La première femme ayant le permis n'a pas mis longtemps à avoir une contravention pour excès de vitesse

Proposé par
le

Tous les commentaires (61)

Je crotait que c'étais une simone la première femme à avoir eu le permis de conduire (pour : "En voiture Simone ! ") .

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : D'après la première source, elle a été condamnée à payer 5 francs d'amende pour un excès de vitesse à près de 15 km/h au lieu des 12 km/h maximum autorisés dans Paris. Sûrement une vitesse très élevée pour l'époque ! ^^ Même en courant on va plus vite !

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Il y avait des détecteurs de vitesse portables au 19e siècle ?? Un mètre, un chronomètre et un petit calcul les remplaçaient. La plupart de ceux qui en dressent aujourd'hui auraient un peu de mal !

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : D'après la première source, elle a été condamnée à payer 5 francs d'amende pour un excès de vitesse à près de 15 km/h au lieu des 12 km/h maximum autorisés dans Paris. Sûrement une vitesse très élevée pour l'époque ! ^^ On prends bien 90€ pour rouler à 51 au lieu de 50...... On est de joli vaches à fric. ..

En tout cas j'imagine bien la course poursuite de fou à 15km/h avec le gardien de la paix qui cours à pieds à côté de l'automobile :-P

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Donc 70 à 80% par des hommes alors... Pour faire une statistique acceptable, il faudrait la proportion d'hommes et de femmes au volant, le temps passé à conduire, la distance parcourue, la gravité des accidents et j'en passe...
Il ne faut donc pas être présomptueux et rejeter la faute sur un sexe.

Posté le

android

(11)

Répondre

C'est normal qu'elle soit la première a avoir une contravention c'était la seule a avoir son permis

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Il me semble qu il etait marque dans une anecdote que 20% à 30% des accidents etaient causés par des femmes ;) Et les 70 % restant ??

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Un mètre, un chronomètre et un petit calcul les remplaçaient. La plupart de ceux qui en dressent aujourd'hui auraient un peu de mal ! Pas forcement ! Aux USA les pilotes d'helicos calculent ainsi (deux points fixes, decompte des secondes à la voix) pour determiner la vitesse des trucks!

Vu dans une emissions qui parlaient de ces francais qui tentaient l'aventure la bas!

Bon c'est un peu au pifometre mais bon...

Posté le

android

(4)

Répondre

Madame la duchesse de Rochechouart de Mortemart de crussol D'uzes n'a pas obtenu le permis de conduire en 1897 mais en 1898 . Dite "la grande duchesse "
Elle était l'arrière petite-fille de la célèbre veuve Clicquot ponsardin qui fabriqué du champagne

dommage que annadeboston nous est déjà donné l'info ,
lire les coms n'est pas négligeable , ça évite les répétitions

a écrit : Le gouvernement français a annoncé pour les conducteurs novices l’abaissement prochain du taux légal d’alcoolémie à 0,2 g/l dans le sang (soit 0,1 mg/l d’alcool dans l’air expiré). Mais pourquoi pas simplement un taux 0, plus simple et plus en phase avec les campagnes de prévention actuelles prônant le conducteur sans alcool ?

Dans les faits, un taux 0 rencontrerait des limites pratiques, liées aux incertitudes de mesure pour de faibles taux d’alcool, mais aussi au fait que l’alcool n’est pas uniquement présent dans les boissons alcoolisées.

Comme l’alcool est le résultat d’un phénomène naturel (la fermentation alcoolique),  on en trouve des traces non négligeables dans certains aliments (des fruits biens mûrs, du lait fermenté, des pâtisseries, certaines sauces…), et l’organisme du conducteur peut éventuellement en produire lors de la digestion.

Fixer un seuil minimal technique de détection reste donc indispensable pour permettre les contrôles routiers de l’alcoolémie et éviter les contestations. Je vous conseil vivement de regarder la deuxième sources qui est pleines d'anecdote intéressante comme celle si.
Afficher tout
En Suisse les jeunes conducteurs sont tenuent au 0%°! Et cela marche parfaitement.

Posté le

android

(1)

Répondre

Je me demande comment on a pu contrôler précisément sa vitesse sans radar...

Posté le

android

(0)

Répondre

je trouve triste que les seuls commentaire sur le sujet soit la 1ere contravention de mme
elle était en avance sur son temps , de ces femmes qui ont fait bouger l’immobilisme de la société de l’époque hostile aux femme ambitieuses , qui voulait surtout les femmes au foyer et mère avant toute chose
comme beaucoup d'autre qui n'avaient pas froid aux yeux
jeanne chauvin 1ere femme inscrite au barreau en 1900 diplômée en 1892 il lui a fallut ses années de persévérance pour être enfin admise
1ere diplômée d'architecture de l’école des beaux art de paris :l’américaine julia morgan en 1902
madeleine bres 1ere femme française médecin le 3 juin 1875
mme la baronne, comme d'autres avant elle, était une pionnière et c'est surtout ce souvenir qu'il faudrait gardé de cette femme

a écrit : Je crotait que c'étais une simone la première femme à avoir eu le permis de conduire (pour : "En voiture Simone ! ") . La c'est que le début de la phrase !
La suite est :
C'est moi qui conduis, c'est toi qui klaxonne !
Simone est donc passagère, l'anecdote est donc vérifiée ! :p

Posté le

android

(13)

Répondre

j'ais oublié de cité : en 1967 les organisateurs du marathon de boston ont essayé d’arrêter la 1ere femme a finir un marathon
on reviens de loin mesdames ! ! ! !

a écrit : Le gouvernement français a annoncé pour les conducteurs novices l’abaissement prochain du taux légal d’alcoolémie à 0,2 g/l dans le sang (soit 0,1 mg/l d’alcool dans l’air expiré). Mais pourquoi pas simplement un taux 0, plus simple et plus en phase avec les campagnes de prévention actuelles prônant le conducteur sans alcool ?

Dans les faits, un taux 0 rencontrerait des limites pratiques, liées aux incertitudes de mesure pour de faibles taux d’alcool, mais aussi au fait que l’alcool n’est pas uniquement présent dans les boissons alcoolisées.

Comme l’alcool est le résultat d’un phénomène naturel (la fermentation alcoolique),  on en trouve des traces non négligeables dans certains aliments (des fruits biens mûrs, du lait fermenté, des pâtisseries, certaines sauces…), et l’organisme du conducteur peut éventuellement en produire lors de la digestion.

Fixer un seuil minimal technique de détection reste donc indispensable pour permettre les contrôles routiers de l’alcoolémie et éviter les contestations. Je vous conseil vivement de regarder la deuxième sources qui est pleines d'anecdote intéressante comme celle si.
Afficher tout
Tout simplement parce que ton corps produit un très petite quantité d'alcool et que donc le 0 peut être dépassé même si tu n'a pas bu une goutte regarde en Suède ils sont aussi a 0,2 car théoriquement ton corps peut monter jusqu'à 0,1 sont avoir bu en général tu est plutôt autour de 0,01 voila pour l'explication j'espère avoir été clair

a écrit : Je crotait que c'étais une simone la première femme à avoir eu le permis de conduire (pour : "En voiture Simone ! ") . L'expression vient de Simone Louise de Pinet de Borde des Forest qui fût la première femme pilote de courses automobiles dans les années 1930 et suivantes.

Elle fût aussi la première femme qui ouvrit aussi une auto-école en 1950.

La suite de l'expression vient de son co-pilote qui disait : c'est toi qui conduit, c'est moi qui klaxonne.

a écrit : Le gouvernement français a annoncé pour les conducteurs novices l’abaissement prochain du taux légal d’alcoolémie à 0,2 g/l dans le sang (soit 0,1 mg/l d’alcool dans l’air expiré). Mais pourquoi pas simplement un taux 0, plus simple et plus en phase avec les campagnes de prévention actuelles prônant le conducteur sans alcool ?

Dans les faits, un taux 0 rencontrerait des limites pratiques, liées aux incertitudes de mesure pour de faibles taux d’alcool, mais aussi au fait que l’alcool n’est pas uniquement présent dans les boissons alcoolisées.

Comme l’alcool est le résultat d’un phénomène naturel (la fermentation alcoolique),  on en trouve des traces non négligeables dans certains aliments (des fruits biens mûrs, du lait fermenté, des pâtisseries, certaines sauces…), et l’organisme du conducteur peut éventuellement en produire lors de la digestion.

Fixer un seuil minimal technique de détection reste donc indispensable pour permettre les contrôles routiers de l’alcoolémie et éviter les contestations. Je vous conseil vivement de regarder la deuxième sources qui est pleines d'anecdote intéressante comme celle si.
Afficher tout
0,2 C'est pour le baba au rhum au dessert

a écrit : Meme de nos jours un policier/ gendarme peut vous mettre une amende pour vitesse excessive sans avoir un instrument de mesure. Source ma contravention . Oui 90euros d amende! c'est mission impossible pour contester...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Une vitesse élevée par rapport aux véhicules hippomobiles qui encombraient Paris.

N'oublie pas que c'est en 1898 !
Par rapport à la marche humaine ou au pas d'un cheval (6 à 8 km/h), mais un cheval au trot atteint déjà 14 à 15 km/h.

Posté le

android

(4)

Répondre