On sait faire pousser des pommes de terre sur Mars

Proposé par
le

Les défis pour mener une mission sur Mars ne concernent pas que les moyens de locomotion, mais aussi la nourriture pour l'équipage. Ainsi, au Pérou, berceau de la pomme de terre, des scientifiques ont collaboré avec la NASA pour développer des variétés de tubercules capables de pousser sur la planète rouge. Le Centre international de la pomme de terre (CIP) a d'ailleurs annoncé avoir réussi à faire pousser des pommes de terre en simulant les conditions martiennes.


Commentaires préférés (3)

C'est surtout en apprenant qu'il y a un Comité international de la pomme de terre que je me coucherais moins bête !

a écrit : Dans le film Seul sur Mars, Matt Damon fait pousser des pommes de terre sur Mars ! Il les fait pousser dans une base habitable avec l'aide d'excréments humains! D'ailleurs il me semblait avoir lu un article que même dans ces conditions, le sol martien dans lequel poussaient les patates aurait stériliser les germes.

Envoyer des humains sur Mars est un véritable défi technologique et financier.
Au niveau scientifique, des humains n'apporteront rien de plus que les robots que l'on a déjà envoyé. Et l'avantage des robots, c'est qu'ils ne se plaignent pas de la longueur du voyage, il n'ont besoin que d’électricité, on peut les laisser sur place et au pire, si ils ont un accident, ils ne restent que des machines. Des machines coûteuses, mais des machines quand même.
Pour les hommes, c'est une autre histoire... Il faut prévoir la résistance psychologique à une telle épreuve, l'approvisionnement en eau, en oxygène et en nourriture... D'ailleurs, quelque soit la mission, tant qu'elle se trouve plus loin que la lune, il faut prévoir une production de nourriture locale car envoyer des vaisseaux cargo n'est plus rentable sur les grandes distances ou les grandes équipes d'astronautes.

Je ne pense pas que l'on enverra un homme sur Mars avant longtemps... Pas assez de personnes ne s'intéressent à l'astronomie, malgré la hype qu'essaient de générer SpaceX, la NASA ou l'ESA...
C'est un projet beaucoup trop coûteux qui n'apportera presque rien aux investisseurs... Dans un contexte de guerre froide, les USA ont pu trouver les fonds pour aller sur la Lune et prouver aux méchants communistes de l'URSS que le pays de la liberté était le plus fort. C'était plus pour prouver qu'elle avait les plus grosses baloches que pour sa passion de l'espace et de l'exploration !

Aujourd'hui, l'amour de la science n'est toujours pas une raison suffisante pour donner des millions à une entreprise qui projette une colonie martienne, malheureusement.
Même avec un comité international de la patate :)


Tous les commentaires (39)

C'est surtout en apprenant qu'il y a un Comité international de la pomme de terre que je me coucherais moins bête !

Ce qui me fascine c'est qu'il existe un centre international de la patate, ducoup il doit y avoir un président de la patate, ici, sur terre.

Dans le film Seul sur Mars, Matt Damon fait pousser des pommes de terre sur Mars !

a écrit : Dans le film Seul sur Mars, Matt Damon fait pousser des pommes de terre sur Mars ! Il les fait pousser dans une base habitable avec l'aide d'excréments humains! D'ailleurs il me semblait avoir lu un article que même dans ces conditions, le sol martien dans lequel poussaient les patates aurait stériliser les germes.

Pour accepter ce régime à plat unique, il faut être astronome mais pas gastronome.

Envoyer des humains sur Mars est un véritable défi technologique et financier.
Au niveau scientifique, des humains n'apporteront rien de plus que les robots que l'on a déjà envoyé. Et l'avantage des robots, c'est qu'ils ne se plaignent pas de la longueur du voyage, il n'ont besoin que d’électricité, on peut les laisser sur place et au pire, si ils ont un accident, ils ne restent que des machines. Des machines coûteuses, mais des machines quand même.
Pour les hommes, c'est une autre histoire... Il faut prévoir la résistance psychologique à une telle épreuve, l'approvisionnement en eau, en oxygène et en nourriture... D'ailleurs, quelque soit la mission, tant qu'elle se trouve plus loin que la lune, il faut prévoir une production de nourriture locale car envoyer des vaisseaux cargo n'est plus rentable sur les grandes distances ou les grandes équipes d'astronautes.

Je ne pense pas que l'on enverra un homme sur Mars avant longtemps... Pas assez de personnes ne s'intéressent à l'astronomie, malgré la hype qu'essaient de générer SpaceX, la NASA ou l'ESA...
C'est un projet beaucoup trop coûteux qui n'apportera presque rien aux investisseurs... Dans un contexte de guerre froide, les USA ont pu trouver les fonds pour aller sur la Lune et prouver aux méchants communistes de l'URSS que le pays de la liberté était le plus fort. C'était plus pour prouver qu'elle avait les plus grosses baloches que pour sa passion de l'espace et de l'exploration !

Aujourd'hui, l'amour de la science n'est toujours pas une raison suffisante pour donner des millions à une entreprise qui projette une colonie martienne, malheureusement.
Même avec un comité international de la patate :)

Si ce sont les Russes qui y vont en premier ils feront de la vodka marsienne.

a écrit : Envoyer des humains sur Mars est un véritable défi technologique et financier.
Au niveau scientifique, des humains n'apporteront rien de plus que les robots que l'on a déjà envoyé. Et l'avantage des robots, c'est qu'ils ne se plaignent pas de la longueur du voyage, il n'ont besoin qu
e d’électricité, on peut les laisser sur place et au pire, si ils ont un accident, ils ne restent que des machines. Des machines coûteuses, mais des machines quand même.
Pour les hommes, c'est une autre histoire... Il faut prévoir la résistance psychologique à une telle épreuve, l'approvisionnement en eau, en oxygène et en nourriture... D'ailleurs, quelque soit la mission, tant qu'elle se trouve plus loin que la lune, il faut prévoir une production de nourriture locale car envoyer des vaisseaux cargo n'est plus rentable sur les grandes distances ou les grandes équipes d'astronautes.

Je ne pense pas que l'on enverra un homme sur Mars avant longtemps... Pas assez de personnes ne s'intéressent à l'astronomie, malgré la hype qu'essaient de générer SpaceX, la NASA ou l'ESA...
C'est un projet beaucoup trop coûteux qui n'apportera presque rien aux investisseurs... Dans un contexte de guerre froide, les USA ont pu trouver les fonds pour aller sur la Lune et prouver aux méchants communistes de l'URSS que le pays de la liberté était le plus fort. C'était plus pour prouver qu'elle avait les plus grosses baloches que pour sa passion de l'espace et de l'exploration !

Aujourd'hui, l'amour de la science n'est toujours pas une raison suffisante pour donner des millions à une entreprise qui projette une colonie martienne, malheureusement.
Même avec un comité international de la patate :)
Afficher tout
Justement, les raisons qui poussent a la colonisation martienne sont loins de "l'amour de la science" mais purement financiers.
Parce que techniquement, on a plus grand chose a découvrir de cette planète: on connait la composition de son sol et de son atmosphère.
Le but est de prouver que l'humain peut dépasser ses limites et coloniser une autre planète au cas où la notre ne suffirait plus a notre existence. Et on en viens au but financier, puisque le voyage ne sera pas gratuit (et donc reservé a l'élite terrienne).

et quel intérêt d'aller coloniser Mars ? Pour alimenter les martiens en viande humaine ?

a écrit : Justement, les raisons qui poussent a la colonisation martienne sont loins de "l'amour de la science" mais purement financiers.
Parce que techniquement, on a plus grand chose a découvrir de cette planète: on connait la composition de son sol et de son atmosphère.
Le but est de prouver que l&
#039;humain peut dépasser ses limites et coloniser une autre planète au cas où la notre ne suffirait plus a notre existence. Et on en viens au but financier, puisque le voyage ne sera pas gratuit (et donc reservé a l'élite terrienne). Afficher tout
Et selon vous, Mars est un endroit plus agréable à vivre que la Terre ?
Même ultra polluée (ne l'est-elle pas déjà ?), la Terre offre toujours des espaces vierges de trace humaine qui seront exploités au futur.
Si vous désignez par "l'élite terrienne" l'infime partie de la population assez riche pour entreprendre un tel voyage, ça m'étonnerait qu'elle fasse une croix sur un confort luxueux pour enfiler une combinaison et uniquement penser à sa survie dans un environnement ultra-hostile.
Néanmoins, si vous avez des sources, je suis preneur :)
C'est un peu osé de dire "on sait tout sur [quelque chose]", non ? Surtout à propos d'une planète entière !
Quant au but de prouver que l'humain peut dépasser ses limites... Non.
Ca me désole de le dire, mais c'est ainsi.
Les gens passionnés qui veulent repousser les limites humaines ne sont pas ceux qui ont l'argent. Oui, beaucoup de personnes ont cette motivation, mais là on parle d'envoyer une colonie sur Mars, pas de construire la plus rapide des voitures, le plus haut des gratte-ciels ou le plus puissant des ordinateurs.
On parle d'envoyer des humains sur une fucking planète. C'est l'inconnu total.

a écrit : Envoyer des humains sur Mars est un véritable défi technologique et financier.
Au niveau scientifique, des humains n'apporteront rien de plus que les robots que l'on a déjà envoyé. Et l'avantage des robots, c'est qu'ils ne se plaignent pas de la longueur du voyage, il n'ont besoin qu
e d’électricité, on peut les laisser sur place et au pire, si ils ont un accident, ils ne restent que des machines. Des machines coûteuses, mais des machines quand même.
Pour les hommes, c'est une autre histoire... Il faut prévoir la résistance psychologique à une telle épreuve, l'approvisionnement en eau, en oxygène et en nourriture... D'ailleurs, quelque soit la mission, tant qu'elle se trouve plus loin que la lune, il faut prévoir une production de nourriture locale car envoyer des vaisseaux cargo n'est plus rentable sur les grandes distances ou les grandes équipes d'astronautes.

Je ne pense pas que l'on enverra un homme sur Mars avant longtemps... Pas assez de personnes ne s'intéressent à l'astronomie, malgré la hype qu'essaient de générer SpaceX, la NASA ou l'ESA...
C'est un projet beaucoup trop coûteux qui n'apportera presque rien aux investisseurs... Dans un contexte de guerre froide, les USA ont pu trouver les fonds pour aller sur la Lune et prouver aux méchants communistes de l'URSS que le pays de la liberté était le plus fort. C'était plus pour prouver qu'elle avait les plus grosses baloches que pour sa passion de l'espace et de l'exploration !

Aujourd'hui, l'amour de la science n'est toujours pas une raison suffisante pour donner des millions à une entreprise qui projette une colonie martienne, malheureusement.
Même avec un comité international de la patate :)
Afficher tout
Le problème de la rentabilité n'intéresse pas quelqu'un de richissime,
qui gagne le PIB de la Belgique,
et qui a envie de se sentir exister par des projets grandioses qui lui permettra d'inscrire à jamais son nom dans l'histoire.

Les nations ne sont plus aussi fortes. Les motivations d'une telle entreprise ne seront plus celles qu'elle pouvaient être lors de la guerre froide. Mais l'homme posera bientôt un pied sur Mars.

Et ce sera même peut-être la date à laquelle on se refera, dans le futur, pour situer la fin d'une période :
celle des état-nations, du pouvoir public, de l'intérêt général.

Au profit de l'entreprise privée et de l'hégémonie de nouvelles grandes puissances : les richissimes. = Les quelques poignées de personne qui concentre la majorité des richesses, et par extension, du pouvoir. Et qui par leur actions determinent déjà l'avenir de l'humanité.

Bref. L'homme ira bientôt sur Mars, il ne faut pas s'inquiéter pour ça.

Tant que ceux qui en ont les moyens, comme Elon Musk, cherchent un hobby à leur hauteur.

a écrit : Envoyer des humains sur Mars est un véritable défi technologique et financier.
Au niveau scientifique, des humains n'apporteront rien de plus que les robots que l'on a déjà envoyé. Et l'avantage des robots, c'est qu'ils ne se plaignent pas de la longueur du voyage, il n'ont besoin qu
e d’électricité, on peut les laisser sur place et au pire, si ils ont un accident, ils ne restent que des machines. Des machines coûteuses, mais des machines quand même.
Pour les hommes, c'est une autre histoire... Il faut prévoir la résistance psychologique à une telle épreuve, l'approvisionnement en eau, en oxygène et en nourriture... D'ailleurs, quelque soit la mission, tant qu'elle se trouve plus loin que la lune, il faut prévoir une production de nourriture locale car envoyer des vaisseaux cargo n'est plus rentable sur les grandes distances ou les grandes équipes d'astronautes.

Je ne pense pas que l'on enverra un homme sur Mars avant longtemps... Pas assez de personnes ne s'intéressent à l'astronomie, malgré la hype qu'essaient de générer SpaceX, la NASA ou l'ESA...
C'est un projet beaucoup trop coûteux qui n'apportera presque rien aux investisseurs... Dans un contexte de guerre froide, les USA ont pu trouver les fonds pour aller sur la Lune et prouver aux méchants communistes de l'URSS que le pays de la liberté était le plus fort. C'était plus pour prouver qu'elle avait les plus grosses baloches que pour sa passion de l'espace et de l'exploration !

Aujourd'hui, l'amour de la science n'est toujours pas une raison suffisante pour donner des millions à une entreprise qui projette une colonie martienne, malheureusement.
Même avec un comité international de la patate :)
Afficher tout
Aller, ne soyons pas pessimiste. J'aimerai tant pouvoir assister au premier pas d'un homme sur Mars. Qu'ils se dépêchent. ;-)

a écrit : Le problème de la rentabilité n'intéresse pas quelqu'un de richissime,
qui gagne le PIB de la Belgique,
et qui a envie de se sentir exister par des projets grandioses qui lui permettra d'inscrire à jamais son nom dans l'histoire.

Les nations ne sont plus aussi fortes. Les m
otivations d'une telle entreprise ne seront plus celles qu'elle pouvaient être lors de la guerre froide. Mais l'homme posera bientôt un pied sur Mars.

Et ce sera même peut-être la date à laquelle on se refera, dans le futur, pour situer la fin d'une période :
celle des état-nations, du pouvoir public, de l'intérêt général.

Au profit de l'entreprise privée et de l'hégémonie de nouvelles grandes puissances : les richissimes. = Les quelques poignées de personne qui concentre la majorité des richesses, et par extension, du pouvoir. Et qui par leur actions determinent déjà l'avenir de l'humanité.

Bref. L'homme ira bientôt sur Mars, il ne faut pas s'inquiéter pour ça.

Tant que ceux qui en ont les moyens, comme Elon Musk, cherchent un hobby à leur hauteur.
Afficher tout
Je crois qu'il y a dans tes paroles un problème d'échelle.
Elon Musk a beau être très riche il n'a pas le dixième des fonds nécessaires.
Il possède 20 milliards. L'ISS a coûté 150 milliards. Et là on parle d'une station qui orbite à 400 bornes. Mars c'est minimum 300 milliards.

Et une question se pose: est-il vraiment nécessaire d'envoyer des gens sur Mars alors qu'une grande partie des humain ignore son existence ?

(Je me garderais bien d'y répondre .)

Elon Musk n'est qu'un exemple :) 8 multi milliardaire possède autant que 50% de la population mondiale. Je pense qu'ils peuvent déjà se payer ce que les États se payent actuellement, comme l'ISS.

Mais le plus important n'est pas ce qu'ils possèdent aujourd'hui mais ce qu'ils détiendront demain.

Rien qu'en France les 10 plus riches voient leur fortune prendre 35% pour an d'après Challenge.

Partir sur Mars en sachant qu'il y a moult risques de ne jamais pouvoir rentrer sur Terre peut en refroidir plus d'un, mais malgré tout, annoncer que l'heureux élu pourra manger des frites tous les jours peut susciter de nombreuses vocations...

CIP ? Il y a vraiment un centre spécial pour les pommes de terres ?!

Peut être que c’est utopique et non rentable de partir sur Mars. Oui. Ok. Mais allez chercher des minerais dans le système solaire, ça c’est rentable. Surtout quand on regarde les métaux qui vont venir à nous manquer. A savoir une entreprise luxembourgeoise projette d’aller forer du platine en 2025 et ça fait mouiller les investisseurs. C’est l’exploitation des ressources de l’espace qui va intensifier son accès. Les ressources sur terre sont finies, mais comme pour le gaz de schiste, dès que ça deviendra rentable, on ira très rapidement dans lespacechercher ce qu’il nous faut

a écrit : Et selon vous, Mars est un endroit plus agréable à vivre que la Terre ?
Même ultra polluée (ne l'est-elle pas déjà ?), la Terre offre toujours des espaces vierges de trace humaine qui seront exploités au futur.
Si vous désignez par "l'élite terrienne" l'infime partie de la populat
ion assez riche pour entreprendre un tel voyage, ça m'étonnerait qu'elle fasse une croix sur un confort luxueux pour enfiler une combinaison et uniquement penser à sa survie dans un environnement ultra-hostile.
Néanmoins, si vous avez des sources, je suis preneur :)
C'est un peu osé de dire "on sait tout sur [quelque chose]", non ? Surtout à propos d'une planète entière !
Quant au but de prouver que l'humain peut dépasser ses limites... Non.
Ca me désole de le dire, mais c'est ainsi.
Les gens passionnés qui veulent repousser les limites humaines ne sont pas ceux qui ont l'argent. Oui, beaucoup de personnes ont cette motivation, mais là on parle d'envoyer une colonie sur Mars, pas de construire la plus rapide des voitures, le plus haut des gratte-ciels ou le plus puissant des ordinateurs.
On parle d'envoyer des humains sur une fucking planète. C'est l'inconnu total.
Afficher tout
Partir à la découverte de l'inconnu est le propre de l'humanité depuis la nuit des temps, depuis que l'Homme existe...
Aujourd'hui les "terrains de jeux" sont réduits ; l'océan encore (beaucoup y travaillent) et l'univers...
La découverte c'est la continuité, c'est l'aventure, c'est le rêve ; j'aime à savoir que des entités comme la Nasa permettent encore à l'Humanité de rêver.

Alors si les scientifiques (ou botanistes) arrivent à créer un tubercule (voir d’autres légumes) capable de vivre sur mars... pourquoi ne pas les envoyer dès maintenant avec un rover et attendre que ça pousse gentiment. La végétation a prouvé mainte et mainte fois qu’elle résistait à des climats inhospitalières.
Peut être que cela permettrai aussi de joué sur l’atmosphère de Mars. En attendant le premier voyage vers Mars, les champs de patate couvriront peut être pas mal d’hectares.