En Suède, on peut camper chez son voisin

Proposé par
Invité
le

Si en France, le droit de propriété est très fort, ce n'est pas le cas dans tous les pays. Par exemple, en Suède, les habitants disposent d'un droit d'accès à la nature qui leur permet par exemple en toute légalité de camper dans le jardin d'un propriétaire privé.

Ce droit est toutefois encadré : il ne faut pas importuner le propriétaire, en campant proche de sa maison par exemple, et ne pas détériorer l'emplacement.


Commentaires préférés (3)

A chaque fois que je vois une anecdote sur la Suède je me rend compte que c’est le meilleur pays du monde.

Moi, petit Français moyen, fermé d'esprit, rien que de penser qu'un inconnu pourrait camper dans mon jardin, ben

a écrit : A chaque fois que je vois une anecdote sur la Suède je me rend compte que c’est le meilleur pays du monde. Moui, voir des squatteurs arriver sur ma pelouse et ne pas pouvoir leur dire de déguerpir n'est pas vraiment ma définition de meilleur pays du monde...


Tous les commentaires (95)

A chaque fois que je vois une anecdote sur la Suède je me rend compte que c’est le meilleur pays du monde.

Moi, petit Français moyen, fermé d'esprit, rien que de penser qu'un inconnu pourrait camper dans mon jardin, ben

a écrit : A chaque fois que je vois une anecdote sur la Suède je me rend compte que c’est le meilleur pays du monde. Moui, voir des squatteurs arriver sur ma pelouse et ne pas pouvoir leur dire de déguerpir n'est pas vraiment ma définition de meilleur pays du monde...

C’est une autre culture effectivement. En France jamais on pourrait faire ça. Au USA on peut mais on risque de se prendre une balle vu que ce sera autorisé pour violation de propriété

a écrit : C’est une autre culture effectivement. En France jamais on pourrait faire ça. Au USA on peut mais on risque de se prendre une balle vu que ce sera autorisé pour violation de propriété Aux USA on peut, mais c'est une violation de propriété ? Donc on peut ou on peut pas ?

a écrit : Moui, voir des squatteurs arriver sur ma pelouse et ne pas pouvoir leur dire de déguerpir n'est pas vraiment ma définition de meilleur pays du monde... Le culte de la propriété privée, du matérialisme et du nombrilisme a encore de beaux jours devant lui...

a écrit : Aux USA on peut, mais c'est une violation de propriété ? Donc on peut ou on peut pas ? Si tu peux mais le propriétaire a le droit de faire de la chasse après contre toi, c'est en a dissuader plus d'un pour le moment.

a écrit : A chaque fois que je vois une anecdote sur la Suède je me rend compte que c’est le meilleur pays du monde. Ah bon ?? T'aimerais que ton voisin vienne camper dans ton jardin ?? Tout le monde va dire oui , et quand ça arrive vraiment tout le monde râle !


La liberté des uns s'arrêtent ou commence celle des autres !

Peut-être qu'en France, un tel squat est interdit. Mais ce n'est pas pour autant que le droit de propriété y est très fort.

Car même si les squatteurs sont dans une position illégale, ils bénéficient d'une forte protection légale en principe. Ce qui leur accorde de facto la possibilité de se maintenir pendant plusieurs mois dans une résidence si le propriétaire n'a pas agit immédiatement.

Le droit de propriété est certes reconnu en France, mais sa protection y est très relative.

En France contrairement à ce qu'une majorité pense, aucune loi n'interdit de circuler à pieds sur une propriété privé.
Du moment qu'on ne dégrade rien et n'utilise pas de "monture" ou véhicule à moteur.

Après faut pas rêver non plus, en Suède / Finlande / Norvège les gens ne sautent pas par dessus votre barrière pour dormir dans le jardin de 15m². C'est si vous avez de grandes étendues (admettons une propriété avec mini 1 hectare) que vous pouvez voir des gens venir camper en toute amitié sur votre terrain.

a écrit : En France contrairement à ce qu'une majorité pense, aucune loi n'interdit de circuler à pieds sur une propriété privé.
Du moment qu'on ne dégrade rien et n'utilise pas de "monture" ou véhicule à moteur.

Après faut pas rêver non plus, en Suède / Finlande / Norvège les
gens ne sautent pas par dessus votre barrière pour dormir dans le jardin de 15m². C'est si vous avez de grandes étendues (admettons une propriété avec mini 1 hectare) que vous pouvez voir des gens venir camper en toute amitié sur votre terrain. Afficher tout
Heu si, le propriétaire peut s’opposer à ce qu’une personne pénètre de sa propriété puisqu'il est le seul à pouvoir exercer les droits qui en découlent, ce qui découle de l'article 544 du Code civil.

Sauf exception légale, le propriétaire d’un essaim d’abeilles a par exemple le droit de le suivre sur le fonds voisin selon l'article L211-9 du Code rural.

a écrit : Le culte de la propriété privée, du matérialisme et du nombrilisme a encore de beaux jours devant lui... J'espère que tu ne voies donc aucun problème à ce que je vienne chez toi ce soir et que je ramène toute ma clique, qu'on se serve de ton téléphone, de ton ordinateur, de ta télé et qu'on utilise tes vêtements... Mais ne t'inquiète pas, quand on repartira dans 5 mois on laissera tout comme avant ! Ça sera comme si on avait jamais été venu !

a écrit : J'espère que tu ne voies donc aucun problème à ce que je vienne chez toi ce soir et que je ramène toute ma clique, qu'on se serve de ton téléphone, de ton ordinateur, de ta télé et qu'on utilise tes vêtements... Mais ne t'inquiète pas, quand on repartira dans 5 mois on laissera tout comme avant ! Ça sera comme si on avait jamais été venu ! Afficher tout Ça n'a rien à voir avec ce dont parle l'anecdote, on ne rentre pas dans la maison ni utilise le téléphone.

a écrit : J'espère que tu ne voies donc aucun problème à ce que je vienne chez toi ce soir et que je ramène toute ma clique, qu'on se serve de ton téléphone, de ton ordinateur, de ta télé et qu'on utilise tes vêtements... Mais ne t'inquiète pas, quand on repartira dans 5 mois on laissera tout comme avant ! Ça sera comme si on avait jamais été venu ! Afficher tout L'anecdote parle de camper dans le jardin d'une propriété, pas de retourner la baraque ni de "squat pendant 4 mois". J'aurais du rajouter la mauvaise foi et la mauvaise humeur aussi.

a écrit : Moi, petit Français moyen, fermé d'esprit, rien que de penser qu'un inconnu pourrait camper dans mon jardin, ben Il est dit dans les sources que camper sur les terrains entourant une habitation est interdit. Je pense qu'on parle ici des grandes parcelles de terrain privés.
Je me trompes peut être

a écrit : Heu si, le propriétaire peut s’opposer à ce qu’une personne pénètre de sa propriété puisqu'il est le seul à pouvoir exercer les droits qui en découlent, ce qui découle de l'article 544 du Code civil.

Sauf exception légale, le propriétaire d’un essaim d’abeilles a par exemple le droit de le suivre
sur le fonds voisin selon l'article L211-9 du Code rural. Afficher tout
Relis l'article. Il ne dit pas que je n'ai pas le droit de circuler à pieds sur un terrain d'une propriété privé.

C'est tout. Il dit par contre que tu en disposes comme tu veux et que personne ne peut se l'approprier.

C'est une interprétation qu'on se fait en France : " Si c'est à lui alors je ne peux pas allez dessus". Sauf que c'est dit nulle part.

Après et encore une fois, on ne parle pas d'une maison avec jardin de 15 m². Mais les grandes propriétés. Très grandes.

Rien ne te punit pour marcher dans un champs. Par contre marcher dans un champs et le dégrader / polluer => répréhensible.

Le sujet devient même n'importe quoi. Les gens pensent que si tu es en Suède alors les gens peuvent venir chez toi squatter sous la couette, ou venir dormir entre tes roses et carottes...
Les gens en Suède font ça dans des grandes propriétés, hors du champs de vision du propriétaire (comme précisé dans l'anecdote => pas importuner ou camper près du proprio).

C'est un droit d'accès à la nature. La grande différence est que en Suède c'est encadrer et admis.
En France tu n'as pas le droit de camper / pêcher par exemple, mais tu peux te déplacer à pieds (mais que à pieds).
MAIS si tu as bordé toute ta propriété de mur / clôture et que je passe au dessus => effraction. Si rien... alors je peux (car en plus rien ne m'indique que ce bois ou champs est à toi ou à l'Etat ) :)

"Le premier qui, ayant enclos un terrain, s'avisa de dire : Ceci est à moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile. Que de crimes, que de guerres, de meurtres, que de misères et d'horreurs n'eût point épargnés au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou comblant le fossé, eût crié à ses semblables : Gardez-vous d'écouter cet imposteur; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n'est à personne."

Rousseau, Discours sur l'origine de l'inégalité.

a écrit : Moui, voir des squatteurs arriver sur ma pelouse et ne pas pouvoir leur dire de déguerpir n'est pas vraiment ma définition de meilleur pays du monde... Si personne n’abuse c’est bien ! En France on sait ce qui se passerait assez rapidement

a écrit : Le culte de la propriété privée, du matérialisme et du nombrilisme a encore de beaux jours devant lui... C est surtout que ta propriété, grosso modo c est ta vie de travail . Maintenant on s endette sur 25 ou 30 ans pour acheter une barraque. Et tu payes cher pour avoir du terrain et etrz chez toi. Alors inviter du monde a camper, oui, sans soucis, mais que n importe qui puisse venir n importe quand , c est abusé.
Mais je pense qu on compare 2 mondes differents. En suede tu as de grands espaces sauvages , et si un mec est proprietaire de 100ha de foret c est pas trop genant qu il vienne se balader dans ta foret. Ou alors un mec qui veut planter sa tente en plein milieu d un champ.Je pense qu on ne parle pas vraiment de simple jardin.

a écrit : L'anecdote parle de camper dans le jardin d'une propriété, pas de retourner la baraque ni de "squat pendant 4 mois". J'aurais du rajouter la mauvaise foi et la mauvaise humeur aussi. C'est vous qui parlez du "culte de la propriété privée, du matérialisme et du nombrilisme", pas moi ! À ce que je sache, le jardin fait autant partie de la propriété que l'intérieur d'une habitation, alors pourquoi refuser les gens dans le jardin serait du nombrilisme et quelque chose de mal, mais refuser les personnes dans la maison serait totalement normal ? Pourquoi fixez-vous des limites arbitraires et malléables qui n'ont de sens que pour vous alors que je ne fais qu'aller au bout de la logique que vous impliquez ? J'ai même précisé que mon squat n'implique pas de retourner la maison, quand je serai parti c'est comme si j'étais pas venu !