La Grande Oxydation a tué beaucoup d'espèces sur Terre

Proposé par
le
dans

Il y a 2,4 milliards d'années, une extinction de masse, surnommée la Grande Oxydation, tua la plupart des organismes existants, pour qui l'oxygène alors relâché dans l'atmosphère était toxique. Ironiquement, elle permit l'existence des espèces vivant grâce à l'oxygène, dont nous faisons partie.

Ce phénomène, également appelé "catastrophe de l'oxygène", est dû à des bactéries primitives évoluant dans les océans, appelées "cyanobactéries", qui grâce à la photosynthèse, relâchèrent dans leur milieu du dioxygène passant ensuite dans l'atmosphère. Cela eut pour conséquence le bouleversement total de la vie sur Terre et la plus longue ère glaciaire de l'histoire, en raison de la réaction entre le méthane de l'atmosphère et l'oxygène. Le phénomène est également à l'origine de la création de la couche d'ozone, et par là de l'accroissement de la biodiversité sur Terre.


Commentaires préférés (3)

Une deuxième grande oxydation ferait du bien a notre planète je pense, malheureusement

Une bonne loi de la chimie : rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

a écrit : Une deuxième grande oxydation ferait du bien a notre planète je pense, malheureusement A mon sens la planète n'a aucun souci en elle même, elle n'est pas "malade" ou en danger, il me semble que c'est un biais de réflexion ou du moins de langage. La planète abrite un ensemble de conditions qui changent au cours de son histoire, et qui sont parfois favorables à un ensemble d'espèces, parfois à d'autres. Lorsqu'on pollue ou qu'on modifie la planète par notre activité, ce sont les conditions de vie favorable à notre vie sur terre qu'on met en danger, pas la planète. Elle s'en sortira très bien sans nous. C'est peut être pour ça que beaucoup de personnes sont insensibles à l'argument "sauvons la planète, sauvons les ours polaires etc...", ça leur semble loin d'eux. En revanche: sauvons l'espèce humaine et épargnons une vie terrifiante à nos enfants est peut être plus marquant?
(C'est un ensemble de réflexions, pas de certitudes).


Tous les commentaires (103)

Et nous les humains, sommes encore en train de faire la même erreur, mais à l'envers cette fois-ci.

Les catastrophes apocalyptiques ont parfois du bon :-)

Posté le

android

(2)

Répondre

Une deuxième grande oxydation ferait du bien a notre planète je pense, malheureusement

Une bonne loi de la chimie : rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

Qui sait si le CO2 que nous rejetons abondamment dans l'atmosphère ne donnera pas naissance à un nouveau cycle de vie, après nous avoir préalablement zigouillés, comme il se doit

a écrit : Et nous les humains, sommes encore en train de faire la même erreur, mais à l'envers cette fois-ci. Il n'y a aucune erreur qui a été commise , c'était une catastrophe naturelle

a écrit : Une deuxième grande oxydation ferait du bien a notre planète je pense, malheureusement A mon sens la planète n'a aucun souci en elle même, elle n'est pas "malade" ou en danger, il me semble que c'est un biais de réflexion ou du moins de langage. La planète abrite un ensemble de conditions qui changent au cours de son histoire, et qui sont parfois favorables à un ensemble d'espèces, parfois à d'autres. Lorsqu'on pollue ou qu'on modifie la planète par notre activité, ce sont les conditions de vie favorable à notre vie sur terre qu'on met en danger, pas la planète. Elle s'en sortira très bien sans nous. C'est peut être pour ça que beaucoup de personnes sont insensibles à l'argument "sauvons la planète, sauvons les ours polaires etc...", ça leur semble loin d'eux. En revanche: sauvons l'espèce humaine et épargnons une vie terrifiante à nos enfants est peut être plus marquant?
(C'est un ensemble de réflexions, pas de certitudes).

a écrit : A mon sens la planète n'a aucun souci en elle même, elle n'est pas "malade" ou en danger, il me semble que c'est un biais de réflexion ou du moins de langage. La planète abrite un ensemble de conditions qui changent au cours de son histoire, et qui sont parfois favorables à un ensemble d'espèces, parfois à d'autres. Lorsqu'on pollue ou qu'on modifie la planète par notre activité, ce sont les conditions de vie favorable à notre vie sur terre qu'on met en danger, pas la planète. Elle s'en sortira très bien sans nous. C'est peut être pour ça que beaucoup de personnes sont insensibles à l'argument "sauvons la planète, sauvons les ours polaires etc...", ça leur semble loin d'eux. En revanche: sauvons l'espèce humaine et épargnons une vie terrifiante à nos enfants est peut être plus marquant?
(C'est un ensemble de réflexions, pas de certitudes).
Afficher tout
Je disait ça dans le sens que nous faire disparaître et repartir à zéro serait une bonne chose pour la planète je crois que tu n'as pas bien compris

a écrit : Qui sait si le CO2 que nous rejetons abondamment dans l'atmosphère ne donnera pas naissance à un nouveau cycle de vie, après nous avoir préalablement zigouillés, comme il se doit C'est une question philosophique que je me suis toujours posé. Bien que l'impact de l'homme sur terre soir clairement mauvais et qu'il faille lutter contre. Ne sommes nous pas part de la nature? Et par la même un phénomène naturel? (Me sortez pas les classique différence nature/culture, je connais)
Donc comme toute chose naturelle nous et notre impact ne serait ni bon ni mauvais mais neutre. Des espèces disparaissent certes en bien plus grande quantité que la normale mais la vie nous survivra et elle en sera renforcée.
Une seule chose est sûr, nous ne nous survivrons pas ou du moins nous aurions évolué en profondeur et serions tellement different en bien ou en mal que nous ne serions plus homme.
Et alors il y aura la place pour un nouveau cycle de vie.

On observe que chaque espèce vivante a sa place dans la nature, jusqu'au moustique qui régule nos populations avec toutes les saloperies qu'il nous refile. On peut alors considérer que nous avons aussi la notre.

Je me suis un peu emporté dans mon élan, désolé et bonne journée!

Commentaire supprimé C'est tres tres grave! Le paroxysme du capitalisme. Merci pour l'info

a écrit : C'est tres tres grave! Le paroxysme du capitalisme. Merci pour l'info Ces bouteilles tu peux aussi les trouver dans de banales grandes surfaces maintenant, le capitalisme n'y est pour rien, le problème vient au final de la débilité des gens qui achètent :-/

a écrit : A mon sens la planète n'a aucun souci en elle même, elle n'est pas "malade" ou en danger, il me semble que c'est un biais de réflexion ou du moins de langage. La planète abrite un ensemble de conditions qui changent au cours de son histoire, et qui sont parfois favorables à un ensemble d'espèces, parfois à d'autres. Lorsqu'on pollue ou qu'on modifie la planète par notre activité, ce sont les conditions de vie favorable à notre vie sur terre qu'on met en danger, pas la planète. Elle s'en sortira très bien sans nous. C'est peut être pour ça que beaucoup de personnes sont insensibles à l'argument "sauvons la planète, sauvons les ours polaires etc...", ça leur semble loin d'eux. En revanche: sauvons l'espèce humaine et épargnons une vie terrifiante à nos enfants est peut être plus marquant?
(C'est un ensemble de réflexions, pas de certitudes).
Afficher tout
Totalement d'accord, ce discours me fatigue un peu.

Je dirai même plus "sauvons notre mode de vie"

Parce que vu les capacités d'adaptation incroyables de notre espèce (présente sur tous les continents et dans tous les climats )...

Mais bon on a pas tous envie de vivre comme des touaregs dans le désert ;)

C'est fou a quel point y a de gens qui veulent que l'espèce humaine disparaisse, comme si ils n'avaient aucun attachement à leurs ancètres et leur civilisation.

a écrit : C'est fou a quel point y a de gens qui veulent que l'espèce humaine disparaisse, comme si ils n'avaient aucun attachement à leurs ancètres et leur civilisation. Surtout que condamner l espèce entière c est condamner des peuple qui n y sont pour rien comme de noblesse tribu da par le monde .

a écrit : Une deuxième grande oxydation ferait du bien a notre planète je pense, malheureusement "Utopia" quoi..

a écrit : Ces bouteilles tu peux aussi les trouver dans de banales grandes surfaces maintenant, le capitalisme n'y est pour rien, le problème vient au final de la débilité des gens qui achètent :-/ Tu sais ce que c'est le capitalisme? J'ai pas l'impression

Je ne sais pas si on peut parler de la plus grande ère glaciaire de l'histoire, puisque l'histoire au sens où on l'entend (après la préhistoire) n'a pas commencé !

a écrit : C'est fou a quel point y a de gens qui veulent que l'espèce humaine disparaisse, comme si ils n'avaient aucun attachement à leurs ancètres et leur civilisation. Après tout l espèce humaine est la seule à porter un attachement à ses ancêtres : la plupart des animaux n'ont d'attachement que pour leurs parents, et encore cela se limite parfois à un attachement que pendant "l'enfance" animale.
Pour ce qui est des civilisations, nous pouvons parfaitement vivre sans.
Enfin bref, tout cela pour dire qu'il n'y a rien d étonnant au fait que certains d entre nous ne portent aucun attachement à leur ancêtres et donc à leur espece

a écrit : A mon sens la planète n'a aucun souci en elle même, elle n'est pas "malade" ou en danger, il me semble que c'est un biais de réflexion ou du moins de langage. La planète abrite un ensemble de conditions qui changent au cours de son histoire, et qui sont parfois favorables à un ensemble d'espèces, parfois à d'autres. Lorsqu'on pollue ou qu'on modifie la planète par notre activité, ce sont les conditions de vie favorable à notre vie sur terre qu'on met en danger, pas la planète. Elle s'en sortira très bien sans nous. C'est peut être pour ça que beaucoup de personnes sont insensibles à l'argument "sauvons la planète, sauvons les ours polaires etc...", ça leur semble loin d'eux. En revanche: sauvons l'espèce humaine et épargnons une vie terrifiante à nos enfants est peut être plus marquant?
(C'est un ensemble de réflexions, pas de certitudes).
Afficher tout
Tout est dit et parfaitement bien résumé, ce commentaire m'as mis une bonne baffe