Abracadabrantesque, un néologisme de Rimbaud

Proposé par
le

En septembre 2000, Jacques Chirac, alors Président de la République, utilise le mot "abracadabrantesque" pour qualifier les accusations sur les financements occultes du RPR, et rend le mot célèbre. Mais ce néologisme n'est pas une invention de sa part, il a été inventé 130 ans auparavant par Arthur Rimbaud dans un de ses poèmes.

On le trouve dans le poème Le Cœur supplicié (de 1871) : Mon triste cœur bave à la poupe ... Mon cœur est plein de caporal! Ils y lancent des jets de soupe, Mon triste cœur bave à la poupe... Sous les quolibets de la troupe Qui lance un rire général, Mon triste cœur bave à la poupe, Mon cœur est plein de caporal! Ithyphalliques et pioupiesques Leurs insultes l'ont dépravé; À la vesprée, ils font des fresques Ithyphalliques et pioupiesques; Ô flots abracadabrantesques, Prenez mon cœur, qu'il soit sauvé! Ithyphalliques et pioupiesques, Leurs insultes l'ont dépravé. Quand ils auront tari leurs chiques, Comment agir, ô cœur volé? Ce seront des refrains bachiques Quand ils auront tari leurs chiques! J'aurai des sursauts stomachiques Si mon cœur triste est ravalé! Quand ils auront tari leurs chiques, Comment agir, ô cœur volé?


Tous les commentaires (41)

a écrit : Je vous rassurer même les spécialiste de Rimbaud ont du mal à saisir le sens de ce poème. Pour la petite histoire, il paraitrait que le poème parle d'un jeune homme sur un bateau violé par les marins. Le mot ithyphallique prend racine dans le mot phallus, par exemple. C'est beau mais Rimbaud sait comment être provoquant :) Afficher tout Je suis contente car j'avais effectivement compris ca... ma prof de littérature serait fière de moi !