Des chiens dressés pour s'attaquer uniquement aux populations noires

Proposé par
le
dans

En mars 1803, alors que la guerre d'indépendance haïtienne qui oppose le gouverneur antiesclavagiste Toussaint Louverture à Napoléon fait rage, le conflit bascule dans l'horreur quand des chiens dressés uniquement pour s'en prendre aux personnes de couleur sont utilisés pour pourchasser et exécuter plusieurs indépendantistes.


Commentaires préférés (3)

A noter que les insurgés finirent par remporter la victoire sur l'expédition française, donnant l'indépendance à la colonie de Saint Domingue qui prit le nom d'Haiti, en novembre 1803 à la bataille de Vertières.

Un côté plus sombre de cette victoire est ce qui s'ensuivit : en 1804, sous les ordres du premier empereur d'Haiti, Jacques Ier (qui était sous le nom de Jean-Jacques Dessalines un des grands meneurs de la révolte haitienne avec Toussaint Louverture), une grande opération d'épuration ethnique des habitants d'Haiti fut lancée, ayant pour but d'assassiner toute la population blanche restée sur place après l'indépendance, et eut pour résultat de 3 à 5000 morts entre février et mars 1804.

L'anecdote est mal formulé cette guerre opposa surtout les blanc esclavagiste aux noir et au anglais (qui se sont battus contre la révolution et non pas pour libérer les noirs).
La France n'avais pas pu faire respecter les droits de l’Homme sur les îles à cause des guerres de coalition qui accaparé la totalité des forces militaire (les esclavagiste serai devenu indépendant et on avais alors rien pour les empêcher sauf faire ce qu'ils demandé).
Cette guerre c'est fini sur les massacre de tout les blancs et métis vivant sur l'île (femme et enfant compris ) et par la formation de la 1er République noir libre au monde.

Posté le

android

(112)

Répondre

a écrit : L'anecdote est mal formulé cette guerre opposa surtout les blanc esclavagiste aux noir et au anglais (qui se sont battus contre la révolution et non pas pour libérer les noirs).
La France n'avais pas pu faire respecter les droits de l’Homme sur les îles à cause des guerres de coalition qui accaparé la t
otalité des forces militaire (les esclavagiste serai devenu indépendant et on avais alors rien pour les empêcher sauf faire ce qu'ils demandé).
Cette guerre c'est fini sur les massacre de tout les blancs et métis vivant sur l'île (femme et enfant compris ) et par la formation de la 1er République noir libre au monde.
Afficher tout
La France a tout de même envoyé en 1801 (après les signatures de paix avec l'Angleterre au traité d'Amiens et l'Autriche au traité de Luneville) un corps expéditionnaire et une flotte regroupant en tout environ 8000 hommes, c'est la défaite de ce corps en 1803 qui a acté définitivement l'indépendance de l'île.

Donc dire que la guerre a surtout impliqué les esclavagistes est un peu erroné, d'autant que la France avait aboli l'esclavage en 1794 (même si l'application du décret dans les colonies s'est fait avec plus ou moins d'efficacité...)


Tous les commentaires (35)

A noter que les insurgés finirent par remporter la victoire sur l'expédition française, donnant l'indépendance à la colonie de Saint Domingue qui prit le nom d'Haiti, en novembre 1803 à la bataille de Vertières.

Un côté plus sombre de cette victoire est ce qui s'ensuivit : en 1804, sous les ordres du premier empereur d'Haiti, Jacques Ier (qui était sous le nom de Jean-Jacques Dessalines un des grands meneurs de la révolte haitienne avec Toussaint Louverture), une grande opération d'épuration ethnique des habitants d'Haiti fut lancée, ayant pour but d'assassiner toute la population blanche restée sur place après l'indépendance, et eut pour résultat de 3 à 5000 morts entre février et mars 1804.

Horrifiant l'imagination que peut avoir l'homme dans sa cruauté...

Posté le

android

(3)

Répondre

L'anecdote est mal formulé cette guerre opposa surtout les blanc esclavagiste aux noir et au anglais (qui se sont battus contre la révolution et non pas pour libérer les noirs).
La France n'avais pas pu faire respecter les droits de l’Homme sur les îles à cause des guerres de coalition qui accaparé la totalité des forces militaire (les esclavagiste serai devenu indépendant et on avais alors rien pour les empêcher sauf faire ce qu'ils demandé).
Cette guerre c'est fini sur les massacre de tout les blancs et métis vivant sur l'île (femme et enfant compris ) et par la formation de la 1er République noir libre au monde.

Posté le

android

(112)

Répondre

a écrit : L'anecdote est mal formulé cette guerre opposa surtout les blanc esclavagiste aux noir et au anglais (qui se sont battus contre la révolution et non pas pour libérer les noirs).
La France n'avais pas pu faire respecter les droits de l’Homme sur les îles à cause des guerres de coalition qui accaparé la t
otalité des forces militaire (les esclavagiste serai devenu indépendant et on avais alors rien pour les empêcher sauf faire ce qu'ils demandé).
Cette guerre c'est fini sur les massacre de tout les blancs et métis vivant sur l'île (femme et enfant compris ) et par la formation de la 1er République noir libre au monde.
Afficher tout
La France a tout de même envoyé en 1801 (après les signatures de paix avec l'Angleterre au traité d'Amiens et l'Autriche au traité de Luneville) un corps expéditionnaire et une flotte regroupant en tout environ 8000 hommes, c'est la défaite de ce corps en 1803 qui a acté définitivement l'indépendance de l'île.

Donc dire que la guerre a surtout impliqué les esclavagistes est un peu erroné, d'autant que la France avait aboli l'esclavage en 1794 (même si l'application du décret dans les colonies s'est fait avec plus ou moins d'efficacité...)

En quoi se faire poursuivre par des chiens est plus horrible que l'esclavage? On peut dresser un chien à tout et n'importe quoi. C'est plus l'esclavage qui est à blâmer !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : La France a tout de même envoyé en 1801 (après les signatures de paix avec l'Angleterre au traité d'Amiens et l'Autriche au traité de Luneville) un corps expéditionnaire et une flotte regroupant en tout environ 8000 hommes, c'est la défaite de ce corps en 1803 qui a acté définitivement l'indépendance de l'île.

Donc dire que la guerre a surtout impliqué les esclavagistes est un peu erroné, d'autant que la France avait aboli l'esclavage en 1794 (même si l'application du décret dans les colonies s'est fait avec plus ou moins d'efficacité...)
Afficher tout
Oui après la fragile paix d'Amiens (que les anglais vont vite rompre) la France a pu envoyer un corps commandé par Leclerc (je crois) pour reconquérir l'île.

Les droit de l'homme été pratiquement inapplicable dans les colonies car la France ne pouvais pas ce passé des revenu engendré par ses dernière.

Posté le

android

(6)

Répondre

J ai failli penser qu il y avait une erreur de frappe sur le nom Toussaint Louverture ce qui m a fait relire plusieurs fois et les sources surtout pour comprendre que c etait son vrai nom^^

a écrit : Oui après la fragile paix d'Amiens (que les anglais vont vite rompre) la France a pu envoyer un corps commandé par Leclerc (je crois) pour reconquérir l'île.

Les droit de l'homme été pratiquement inapplicable dans les colonies car la France ne pouvais pas ce passé des revenu engendré par ses dernière.
Ce message est une véritable énigme, la première partie est bien écrite et la seconde présente une faute par mot.

Moi ce qui m'étonne le plus c'est qu'on puisse dresser des chiens pour qu'ils s'attaquent uniquement à des gens de couleur, la preuve qu'ils sont moin débile que des racistes après avoir bouffer du blanc.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : A noter que les insurgés finirent par remporter la victoire sur l'expédition française, donnant l'indépendance à la colonie de Saint Domingue qui prit le nom d'Haiti, en novembre 1803 à la bataille de Vertières.

Un côté plus sombre de cette victoire est ce qui s'ensuivit : en 1804, s
ous les ordres du premier empereur d'Haiti, Jacques Ier (qui était sous le nom de Jean-Jacques Dessalines un des grands meneurs de la révolte haitienne avec Toussaint Louverture), une grande opération d'épuration ethnique des habitants d'Haiti fut lancée, ayant pour but d'assassiner toute la population blanche restée sur place après l'indépendance, et eut pour résultat de 3 à 5000 morts entre février et mars 1804. Afficher tout
A noter aussi que la France n'a accepté l'indépendance d'Haïti qu'en échange d'un prix tellement énorme qu'il a complètement détruit l'économie de l'île (et cette dette n'est toujours pas finie de rembourser... Il est question de l'annuler finalement mais je ne croîs pas que ce soit encore fait). Cette dette énorme ajoutée à une mauvaise gestion (comme au Zimbabwe, il ne suffît pas de vouloir se débarrasser des blancs encore faut-il prendre la relève pour gérer les exploitations agricoles, et ça ne se fait pas du jour au lendemain), la tentation de la dictature pour les leaders ivres du nouveau pouvoir qu'ils avaient, et les conditions climatiques (Haïti n'a pas de chance et est situé à la convergence des cyclones), en a fait un des pays les plus pauvres du monde...

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Moi ce qui m'étonne le plus c'est qu'on puisse dresser des chiens pour qu'ils s'attaquent uniquement à des gens de couleur, la preuve qu'ils sont moin débile que des racistes après avoir bouffer du blanc. Il est important de lire les pièces jointes, apparemment ils n'ont pas réussi, juste à éventrer un de leurs prisonniers dans une arène devant des chiens affamés.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : En quoi se faire poursuivre par des chiens est plus horrible que l'esclavage? On peut dresser un chien à tout et n'importe quoi. C'est plus l'esclavage qui est à blâmer ! Non le problème n'est pas là... Ce sont des pauvres prisonniers noirs voulant leur indépendance qui étaient déchiquetés par des chiens affamés. Ça fait parti de l'horreur de l'esclavage...

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : A noter aussi que la France n'a accepté l'indépendance d'Haïti qu'en échange d'un prix tellement énorme qu'il a complètement détruit l'économie de l'île (et cette dette n'est toujours pas finie de rembourser... Il est question de l'annuler finalement mais je ne croîs pas que ce soit encore fait). Cette dette énorme ajoutée à une mauvaise gestion (comme au Zimbabwe, il ne suffît pas de vouloir se débarrasser des blancs encore faut-il prendre la relève pour gérer les exploitations agricoles, et ça ne se fait pas du jour au lendemain), la tentation de la dictature pour les leaders ivres du nouveau pouvoir qu'ils avaient, et les conditions climatiques (Haïti n'a pas de chance et est situé à la convergence des cyclones), en a fait un des pays les plus pauvres du monde... Afficher tout Elle est remboursé depuis 1883 La "dette" de 90 millions de franc d'or.

Haïti était avant la Révolution une des colonies les plus prospères de tous les pays Européens : près de 80% de la canne à sucre dans le monde y était produite. Pour l'époque cela revenait à posséder des puits de pétrole en terme de revenus.

Cependant il s'agissait bien là de l'unique (mais très puissant) intérêt de l'île. Toussaint Louverture, principal meneur de la révolte et vétéran de guerre, avait bien compris de nombreuses choses à ce sujet :
- Qu'il fallait absolument continuer de produire du sucre pour maintenir l'économie.
- Qu'une réelle indépendance était impossible, car une fois la France partie, d'autres colonisateurs comme le Royaume-Uni ou l'Espagne seraient tombés à bras-raccourcis sur le jeune pays. À cause de celà Louverture a essayé de négocier une autonomie avec Bonaparte : L'île aurait été sous protection française mais aurait eu tout de même une large liberté d'action et aurait donné une partie de ses revenus à la France. "Bien entendu", Louverture aurait été chef de ce protectorat.
- Enfin, pour que les exploitations reprennent, il était conscient que, au moins à moyen terme, il était indispensable que tout le monde retourne à ses "occupations habituelles". C'est à dire que les blancs esclavagistes devaient retourner superviser le travail puisqu'ils savaient comment faire et les noirs devaient retourner aux champs puisqu'ils étaient les plus nombreux et les plus aptes à ces tâches.

Hélas, cette position modérée, qui parait aujourd'hui avec le recul être la meilleure, n'a été accepté ni par la France, qui voulait "le beurre et l'argent du beurre", ni par les camarades révolutionnaires de Toussaint Louverture. Si bien que lorsque les français sont revenus en force en 1802, Louverture est abandonné par ses lieutenants et est déporté en France.

Au final, tout le monde a perdu dans cette affaire : la France abandonne définitivement toute reconquête en 1804, et la clique d'anciens officiers de Louverture prend le pouvoir (Dessalines se proclame "Empereur"), rétablit l'esclavage et massacre blancs et mûlatres. Pendant que la nouvelle oligarchie lutte pour le pouvoir, le pays s'appauvrit très vite et ne s'en remmettra jamais (c'est aujourd'hui le pays le plus pauvre d'Amérique et parmis les plus pauvres du monde).

L'impact de cette indépendance pour la France fut regrettable, pour Haïti cela fut cataclysmique.

Posté le

android

(34)

Répondre

Les esclavagistes n'ont pas attendu l'indépendance de Haïti pour utiliser des chiens contre les noirs, ils servaient déjà à traquer les esclaves en fuite. Aujourd'hui encore aux Antilles il y a une méfiance des habitants contre les chiens et leurs propriétaires.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Haïti était avant la Révolution une des colonies les plus prospères de tous les pays Européens : près de 80% de la canne à sucre dans le monde y était produite. Pour l'époque cela revenait à posséder des puits de pétrole en terme de revenus.

Cependant il s'agissait bien là de l'unique (mais
très puissant) intérêt de l'île. Toussaint Louverture, principal meneur de la révolte et vétéran de guerre, avait bien compris de nombreuses choses à ce sujet :
- Qu'il fallait absolument continuer de produire du sucre pour maintenir l'économie.
- Qu'une réelle indépendance était impossible, car une fois la France partie, d'autres colonisateurs comme le Royaume-Uni ou l'Espagne seraient tombés à bras-raccourcis sur le jeune pays. À cause de celà Louverture a essayé de négocier une autonomie avec Bonaparte : L'île aurait été sous protection française mais aurait eu tout de même une large liberté d'action et aurait donné une partie de ses revenus à la France. "Bien entendu", Louverture aurait été chef de ce protectorat.
- Enfin, pour que les exploitations reprennent, il était conscient que, au moins à moyen terme, il était indispensable que tout le monde retourne à ses "occupations habituelles". C'est à dire que les blancs esclavagistes devaient retourner superviser le travail puisqu'ils savaient comment faire et les noirs devaient retourner aux champs puisqu'ils étaient les plus nombreux et les plus aptes à ces tâches.

Hélas, cette position modérée, qui parait aujourd'hui avec le recul être la meilleure, n'a été accepté ni par la France, qui voulait "le beurre et l'argent du beurre", ni par les camarades révolutionnaires de Toussaint Louverture. Si bien que lorsque les français sont revenus en force en 1802, Louverture est abandonné par ses lieutenants et est déporté en France.

Au final, tout le monde a perdu dans cette affaire : la France abandonne définitivement toute reconquête en 1804, et la clique d'anciens officiers de Louverture prend le pouvoir (Dessalines se proclame "Empereur"), rétablit l'esclavage et massacre blancs et mûlatres. Pendant que la nouvelle oligarchie lutte pour le pouvoir, le pays s'appauvrit très vite et ne s'en remmettra jamais (c'est aujourd'hui le pays le plus pauvre d'Amérique et parmis les plus pauvres du monde).

L'impact de cette indépendance pour la France fut regrettable, pour Haïti cela fut cataclysmique.
Afficher tout
Aurais-tu des sources à proposer pour tes 3e et 4e paragraphes? Car bien que super interressants, sachant que tu aimes beaucoup Napoléon (et que je l abhorre), je souhaite réveiller mon scepticisme.

Ça me rappelle un film : Dressé pour tuer, avec un chien blanc (dans les deux sens du terme).

(oui... tiré d'un livre, mais je ne l'ai pas lu et j'm'en cogne... JLSD)

Posté le

windowsphone

(3)

Répondre

a écrit : Aurais-tu des sources à proposer pour tes 3e et 4e paragraphes? Car bien que super interressants, sachant que tu aimes beaucoup Napoléon (et que je l abhorre), je souhaite réveiller mon scepticisme. fr.m.wikipedia.org/wiki/Toussaint_Louverture fr.m.wikipedia.org/wiki/Jean-Jacques_Dessalines

J'ai survolé les articles vite fait, mais il semble que les luttes de pouvoirs suite à l'indépendance soient digne de Game of Thrones : empereurs, assassinats, guerre civile, massacres, présidents, imperatrices...

Posté le

android

(6)

Répondre