En Guyane non plus la loi de 1905 n'est pas appliquée

Proposé par
le

Outre l'Alsace-Moselle, la Guyane Française compte parmi les départements où la loi de 1905 de séparation de l'Eglise et de l'Etat n'est pas appliquée, et seul le culte catholique est reconnu. C'est une ordonnance royale du 27 août 1828 qui considère ce département comme terre de Mission.

En Alsace-Moselle, c'est le concordat de 1802 qui est appliqué et qui reconnaît le culte catholique, les cultes protestants luthérien et réformé, le culte israélite.


Tous les commentaires (72)

a écrit : Tu peux demander aux sans-culotte si faire sauter une ou deux églises c'est si scandaleux :D
Sinon la loi indique que tout lieux de culte construit avant 1905 sont à la charge de l'état en tant que bien publique, tout comme les vieux bâtiments de mairie lycée etc.
Il faut dire aussi que de nombreux bâtiments religieux ou à vocation religieuse sont toujours détenus par l'Etat depuis la Révolution.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Mais pas les imam pour l'islam, ni les brahmanes pour l'hindouisme (pour ne citer qu'eux en exemple). Ce qui, dans un pays qui se veux égalitaire envers tous et laïque en plus, ne devrait pas être accepté.
Certe, cela s'explique par l'histoire de ces règles de fonctionnement spécifiques e
t de financement, pour autant, il serait normal que cela change car c'est une réelle inégalité de traitement des citoyens. Afficher tout
Si l'on veut une égalité il faut oublier d'être humain. L'humain est inégal car chacun est différent. Bien sûr cela n'empêche pas de chercher à égaliser les droits de chacun, mais dans ce cas il faut aussi égaliser les devoirs de chacun

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ne pas oublier que la Guyane "est une île" (Emmanuel Macron) et pourquoi une loi ultérieure n'a pas abrogé les décrets émis au XIXeme siècle ? La laïcité en France c'est important, mais pas partout, ni avec tout le monde. A bon entendeur salut.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Mais pas les imam pour l'islam, ni les brahmanes pour l'hindouisme (pour ne citer qu'eux en exemple). Ce qui, dans un pays qui se veux égalitaire envers tous et laïque en plus, ne devrait pas être accepté.
Certe, cela s'explique par l'histoire de ces règles de fonctionnement spécifiques e
t de financement, pour autant, il serait normal que cela change car c'est une réelle inégalité de traitement des citoyens. Afficher tout
Tout a fais d'accord. Supprimez moi tous ces postes. La france est laïque et devrait interdire purement et simplement tous signes religieux. La religion, c'est comme le sexe, ça ce pratique en privé. (Certains prêtres cathos l'ont l'on bien compris.. «viens​ mon enfants je vais te montrer que pour le petit Jésus, les voies du seigneur ne sont pas impénétrable»)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Nicomputer: j'ai deux hypothèses, soit tu t'es fais toucher par des religieux étant petit, du coup je t'excuse, soit t'es un sacré débile anti-clérical de base, et du coup je te vomis Pourquoi on ne peux pas vomir sur l'église (en général et toute religions confondu) ?
Elles sont la cause des guerres les plus atroces de l'Histoire. Ce que les nazis ont pu faire, c'est du pipi de libellule, comparé aux tortures menés pendant les croisades. A noter en plus que les religions n'ont jamais fait évoluer ni la science, ni la connaissance. Elle a besoins des croyants pour vivre, en conclusion ce n'est qu'un parasite spirituel.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Si l'on veut une égalité il faut oublier d'être humain. L'humain est inégal car chacun est différent. Bien sûr cela n'empêche pas de chercher à égaliser les droits de chacun, mais dans ce cas il faut aussi égaliser les devoirs de chacun En l'occurrence c'est l'État français le responsable de ce traitement différencié des citoyens. Donc rien à voir avec l'humain et des différences d'un individu à un autre...
Un État se doit de traiter ses citoyens de façon égalitaire, d'autant plus lorsqu'il le revendique jusque dans sa devise nationale.
En France, tous les citoyens ont les mêmes devoirs, quelque soit leurs croyances/convictions. Il serait donc normal qu'ils soient tous traités et considérés de la même façon par l'État.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tout a fais d'accord. Supprimez moi tous ces postes. La france est laïque et devrait interdire purement et simplement tous signes religieux. La religion, c'est comme le sexe, ça ce pratique en privé. (Certains prêtres cathos l'ont l'on bien compris.. «viens​ mon enfants je vais te montrer que pour le petit Jésus, les voies du seigneur ne sont pas impénétrable») Afficher tout Je ne partage pas votre point de vue, je n'ai d'ailleurs jamais écris de point de vue allant en ce sens...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : En l'occurrence c'est l'État français le responsable de ce traitement différencié des citoyens. Donc rien à voir avec l'humain et des différences d'un individu à un autre...
Un État se doit de traiter ses citoyens de façon égalitaire, d'autant plus lorsqu'il le revendique jusqu
e dans sa devise nationale.
En France, tous les citoyens ont les mêmes devoirs, quelque soit leurs croyances/convictions. Il serait donc normal qu'ils soient tous traités et considérés de la même façon par l'État.
Afficher tout
Tout principes (absolus) doit avoir ses exceptions sur leur mise en pratiques (réelle).

On tend vers un principe (futur), et on fait des compromis avec la réalité. ( un présent qui hérite du passé )

Une loi est toujours un compromis, jamais un absolu. Une loi, c'est fait pour évoluer avec le temps (Contrairement aux règles religieuses)

En particulier dans les DOM-TOM qui viennent d'être introduits, je trouve très bien aussi le principe d'une évolution progressive du droit.

Après, je suis d'accord qu'il serait peut être temps d'unifier un peu les choses pour l'alsace-mozelle.

Toutefois, je penses qu'il y a certaines de leurs exceptions qui gagneraient à être généralisées. (C'tune autre façon d'unifier)

:)

a écrit : Tout principes (absolus) doit avoir ses exceptions sur leur mise en pratiques (réelle).

On tend vers un principe (futur), et on fait des compromis avec la réalité. ( un présent qui hérite du passé )

Une loi est toujours un compromis, jamais un absolu. Une loi, c'est fait pour évoluer ave
c le temps (Contrairement aux règles religieuses)

En particulier dans les DOM-TOM qui viennent d'être introduits, je trouve très bien aussi le principe d'une évolution progressive du droit.

Après, je suis d'accord qu'il serait peut être temps d'unifier un peu les choses pour l'alsace-mozelle.

Toutefois, je penses qu'il y a certaines de leurs exceptions qui gagneraient à être généralisées. (C'tune autre façon d'unifier)

:)
Afficher tout
Le problème de l'Alsace-Moselle, c'est que les politiques veulent non seulement supprimer le Concordat, mais aussi le droit local. Or ce droit est très bien ficelé, crée une solidarité entre employeurs/employés, facilite les associations, rembourse mieux la sécu tout en étant bénéficiaire (et oui), etc... et c'est surtout pour ça que les Alsaciens-Mosellans se battent (et pour les deux jours férié suplementaires, je l'avoue ^^).

Posté le

android

(1)

Répondre

Quelqu'un m'explique ce que le culte israélite fait en Alsace ?

a écrit : Quelqu'un m'explique ce que le culte israélite fait en Alsace ? Nous sommes dans un pays où la liberté de culte fait partie des fondamentaux. Les principales religions sont représentées dans toutes les régions. L'Alsace ne fait pas exception.

a écrit : Nous sommes dans un pays où la liberté de culte fait partie des fondamentaux. Les principales religions sont représentées dans toutes les régions. L'Alsace ne fait pas exception. Il y a de plus une très forte communauté Juive en Alsace du fait de:
- les expulsions du royaume de France des communautés juives au Moyen Âge et à l'époque Moderne, qui sont parti dans le Saint Empire.
- les émigrations de juifs Allemand après 1930, pour fuir l'Allemagne nazie avant la guerre.

Posté le

android

(1)

Répondre