L'auteur de Mary Poppins n'a pas du tout apprécié l'adaptation de Walt Disney

Proposé par
le

Pamela Lyndon Travers, auteur méconnue de Mary Poppins, fit vivre un enfer à Walter Disney lors de l'adaptation cinématographique de son oeuvre. Elle ne voulait pas de chansons et trouvait que le personnage ne correspondait pas à celui qu'elle avait créé. Elle sortit en pleurs de la première du film et, dans son testament, interdit toute vente des droits d'auteur et toute autre adaptation.


Tous les commentaires (38)

a écrit : Premièrement un succès critique et publique n'est pas gage de la qualité d'un film, loin de là.
Ensuite il faut voir ce qu'on attend d'une adaptation. Certains puristes de l'oeuvre originale se plaindront toujours de ne pas retrouver ce qu'ils aimaient dans l'oeuvre de base, mai
s la plupart des personnes se ficheront de la fidélité (ou non) à l'oeuvre de base tant que le film présenté est de qualité.
C'est typiquement le cas de Shining pour lequel Kubrick a pris de très larges libertés vis à vis de l'oeuvre de base pour lui donner, au final, un sens plus profond. Stephen King déteste le film mais ça ne l'a pas empêché de devenir cultissime et adoré (même s'il me semble qu'à sa sortie il avait reçu un accord mitigé, ce qui reste à vérifier)
Afficher tout
J'avais pourtant pris soin de prendre dans mon exemple des films et romans qui avaient marqué l'Histoire et autour desquels il y avait un différent auteur/scénariste(ou prod)

Pour revenir sur ce que tu dis, il est justement trop rare de trouver une BONNE adaptation d'un BON livre. Cela déplaira toujours à certains groupes férus ou pas.
On est humain et si on connait le livre en premier, on sera souvent déçu du film (et inversement si on connait le film en premier)

Concernant Shining, il fait partie de ces films-à-flop, mais qui deviennent légendaires au point de marquer l'histoire du cinéma (Les Evadés est aussi un très bon exemple qui va même être conservé au National Film Registry alors qu'il avait eu du mal à se rembourser).

L'inverse est aussi vrai : un livre médiocre peut donner un film tout aussi médiocre mais casser la baraque au cinéma : exemple : la saga Grey, la saga Twilight, la saga Hunger Games/Divergente ... dois-je continuer ou vous saignez assez des yeux ? :p (désolé au fan !)

Ça me fais penser aux "seigneurs des anneaux". Même si le film est loin d'être un navet, le livre reste tout de même largement plus intéressant et captivant .

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Ce qui est étonnant c'est que Disney a prévu une suite avec Mary Poppins return Ses droits sont certainement tombés dans le domaine public (si tant est qu'il en existe un aux USA).

a écrit : C'est marrant comme beaucoup d'adaptations rentrent dans l'Histoire alors que les auteurs n'en sont pas du tout satisfaits.
Mary Poppins, Je suis une Légende, Forrest Gump, plusieurs adaptations des romans de Stephen King, et je parle pas de Boris Vian qui a carrément fait une attaque à la pr
emière de "J'irais cracher sur vos tombes" !

Pourtant ces films et ces livres sont à chaque fois des réussites (critique et public).
Afficher tout
Je sais que pour l'adaptation en telefilm de Cujo de S.King, j'ai été déçu qu'ils ne respectent pas la fin exact du livre.

a écrit : Cite tes sources pour dire autant de bêtise...autant le roi lion oui mais la reine des neiges n importe quoi ca n a rien à voir avec les oeuvres des gens qui se sentent plagiés...
De toute façon ca a toujours été comme ça quand une oeuvre fait succès tout les raccros sans talent viennent chercher quelques chose à
gratter...minable Afficher tout
wikipedia : «La Reine des neiges (en danois, Snedronningen) est un conte de Hans Christian Andersen publié en 1844 dans le recueil Nouveaux Contes (Nye Eventyr). Bien que ce soit un de ses plus longs contes, Andersen l'a écrit en cinq jours...
...Adaptations
Logo du film d'animation La Reine des neiges de Disney, librement inspiré par le conte d'Andersen.
Cinéma et télévision :
La Reine des neiges (Snezhnaya koroleva), film d'animation russe de Lev Atamanov sorti en 1956 ;
La Reine des neiges (Snezhnaya koroleva), film russe de Gennadi Kazansky sorti en 1966 ;
La Reine des neiges (Lumikuningatar), film finlandais de Päivi Hartzell sorti en 1986 ;
Le Royaume de glace (The Snow Queen), téléfilm britannique de Martin Gates diffusé en 1953 ;
La Revanche de la reine des neiges (The Snow Queen's Revenge), téléfilm britannique de Martin Gates diffusé en 1996, suite du précèdent ;
La Reine des neiges (The Snow Queen), téléfilm américano-britannique de David Wu diffusé en 2002 ;
La Reine des neiges (The Snow Queen), téléfilm britannique de Julian Gibbs diffusé en 2005 ;
La Reine des neiges (Yuki no joō), série d’animation japonaise d’Osamu Dezaki diffusée sur la NHK entre 2005 et 2006 ;
La Reine des neiges (Snezhnaya koroleva), film d'animation russe de Maxim Sveshnikov et Vlad Barbe sorti en 2012 ;
La Reine des neiges (Frozen), film d'animation américain de Chris Buck produit par les studios Disney et sorti en 2013 ;
Once Upon a Time (saison 4), série télévisée américaine diffusée sur ABC ;
Le Chasseur et la Reine des glaces, film américain de Cédric Nicolas-Troyan prévu pour 2016, préquelle de Blanche-Neige et le Chasseur (2012)...»

Andersen (décédé en 1875) n'a rien réclamé, tout est dans le domaine public, de plus, il est bien précisé "librement inspiré...". Quand il y a autant d'adaptations, les scénaristes font leur marché, sans trop se fouler
Si tu as d'autres idées, dis-moi un titre de Disney, je t'aiguillerai vers l’œuvre d'origine...

Pour info, La Fontaine, pour qui j'ai beaucoup d'admiration, a allégrement pompé les auteurs grecs "antiques" - il les cite même, par endroit. Disney n'est pas le premier, d'autres suivront. Le reproche, c'est qu'il essaie de se faire passer pour un auteur original.

a écrit : Ce qui est étonnant c'est que Disney a prévu une suite avec Mary Poppins return Justement je me suis renseignée sur cette histoire. Lorsque P.L Travers a fait son testament, elle Avait bien Mentionné Que la Walt Disney Company ne devait pas adapter à nouveau son œuvre, en faire une suite, etc.
En effet, comme le raconte le film "dans l'ombre de Mary" Apres maintes années, Apres plusieurs refus, elle accepte d'aller en californie, dans les studios et elle a détesté le rendu de Walt Disney.
Si mes souvenirs sont bons, une loi (type nombres d'année de validité, un peu comme les brevets ou priorité intellectuelle) existe aussi aux US et UK, de fait, Disney company a pu réadapté une suite eT ainsi aller à "l'encontre" du testament de la dite Dame.

a écrit : Comme disaient les chèvres affamées qui erraient dans les studios de Hollywood. Elles commencent à manger un morceau de pellicule et l'une demande à l'autre : "- Comment trouves tu ce film ? - Pas mal mais le livre était bien meilleur !". C'est de vous ça ou vous l'avez entendu ? :)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : wikipedia : «La Reine des neiges (en danois, Snedronningen) est un conte de Hans Christian Andersen publié en 1844 dans le recueil Nouveaux Contes (Nye Eventyr). Bien que ce soit un de ses plus longs contes, Andersen l'a écrit en cinq jours...
...Adaptations
Logo du film d'animation La Reine des n
eiges de Disney, librement inspiré par le conte d'Andersen.
Cinéma et télévision :
La Reine des neiges (Snezhnaya koroleva), film d'animation russe de Lev Atamanov sorti en 1956 ;
La Reine des neiges (Snezhnaya koroleva), film russe de Gennadi Kazansky sorti en 1966 ;
La Reine des neiges (Lumikuningatar), film finlandais de Päivi Hartzell sorti en 1986 ;
Le Royaume de glace (The Snow Queen), téléfilm britannique de Martin Gates diffusé en 1953 ;
La Revanche de la reine des neiges (The Snow Queen's Revenge), téléfilm britannique de Martin Gates diffusé en 1996, suite du précèdent ;
La Reine des neiges (The Snow Queen), téléfilm américano-britannique de David Wu diffusé en 2002 ;
La Reine des neiges (The Snow Queen), téléfilm britannique de Julian Gibbs diffusé en 2005 ;
La Reine des neiges (Yuki no joō), série d’animation japonaise d’Osamu Dezaki diffusée sur la NHK entre 2005 et 2006 ;
La Reine des neiges (Snezhnaya koroleva), film d'animation russe de Maxim Sveshnikov et Vlad Barbe sorti en 2012 ;
La Reine des neiges (Frozen), film d'animation américain de Chris Buck produit par les studios Disney et sorti en 2013 ;
Once Upon a Time (saison 4), série télévisée américaine diffusée sur ABC ;
Le Chasseur et la Reine des glaces, film américain de Cédric Nicolas-Troyan prévu pour 2016, préquelle de Blanche-Neige et le Chasseur (2012)...»

Andersen (décédé en 1875) n'a rien réclamé, tout est dans le domaine public, de plus, il est bien précisé "librement inspiré...". Quand il y a autant d'adaptations, les scénaristes font leur marché, sans trop se fouler
Si tu as d'autres idées, dis-moi un titre de Disney, je t'aiguillerai vers l’œuvre d'origine...

Pour info, La Fontaine, pour qui j'ai beaucoup d'admiration, a allégrement pompé les auteurs grecs "antiques" - il les cite même, par endroit. Disney n'est pas le premier, d'autres suivront. Le reproche, c'est qu'il essaie de se faire passer pour un auteur original.
Afficher tout
A ceci près que dans tous les "textes d'encadrement" de ses Fables, Lafontaine n'a de cesse de rappeler à quel point Esope avait déjà tout dit, et comment il n'a "fait que tenter de réactualiser un peu".

Ce qui me semble plus modeste que de lire "Le chef-d'oeuvre de Disney". Même si honnêtement, des films comme Frozen ou le Roi Lion sont effectivement extrêmement bien faits dans l'absolu.

Posté le

android

(3)

Répondre

La très libre adaptation de 2013 n'a que peu à voir avec le conte d'Andersen, quand même cité au générique. Le scénario a été modifié à plusieurs reprises en s'éloignant de plus en plus de l'histoire d'origine (Elsa devait être la vraie Reine des Neiges du conte) et on ne retrouve plus les éléments qui font le conte comme le miroir et les personnages.

Ça a toujours été l'essence de Disney d'adapter plus ou moins fidèlement des contes anciens, eux-mêmes repris par de nombreux auteurs. Ce fait est connu et est montré dans les génériques, il n'y a pas d'usurpation. Après on peut toujours retrouver des petites similarités entre des œuvres mais un tribunal met en avant toutes les différences pour juger un plagiat.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : J'avais pourtant pris soin de prendre dans mon exemple des films et romans qui avaient marqué l'Histoire et autour desquels il y avait un différent auteur/scénariste(ou prod)

Pour revenir sur ce que tu dis, il est justement trop rare de trouver une BONNE adaptation d'un BON livre. Cela dépla
ira toujours à certains groupes férus ou pas.
On est humain et si on connait le livre en premier, on sera souvent déçu du film (et inversement si on connait le film en premier)

Concernant Shining, il fait partie de ces films-à-flop, mais qui deviennent légendaires au point de marquer l'histoire du cinéma (Les Evadés est aussi un très bon exemple qui va même être conservé au National Film Registry alors qu'il avait eu du mal à se rembourser).

L'inverse est aussi vrai : un livre médiocre peut donner un film tout aussi médiocre mais casser la baraque au cinéma : exemple : la saga Grey, la saga Twilight, la saga Hunger Games/Divergente ... dois-je continuer ou vous saignez assez des yeux ? :p (désolé au fan !)
Afficher tout
Ahah en effet le succès d'un film ne dépend pas de sa qualité, loin de là, comme pour les livres d'ailleurs.
Le principal facteur de succès qui ressort de ces exemples semble être la largeur du public visé.
On pourrait aussi elargir le débat en parlant des nombreux films médiocres au succès retentissant

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Cite tes sources pour dire autant de bêtise...autant le roi lion oui mais la reine des neiges n importe quoi ca n a rien à voir avec les oeuvres des gens qui se sentent plagiés...
De toute façon ca a toujours été comme ça quand une oeuvre fait succès tout les raccros sans talent viennent chercher quelques chose à
gratter...minable Afficher tout
Walt est quand même le papa de mickey. Il ne l'a pas pompé.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : C'est marrant comme beaucoup d'adaptations rentrent dans l'Histoire alors que les auteurs n'en sont pas du tout satisfaits.
Mary Poppins, Je suis une Légende, Forrest Gump, plusieurs adaptations des romans de Stephen King, et je parle pas de Boris Vian qui a carrément fait une attaque à la pr
emière de "J'irais cracher sur vos tombes" !

Pourtant ces films et ces livres sont à chaque fois des réussites (critique et public).
Afficher tout
L'adaptation film de "Je suis une légende", est un bon film post apo, mais à part le titre, n'a absolument rien, mais strictement rien à voir avec le livre à un tel point que je me demande vraiment pourquoi les studios ont acheté les droits. Ils auraient appelé ça: "New York sauvage", ça n'aurait rien changé, mais ça aurait probablement été moins vendeur.

Spoil: la fin du livre est vraiment inattendue, la fin du film est prévisible avant même la fin du générique du début.

Pour l'anecdote, si cette madame ne voulait pas de chansons dans l'adaptation de son livre par Disney, fallait pas le vendre à Disney, faut pas déconner non plus hein! ^^

La réponse à la question : pourquoi il y a une suite alors?

On trouve la réponse à la fin de l'article due l'Obs:

Aujourd’hui, l’héritage de Pamela Travers est géré par ses petits-enfants, Kate, Bruno et Cicely qui comptent bien le faire fructifier en acceptant la production d’une suite à ce grand classique de la littérature britannique et ce contre l’avis de son auteur...

a écrit : L'adaptation film de "Je suis une légende", est un bon film post apo, mais à part le titre, n'a absolument rien, mais strictement rien à voir avec le livre à un tel point que je me demande vraiment pourquoi les studios ont acheté les droits. Ils auraient appelé ça: "New York sauvage", ça n'aurait rien changé, mais ça aurait probablement été moins vendeur.

Spoil: la fin du livre est vraiment inattendue, la fin du film est prévisible avant même la fin du générique du début.
Afficher tout
Ah merci je me demandais si j'étais le seul à avoir automatiquement pensé à ce film xD

a écrit : Disney essaie toujours de faire passer ses films pour des créations originales, ce qui est rarement le cas.
À part la saga Pirates des Caraïbes, il n'a en fait pas créé grand chose, il y a même carrément du plagiat d’œuvres sorties peu de temps avant la mise en chantier de ses "adaptations" - voi
r la reine des neiges ou le roi lion Afficher tout
Je suis même pas sur qu'on puisse dire que la reine des neiges est une adaptation même avec l'utilisation des guillemets tant il n'y a aucun rapport entre le conte et l'animé. J'avoue avoir du mal à comprendre le fait de vouloir faire une adaptation si c'est pour tout changer de l'intrigue.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Justement je me suis renseignée sur cette histoire. Lorsque P.L Travers a fait son testament, elle Avait bien Mentionné Que la Walt Disney Company ne devait pas adapter à nouveau son œuvre, en faire une suite, etc.
En effet, comme le raconte le film "dans l'ombre de Mary" Apres maintes années, Apr
es plusieurs refus, elle accepte d'aller en californie, dans les studios et elle a détesté le rendu de Walt Disney.
Si mes souvenirs sont bons, une loi (type nombres d'année de validité, un peu comme les brevets ou priorité intellectuelle) existe aussi aux US et UK, de fait, Disney company a pu réadapté une suite eT ainsi aller à "l'encontre" du testament de la dite Dame.
Afficher tout
Je suis la seule à trouver sa choquant de ne pas respecter ces dernières volontés à cette pauvre dame ? :o