace mais ça serait pas au fond du lac de méthane... Il faut se tenir informé ou lire les sources cher ami. La sonde cassini a relevé des anomalies sur Titan qui pourrait être dû à des formes de vie. Bien sûr très différentes de ce que nous connaissons. Il y a un lien dans l'article qui évoque ces découvertes.
Donc, ils vont bien chercher de la vie.

a écrit : La vie nécessite la présence d'eau liquide. Alors même s'il y fait trop froid actuellement pour qu'elle se développe on pourrait éventuellement trouver des bactéries anciennes emprisonnées dans la glace mais ça serait pas au fond du lac de méthane... Cette phrase est un gros raccourci des réflexions des exobiologistes. On considère que, de part ces propriétés physico-chimiques particulières, l'eau liquide est un milieu propice au développement de la vie. Toutefois d'autres milieux pourraient remplir les conditions requises. L'état liquide est par exemple considéré comme le plus propice aux mouvements d'atomes et de molécules simples. Ces éléments peuvent alors se rencontrer et réagir pour former des molécules plus complexes, jusqu'aux prémices de la vie. Un lac de méthane c'est liquide.

a écrit : Il faut se tenir informé ou lire les sources cher ami. La sonde cassini a relevé des anomalies sur Titan qui pourrait être dû à des formes de vie. Bien sûr très différentes de ce que nous connaissons. Il y a un lien dans l'article qui évoque ces découvertes.
Donc, ils vont bien chercher de la vie.
En effet il y a un lien qui parle de vie sur Titan. C'est tiré par les cheveux mais c'est une des hypothèses...

a écrit : Sais tu au moins ce qu'est ce fameux champignon atomique ?
Sa composition ?
Sa formation ?
Son origine ?
Ce type de nuage apparaît avec une forte explosion (bombe H, mais aussi volcan, ou autre !). Le terme est d'ailleurs apparu après l'explosion d'un navire porte-munitio
ns en 1917.
Mais une centrale électrique nucléaire, ça n'explose pas. Ca chauffe très fort, ça déclare des incendies, ça pollue énormément mais ça n'explose pas.
Afficher tout
Quand je parle de champignon c'était seulement pour répondre à ton précédent commentaire et te dire qu'à Tchernobyl l explosion atomique à failli se produire. Je ne suis pas un expert en nucléaire mais il y a des reportages qui expliquait pourquoi l explosion aurait pu avoir lieu.

a écrit : La NASA a longtemps envoyé dans l'espace des mini réacteurs nucléaires, préférant aujourd'hui les panneaux solaires pour des raisons de sécurités. Dans une mer de méthane, sur un satellite éloigné du soleil, on comprend que la lumière peut manquer. J’aime pas trop le terme de petit réacteur nucléaire. ça laisse penser que le principe est le même que dans nos centrales.
Dans le cas de l’exploration spatiale il s’agit d’un bloc d’un élément radioactif. Mais très radioactif en général du plutonium 238 sous forme de dioxyde de plutonium. Ce bloc dégage beaucoup d’énergie et donc de chaleur. Ce qui est utilisé par la sonde pour fonctionner en convertissant cette chaleur en électricité. Ce sont de tels générateur thermo électriques qui font fonctionner les sondes Voyager par exemple. Sondes qui sont devenus les premiers engins à sortir du système solaire

Comme dit dans les commentaires, il ne s'agit pas d'un sous-marin nucléaire similaire à ceux sur Terre. Il n'y a ni réaction de fission ni de fusion, simplement un bloc de matière radioactif qui se désintègre très lentement en émettant de la chaleur qui est convertie en électricité.

D'ailleurs on peut noter ici que Titan est sans doute l'astre le plus accueillant pour nous après la Terre dans le Système Solaire !

Car :
- l'épaisse atmosphère protège des orages solaires et des rayons cosmiques, tout comme des micrométéorites et des météorites jusqu'à 1 mètre d'envergure ! (contrairement à Mars! Titan a une pression atmosphérique au sol de 145% de celle sur Terre, là où Mars est de 0.6%!). Cette différence fondamentale fait que sur Titan, on n'aura pas besoin de pressuriser les habitations, ni les combinaisons. Oui il faudra une combinaison pour aller explorer la surface, mais elle devra juste protéger contre le froid (-180°C). Une combinaison sur Titan sera bien moins chère à produire, durera bien plus longtemps, et s'enfilera en qq minutes. Une combinaison sur Mars est en fait une combinaison spatiale vue la quasi absence d'atmosphère. Une combinaison spatiale coûte environ 2 millions de USD, il avait été estimé qu'elle ne pourrait être utilisée que pour une petite vingtaine de sorties, et elle met des heures et des heures à s'enfiler... Rien que ça fait toute la différence entre la colonisation humaine de Titan vs Mars. Surtout que sur Mars on risque le cancer en explorant la surface, quelle déprime! La faible gravité et épaisse atmosphère sur Titan devrait même nous permettre de voler à la force de nos bras ! Sas moteur !
- Sur Titan, bcp d'idées de sources d'énergie : comme le vent en altitude à exploiter avec des ballons, l'énergie chimique en faisant réagir hydrogène et acétylène, énergie "hydraulique" en utilisant les différences de dénivelés entre les lacs de méthane liquide, et bien sûr l'énergie solaire car même si la lumière sera ténue (une journée sur Titan est aussi lumineuse que sur Terre quelques minutes après le coucher du soleil), il y a assez de lumière malgré tout à transformer en électricité (il a été estimé qu'une ferme solaire couvrant 10% de la surface pourrait alimenter 300 millions de personnes en éléctricité sur la base de la consommation d'énergie par habitatnt aux Etats-Unis)
- Sur Titan, le sol est en fait de la glace, donc le sol sera une source en eau, mais aussi en oxygène vu qu'on pourra séparer l'eau en O2 et H2 par électrolyse (avec de l'énergie à obtenir par un des moyens évoqués plus haut)

Une des clefs de la colonisation humaine de Titan sera la rapidité du transport spatial. Les fusées chimiques sont trop lentes. La solution viendra de la propulsion électrique ionique : on utilise de l'électricité pour d'abord transformer un gaz propulseur en un plasma, càd en particules chargées, puis pour créer un champ magnétique qui va permettre d'accélérer les particules chargées qui vont être expulsées à l'arrière de la fusée pour générer une poussée. L'avantage de ces moteurs est qu'ils peuvent générer une poussée, certe faible, mais pendant très longtemps, ce qui dans le vide de l'espace permet d'accélerer le vaisseau continuellement et donc d'atteindre des vitesses très élevées. VASIMR est la technologie à suivre en la matière!! Après ça, il faut une source d'éléctricité assez puissantes pour générer les 200MW de puissance électrique en continue que nécessiterait un vol ultra rapide vers Titan pour un vaisseau habité. Pour cela la meilleure solution est d'avoir un vrai réacteur nucléaire cette fois-ci, un réacteur nucléaire à fission, comme les sous-marins sur Terre!!

J'ai rassemblé toutes les bonnes idées à connaître sur la colonisation de Titan sur ce site : www.humans-to-titan.org/