Hans Zimmer composa la musique d'Interstellar sans rien savoir du film

Proposé par
le

Christopher Nolan demanda à Hans Zimmer de composer la musique de son film "Interstellar" de manière peu banale. Ne voulant pas qu'il sache la moindre chose du film, Nolan écrivit un texte sur une page, non directement lié à l'intrigue, et demanda à Zimmer de composer selon ce que le texte lui inspirait.


Tous les commentaires (52)

a écrit : Pour l avoir vu en concert il y a peu, ce type est un gd compositeur et aussi un mec très drôle (pdt les intermèdes)! J ai rarement eu aussi svt la chair de poule pdt un concert! La musique de gladiateur en live, c est juste magique! Du pain béni pr les oreilles! Je l'ai vu aussi, j'ai redécouvert toutes ses musiques !

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Hans Zimmer est un des plus grands compositeurs de notre époque Je reste un fan absolu de John William qui est vraiment un compositeur fabuleux.

a écrit : Et le pire c'est qu'en plus d'être sublime, la musique colle parfaitement au film ! Je suis en train de l'apprendre au piano, c'est un vrai régal. :)

Pour ceux qui ne connaissent pas :
youtu.be/kpz8lpoLvrA

Interstellar est de très loin mon film préféré :
effets spéciaux incroyables, musique parfaite (merci Hans !), jeu d'acteur superbe, et que dire de ce scénario à couper le souffle ! Je n'ai jamais été aussi subjugué par un film...

Le film peut paraître un peu compliqué au premier abord, mais il suffit de comprendre les bases de la relativité générale pour apprécier une bonne partie du film, et éventuellement savoir ce qu'est un trou noir, un trou de verre, et une quatrième dimension spatiale. Personnellement j'ai compris presque tout le film alors que la physique n'est absoluement pas mon champ de prédilection ! Une des raisons pour lesquelles j'ai fait un bac d'économie c'était justement pour éviter la physique...

Certains aimeront vous étaler leur culture en relevant les incohérences scientifiques, mais au fond on s'en fiche un peu ! Ça reste bel et bien un film, et sans tous les éléments que j'ai cité précédemment (et notamment la musique de Zimmer), ça resterait un vulgaire reportage Arte ! Personnellement je ne m'amuse pas à relever toutes les incohérences du "Loup de Wall Street" sous prétexte que c'est dans mes champs de compétences, d'autant plus que le film est excellent !

Enfin bref, allez donc voir ce film pour ceux qui ne l'ont pas vu, si possible en HD et sur un écran géant, vous vous coucherez moins bêtes ! :)
Afficher tout
Interstellar est un excellent film, mais je conseilles neanmoins le film "Contact" de Robert Zemeckis, on en sort avec des rêves plein la tête.... Et, fait amusant, c'est Mattew McConaughay qui joue dedans et évoque carrement le film interstellar dans une de ses repliques... (En gros il donnes 2 scenarios possible et l'un d'eux c'est Interstallar ! En 1997 !) , matez le vous ne serez pas déçus ; )

a écrit : Je l'ai vu dans les arènes antiques d'Orange en juin dernier, quelle claque! Je ne saurais mieux dire... J'y etais aussi... !

a écrit : Hans Zimmer est un des plus grands compositeurs de notre époque Sauf qu'il s'agit plus d'une équipe que d'un homme seul...

a écrit : Et le pire c'est qu'en plus d'être sublime, la musique colle parfaitement au film ! Je suis en train de l'apprendre au piano, c'est un vrai régal. :)

Pour ceux qui ne connaissent pas :
youtu.be/kpz8lpoLvrA

Interstellar est de très loin mon film préféré :
effets spéciaux incroyables, musique parfaite (merci Hans !), jeu d'acteur superbe, et que dire de ce scénario à couper le souffle ! Je n'ai jamais été aussi subjugué par un film...

Le film peut paraître un peu compliqué au premier abord, mais il suffit de comprendre les bases de la relativité générale pour apprécier une bonne partie du film, et éventuellement savoir ce qu'est un trou noir, un trou de verre, et une quatrième dimension spatiale. Personnellement j'ai compris presque tout le film alors que la physique n'est absoluement pas mon champ de prédilection ! Une des raisons pour lesquelles j'ai fait un bac d'économie c'était justement pour éviter la physique...

Certains aimeront vous étaler leur culture en relevant les incohérences scientifiques, mais au fond on s'en fiche un peu ! Ça reste bel et bien un film, et sans tous les éléments que j'ai cité précédemment (et notamment la musique de Zimmer), ça resterait un vulgaire reportage Arte ! Personnellement je ne m'amuse pas à relever toutes les incohérences du "Loup de Wall Street" sous prétexte que c'est dans mes champs de compétences, d'autant plus que le film est excellent !

Enfin bref, allez donc voir ce film pour ceux qui ne l'ont pas vu, si possible en HD et sur un écran géant, vous vous coucherez moins bêtes ! :)
Afficher tout
Tout à fait d'accord. Je l'ai vu au cinéma la première fois et j'ai été subjugué comme jamais. Et pendant 3h en plus. Un film sans le stress que crée la présence d'ennemis.

Si quelqu'un a trouvé quel texte il a écrit, je pourrai vraiment me coucher moins bête.

a écrit : Et le pire c'est qu'en plus d'être sublime, la musique colle parfaitement au film ! Je suis en train de l'apprendre au piano, c'est un vrai régal. :)

Pour ceux qui ne connaissent pas :
youtu.be/kpz8lpoLvrA

Interstellar est de très loin mon film préféré :
effets spéciaux incroyables, musique parfaite (merci Hans !), jeu d'acteur superbe, et que dire de ce scénario à couper le souffle ! Je n'ai jamais été aussi subjugué par un film...

Le film peut paraître un peu compliqué au premier abord, mais il suffit de comprendre les bases de la relativité générale pour apprécier une bonne partie du film, et éventuellement savoir ce qu'est un trou noir, un trou de verre, et une quatrième dimension spatiale. Personnellement j'ai compris presque tout le film alors que la physique n'est absoluement pas mon champ de prédilection ! Une des raisons pour lesquelles j'ai fait un bac d'économie c'était justement pour éviter la physique...

Certains aimeront vous étaler leur culture en relevant les incohérences scientifiques, mais au fond on s'en fiche un peu ! Ça reste bel et bien un film, et sans tous les éléments que j'ai cité précédemment (et notamment la musique de Zimmer), ça resterait un vulgaire reportage Arte ! Personnellement je ne m'amuse pas à relever toutes les incohérences du "Loup de Wall Street" sous prétexte que c'est dans mes champs de compétences, d'autant plus que le film est excellent !

Enfin bref, allez donc voir ce film pour ceux qui ne l'ont pas vu, si possible en HD et sur un écran géant, vous vous coucherez moins bêtes ! :)
Afficher tout
Je suis tout à fait d'accord. Je pense que jamais un film ne m'a touché à ce point et je ressens encore des bouffées d'émotion quand j'entends la musique... Surtout l'orgue. C'est grandiose.
P.s c'est un trou de ver, ou pont de Einstein-Rosen

Étant un grand fan de ce film, et de ses deux hommes.
Dans le CD Bonus.

On y apprend que Nolan avais dis que L'acteur principal ,avais un lien particulier avec son fils(qui en réalité étais une fille.

Hans Zimmer a notamment ultisé un Orgue dans une église,située en Angleterre


Source:Blue-Ray Bonus du film.

Aaah je comprends mieux maintenant pourquoi cette musique est aussi épouvantable et saoulante ! Je n'ai jamais vu une musique desservir un film à ce point, c'était une véritable torture pendant la projection. Surtout qu'il n'y a pas beaucoup de moments sans elle. La musique démarre tellement dans le pathos dès le début, que c'est une course à la surenchère pendant tout le restant du film. On dirait qu'un chat court sur les touches d'un synthé pour essayer de faire le plus de bruit possible :-D
Dans le genre ca se rapproche de la musique nuisible de Tangerine Dream pour "Sorcerer" de William Friedkin qui a très très mal vieilli.

a écrit : Où est-ce que j'ai dit le contraire ? :)

Reportage = Connaissance
Cinéma = Art

D'où l'utilisation du mot "vulgaire" qui dans ce sens n'a rien de péjoratif.

C'est d'ailleurs grâce à ce genre de reportages (que je regarde plusieurs fois par semaines au passage) que j'ai réussi à comprendre le film.
Tu voulait dire vulgarisé ?

Posté le

windowsphone

(3)

Répondre

a écrit : Arte passe d'excellents reportages et documentaires... Utiles pour comprendre la relativité générale, les trous noirs, trous de verre, quatrième dimension... Et parfois même l'économie. C'est des trous de vers. Comme des vers de terre.
Comme un ver qui aurait "creusé" l'espace-temps pour faire un tunnel.

Sans vouloir spoiler, réécouter cette œuvre me donne la chair de poule quand je repense à la scène à laquelle elle est directement reliée. C'est ce qui fait toute la magie d'Hans Zimmer

Ça reste quand même un des trois films qui m'ont fait versé qques larmes ( avec la couleur pourpre et precious), je l'ai vu au cinéma, le soir de noël, il y avait absolument personne au cine, et même dans la ville, c'était épique! Ça restera gravé ds ma memoire!

L'atmosphère du film, la musique ( que je considère la meilleure des 20 dernières années) , les effets, le scénario, les acteurs... il n y a aucune imperfection dans ce film!

Sinon mes autres BO préférées de zimmeR sont , The ring et the dark knight ...

a écrit : Et le pire c'est qu'en plus d'être sublime, la musique colle parfaitement au film ! Je suis en train de l'apprendre au piano, c'est un vrai régal. :)

Pour ceux qui ne connaissent pas :
youtu.be/kpz8lpoLvrA

Interstellar est de très loin mon film préféré :
effets spéciaux incroyables, musique parfaite (merci Hans !), jeu d'acteur superbe, et que dire de ce scénario à couper le souffle ! Je n'ai jamais été aussi subjugué par un film...

Le film peut paraître un peu compliqué au premier abord, mais il suffit de comprendre les bases de la relativité générale pour apprécier une bonne partie du film, et éventuellement savoir ce qu'est un trou noir, un trou de verre, et une quatrième dimension spatiale. Personnellement j'ai compris presque tout le film alors que la physique n'est absoluement pas mon champ de prédilection ! Une des raisons pour lesquelles j'ai fait un bac d'économie c'était justement pour éviter la physique...

Certains aimeront vous étaler leur culture en relevant les incohérences scientifiques, mais au fond on s'en fiche un peu ! Ça reste bel et bien un film, et sans tous les éléments que j'ai cité précédemment (et notamment la musique de Zimmer), ça resterait un vulgaire reportage Arte ! Personnellement je ne m'amuse pas à relever toutes les incohérences du "Loup de Wall Street" sous prétexte que c'est dans mes champs de compétences, d'autant plus que le film est excellent !

Enfin bref, allez donc voir ce film pour ceux qui ne l'ont pas vu, si possible en HD et sur un écran géant, vous vous coucherez moins bêtes ! :)
Afficher tout
Je suis d'accord sur le fait qu'interstellar est un très bon film. Mais sur le fait que les incohérences on s'en fout, permets moi quelques réserves...

Déjà la première est l'histoire du Cow-boy qui sauve sa famille l'amérique et le monde... Nan mais sérieux Hollywood vous avez vraiment pas autre chose ? Matthew MacConnaughey est un très bon acteur, d'accord, mais son personnage de "space Cow-boy" n'est absolument pas crédible, parfois risible et même un peu insultante pour les monuments humains que sont certains astronautes du monde réel.

Deuxièmement la "quête" en elle-même /!\ MASSIVE SPOILER ALERT /!\ (sérieux, ne lisez pas si vous comptez encore voir le film, vous voilà prévenus. Et vous devriez voir ce film.) Si on résume le scénario, la Terre se meurt pour une raison inconnue et un passage secret s'ouvre pour que nous puissions aller nous installer ailleurs. Désolé mais non. La Terre se meurt parce qu'on la tue et il est complètement déraisonnable de laisser aux gens l'espoir même subconscient qu'on puisse s'installer ailleurs. Vraiment. Ça n'arrivera pas, point. Si on continue (et on va continuer) comme ça on crèvera tous ici et fin de l'Histoire. La Terre est le plus bel endroit à MINIMUM 40 000 milliards de kilomètres à la ronde, alors triez vos p****n de déchets et arrêtez de péter, sans déconner.

Bon et maintenant notez que jusque là on ne parlait même pas stricto sensu d'incohérences scientifiques. Et c'est vrai, la plupart son pardonnables, c'est du cinéma. Même Gravity en comporte une ou deux et pourtant il fait super crédible à côté. Mais franchement Wafeul, j'ai adoré la physique depuis toujours et j'en ai fait toute ma courte vie, et je ne prétends même pas comprendre les bases de la relativité comme toi. Pourtant, je suis à peu près sûr et certain qu'un trou noir ne contient PAS de bibliothèques de petites filles arrangées de manière limite psychédéliques, et que de toute façon toi ou Matthew MacConnaughey se seriez faits spaghettifier (terme officiel) de la même manière bien avant de pouvoir s'y balader. Sérieux, c'est quoi cette fin à la con ? Entretenir le mystère sur ce trou de ver (et pas de verre) pendant deux heures et demie tout ça pour des bibliothèques spatio-temporelles ? Ça sent quand même un peu, beaucoup, complètement l'arnaque.

Donc je voudrais pas être méchant mais ton commentaire me laisse un peu perplexe. Un trou noir ce n'est PAS une bibliothèque géante, une trou de ver c'est assez hypothétique bien que très marrant comme hypothèse, et la "quatrième" dimension de l'espace-temps, ben c'est traditionnellement le temps. L'idée d'une cinquième dans ce film serait plutôt celle d'un "fil" nous permettant d'arpenter les quatre autres d'une manière différente de ce qu'on connaît actuellement, et ça j'avoue que sur le plan scénaristique c'est assez intéressant.

Au final : film très divertissant mais ce n'est pas plus une leçon d'art que de physique. Mais c'est vraiment très divertissant. Ce qu'on attend d'un film, en général.

a écrit : Je suis d'accord sur le fait qu'interstellar est un très bon film. Mais sur le fait que les incohérences on s'en fout, permets moi quelques réserves...

Déjà la première est l'histoire du Cow-boy qui sauve sa famille l'amérique et le monde... Nan mais sérieux Hollywood vous avez vra
iment pas autre chose ? Matthew MacConnaughey est un très bon acteur, d'accord, mais son personnage de "space Cow-boy" n'est absolument pas crédible, parfois risible et même un peu insultante pour les monuments humains que sont certains astronautes du monde réel.

Deuxièmement la "quête" en elle-même /!\ MASSIVE SPOILER ALERT /!\ (sérieux, ne lisez pas si vous comptez encore voir le film, vous voilà prévenus. Et vous devriez voir ce film.) Si on résume le scénario, la Terre se meurt pour une raison inconnue et un passage secret s'ouvre pour que nous puissions aller nous installer ailleurs. Désolé mais non. La Terre se meurt parce qu'on la tue et il est complètement déraisonnable de laisser aux gens l'espoir même subconscient qu'on puisse s'installer ailleurs. Vraiment. Ça n'arrivera pas, point. Si on continue (et on va continuer) comme ça on crèvera tous ici et fin de l'Histoire. La Terre est le plus bel endroit à MINIMUM 40 000 milliards de kilomètres à la ronde, alors triez vos p****n de déchets et arrêtez de péter, sans déconner.

Bon et maintenant notez que jusque là on ne parlait même pas stricto sensu d'incohérences scientifiques. Et c'est vrai, la plupart son pardonnables, c'est du cinéma. Même Gravity en comporte une ou deux et pourtant il fait super crédible à côté. Mais franchement Wafeul, j'ai adoré la physique depuis toujours et j'en ai fait toute ma courte vie, et je ne prétends même pas comprendre les bases de la relativité comme toi. Pourtant, je suis à peu près sûr et certain qu'un trou noir ne contient PAS de bibliothèques de petites filles arrangées de manière limite psychédéliques, et que de toute façon toi ou Matthew MacConnaughey se seriez faits spaghettifier (terme officiel) de la même manière bien avant de pouvoir s'y balader. Sérieux, c'est quoi cette fin à la con ? Entretenir le mystère sur ce trou de ver (et pas de verre) pendant deux heures et demie tout ça pour des bibliothèques spatio-temporelles ? Ça sent quand même un peu, beaucoup, complètement l'arnaque.

Donc je voudrais pas être méchant mais ton commentaire me laisse un peu perplexe. Un trou noir ce n'est PAS une bibliothèque géante, une trou de ver c'est assez hypothétique bien que très marrant comme hypothèse, et la "quatrième" dimension de l'espace-temps, ben c'est traditionnellement le temps. L'idée d'une cinquième dans ce film serait plutôt celle d'un "fil" nous permettant d'arpenter les quatre autres d'une manière différente de ce qu'on connaît actuellement, et ça j'avoue que sur le plan scénaristique c'est assez intéressant.

Au final : film très divertissant mais ce n'est pas plus une leçon d'art que de physique. Mais c'est vraiment très divertissant. Ce qu'on attend d'un film, en général.
Afficher tout
Je ne suis pas d'accord avec toi.
1- sur le côté Space cowboy sauveur de l'humanité de Cooper je trouve justement qu'on voit bien au final que le sauver de l'humanité c'est pas lui mais sa fille...D'ailleurs les gens à son réveil se moque de lui quand il pense que la station a été nommé d'après lui..c'est elle qui est choisi par les créatures du Bulk pour sauver l'humanité pas Cooper qui au final sert juste de relais.
2- le happy end est quand même limité...tout est bien qui finit bien sauf que le mec a quand même abandonné sa famille il n'aura jamais vu ses enfants grandir ni ses petits enfants et sa fille a énormément souffert de cet abandon toute sa vie...alors oui ma note finale est positif parce qu'il vit (et qu'il part rejoindre Anne Hataway :D ) mais cest pas non plus le gros happy ending hollywoodien classique...
3- j'ai l'impression que tu n'as pas bien saisi la fin du film...le film ne prétend pas que les trous noirs sont des bibliothèques géantes (c'est un raccourci malhonnête)...le tesseract est une construction (humaine selon Cooper) pour lui permettre de communiquer à sa fille les éléments nécessaires à la résolution de l'équation. On peut trouver cela bancal bien sûr mais ça reste de la science fiction pas un documentaire scientifique quand même.
3- je pense pas que je que le message du film soit continuons à vider notre planète des ressources qu'elle dispose jusqu'à ce qu'on puisse fuir miraculeusement sur des stations géantes dans l'espace en attendant de trouver une planète habitable...alors que le message serait plutôt d'essayer de ne pas arriver à de tel extrémités...tu penses vraiment que des gens sont sortis du film en se disant "ouf fuck l'environnement et le développement durable on pourra toujours se tirer d'ici au dernier moment" ?

a écrit : Je suis d'accord sur le fait qu'interstellar est un très bon film. Mais sur le fait que les incohérences on s'en fout, permets moi quelques réserves...

Déjà la première est l'histoire du Cow-boy qui sauve sa famille l'amérique et le monde... Nan mais sérieux Hollywood vous avez vra
iment pas autre chose ? Matthew MacConnaughey est un très bon acteur, d'accord, mais son personnage de "space Cow-boy" n'est absolument pas crédible, parfois risible et même un peu insultante pour les monuments humains que sont certains astronautes du monde réel.

Deuxièmement la "quête" en elle-même /!\ MASSIVE SPOILER ALERT /!\ (sérieux, ne lisez pas si vous comptez encore voir le film, vous voilà prévenus. Et vous devriez voir ce film.) Si on résume le scénario, la Terre se meurt pour une raison inconnue et un passage secret s'ouvre pour que nous puissions aller nous installer ailleurs. Désolé mais non. La Terre se meurt parce qu'on la tue et il est complètement déraisonnable de laisser aux gens l'espoir même subconscient qu'on puisse s'installer ailleurs. Vraiment. Ça n'arrivera pas, point. Si on continue (et on va continuer) comme ça on crèvera tous ici et fin de l'Histoire. La Terre est le plus bel endroit à MINIMUM 40 000 milliards de kilomètres à la ronde, alors triez vos p****n de déchets et arrêtez de péter, sans déconner.

Bon et maintenant notez que jusque là on ne parlait même pas stricto sensu d'incohérences scientifiques. Et c'est vrai, la plupart son pardonnables, c'est du cinéma. Même Gravity en comporte une ou deux et pourtant il fait super crédible à côté. Mais franchement Wafeul, j'ai adoré la physique depuis toujours et j'en ai fait toute ma courte vie, et je ne prétends même pas comprendre les bases de la relativité comme toi. Pourtant, je suis à peu près sûr et certain qu'un trou noir ne contient PAS de bibliothèques de petites filles arrangées de manière limite psychédéliques, et que de toute façon toi ou Matthew MacConnaughey se seriez faits spaghettifier (terme officiel) de la même manière bien avant de pouvoir s'y balader. Sérieux, c'est quoi cette fin à la con ? Entretenir le mystère sur ce trou de ver (et pas de verre) pendant deux heures et demie tout ça pour des bibliothèques spatio-temporelles ? Ça sent quand même un peu, beaucoup, complètement l'arnaque.

Donc je voudrais pas être méchant mais ton commentaire me laisse un peu perplexe. Un trou noir ce n'est PAS une bibliothèque géante, une trou de ver c'est assez hypothétique bien que très marrant comme hypothèse, et la "quatrième" dimension de l'espace-temps, ben c'est traditionnellement le temps. L'idée d'une cinquième dans ce film serait plutôt celle d'un "fil" nous permettant d'arpenter les quatre autres d'une manière différente de ce qu'on connaît actuellement, et ça j'avoue que sur le plan scénaristique c'est assez intéressant.

Au final : film très divertissant mais ce n'est pas plus une leçon d'art que de physique. Mais c'est vraiment très divertissant. Ce qu'on attend d'un film, en général.
Afficher tout
Sans compter qu'un trou de ver, s'il existe, ferait la taille d'une bille et disparaît aussi tôt...

a écrit : Où est-ce que j'ai dit le contraire ? :)

Reportage = Connaissance
Cinéma = Art

D'où l'utilisation du mot "vulgaire" qui dans ce sens n'a rien de péjoratif.

C'est d'ailleurs grâce à ce genre de reportages (que je regarde plusieurs fois par semaines au passage) que j'ai réussi à comprendre le film.
La science et l'art sont très proches. Aurélien Barrau associe la science, aussi vague soit sa définition, à une façon de voir le monde, ou plutôt un monde en lui-même. Dans les faits, Einstein est mort en 1955, c'est la vérité, on en a connaissance. Pourtant, d'un point de vue physique, aucune des particules qui le composaient n'a disparu. Donc en soi, la science est un "monde avec des contraintes", des méthodes (qui évoluent cependant au fil du temps). Je te conseille de lire "De la vérité dans les sciences" de ce philosophe et scientifique.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je suis d'accord sur le fait qu'interstellar est un très bon film. Mais sur le fait que les incohérences on s'en fout, permets moi quelques réserves...

Déjà la première est l'histoire du Cow-boy qui sauve sa famille l'amérique et le monde... Nan mais sérieux Hollywood vous avez vra
iment pas autre chose ? Matthew MacConnaughey est un très bon acteur, d'accord, mais son personnage de "space Cow-boy" n'est absolument pas crédible, parfois risible et même un peu insultante pour les monuments humains que sont certains astronautes du monde réel.

Deuxièmement la "quête" en elle-même /!\ MASSIVE SPOILER ALERT /!\ (sérieux, ne lisez pas si vous comptez encore voir le film, vous voilà prévenus. Et vous devriez voir ce film.) Si on résume le scénario, la Terre se meurt pour une raison inconnue et un passage secret s'ouvre pour que nous puissions aller nous installer ailleurs. Désolé mais non. La Terre se meurt parce qu'on la tue et il est complètement déraisonnable de laisser aux gens l'espoir même subconscient qu'on puisse s'installer ailleurs. Vraiment. Ça n'arrivera pas, point. Si on continue (et on va continuer) comme ça on crèvera tous ici et fin de l'Histoire. La Terre est le plus bel endroit à MINIMUM 40 000 milliards de kilomètres à la ronde, alors triez vos p****n de déchets et arrêtez de péter, sans déconner.

Bon et maintenant notez que jusque là on ne parlait même pas stricto sensu d'incohérences scientifiques. Et c'est vrai, la plupart son pardonnables, c'est du cinéma. Même Gravity en comporte une ou deux et pourtant il fait super crédible à côté. Mais franchement Wafeul, j'ai adoré la physique depuis toujours et j'en ai fait toute ma courte vie, et je ne prétends même pas comprendre les bases de la relativité comme toi. Pourtant, je suis à peu près sûr et certain qu'un trou noir ne contient PAS de bibliothèques de petites filles arrangées de manière limite psychédéliques, et que de toute façon toi ou Matthew MacConnaughey se seriez faits spaghettifier (terme officiel) de la même manière bien avant de pouvoir s'y balader. Sérieux, c'est quoi cette fin à la con ? Entretenir le mystère sur ce trou de ver (et pas de verre) pendant deux heures et demie tout ça pour des bibliothèques spatio-temporelles ? Ça sent quand même un peu, beaucoup, complètement l'arnaque.

Donc je voudrais pas être méchant mais ton commentaire me laisse un peu perplexe. Un trou noir ce n'est PAS une bibliothèque géante, une trou de ver c'est assez hypothétique bien que très marrant comme hypothèse, et la "quatrième" dimension de l'espace-temps, ben c'est traditionnellement le temps. L'idée d'une cinquième dans ce film serait plutôt celle d'un "fil" nous permettant d'arpenter les quatre autres d'une manière différente de ce qu'on connaît actuellement, et ça j'avoue que sur le plan scénaristique c'est assez intéressant.

Au final : film très divertissant mais ce n'est pas plus une leçon d'art que de physique. Mais c'est vraiment très divertissant. Ce qu'on attend d'un film, en général.
Afficher tout
Tu ne fais au final que reformuler ce que j'ai dit : on nous relève des incohérences alors que c'est un film et non un reportage ou un livre de physique. C'est comme Star Wars, sans incohérences le film serait juste ultra chiant.

Pour l'histoire du cow boy américain qui sauve le monde cela ne me choque absoluement pas par rapport à d'autres films américains, et justement Nolan évite de tomber dans ce genre de stéréotypes je trouve. On doit pas voir un seul drapeau américain pendant tout le film, et on ne doit pas entendre une seule fois le mot "États-Unis" de mémoire. Pour comparaison j'ai récemment vu le dernier "Independance Day" qui sur ce point est juste une catastrophe...

Pour le fait que tu penses qu'on ne peut laisser l'espoir aux gens d'un jour quitter la Terre, une nouvelle fois c'est une ligne scénaristique plus qu'une idée que Nolan veut transmettre. Et une nouvelle fois sans cela... bah il n'y aurait pas de film. Après il aurait peut être été plus "original" de faire crever tout le monde pour le coup, ça changerait un peu. Mais très honnêtement, quand je regarde ce genre de films (je parle bien de films et non de la réalité), je préfère largement que des astronautes sauvent la Terre en voyageant dans un trou de ver plutôt que de voir des citoyens qui trient leurs déchets...

Pour la fin de ton message, quand je parle des gens qui étalent leur culture scientifique, pour le coup on est en plein dedans. "Je ne prétends même pas comprendre les bases de la relativité générale comme toi", ça veut dire quoi ça, franchement ? C'est juste prendre les gens pour des imbéciles. Le terme spaghettifier je le connais merci, et je comprends très modestement pourquoi d'ailleurs (au-delà de l'horizon des évènements la gravité est de plus en plus forte même sur de très courtes distances). Et au passage je n'ai pas parlé de 4e dimension de l'espace-temps mais de 4e dimension spatiale.

Quand je dis comprendre les bases c'est justement pour insister sur le fait que je ne suis pas physicien, de la même manière qu'une personne peut comprendre les bases du droit sans avoir fait d'études droit par exemple.

Tu crois vraiment qu'on pensait qu'il y avait une bibliothèque temporelle dans un trou noir, sans déconné ? La fin est superbe de part les effets visuels du tesseract réalisés pour la plupart sans trucage (voir une anecdote de SCMB Images) qui au passage n'est pas un trou noir à proprement parlé mais un objet créé par les "humains du futur", et pour la "chute" qui boucle le scénario. Avais-tu au moins compris la métaphore entre le "fantôme", la mission "Icarus", et le poème récité à plusieurs reprises pendant le film ? On peut même parlé du traitement du temps présent dans plusieurs films de Nolan comme le fait un prof de PHYSIQUE dans une vidéo Youtube (Mémento et Inception entre autres).

Au final les incohérences, oui on s'en fiche, clairement. Tu le dis toi même : Interstellar est un très bon film, à quoi bon s'attarder sur des incohérences, qui justement participent à la beauté du film ?

a écrit : Hans Zimmer est un des plus grands compositeurs de notre époque ... Après Johnny Hallyday.