On peut connaître le taux d'oxygène dans le sang en l'éclairant

Proposé par
le

Il est possible d'analyser la teneur en oxygène de son sang sans en prélever une goutte. En effet, il y a proportionnalité entre concentration chimique et absorbance d'un rayon lumineux. Les appareils que l'on met au doigt pour mesurer le taux d'oxygène fonctionnent grâce à ce principe.

C'est la loi de Beer-Lambert. Il faut une source de lumière monochromatique et une concentration de la solution faible, ce qui est le cas pour le sang.


Commentaires préférés (3)

J'avoue que je suis un peu déçu, la loi de Beer Lambert est vue en seconde...
Mais l'application pour le taux d'oxygène dans le sang est interressante

C'est la petite pince avec la lumière rouge qu'on vous met au doigt à l'hôpital :) À savoir que quand on veut mesure la saturation en oxygène en continu, il faut penser à changer le capteur de place régulièrement (toutes les 3-4h), car la lumière peut causer des brûlures à long terme.

Dans le jargon, on appelle ça la SpO2 pour saturation pulsée (de l'hémoglobine) en oxygène. Elle doit être chez une personne en bonne santé entre 95 et 100%, mais les objectifs peuvent varier selon les pathologies.

Source : je suis infirmière et je colle ce genre de capteur à mes patients touts les jours en leur expliquant ^^

Posté le

android

(149)

Répondre

a écrit : (Au passage c'est une loi que l'on voit en L1 Biologie déjà lol, et le sang qui ne laisse pas passer la lumière s'appelle l'"Absorbance" ;) ) Non l'Absorbance c'est pas le sang, c'est la "quantité" de lumière absorbée par l'échantillon (ici le sang) et on la calcule en faisant un ratio entre l'intensité de la lumiere après l'echantillon et l'intensité initiale


Tous les commentaires (39)

J'avoue que je suis un peu déçu, la loi de Beer Lambert est vue en seconde...
Mais l'application pour le taux d'oxygène dans le sang est interressante

(Au passage c'est une loi que l'on voit en L1 Biologie déjà lol, et le sang qui ne laisse pas passer la lumière s'appelle l'"Absorbance" ;) )

C'est l'hémoglobine oxygénée qu'on va mesurer, pas l'oxygène, car ce dernier est toujours incolore. C'est avec ça que tu calcules la pression partielle en oxygène en fonction de la quantité d'hémoglobine oxygénée et celle qui ne l'est pas, plus complexe que ça en a l'air.

C'est la petite pince avec la lumière rouge qu'on vous met au doigt à l'hôpital :) À savoir que quand on veut mesure la saturation en oxygène en continu, il faut penser à changer le capteur de place régulièrement (toutes les 3-4h), car la lumière peut causer des brûlures à long terme.

Dans le jargon, on appelle ça la SpO2 pour saturation pulsée (de l'hémoglobine) en oxygène. Elle doit être chez une personne en bonne santé entre 95 et 100%, mais les objectifs peuvent varier selon les pathologies.

Source : je suis infirmière et je colle ce genre de capteur à mes patients touts les jours en leur expliquant ^^

Posté le

android

(149)

Répondre

Merci pour l'anecdote !
Le saturomètre (ou oxymètre) utilisé notamment dans les hôpitaux pour mesurer, en pourcentage, la concentration en oxygène dans le sang (la proportion de molécules d'oxygènes capturées par les hématies), fonctionne je pense avec ce système.
Il permet d'avoir des résultats en quelque secondes grâce à ce principe :)

a écrit : (Au passage c'est une loi que l'on voit en L1 Biologie déjà lol, et le sang qui ne laisse pas passer la lumière s'appelle l'"Absorbance" ;) ) Non l'Absorbance c'est pas le sang, c'est la "quantité" de lumière absorbée par l'échantillon (ici le sang) et on la calcule en faisant un ratio entre l'intensité de la lumiere après l'echantillon et l'intensité initiale

a écrit : J'avoue que je suis un peu déçu, la loi de Beer Lambert est vue en seconde...
Mais l'application pour le taux d'oxygène dans le sang est interressante
C'est une loi que l'on voit en seconde-premiere et que lon utilise vraiment en Terminal pour analysé tte sorte de concentration molaire. A partir de ça on peut analysé bien plus que la concentration ;)

a écrit : C'est une loi que l'on voit en seconde-premiere et que lon utilise vraiment en Terminal pour analysé tte sorte de concentration molaire. A partir de ça on peut analysé bien plus que la concentration ;) Vas-y développe ça m'interesse (je suis en terminale ;) )

a écrit : Vas-y développe ça m'interesse (je suis en terminale ;) ) Beer Lambert, c'est de la belge d'abbaye ?

Sur le même principe je crois
L Apple Watch calcul le bpm grâce à une petite lumière sous le cadrant
Je crois que la lumière est verte car c est la couleur la plus éloignée du rouge un truc du genre

a écrit : J'avoue que je suis un peu déçu, la loi de Beer Lambert est vue en seconde...
Mais l'application pour le taux d'oxygène dans le sang est interressante
J'avoue ne pas comprendre le début et la fin de la phrase ... Pourquoi le fait que cette loi soit vue en seconde te déçoit?

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : J'avoue ne pas comprendre le début et la fin de la phrase ... Pourquoi le fait que cette loi soit vue en seconde te déçoit? Ce n'est pas vraiment le fait que cette loi soit vue en seconde qui me déçoit. C'est surtout que j'ai l'impression que cette anecdote ne fait que donner une utilisation (certe intéressante) de cette loi vue en seconde (ce qui est assez récent pour moi).
Je reste un peu sur ma faim avec cette anecdote, j'aurais aimé plus de précisions

Pour ceux qui ont eu des enfants, il arrive qu'à leur naissance on mette un de ces capteurs sur leur pied. C'est arrivé à mon fils.

Il y a une erreur dans l'anecdote et je suis étonné que personne ne l'ait relevée. L'oxymetre utilisé à l'hôpital n'est PAS le reflet du contenu en oxygène des artères. Il ne reflète que le pourcentage de saturation en oxygène de l'hémoglobine. Médicalement parlant cette confusion peut être lourde de conséquences: votre patient peut avoir une saturation en oxygène qui est normale mais être gravement en anémie. En effet, dans l'anémie, la quantité d'hémoglobine est trop basse mais elle est bien saturée et donc l'oxymetre sera faussement rassurant. C'est pour cela que nous utilisons à l'hôpital un autre examen plus fiable: le gaz du sang, qui est un prélèvement non pas veineux mais artériel. L'anecdote mérite donc d'être corrigée.

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Il y a une erreur dans l'anecdote et je suis étonné que personne ne l'ait relevée. L'oxymetre utilisé à l'hôpital n'est PAS le reflet du contenu en oxygène des artères. Il ne reflète que le pourcentage de saturation en oxygène de l'hémoglobine. Médicalement parlant cette confusion peut être lourde de conséquences: votre patient peut avoir une saturation en oxygène qui est normale mais être gravement en anémie. En effet, dans l'anémie, la quantité d'hémoglobine est trop basse mais elle est bien saturée et donc l'oxymetre sera faussement rassurant. C'est pour cela que nous utilisons à l'hôpital un autre examen plus fiable: le gaz du sang, qui est un prélèvement non pas veineux mais artériel. L'anecdote mérite donc d'être corrigée. Afficher tout Je pense que tu vas chercher un peu loin. L'anecdote parle bien de teneur en oxygène dans le sang.
Ce que l'oxymètrie fait bien, sans erreur y compris en cas d'Anémie.
Alors oui la gazo' va apporter d'autres informations mais pas vis à vis de l'oxygène ( Enfin si mais c'est affaire de spécialistes pour aller plus loin)
Mais un patient en hypoxemie à 90 % sat' aura l'équivalent en gazo'.


De plus je ne vois pas pourquoi tu parles d'Anémie alors qu'on utilise jamais l'oxymètrie pour diagnostiquer une anémie.
L'anémie est un diagnostic uniquement biologique par prise de sang en fonction du taux d'Hémoglobine en g/dL.

Teneur en DIOXYGÈNE...pas en oxygène par pitié... Dans le médical l'erreur/raccourci est souvent commise, autant être rigoureux ici...Ce n'est clairement pas la même chose...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C'est la petite pince avec la lumière rouge qu'on vous met au doigt à l'hôpital :) À savoir que quand on veut mesure la saturation en oxygène en continu, il faut penser à changer le capteur de place régulièrement (toutes les 3-4h), car la lumière peut causer des brûlures à long terme.

Dans
le jargon, on appelle ça la SpO2 pour saturation pulsée (de l'hémoglobine) en oxygène. Elle doit être chez une personne en bonne santé entre 95 et 100%, mais les objectifs peuvent varier selon les pathologies.

Source : je suis infirmière et je colle ce genre de capteur à mes patients touts les jours en leur expliquant ^^
Afficher tout
Pince qui est communément appelée "oxymètre de pouls" par les soignants.

A noter que l'anecdote est on ne peut plus confuse (et donc erronée) : "Il est possible d'analyser la teneur en oxygène de son sang sans en prélever une goutte." L'oxymètre mesure la saturation de l'Hémoglobine en O2 dans le sang artériel au niveau des capillaires, qui est différente de celle dans le sang veineux, donc "teneur en oxygène du sang" ne veut biologiquement, physiologiquement, médicalement rien dire puisque la saturation en O2 n'est pas unique pour tout le flux sanguin.

Et ce n'est pas une teneur, mais une saturation de l'hémoglobine. Une teneur d'O2 dans le sang varierait évidemment avec le taux d'hémoglobine que celui-ci contient.
L'auteur de l'anecdote veut nous expliquer quelque chose qu'il n'a lui-même pas compris... mais c'est hélas devenu assez habituel sur SCMB.

a écrit : (Au passage c'est une loi que l'on voit en L1 Biologie déjà lol, et le sang qui ne laisse pas passer la lumière s'appelle l'"Absorbance" ;) ) Il y a une ligue 1 de biologie ??? C fou tout les trucs que j’arrête pas d’apprendre !!! Merci les gens !

Pourtant je n'ai jamais entendu parlé de cette loi. (J'ai bien fait une seconde il me semble ?).

Posté le

android

(4)

Répondre

L'appli SHealth, inclue par défaut sur les Samsung, propose aussi de mesurer le SpO2 en mettant le doigt à l'arrière de son portable