La porte des étoiles repose sur une théorie scientifique

Proposé par
le

La porte des étoiles, utilisée dans la série Stargate SG1, est utilisée pour voyager entre deux planètes en un instant. Bien que son fonctionnement soit aujourd'hui de la fiction, la théorie scientifique sur laquelle ce système s'appuie, les trous de ver, existe et a été notamment démontrée par Albert Einstein.


Commentaires préférés (3)

Par contre, jusqu'à aujourd'hui aucun trou de ver n'a été observé.
Et pour ceux qui se demandent concrètement comment ça pourrait fonctionner, un trou de ver "plie" l'espace temps de sorte que pour aller d'un point A à un point B le chemin soit beaucoup plus court
Il faut visualiser une feuille de papier avec 2 points A et B éloignés, puis en pliant la feuille on peut coller les points A et B. Un trou de ver fonctionnerait comme ce pliage en quelque sorte.

Et un trou de ver n'a rien à voir avec un trou noir

a écrit : C'est en effet quelque chose de commun à beaucoup d'univers de science-fiction, et dont on est à peu près sûr de l'existence (ne me demandez pas de l'expliquer, je sais juste que ça a à voir avec l'univers qui se plie ou une connerie comme ça). Dans le même genre, on pense qu'il exise des "points de Lagrange", qui seraient des sortes de points de saut à l'intérieur même d'un système solaire, créés par la gravité des corps qui l'occupent. Ainsi avec deux points de Lagrange au bons endroits, on pourrait partir de, disons, les environs de la Lune, et arriver instantanément à proximité de Jupiter par exemple. Afficher tout Non, les points de Lagrange sont des points de l'espace, liés à deux corps A et B, l'un orbitant l'autre (Terre et Lune par exemple), où un troisième corps C de masse beaucoup plus petite que celles de A et B (une maison par exemple) se retrouve autant "attiré" par A que par B . Autrement dit, le corps C reste à la même position par rapport aux deux autres corps, il les accompagnent dans leur mouvement.

On peut suffisament rêver grâce aux "trous de ver", inutile d'en rajouter... Ils n'ont pas été "démontrés" par Einstein, comme le dit la rédaction de l'anecdote, mais "suggérés"... C'est déjà pas mal ;)
C'est le principe de la feuille de papier qu'on plie, et ainsi on peut aller immédiatement à un point d'arrivée sur la feuille, qui était pourtant très éloigné du point de départ si la feuille n'est pas pliée.


Tous les commentaires (43)

Par contre, jusqu'à aujourd'hui aucun trou de ver n'a été observé.
Et pour ceux qui se demandent concrètement comment ça pourrait fonctionner, un trou de ver "plie" l'espace temps de sorte que pour aller d'un point A à un point B le chemin soit beaucoup plus court
Il faut visualiser une feuille de papier avec 2 points A et B éloignés, puis en pliant la feuille on peut coller les points A et B. Un trou de ver fonctionnerait comme ce pliage en quelque sorte.

Et un trou de ver n'a rien à voir avec un trou noir

C'est en effet quelque chose de commun à beaucoup d'univers de science-fiction, et dont on est à peu près sûr de l'existence (ne me demandez pas de l'expliquer, je sais juste que ça a à voir avec l'univers qui se plie ou une connerie comme ça). Dans le même genre, on pense qu'il exise des "points de Lagrange", qui seraient des sortes de points de saut à l'intérieur même d'un système solaire, créés par la gravité des corps qui l'occupent. Ainsi avec deux points de Lagrange au bons endroits, on pourrait partir de, disons, les environs de la Lune, et arriver instantanément à proximité de Jupiter par exemple.

a écrit : C'est en effet quelque chose de commun à beaucoup d'univers de science-fiction, et dont on est à peu près sûr de l'existence (ne me demandez pas de l'expliquer, je sais juste que ça a à voir avec l'univers qui se plie ou une connerie comme ça). Dans le même genre, on pense qu'il exise des "points de Lagrange", qui seraient des sortes de points de saut à l'intérieur même d'un système solaire, créés par la gravité des corps qui l'occupent. Ainsi avec deux points de Lagrange au bons endroits, on pourrait partir de, disons, les environs de la Lune, et arriver instantanément à proximité de Jupiter par exemple. Afficher tout Non, les points de Lagrange sont des points de l'espace, liés à deux corps A et B, l'un orbitant l'autre (Terre et Lune par exemple), où un troisième corps C de masse beaucoup plus petite que celles de A et B (une maison par exemple) se retrouve autant "attiré" par A que par B . Autrement dit, le corps C reste à la même position par rapport aux deux autres corps, il les accompagnent dans leur mouvement.

@thchyymah Mais donc les 3 points resteraient equidistants avec pour seul axe de rotation A ? Finalement B et C tournent autour de A ? Vu que C garde la même distance de B et A sachant que B tourne autour de A donc C tourne aussi autour de A .. comment on fait la différence ?
(C'est une question sérieuse, j'ai peut être mal compris)

a écrit : @thchyymah Mais donc les 3 points resteraient equidistants avec pour seul axe de rotation A ? Finalement B et C tournent autour de A ? Vu que C garde la même distance de B et A sachant que B tourne autour de A donc C tourne aussi autour de A .. comment on fait la différence ?
(C'est une question sérieuse, j&
#039;ai peut être mal compris) Afficher tout
Exactement. La différence est principalement dans la masse des corps, celle de C devant être négligeable par rapport à A et B, sinon il n'y a pas d'équilibre

L'exemple de la feuille de papier est repris dans un épisode de stargate. Difficile d imaginer le trou de vers en 3d

On peut suffisament rêver grâce aux "trous de ver", inutile d'en rajouter... Ils n'ont pas été "démontrés" par Einstein, comme le dit la rédaction de l'anecdote, mais "suggérés"... C'est déjà pas mal ;)
C'est le principe de la feuille de papier qu'on plie, et ainsi on peut aller immédiatement à un point d'arrivée sur la feuille, qui était pourtant très éloigné du point de départ si la feuille n'est pas pliée.

Ahhh stargate :) ca tombe bien je suis en train de regarder toutes les saisons ;)

Merci les scientifiques de SCMB, moi aussi j'ai vu Interstellar ;)

Il y a un reportage sur la série qui explique les differentes inspirations scientifiques qui ont permis de construire la série.
youtu.be/9r_1jako8L8

Ou alors atteindre l’élévation comme les anciens,tout aussi rapide

a écrit : C'est en effet quelque chose de commun à beaucoup d'univers de science-fiction, et dont on est à peu près sûr de l'existence (ne me demandez pas de l'expliquer, je sais juste que ça a à voir avec l'univers qui se plie ou une connerie comme ça). Dans le même genre, on pense qu'il exise des "points de Lagrange", qui seraient des sortes de points de saut à l'intérieur même d'un système solaire, créés par la gravité des corps qui l'occupent. Ainsi avec deux points de Lagrange au bons endroits, on pourrait partir de, disons, les environs de la Lune, et arriver instantanément à proximité de Jupiter par exemple. Afficher tout Ouh là ? Quooooooooi ?! Non !
Les points de Lagrange ce n'est pas du tout ça ! Il s'agit de points d'équilibre entre l'attraction gravitationnelle de plusieurs corps. Pour expliquer ça simplement, le soleil est lourd, la terre beaucoup moins en comparaison. Mais la gravité faiblit avec la distance, donc en se plaçant à la bonne distance les deux peuvent nous attirer autant et on ne "tombera" ni d'un côté ni de l'autre. Voir wikipédia si c'est toujours confus.
AUCUN rapport avec une quelconque téléportation interplanétaire même si certains points de Lagrange peuvent servir pour certaines missions particulières.

Franchement j'aime le sujet mais que fait cette anecdote ici ? En plus d'être fausse elle n'apporte aucune information sur les trous de ver (C kom dan Starguéte wesh, tu parles d'une info).
Fausse parce que le principe des trous de vers est couramment admis, mais aucun n'ayant été observé on 'e peut être sûr de leur existence. La science marche comme ça, on émet une théorie et ensuite pour la vérifier peu importe qu'elle soit super élaborée ou complètement nulle, peu importe qu'on soit Einstein ou Jean le jardinier, on OBSERVE. Et si la réalité n'est pas d'accord avec notre théorie c'est qu'elle est FAUSSE. Beaucoup ont tendance à l'oublier. Mais bref les trous noirs n'ayant jamais été observé ça reste une théorie, peut être vraie, peut être fausse.

Ensuite comment ça marcherait un trou de ver si on savait en fabriquer ? Beeeeeeeeeen heu c'est à dire que d'après nos meilleurs estimations et des calculs super compliqués, on sait pas trop. On suppose qu'il pourrait être "relié" à une autre entrée à un autre endroit dans l'univers, voire dans un autre univers. Ou pas. Et qu'il pourrait potentiellement être traversable si on arrive à le faire assez large. Ou alors il vomirait tout ce qu'il avale sous forme d'une bouillie de particules à l'autre bout. À priori, ça dépend des sortes de trou de ver.

Là où les gens se le représentent souvent mal, c'est que le trou noir n'est pas un disque plat (kom dan Starguéte). En effet ce n'est pas un téléporteur mais un raccourci entre deux points, qui fonctionnerait en pliant l'espace et en créant un tunnel entre deux point. Et si je vous indique un raccourci vers le centre ville vous allez toujours devoir emprunter ce raccourci pendant une durée non nulle, vous ne serez pas téléporté en centre ville. C'est pareil ici, l'intérieur des trous de ver, qu'on appelle la gorge, est un endroit physique aux dimensions non nulle. C'est à dire, plus ou moins un couloir qu'il faut entièrement traverser pour arriver à l'autre bout. Le film qui a bon là dessus est Interstellar, où l'on voit le vaisseau traverser le trou de ver pendant quelques minutes au lieu de juste faire "plop" de l'autre côté comme dans beaucoup de séries. Donc non, ce n'est pas un portail dimensionnel mais un plus ou moins long tunnel.

a écrit : Franchement j'aime le sujet mais que fait cette anecdote ici ? En plus d'être fausse elle n'apporte aucune information sur les trous de ver (C kom dan Starguéte wesh, tu parles d'une info).
Fausse parce que le principe des trous de vers est couramment admis, mais aucun n'ayant été observé
on 'e peut être sûr de leur existence. La science marche comme ça, on émet une théorie et ensuite pour la vérifier peu importe qu'elle soit super élaborée ou complètement nulle, peu importe qu'on soit Einstein ou Jean le jardinier, on OBSERVE. Et si la réalité n'est pas d'accord avec notre théorie c'est qu'elle est FAUSSE. Beaucoup ont tendance à l'oublier. Mais bref les trous noirs n'ayant jamais été observé ça reste une théorie, peut être vraie, peut être fausse.

Ensuite comment ça marcherait un trou de ver si on savait en fabriquer ? Beeeeeeeeeen heu c'est à dire que d'après nos meilleurs estimations et des calculs super compliqués, on sait pas trop. On suppose qu'il pourrait être "relié" à une autre entrée à un autre endroit dans l'univers, voire dans un autre univers. Ou pas. Et qu'il pourrait potentiellement être traversable si on arrive à le faire assez large. Ou alors il vomirait tout ce qu'il avale sous forme d'une bouillie de particules à l'autre bout. À priori, ça dépend des sortes de trou de ver.

Là où les gens se le représentent souvent mal, c'est que le trou noir n'est pas un disque plat (kom dan Starguéte). En effet ce n'est pas un téléporteur mais un raccourci entre deux points, qui fonctionnerait en pliant l'espace et en créant un tunnel entre deux point. Et si je vous indique un raccourci vers le centre ville vous allez toujours devoir emprunter ce raccourci pendant une durée non nulle, vous ne serez pas téléporté en centre ville. C'est pareil ici, l'intérieur des trous de ver, qu'on appelle la gorge, est un endroit physique aux dimensions non nulle. C'est à dire, plus ou moins un couloir qu'il faut entièrement traverser pour arriver à l'autre bout. Le film qui a bon là dessus est Interstellar, où l'on voit le vaisseau traverser le trou de ver pendant quelques minutes au lieu de juste faire "plop" de l'autre côté comme dans beaucoup de séries. Donc non, ce n'est pas un portail dimensionnel mais un plus ou moins long tunnel.
Afficher tout
Trou de vers ou trou noir ?

a écrit : Par contre, jusqu'à aujourd'hui aucun trou de ver n'a été observé.
Et pour ceux qui se demandent concrètement comment ça pourrait fonctionner, un trou de ver "plie" l'espace temps de sorte que pour aller d'un point A à un point B le chemin soit beaucoup plus court
Il fau
t visualiser une feuille de papier avec 2 points A et B éloignés, puis en pliant la feuille on peut coller les points A et B. Un trou de ver fonctionnerait comme ce pliage en quelque sorte.

Et un trou de ver n'a rien à voir avec un trou noir
Afficher tout
Ça reviens à voir le plan en 4 dimensions au lieu de 3. Avec les 4 axes : x,y,z plus le w qui donne les directions : haut/bas gauche/droite devant/derrière et ana/kata.

a écrit : Franchement j'aime le sujet mais que fait cette anecdote ici ? En plus d'être fausse elle n'apporte aucune information sur les trous de ver (C kom dan Starguéte wesh, tu parles d'une info).
Fausse parce que le principe des trous de vers est couramment admis, mais aucun n'ayant été observé
on 'e peut être sûr de leur existence. La science marche comme ça, on émet une théorie et ensuite pour la vérifier peu importe qu'elle soit super élaborée ou complètement nulle, peu importe qu'on soit Einstein ou Jean le jardinier, on OBSERVE. Et si la réalité n'est pas d'accord avec notre théorie c'est qu'elle est FAUSSE. Beaucoup ont tendance à l'oublier. Mais bref les trous noirs n'ayant jamais été observé ça reste une théorie, peut être vraie, peut être fausse.

Ensuite comment ça marcherait un trou de ver si on savait en fabriquer ? Beeeeeeeeeen heu c'est à dire que d'après nos meilleurs estimations et des calculs super compliqués, on sait pas trop. On suppose qu'il pourrait être "relié" à une autre entrée à un autre endroit dans l'univers, voire dans un autre univers. Ou pas. Et qu'il pourrait potentiellement être traversable si on arrive à le faire assez large. Ou alors il vomirait tout ce qu'il avale sous forme d'une bouillie de particules à l'autre bout. À priori, ça dépend des sortes de trou de ver.

Là où les gens se le représentent souvent mal, c'est que le trou noir n'est pas un disque plat (kom dan Starguéte). En effet ce n'est pas un téléporteur mais un raccourci entre deux points, qui fonctionnerait en pliant l'espace et en créant un tunnel entre deux point. Et si je vous indique un raccourci vers le centre ville vous allez toujours devoir emprunter ce raccourci pendant une durée non nulle, vous ne serez pas téléporté en centre ville. C'est pareil ici, l'intérieur des trous de ver, qu'on appelle la gorge, est un endroit physique aux dimensions non nulle. C'est à dire, plus ou moins un couloir qu'il faut entièrement traverser pour arriver à l'autre bout. Le film qui a bon là dessus est Interstellar, où l'on voit le vaisseau traverser le trou de ver pendant quelques minutes au lieu de juste faire "plop" de l'autre côté comme dans beaucoup de séries. Donc non, ce n'est pas un portail dimensionnel mais un plus ou moins long tunnel.
Afficher tout
La où interstellar a faux, le trou de verre semble avoir une masse nulle, n'ayant aucun effet sur le système solaire, alors qu'il se trouve à proximité de Saturne.

N'étant pas théoricien, je ne connais pas les caractéristiques d'un éventuel trou de verre, mais il me semble que la masse du trou de verre représenté dans le film devrait avoir une masse bien supérieure à celle du soleil. Donnant des fluctuations annihilant la vie sur la terre en quelques jours.

Effectivement, si nous devions théoriser la porte des étoiles de stargate, ça se rapprocherait plus de la "teleportation quantique". Une société ultra avancée qui aurait pris le temps de poser des portes des étoiles partout dans l'univers en millions d'années et ces portes une fois posées, on pourrait se déplacer instantanément de porte à porte.

Quand est ce indiqué dans stargate que le passage de la porte n'a pas de durée? Il me semble que c'est expliqué clairement dans la serie que la porte des étoiles ressemble plus à un tunnel.

Excusez moi mais je ne comprend pas bien la pertinence de cette anecdote ?!
On est content de savoir ce qu’est la porte de stargate qui est bien sûr de la fiction. Quand à la théorie des trous de ver ils ne fonctionnent pas comme la porte de cette série !