En Suède, on peut camper chez son voisin

Proposé par
Invité
le

Si en France, le droit de propriété est très fort, ce n'est pas le cas dans tous les pays. Par exemple, en Suède, les habitants disposent d'un droit d'accès à la nature qui leur permet par exemple en toute légalité de camper dans le jardin d'un propriétaire privé.

Ce droit est toutefois encadré : il ne faut pas importuner le propriétaire, en campant proche de sa maison par exemple, et ne pas détériorer l'emplacement.


Tous les commentaires (97)

Eh oui je pisse dans ton jardin ! Et alors ? J'ai le droit non ??!

a écrit : Relis l'article. Il ne dit pas que je n'ai pas le droit de circuler à pieds sur un terrain d'une propriété privé.

C'est tout. Il dit par contre que tu en disposes comme tu veux et que personne ne peut se l'approprier.

C'est une interprétation qu'on se fait e
n France : " Si c'est à lui alors je ne peux pas allez dessus". Sauf que c'est dit nulle part.

Après et encore une fois, on ne parle pas d'une maison avec jardin de 15 m². Mais les grandes propriétés. Très grandes.

Rien ne te punit pour marcher dans un champs. Par contre marcher dans un champs et le dégrader / polluer => répréhensible.

Le sujet devient même n'importe quoi. Les gens pensent que si tu es en Suède alors les gens peuvent venir chez toi squatter sous la couette, ou venir dormir entre tes roses et carottes...
Les gens en Suède font ça dans des grandes propriétés, hors du champs de vision du propriétaire (comme précisé dans l'anecdote => pas importuner ou camper près du proprio).

C'est un droit d'accès à la nature. La grande différence est que en Suède c'est encadrer et admis.
En France tu n'as pas le droit de camper / pêcher par exemple, mais tu peux te déplacer à pieds (mais que à pieds).
MAIS si tu as bordé toute ta propriété de mur / clôture et que je passe au dessus => effraction. Si rien... alors je peux (car en plus rien ne m'indique que ce bois ou champs est à toi ou à l'Etat ) :)
Afficher tout
L'intrusion sur un terrain privé non-clôturé n'est pas pénalement réprimé certes. Mais l'intrusion faite de mauvaise foi reste condamnable au civil. Bien sûr, le montant de la condamnation au civil dépend de l'étendue des dommages subis. Mais un préjudice autre que l'intrusion n'est pas exigé. C'est condamnable en soi au civil.

a écrit : Le culte de la propriété privée, du matérialisme et du nombrilisme a encore de beaux jours devant lui... Tu fais ce que tu veux, mais avoir une bande de punk à chien dans mon jardin et ne rien pouvoir faire c'est pas mon envie...

Si on parle de grands terrains et de nouveaux venus respectueux, je reste cool avec ça. Autrement je garderais un oeil Très méfiant....
(Un lion c'est territorial )

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : L'intrusion sur un terrain privé non-clôturé n'est pas pénalement réprimé certes. Mais l'intrusion faite de mauvaise foi reste condamnable au civil. Bien sûr, le montant de la condamnation au civil dépend de l'étendue des dommages subis. Mais un préjudice autre que l'intrusion n'est pas exigé. C'est condamnable en soi au civil. Afficher tout Et bien sans mauvaise foi, j'attends avec grande impatience de voir des exemples de jurisprudence de condamné pour avoir marché sur un terrain ou bois non clôturé et sans dégradation constaté :)

Les seules condamnation sont le fait : dégradation / pollution / effraction / utilisation de véhicule...

a écrit : Peut-être qu'en France, un tel squat est interdit. Mais ce n'est pas pour autant que le droit de propriété y est très fort.

Car même si les squatteurs sont dans une position illégale, ils bénéficient d'une forte protection légale en principe. Ce qui leur accorde de facto la possibilité de
se maintenir pendant plusieurs mois dans une résidence si le propriétaire n'a pas agit immédiatement.

Le droit de propriété est certes reconnu en France, mais sa protection y est très relative.
Afficher tout
Je ne sais pas qui cet exemple est représentatif mais j'en connais un qui illustre très propos. Dans un petit village en pleine campagne (À Allibaudieres) , je connais des gens, nomades au départ, qui se sont installés avec leur caravane. La propriété n'était pas respectée ni protégée mais il s'agissait d'un terrain vague à la sortie du village, donc sans gros préjudice financier (quoi que...) pour le propriétaire, je pense. Après quelques années, ces nomades, devenus sédentaires, ont carrément "fait construire" sur ce terrain, d'abord un mobile home, puis une véranda, et même un vrai mur pour délimiter "leur terrain" d'un côté. De l'autre côté, ils ont étendu leur territoire, cette fois ci en empiétant sur le terrain d'une maison.

C'est pas parce que c'est légal que tout le monde le fait. Et comme dit plus haut ils viennent pas dans ton jardin de 15m2. Et tout de suite ça parle de punk à chien, de venir à 50 détruire ton jardin.. tous les pays ne sont pas incivilisé comme en France.

a écrit : C'est pas parce que c'est légal que tout le monde le fait. Et comme dit plus haut ils viennent pas dans ton jardin de 15m2. Et tout de suite ça parle de punk à chien, de venir à 50 détruire ton jardin.. tous les pays ne sont pas incivilisé comme en France. Répondre à une généralité avec une généralité. J'aime le concept. Sinon pour répondre à l'anecdote, je trouve que le concept est pas mal. En France cela est interdit mais ça n'empêche clairement pas certaines personnes de le faire en campagne. Je trouve ça sympathique, le problème étant que cela peut rapidement conduire le plaisir en cauchemar pour le propriétaire. Je pense que par courtoisie il est tout de même préférable d'annoncer au propriétaire sa présence. Déjà de base ça fait une bonne impression. Et ça permet surtout même en France de pouvoir camper chez des gens. (souvenirs des scouts)

a écrit : C'est vous qui parlez du "culte de la propriété privée, du matérialisme et du nombrilisme", pas moi ! À ce que je sache, le jardin fait autant partie de la propriété que l'intérieur d'une habitation, alors pourquoi refuser les gens dans le jardin serait du nombrilisme et quelque chose de mal, mais refuser les personnes dans la maison serait totalement normal ? Pourquoi fixez-vous des limites arbitraires et malléables qui n'ont de sens que pour vous alors que je ne fais qu'aller au bout de la logique que vous impliquez ? J'ai même précisé que mon squat n'implique pas de retourner la maison, quand je serai parti c'est comme si j'étais pas venu ! Afficher tout En l'occurrence je n'ai jamais parlé de maison, c'est toi qui t'en es chargé. Pourquoi vouloir à tout prix faire de l'extrémisme à outrance ? La on parle d'une tente dans un jardin, pas une bande de squatters style "punks à chiens" comme j'ai pu le lire (paye tes à priori) qui rentrent dans ton salon pour plus en partir. Quand je parlais du culte de la propriété et de nombrilisme, c'est parce que les occidentaux préfèreraient crever plutôt que de lâcher un mètre carré de leur champ de patates pour une nuit. Alors que si t'es amené à voyager à travers le monde, tu verras que c'est ancré dans la culture de beaucoup de pays d'accueillir et n'ont revoir l'étranger. Et là je te parle pas se le faire coucher dehors, ils te payent le gîte et le couvert sans rien demander en retour. J'ai traversé le Laos et le Vietnam en 2009 et j'ai jamais été mal reçu partout où j'ai atterri. Mais c'est sur que pour inverser les mentalités, il faudrait déjà arrêter d'avoir peur de l'autre et se dire "ouah si j'invite ce mec chez moi, il va squatter mon salon pendant 4 mois".

Je constate une fois de plus que la maxime "ceux qui ont le moins donnent le plus" n'est pas prête de mourir.

a écrit : Moui, voir des squatteurs arriver sur ma pelouse et ne pas pouvoir leur dire de déguerpir n'est pas vraiment ma définition de meilleur pays du monde... Parce que tu raisonne comme un français .. en Suède et Norvège les gens sont éduqué et si ce droit existe c’est que personne en abuse .. une telle situation n’arrive jamais car personne ne viens « squatter » sans respect ta pelouse

a écrit : Si personne n’abuse c’est bien ! En France on sait ce qui se passerait assez rapidement En france c’est déjà interdit et des « gens du voyages » vienne sans soucis d’expulsion ce mettre sur ses priorité privé et eux ils dégradent et importunent

a écrit : Parce que tu raisonne comme un français .. en Suède et Norvège les gens sont éduqué et si ce droit existe c’est que personne en abuse .. une telle situation n’arrive jamais car personne ne viens « squatter » sans respect ta pelouse Ça je le conçois parfaitement, mais je ne vois donc pas le rapport entre cette anecdote et le fait que la Suède soit le meilleur pays du monde... À moins de dire que c'est le meilleur pays du monde parce qu'ils ont des lois permissives dont personne n'abuse ?

a écrit : Ça je le conçois parfaitement, mais je ne vois donc pas le rapport entre cette anecdote et le fait que la Suède soit le meilleur pays du monde... À moins de dire que c'est le meilleur pays du monde parce qu'ils ont des lois permissives dont personne n'abuse ? Rien que pour le système éducatif, la Suède est le meilleur pays au monde. Et je bosse dans l'éducation nationale hein.

a écrit : Rien que pour le système éducatif, la Suède est le meilleur pays au monde. Et je bosse dans l'éducation nationale hein. Ça je le peux le concevoir parfaitement, mais je ne vois toujours pas le rapport entre votre point et cette anecdote, et donc en quoi cette anecdote fasse que la Suède soit le meilleur pays du monde...

a écrit : Moi, petit Français moyen, fermé d'esprit, rien que de penser qu'un inconnu pourrait camper dans mon jardin, ben apparement ce genre de loi vise les tres gros terrains incluant une forets, etc. les gens qui possede un terrain avec un bois et des animaux peut pas juste decider de tout raser ou chasser les animaux hors de sa propriete. la ca inclut les campeurs.

a écrit : Et bien sans mauvaise foi, j'attends avec grande impatience de voir des exemples de jurisprudence de condamné pour avoir marché sur un terrain ou bois non clôturé et sans dégradation constaté :)

Les seules condamnation sont le fait : dégradation / pollution / effraction / utilisation de véhicule...
Je peux même te citer un arrêt de la CEDH. L'arrêt Chassagnou et autres c. France du 29 avril 1999.

a écrit : Ça je le peux le concevoir parfaitement, mais je ne vois toujours pas le rapport entre votre point et cette anecdote, et donc en quoi cette anecdote fasse que la Suède soit le meilleur pays du monde... Mais ça ça n'engage que la personne qui l'a dit. Ce n'est ni moi, ni écrit dans l'anecdote. Donc bref, passons à autre chose.

a écrit : En l'occurrence je n'ai jamais parlé de maison, c'est toi qui t'en es chargé. Pourquoi vouloir à tout prix faire de l'extrémisme à outrance ? La on parle d'une tente dans un jardin, pas une bande de squatters style "punks à chiens" comme j'ai pu le lire (paye tes à priori) qui rentrent dans ton salon pour plus en partir. Quand je parlais du culte de la propriété et de nombrilisme, c'est parce que les occidentaux préfèreraient crever plutôt que de lâcher un mètre carré de leur champ de patates pour une nuit. Alors que si t'es amené à voyager à travers le monde, tu verras que c'est ancré dans la culture de beaucoup de pays d'accueillir et n'ont revoir l'étranger. Et là je te parle pas se le faire coucher dehors, ils te payent le gîte et le couvert sans rien demander en retour. J'ai traversé le Laos et le Vietnam en 2009 et j'ai jamais été mal reçu partout où j'ai atterri. Mais c'est sur que pour inverser les mentalités, il faudrait déjà arrêter d'avoir peur de l'autre et se dire "ouah si j'invite ce mec chez moi, il va squatter mon salon pendant 4 mois".

Je constate une fois de plus que la maxime "ceux qui ont le moins donnent le plus" n'est pas prête de mourir.
Afficher tout
Il y a une différence entre accueillir des gens de son plein gré et ne pas pouvoir faire partir ce dont on ne veut pas car la loi nous en empêche. Le couchsurfing existe bel et bien en France, et tant mieux pour ceux que ça arrange ! Mais elle part toujours du principe que l'accueillant soit d'accord. Allez donc vous poser dans la propriété d'un Laotien ou d'un Vietnamien sans son consentement et voyez si ils sont tout autant accueillants.

Et ce n'est pas à vous de juger ce que font les gens de leurs propriété. Il leur appartient et peut-être qu'ils ont eu à travailler dur pour se l'obtenir. À partir de là, je conçois tout à fait qu'ils ne veulent pas que d'autres récoltent les fruits de leur travail. C'est bien sûr une bonne chose que certains propriétaires proposent de partager leurs biens et je suis sincèrement content pour eux s'ils en tirent une harmonie dans leur vie, mais ce n'est certainement pas MAL de ne pas le faire.

a écrit : C est surtout que ta propriété, grosso modo c est ta vie de travail . Maintenant on s endette sur 25 ou 30 ans pour acheter une barraque. Et tu payes cher pour avoir du terrain et etrz chez toi. Alors inviter du monde a camper, oui, sans soucis, mais que n importe qui puisse venir n importe quand , c est abusé.
Mais je pense qu on compare 2 mondes differents. En suede tu as de grands espaces sauvages , et si un mec est proprietaire de 100ha de foret c est pas trop genant qu il vienne se balader dans ta foret. Ou alors un mec qui veut planter sa tente en plein milieu d un champ.Je pense qu on ne parle pas vraiment de simple jardin. Afficher tout
En effet, parmi les règles qui encadrent cette loi les 'squatteurs' comme dirait l'autre ( ;) ) se doivent d'être assez loin des habitations ( le propriétaire ne les voit ni ne les entends depuis sa terrasse quoi. On est bien loin du voisin qui plante sa tente dans notre jardin en banlieu parisienne.

Posté le

windowsphone

(9)

Répondre