La première femme ayant le permis n'a pas mis longtemps à avoir une contravention pour excès de vitesse

Proposé par
le

Tous les commentaires (61)

a écrit : Meme de nos jours un policier/ gendarme peut vous mettre une amende pour vitesse excessive sans avoir un instrument de mesure. Source ma contravention . Oui, je confirme mais dans ce cas là, on ne perd pas de points.

a écrit : Oui, je confirme mais dans ce cas là, on ne perd pas de points. Merci pour la précision, et moi qui pensait qu'il m'avait une fleur .... ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : D'après la première source, elle a été condamnée à payer 5 francs d'amende pour un excès de vitesse à près de 15 km/h au lieu des 12 km/h maximum autorisés dans Paris. Sûrement une vitesse très élevée pour l'époque ! ^^ Avec des pneus pleins et sans amortisseurs, sur des pavés; oui!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le gouvernement français a annoncé pour les conducteurs novices l’abaissement prochain du taux légal d’alcoolémie à 0,2 g/l dans le sang (soit 0,1 mg/l d’alcool dans l’air expiré). Mais pourquoi pas simplement un taux 0, plus simple et plus en phase avec les campagnes de prévention actuelles prônant le conducteur sans alcool ?

Dans les faits, un taux 0 rencontrerait des limites pratiques, liées aux incertitudes de mesure pour de faibles taux d’alcool, mais aussi au fait que l’alcool n’est pas uniquement présent dans les boissons alcoolisées.

Comme l’alcool est le résultat d’un phénomène naturel (la fermentation alcoolique),  on en trouve des traces non négligeables dans certains aliments (des fruits biens mûrs, du lait fermenté, des pâtisseries, certaines sauces…), et l’organisme du conducteur peut éventuellement en produire lors de la digestion.

Fixer un seuil minimal technique de détection reste donc indispensable pour permettre les contrôles routiers de l’alcoolémie et éviter les contestations. Je vous conseil vivement de regarder la deuxième sources qui est pleines d'anecdote intéressante comme celle si.
Afficher tout
Manges 5 ou 6 mangos Basignac bien mûrs ( Humm.. délice!:-)et tu seras incapable de conduire.
Pour la bonne bouche, ayant travaillé en distillerie, notre maître de chauffe à été contrôlé sur la route à l'issue de sa journée. 2 grammes sans rien boire. Une radio des poumons , faite sur demande des gendarmes, à révélé une détérioration sérieuse!

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Meme de nos jours un policier/ gendarme peut vous mettre une amende pour vitesse excessive sans avoir un instrument de mesure. Source ma contravention . Conteste ta contravention. Les forces de l'ordre n'ont aucune preuve de la vitesse à laquelle tu roulais. Je connais quelqu'un dans la gendarmerie qui a fait retirer le permis d'un type sans mesurer sa vitesse, mais vu que le type en question doublais une autre personne qui elle même était en excès de vitesse (avec mesure de la vitesse aux jumelles)... Pour le coup, il y a là une preuve. Mais pour toi, conteste s'il n'y a aucun repère permettant de te considérer "scientifiquement" en excès de vitesse.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il me semble qu il etait marque dans une anecdote que 20% à 30% des accidents etaient causés par des femmes ;) Donc 80 à 70% des accidents sont causés par des hommes !? Bonne moyenne!

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : En Suisse les jeunes conducteurs sont tenuent au 0%°! Et cela marche parfaitement. Faux. En Suisse , l'infraction est constatée à partir de 0.1g/l. Les jeunes conducteurs (3 ans en suisse) ou les élèves conducteurs sont donc dans leur bon droit jusqu'à 0.09g/l.
Bon à savoir pour les accompagnateurs , ils sont soumis à la même législation pendant la course.
Source: Je suis moniteur en suisse :-)
Edit: le taux 0 est celui qu'on voit partout dans les campagnes de prévention car plus simple à retenir et laisse un message clair: pas d'alcool. Il paraît évident que pour des raisons techniques, le 0 pur et dur est impossible.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Donc 70 à 80% par des hommes alors... Question de logique !!! Bonne réponse à un commentaire malvenu et bel et bien misogyne... On nous répondra sûrement que ces hommes là ont des accidents pour éviter des mauvaises conductrices!!!!

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Conteste ta contravention. Les forces de l'ordre n'ont aucune preuve de la vitesse à laquelle tu roulais. Je connais quelqu'un dans la gendarmerie qui a fait retirer le permis d'un type sans mesurer sa vitesse, mais vu que le type en question doublais une autre personne qui elle même était en excès de vitesse (avec mesure de la vitesse aux jumelles)... Pour le coup, il y a là une preuve. Mais pour toi, conteste s'il n'y a aucun repère permettant de te considérer "scientifiquement" en excès de vitesse. Afficher tout Les forces de l'ordre peuvent très bien constater une conduite inadaptée à l'environnement sans appareil de mesure, et verbaliser l'infraction. Elles se gardent bien sur de signifier l'infraction en tant qu excès de vitesse, elles indiquent alors conduite dangereuse ou des choses comme ça.

La vitesse limite n'étant pas la seule règle que les automobilistes doivent respecter, il y a de quoi faire quand on vois comment certains roulent, ils verbalisent donc ce qu'ils souhaitent (distance de sécurité, clignotants, conduite agressive, configuration de la route nécessitant une adaptation du style de conduite ((groupe d'enfants, zones de travaux, véhicules stationnés gênants, etc)) )

Posté le

android

(4)

Répondre

Il n'y a vraiment que moi que ça chiffonne cette anecdote?! Vous pensez vraiment que dans les années 1890 il existait déjà des radars pour contrôler la vitesse des automobilistes? A vrai dire vu la rareté de ceux - ci a cette époque je ne suis même pas convaincu qu'il y avait déjà des limitations de vitesse. Ça me paraît être une fort jolie histoire mais un brin fantasque tout de même...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Les forces de l'ordre peuvent très bien constater une conduite inadaptée à l'environnement sans appareil de mesure, et verbaliser l'infraction. Elles se gardent bien sur de signifier l'infraction en tant qu excès de vitesse, elles indiquent alors conduite dangereuse ou des choses comme ça.
<
br /> La vitesse limite n'étant pas la seule règle que les automobilistes doivent respecter, il y a de quoi faire quand on vois comment certains roulent, ils verbalisent donc ce qu'ils souhaitent (distance de sécurité, clignotants, conduite agressive, configuration de la route nécessitant une adaptation du style de conduite ((groupe d'enfants, zones de travaux, véhicules stationnés gênants, etc)) ) Afficher tout
Certes, mais dans le cas présent, l'infraction est apparemment due a un excès de vitesse non mesuré.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Meme de nos jours un policier/ gendarme peut vous mettre une amende pour vitesse excessive sans avoir un instrument de mesure. Source ma contravention . Vitesse excessive signifie une vitesse inapproprié en fonction des circonstances et Non un excès de vitesse ! Donc pas besoin d'appareil de mesure. Ex :passer du 0 à 50 au feux vert en 1sec avec une Bugatti. Aux passage la pub devient un peut abusive sur cette appli...

a écrit : Il me semble qu il etait marque dans une anecdote que 20% à 30% des accidents etaient causés par des femmes ;) Et les 70% restant, c'est les pingouins ?

a écrit : Conteste ta contravention. Les forces de l'ordre n'ont aucune preuve de la vitesse à laquelle tu roulais. Je connais quelqu'un dans la gendarmerie qui a fait retirer le permis d'un type sans mesurer sa vitesse, mais vu que le type en question doublais une autre personne qui elle même était en excès de vitesse (avec mesure de la vitesse aux jumelles)... Pour le coup, il y a là une preuve. Mais pour toi, conteste s'il n'y a aucun repère permettant de te considérer "scientifiquement" en excès de vitesse. Afficher tout C'est une verbalisation pour "vitesse eu égard aux circonstances de la circulation."
Et dans ce cas pas besoin de cinémomètre , l'appréciation de l'agent fais foi.

a écrit : Certes, mais dans le cas présent, l'infraction est apparemment due a un excès de vitesse non mesuré. Il y a "excès de vitesse" quand on depasse une vitesse limitée et "vitesse excessive" en egard aux circonstances même sans dépasser la limite de vitesse.
J'en ai fait les frais aussi, et moi aussi j'ai eu droit aux "ils n'ont pas le droit tu dois contester" sauf que si ils ont bien le droit.

Posté le

android

(2)

Répondre

A savoir que le duché d'uzes est aussi le premier duché de France :)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : D'après la première source, elle a été condamnée à payer 5 francs d'amende pour un excès de vitesse à près de 15 km/h au lieu des 12 km/h maximum autorisés dans Paris. Sûrement une vitesse très élevée pour l'époque ! ^^ D'autant plus qu'à l'époque, les radars n'existaient pas ; les policiers ont "calculés" la vitesse à l'œil nu !

a écrit : Il y a "excès de vitesse" quand on depasse une vitesse limitée et "vitesse excessive" en egard aux circonstances même sans dépasser la limite de vitesse.
J'en ai fait les frais aussi, et moi aussi j'ai eu droit aux "ils n'ont pas le droit tu dois contester" sauf que si ils ont bien le droit.
Ah, au temps pour moi.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il n'y a vraiment que moi que ça chiffonne cette anecdote?! Vous pensez vraiment que dans les années 1890 il existait déjà des radars pour contrôler la vitesse des automobilistes? A vrai dire vu la rareté de ceux - ci a cette époque je ne suis même pas convaincu qu'il y avait déjà des limitations de vitesse. Ça me paraît être une fort jolie histoire mais un brin fantasque tout de même... Afficher tout Après avoir lu les commentaires précédent le tient, ça ne me chiffonne pas du tout, la méthode de mesure est expliquée.

Tu devrais faire de même ;).