En Guyane non plus la loi de 1905 n'est pas appliquée

Proposé par
le

Outre l'Alsace-Moselle, la Guyane Française compte parmi les départements où la loi de 1905 de séparation de l'Eglise et de l'Etat n'est pas appliquée, et seul le culte catholique est reconnu. C'est une ordonnance royale du 27 août 1828 qui considère ce département comme terre de Mission.

En Alsace-Moselle, c'est le concordat de 1802 qui est appliqué et qui reconnaît le culte catholique, les cultes protestants luthérien et réformé, le culte israélite.


Tous les commentaires (72)

A noter aussi que le concordat permet a l'université de Strasbourg d'être la seule de France a proposer des diplômes de théologie catholique et protestante (les autres religions je sais pas).

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : À l'époque où cela a été établi, l'Islam était très minoritaire, voir une exception, en France. Pour l'hindouisme, c'est encore le cas.
De plus, cette loi a été abrogée partout en France... à une période où l'Alsace et la Lorraine n'étaient plus françaises. D'où l'exceptio
n.
Pour la Guyane, je ne sais pas d'où cette particularité provient.
Afficher tout
Alsace Moselle .... merci !

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Enfin bref en Alsace Moselle on aime continuer à vivre dans le passé... C'est une honte que les enfants soient soumis à des cours de catéchisme, ça revient presque à leur imposer une religion, et donc une façon de penser... Pas du tout, aucun enfant n'est obligé d'y assister !! Les cours de religion ne se font plus dans tous les établissements scolaires, ça se perd. Et eux qui le font encore, les élèves peuvent en être dispensé !

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Et les imams aussi Non justement, ils ne font pas partie du concordat, et ne sont donc pas fonctionnaires.

a écrit : Alsace Moselle .... merci ! Au temps pour moi ! Mais il n'en est pas moins vrai que l'Alsace et la Lorraine n'étaient plus françaises à l'époque, même si seule la Moselle parmi l'ancienne Lorraine applique le concordat.

a écrit : Les traditions ne sont pas au dessus des lois, surtout quand on est vu par le reste du monde comme le pays des droits de l'Homme et du Citoyen...la constitution est la base même de la République, elle devrait s'appliquer sur l'ensemble du territoire et ce peu importe l'histoire de la région. C'est le principe même de la République, chaque citoyen au même rang que son voisin. Avec ce genre d'inégalités il est étonnant de ne pas trouver autre chose à redire tant notre histoire est riche en traditions justement ^^ Afficher tout Vous n'avez pas compris comme adamay précédemment. Adamay confondait loi, concordat et ordonnance, la loi n'étant pas ce qui s'applique en Alsace et Moselle et en Guyane mais le concordat et une ordonnance, l'article 1 de la constitution ne s'applique pas, car ne concerne que la loi, c'est tout (je répète car malgré son erreur manifeste et mes explications que je trouve simple il a eu des pousses).
Oui il y a bien une subordination de la loi, du concordat et de la tradition à la constitution...mais et alors ? Ça n'a rien avoir non plus. Et je vous rassure la constitution s'applique sur l'ensemble du territoire peut importe l'histoire et les particularités. Ici la constitution parle pour la loi, alors pourquoi la confronté à la tradition et à un concordat qui n'a rien avoir. La constitution est au dessus de la loi et de la tradition mais cela ne sert que lorsqu'une de ces normes rentre en conflit avec la constitution or ici il n'y a pas de conflit entre la constitution et ce qu'il se passe en Alsace et en Guyane puisque la constitution prévoit légalité devant la loi et que l'Alsace et la Guyane ont une "inégalité" par une ordonnance et un concordat.
Il ne faut pas croire qu'il y a la constitution d'une part et d'autre par la loi qui occupe tout le reste de l'espace juridique. Outre le concordat, les ordonnances et les traditions il y a les traités international, le droit européens, les directives, les circulaires, même la coutume etc. Tout n'est pas loi et donc tout n'est pas soumis à une égalité strict, heureusement que ce n'est pas si rigide.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Ca devrait être ça, la devise de la France, ça serait tellement plus simple.
Notre pays a des lois, mais il y a tellement de dérogations qu'on ne sait plus à quel saint se vouer! ^^
Lorsqu'il y a des dérogations c'est pour plus d'équité, donc s'il n'y en avait pas tu critiquerais justement le faite qu'il n'y a pas de dérogations. Quelques fois faut arrêter de se plaindre et savourer ce que l'on a. La France a un des droits les plus développés du monde, alors forcément ça fait de lui quelques choses de complexe. Mais vaut mieux ça que l'inverse non ? C'est un mal pour un bien. Et d'ailleurs s'il est complexe il est aussi très "ordonné".

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Au temps pour moi ! Mais il n'en est pas moins vrai que l'Alsace et la Lorraine n'étaient plus françaises à l'époque, même si seule la Moselle parmi l'ancienne Lorraine applique le concordat. La Lorraine dans son ensemble n'a jamais été annexée. Uniquement la Moselle était allemande avec l'Alsace. C'est pour cela que ce département et cette région appliquent encore le Concordat et pas les 3 autres départements lorrains qui eux sont restés français en 1871.
Il faudrait réviser ses cours d'histoire.

a écrit : Soit parce que personne n'en a trouvé l'utilité soit parce que la contestation autour du retrait du regret est trop forte.

Les régions aiment bien avoir leur petites particularités.
Yep, mais la particularité religieuse de cette région où j'ai grandi peut être parfois lourde à vivre.
Cela implique une ferveur et une dévotion revendiquée très marquée chez une partie de la population et cela conduit à des situations qui m'ont profondément touchées au cours de ma jeunesse guyanaise. Par exemple :
- La fermeture sous le gouvernement Sarkozy du denier planning familial de Cayenne. Pour info, 9% de séropositivité, un premier enfant en moyenne à 19.5 ans (11 ans de moins que la France) ou encore l'habitude d'avoir des camarades de classe enceintes.
- La mort d'un camarade de lycée lors de la messe pendant laquelle il a été exorcisé de son épilepsie à coups de bâton... Aucune poursuite suite au lobbying local.
- Le Cric-Crac, Hôtel restaurant de Montjoly où un prêtre louait des chambres pour abuser d'enfants de coeur... Gros scandale il y a 10 ans, mais aucune condamnation suite au lobbying local.
- Interdiction totale de faire toute allusion à Harry Potter, au rock ou de porter des couleurs sombres sous peine d'expulsion immédiate dans le collège de ma soeur.
- Participation obligatoire au service religieux le jour de la célébration du saint qui porte le même prénom que mon lycée. Ayant fait de la résistance passive (en leur rappelant que c'était illégal), mon exclusion définitive a été gelée par les parents de l'APEL qui étaient des proches.
- Les cours d'éducation sexuelle consistent en une projection en mode "Orange Mécanique" pendant laquelle sous somme assaillis d'images de maladies vénériennes dans le seul but de nous faire assimiler le fait que le sexe est répugnant (Oui oui... On nous a projeté Blue Waffle en classe...).
- Un parent de ma compagne s'est vu refusé le droit d'être inhumé dans le caveau familiale (alors qu'il a participé à la construction du cimetière...) au motif qu'il n'était pas assez dévot de son vivant.
- Je n'ai pas pu voir la fin du film Brokeback Mountain à l'Eldorado (le cinéma de Cayenne) à cause des réactions haineuses d'une partie importante du public. La projection ayant été stoppé après qu'ils eurent commencé à hurler "Macoumay" (sale pédé en créole, l'insulte la plus répandue de loin) en boucle.
- Des prêtres qui débarquent chez moi pour ramener à la raison parce que l'on avait fait le forcing pour traiter de l'acceptation de l'homosexualité dans notre TPE au lycée. (Parce qu'on était teeeeeeeeeeeeeeeeeellement des ados rebelles ! ;) )
- Le prêtre et la chef d'établissement livrant un réquisitoire contre la mère d'un ami d'enfance, qui s'était suicidé, lors de l'oraison funèbre, la traitant d'enfant du démon devant l'assemblée médusée et la blâmant pour la mort de son fils car elle avait renoncé à son "rôle naturel de femme en s'éloignant de son devoir de femme au foyer pour avoir une vie professionnelle".

Bref, une particularité dont une bonne partie de la population se passerait bien tant cela peut conduire à des situations profondément malsaines dans la vie de tous les jours à cause du militantisme forcené d'une minorité forte de cette exception française.
Ceci étant dit, bien que la majorité de la population soit catholique convaincue, il est bien évident que la plupart fait la part des choses et se comporte avec intelligence et bienveillance. On parle ici du problème qu'il y a quand les convictions religieuses sont le moteur principal de certaines personnes publiques ou politiques.
Et je n'aurais pu rêver d'une enfance et d'une adolescence plus enrichissante et épanouissante dans un autre pays. :)

a écrit : Ca fait partie de notre histoire à préserver c'est évident. On va pas dynamiter les cathédrales, ça serait un immonde scandale même pour moi en tant qu'agnostique, mais la vraie question est: si la religion n'a plus les moyens de s'autofinancer comme avant, es ce à un état laïque de le faire?
La foi, c'est très beau, mais ça remplit pas le frigo à bibi.
Désolé, mais ce sont des faits.
Afficher tout
Cette réponse est magique. ;)

J'ai voyagé dans des pays où l'opinion est claire sur le sujet : les édifices religieux (en plus d'avoir jadis été financés par les deniers publics) sont une des composantes de l'identité culturelle locale. Ainsi leur architecture doit être préservée. Mais on parle bien de l'édifice, pas de la fonction (obsolète).

Après, s'ils tombent en décrépitude et ne sont plus utilisés, ils sont rachetés et reconvertis en logements, édifices publics, lieux de cultes pour d'autres religions, boîte de nuit (à Glasgow par exemple)... Plutôt sympa.

a écrit : La Lorraine dans son ensemble n'a jamais été annexée. Uniquement la Moselle était allemande avec l'Alsace. C'est pour cela que ce département et cette région appliquent encore le Concordat et pas les 3 autres départements lorrains qui eux sont restés français en 1871.
Il faudrait réviser ses cours d'histoire.
J'allais dire merci pour cet apport qui aurait pu être appréciable, sans la dernière phrase...

a écrit : Ca fait partie de notre histoire à préserver c'est évident. On va pas dynamiter les cathédrales, ça serait un immonde scandale même pour moi en tant qu'agnostique, mais la vraie question est: si la religion n'a plus les moyens de s'autofinancer comme avant, es ce à un état laïque de le faire?
La foi, c'est très beau, mais ça remplit pas le frigo à bibi.
Désolé, mais ce sont des faits.
Afficher tout
Tu peux demander aux sans-culotte si faire sauter une ou deux églises c'est si scandaleux :D
Sinon la loi indique que tout lieux de culte construit avant 1905 sont à la charge de l'état en tant que bien publique, tout comme les vieux bâtiments de mairie lycée etc.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Les prêtres en Alsace et Lorraine sont donc payés par l'Etat et donc fonctionnaire ?! Oui ils ont toute les fêtes religieuses catholiques, dans les îles 90% de la population est catholique, les 10% restant est composé de syrien orthodoxe, juif, mais il y a très peu de musulmans même si la région commencé à se développer

a écrit : Oui, tout comme les rabbins et les pasteurs. Non, en réalité l'Etat subventionne l'Eglise, c'est cette dernière qui rémunère les prêtres. Ils ne sont donc pas fonctionnaires.

a écrit : Au temps pour moi ! Mais il n'en est pas moins vrai que l'Alsace et la Lorraine n'étaient plus françaises à l'époque, même si seule la Moselle parmi l'ancienne Lorraine applique le concordat. Non non en 1905 seul l'Alsace et la Moselle n'étaient plus français ! Le reste de la Lorraine (Meurthe-et-Moselle, Vosges et Meuse) étaient bien français.
Et c'est de la que vient ce fameux concordat !

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Les prêtres en Alsace et Lorraine sont donc payés par l'Etat et donc fonctionnaire ?! En Alsace et en Moselle, seul département de la Lorraine qui en compte 4.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Les chômeurs ne touchent pas un traitement ou un salaire.
Ils touchent une allocation mensuelle pour laquelle ils ont cotisé.
Qui plus est, l'état ne verse pas un seul centimes aux chômeurs. Ce sont les travailleurs entre-eux qui se payent une assurance pour quand ils seront viré. L'état n'a rien à y voir financièrement.
Quand notre assurance auto nous rembourse notre voiture, personne ne s'imagine que c'est l'état qui paye, ni être un "parasite" du système, c'est pourtant pareil.
( Ok, c'est HS... )
^^

a écrit : Donc le fait que des lois s'appliquent à certains territoires (concordat en Alsace-Moselle, corridas dans le Sud..) n'a aucun rapport avec l'égalité des citoyens entre eux devant la loi.
No-té !
Ça a à voir avec la laïcité, pas l'égalité.

Géographiquement, tu peux aller habiter dans cette région, rien ne t'en empêche et tu y jouira des mêmes droits que tous les autres.
La localisation d'un droit ne remet pas en cause l'égalités en droit.

Les statuts différent non plus.
Un député, un président, ou un simple flic a plus de droit qu'un autre, un prisonnier moins. Mais tous les citoyens sont égaux pour -parvenir- à ces status.

Les droits sont attachés au statut, pas à la personne.
En Alsace mozelle, tout le monde peut devenir prêtre. Il n'y a pas remise en cause de l'égalité en droit.
Par contre, ce sont des exceptions aux principes de laïcité. Appliqués dans les territoires qui "viennent" d'être introduit en France, ou la loi est "temporairement" adapté pour une période de transition.
C'est des principes très utilisés dans les dom-tom.

^^

a écrit : Enfin bref en Alsace Moselle on aime continuer à vivre dans le passé... C'est une honte que les enfants soient soumis à des cours de catéchisme, ça revient presque à leur imposer une religion, et donc une façon de penser... Ces cours ne sont pas obligatoires..

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ca fait partie de notre histoire à préserver c'est évident. On va pas dynamiter les cathédrales, ça serait un immonde scandale même pour moi en tant qu'agnostique, mais la vraie question est: si la religion n'a plus les moyens de s'autofinancer comme avant, es ce à un état laïque de le faire?
La foi, c'est très beau, mais ça remplit pas le frigo à bibi.
Désolé, mais ce sont des faits.
Afficher tout
Nicomputer: j'ai deux hypothèses, soit tu t'es fais toucher par des religieux étant petit, du coup je t'excuse, soit t'es un sacré débile anti-clérical de base, et du coup je te vomis