Cabu a créé le beauf

Proposé par
le

C'est le caricaturiste Cabu qui créa le personnage parodique du beauf, désormais utilisé dans notre langage courant pour désigner une personne raciste, vulgaire et inculte. Il s'inspira entre autres de son propre beau-frère (d'où le nom de beauf) et créa différentes bandes dessinées à ce sujet, dont une intégrale est sortie fin 2014.


Tous les commentaires (65)

Le beauf de la campagne, souvent confondu avec un chasseur mais n'étant en vérité qu'une andouille avec un fusil et un permis de chass...de tuer, est un cousin moins connu du beauf des villes.
Il se balade généralement en treillis avec une cartouchière bien garnie et une casquette camoufflage tout en oubliant son gilet orange et vient régulièrement buter les ptits zoziaux à 20 mètres de chez vous quant il n'est pas carrément dans votre jardin arme sur l'épaule.
Il vous engueule parce que vous etes entre son viseur et une pauvre grive de 50 grammes venue grignotter une boule de graisse que vous avez placée sur le cerisier en face de la fenêtre de votre salon.
Il n'hesitera pas à affirmer que la forêt lui appartient le dimanche quand vous vous y prommener avec votre famille à vos risques et périls et sera fier de son gros fusil et de ses grosses cartouches achettées à prix d'or à l'armurerie du village qui lui couteront 300 fois le prix de la bidoche qu'il trouvera avec.
Pensant être utile à dame nature, mais s'avouant incapable de voir la faune locale autrement que dans une casserole, il viendra vous donner des leçons sur la façon d'élever vos gosses et buter le chat de la famille parce que c'est bien connu, les chats castrés et bien nourris passent leur vie à tuer les petits oiseaux à sa place et c'est un SCANDALE, non mais, j'ai un permis moi!
Jouer de la percussion en forêt vous fera aussi prendre de gros risques, en effet, le beauf armé ne supporte pas de devoir faire un où deux kilomètres pour trouver de méchants vilains annimaux à dégommer et risque de vous prendre pour cible, parce qu'il est de notoriété publique qu'un rythme de samba est plus dangereux pour la nature qu'il aime tant que le délicat son de la combustion de la poudre à canon propulsant du plomb dans le ciel cristalin d'un dimanche de printemps.
Quand vous l'avez en voisin, c'est encore plus gratifiant. Un ami, un vrai, qui n'hesitera pas à trier ses ordures comme un cochon parce qu'il a autre chose à f... que de sauver la planète, qui viendra poser des pièges à mâchoire un peu partout interdits par la loi dans lequel votre chat où votre chien tombera et devra se faire amputer d'une patte à vos frais mais en prennant bien soin d'effacer le numéro afin de ne pas risquer un PV de 50 balles pour braconnage, qui viendra vous expliquer que le tas de branche au fond de votre terrain il faut absolument le bruler au lieu de le laisser se décomposer et quand il vient avec un membre de sa fammille vous expliquer que la prochaine fois que vous passez sur le chemin communal qui passe devant chez lui à moto vous risquez de vous prendre un coup de 12, vous comprendrez que le beauf des champs n'a rien à envier au beauf des villes.
Tout ceci, je l'ai vécu personnellement. C'est de l'authentique.

a écrit : "raciste... et inculte", c'est un pléonasme non ? Malheureusement non, il y a des gens très cultivés qui arrivent à être racistes. Source: mon beauf'!!

Posté le

windowsphone

(5)

Répondre

a écrit : Le beauf de la campagne, souvent confondu avec un chasseur mais n'étant en vérité qu'une andouille avec un fusil et un permis de chass...de tuer, est un cousin moins connu du beauf des villes.
Il se balade généralement en treillis avec une cartouchière bien garnie et une casquette camoufflage tout en ou
bliant son gilet orange et vient régulièrement buter les ptits zoziaux à 20 mètres de chez vous quant il n'est pas carrément dans votre jardin arme sur l'épaule.
Il vous engueule parce que vous etes entre son viseur et une pauvre grive de 50 grammes venue grignotter une boule de graisse que vous avez placée sur le cerisier en face de la fenêtre de votre salon.
Il n'hesitera pas à affirmer que la forêt lui appartient le dimanche quand vous vous y prommener avec votre famille à vos risques et périls et sera fier de son gros fusil et de ses grosses cartouches achettées à prix d'or à l'armurerie du village qui lui couteront 300 fois le prix de la bidoche qu'il trouvera avec.
Pensant être utile à dame nature, mais s'avouant incapable de voir la faune locale autrement que dans une casserole, il viendra vous donner des leçons sur la façon d'élever vos gosses et buter le chat de la famille parce que c'est bien connu, les chats castrés et bien nourris passent leur vie à tuer les petits oiseaux à sa place et c'est un SCANDALE, non mais, j'ai un permis moi!
Jouer de la percussion en forêt vous fera aussi prendre de gros risques, en effet, le beauf armé ne supporte pas de devoir faire un où deux kilomètres pour trouver de méchants vilains annimaux à dégommer et risque de vous prendre pour cible, parce qu'il est de notoriété publique qu'un rythme de samba est plus dangereux pour la nature qu'il aime tant que le délicat son de la combustion de la poudre à canon propulsant du plomb dans le ciel cristalin d'un dimanche de printemps.
Quand vous l'avez en voisin, c'est encore plus gratifiant. Un ami, un vrai, qui n'hesitera pas à trier ses ordures comme un cochon parce qu'il a autre chose à f... que de sauver la planète, qui viendra poser des pièges à mâchoire un peu partout interdits par la loi dans lequel votre chat où votre chien tombera et devra se faire amputer d'une patte à vos frais mais en prennant bien soin d'effacer le numéro afin de ne pas risquer un PV de 50 balles pour braconnage, qui viendra vous expliquer que le tas de branche au fond de votre terrain il faut absolument le bruler au lieu de le laisser se décomposer et quand il vient avec un membre de sa fammille vous expliquer que la prochaine fois que vous passez sur le chemin communal qui passe devant chez lui à moto vous risquez de vous prendre un coup de 12, vous comprendrez que le beauf des champs n'a rien à envier au beauf des villes.
Tout ceci, je l'ai vécu personnellement. C'est de l'authentique.
Afficher tout
Hella oui ça sent le vécu à plein nez ça!! Il est gratiné celui-là!!

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

J'étais persuadé que c'était Reiser, c'est désormais rectifié.

C'était le surnom donné à Hanin "sous" Mitterrand... En qualité de beau-frère de Tonton !

a écrit : La version belle-sœur existe? Non parce que moi j'en connais quelques unes qui en tiennent une couche aussi. La "bells"? C'est voulu le jeu de mot ? bells > cloche ? ^^

Posté le

android

(2)

Répondre

La majorité des français pourrait aussi dire "JeSuisBeauf"

a écrit : Perso j'aurais juste mis en définition: individu qui se ballade en chaussettes-sandales. Non ça c'est un plouc !

Pour moi la définition même du beauf, c'est la famille Groseille dans "La vie est un long fleuve tranquille".

a écrit : Perso j'aurais juste mis en définition: individu qui se ballade en chaussettes-sandales. Ouai mais ca pourrait aussi être tout simplement un anglais!!!

a écrit : La représentation du beauf de Cabu est un mélange entre un patron de bar de Chalon sur marne et de l ancien maire de Nice jaques médecin ( sources Cabu dans les grosses têtes. ) Je confirme étant originaire de chalon en champagne je peut vous dire que cela est exact et d'autre des ces personnages sont inspirés de personne de chalon

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Oui, pas tout à fait juste leur définition du beauf.

Larousse : Français moyen aux idées étroites et bornées se comportant généralement avec vulgarité.
Il ne parlait pas de son frère mais de son beau-frère.

a écrit : Tragique anniversaire de Cabu aujourd'hui. Joyeux anniversaire Cabu, on pense à toi ! Il ne faut pas confondre "charlie hebdo" et "canard enchaîné" =) (c'est charlie qui est tiré pas le canard à 5 millions)

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Le beauf de la campagne, souvent confondu avec un chasseur mais n'étant en vérité qu'une andouille avec un fusil et un permis de chass...de tuer, est un cousin moins connu du beauf des villes.
Il se balade généralement en treillis avec une cartouchière bien garnie et une casquette camoufflage tout en ou
bliant son gilet orange et vient régulièrement buter les ptits zoziaux à 20 mètres de chez vous quant il n'est pas carrément dans votre jardin arme sur l'épaule.
Il vous engueule parce que vous etes entre son viseur et une pauvre grive de 50 grammes venue grignotter une boule de graisse que vous avez placée sur le cerisier en face de la fenêtre de votre salon.
Il n'hesitera pas à affirmer que la forêt lui appartient le dimanche quand vous vous y prommener avec votre famille à vos risques et périls et sera fier de son gros fusil et de ses grosses cartouches achettées à prix d'or à l'armurerie du village qui lui couteront 300 fois le prix de la bidoche qu'il trouvera avec.
Pensant être utile à dame nature, mais s'avouant incapable de voir la faune locale autrement que dans une casserole, il viendra vous donner des leçons sur la façon d'élever vos gosses et buter le chat de la famille parce que c'est bien connu, les chats castrés et bien nourris passent leur vie à tuer les petits oiseaux à sa place et c'est un SCANDALE, non mais, j'ai un permis moi!
Jouer de la percussion en forêt vous fera aussi prendre de gros risques, en effet, le beauf armé ne supporte pas de devoir faire un où deux kilomètres pour trouver de méchants vilains annimaux à dégommer et risque de vous prendre pour cible, parce qu'il est de notoriété publique qu'un rythme de samba est plus dangereux pour la nature qu'il aime tant que le délicat son de la combustion de la poudre à canon propulsant du plomb dans le ciel cristalin d'un dimanche de printemps.
Quand vous l'avez en voisin, c'est encore plus gratifiant. Un ami, un vrai, qui n'hesitera pas à trier ses ordures comme un cochon parce qu'il a autre chose à f... que de sauver la planète, qui viendra poser des pièges à mâchoire un peu partout interdits par la loi dans lequel votre chat où votre chien tombera et devra se faire amputer d'une patte à vos frais mais en prennant bien soin d'effacer le numéro afin de ne pas risquer un PV de 50 balles pour braconnage, qui viendra vous expliquer que le tas de branche au fond de votre terrain il faut absolument le bruler au lieu de le laisser se décomposer et quand il vient avec un membre de sa fammille vous expliquer que la prochaine fois que vous passez sur le chemin communal qui passe devant chez lui à moto vous risquez de vous prendre un coup de 12, vous comprendrez que le beauf des champs n'a rien à envier au beauf des villes.
Tout ceci, je l'ai vécu personnellement. C'est de l'authentique.
Afficher tout
Le beauf à un côté attendrissant! Là, c'est juste un gros c....!!!

a écrit : Le beauf de la campagne, souvent confondu avec un chasseur mais n'étant en vérité qu'une andouille avec un fusil et un permis de chass...de tuer, est un cousin moins connu du beauf des villes.
Il se balade généralement en treillis avec une cartouchière bien garnie et une casquette camoufflage tout en ou
bliant son gilet orange et vient régulièrement buter les ptits zoziaux à 20 mètres de chez vous quant il n'est pas carrément dans votre jardin arme sur l'épaule.
Il vous engueule parce que vous etes entre son viseur et une pauvre grive de 50 grammes venue grignotter une boule de graisse que vous avez placée sur le cerisier en face de la fenêtre de votre salon.
Il n'hesitera pas à affirmer que la forêt lui appartient le dimanche quand vous vous y prommener avec votre famille à vos risques et périls et sera fier de son gros fusil et de ses grosses cartouches achettées à prix d'or à l'armurerie du village qui lui couteront 300 fois le prix de la bidoche qu'il trouvera avec.
Pensant être utile à dame nature, mais s'avouant incapable de voir la faune locale autrement que dans une casserole, il viendra vous donner des leçons sur la façon d'élever vos gosses et buter le chat de la famille parce que c'est bien connu, les chats castrés et bien nourris passent leur vie à tuer les petits oiseaux à sa place et c'est un SCANDALE, non mais, j'ai un permis moi!
Jouer de la percussion en forêt vous fera aussi prendre de gros risques, en effet, le beauf armé ne supporte pas de devoir faire un où deux kilomètres pour trouver de méchants vilains annimaux à dégommer et risque de vous prendre pour cible, parce qu'il est de notoriété publique qu'un rythme de samba est plus dangereux pour la nature qu'il aime tant que le délicat son de la combustion de la poudre à canon propulsant du plomb dans le ciel cristalin d'un dimanche de printemps.
Quand vous l'avez en voisin, c'est encore plus gratifiant. Un ami, un vrai, qui n'hesitera pas à trier ses ordures comme un cochon parce qu'il a autre chose à f... que de sauver la planète, qui viendra poser des pièges à mâchoire un peu partout interdits par la loi dans lequel votre chat où votre chien tombera et devra se faire amputer d'une patte à vos frais mais en prennant bien soin d'effacer le numéro afin de ne pas risquer un PV de 50 balles pour braconnage, qui viendra vous expliquer que le tas de branche au fond de votre terrain il faut absolument le bruler au lieu de le laisser se décomposer et quand il vient avec un membre de sa fammille vous expliquer que la prochaine fois que vous passez sur le chemin communal qui passe devant chez lui à moto vous risquez de vous prendre un coup de 12, vous comprendrez que le beauf des champs n'a rien à envier au beauf des villes.
Tout ceci, je l'ai vécu personnellement. C'est de l'authentique.
Afficher tout
Hélas, on en trouve partout dans nos belles provinces de ces beaufs là. .. et en plus, généralement, ils votent fn. ..

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Le frère de Cabu raciste ? Hum... Beau frère. En même temps si vous lisez de travers tout prête à confusion.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Le beauf de la campagne, souvent confondu avec un chasseur mais n'étant en vérité qu'une andouille avec un fusil et un permis de chass...de tuer, est un cousin moins connu du beauf des villes.
Il se balade généralement en treillis avec une cartouchière bien garnie et une casquette camoufflage tout en ou
bliant son gilet orange et vient régulièrement buter les ptits zoziaux à 20 mètres de chez vous quant il n'est pas carrément dans votre jardin arme sur l'épaule.
Il vous engueule parce que vous etes entre son viseur et une pauvre grive de 50 grammes venue grignotter une boule de graisse que vous avez placée sur le cerisier en face de la fenêtre de votre salon.
Il n'hesitera pas à affirmer que la forêt lui appartient le dimanche quand vous vous y prommener avec votre famille à vos risques et périls et sera fier de son gros fusil et de ses grosses cartouches achettées à prix d'or à l'armurerie du village qui lui couteront 300 fois le prix de la bidoche qu'il trouvera avec.
Pensant être utile à dame nature, mais s'avouant incapable de voir la faune locale autrement que dans une casserole, il viendra vous donner des leçons sur la façon d'élever vos gosses et buter le chat de la famille parce que c'est bien connu, les chats castrés et bien nourris passent leur vie à tuer les petits oiseaux à sa place et c'est un SCANDALE, non mais, j'ai un permis moi!
Jouer de la percussion en forêt vous fera aussi prendre de gros risques, en effet, le beauf armé ne supporte pas de devoir faire un où deux kilomètres pour trouver de méchants vilains annimaux à dégommer et risque de vous prendre pour cible, parce qu'il est de notoriété publique qu'un rythme de samba est plus dangereux pour la nature qu'il aime tant que le délicat son de la combustion de la poudre à canon propulsant du plomb dans le ciel cristalin d'un dimanche de printemps.
Quand vous l'avez en voisin, c'est encore plus gratifiant. Un ami, un vrai, qui n'hesitera pas à trier ses ordures comme un cochon parce qu'il a autre chose à f... que de sauver la planète, qui viendra poser des pièges à mâchoire un peu partout interdits par la loi dans lequel votre chat où votre chien tombera et devra se faire amputer d'une patte à vos frais mais en prennant bien soin d'effacer le numéro afin de ne pas risquer un PV de 50 balles pour braconnage, qui viendra vous expliquer que le tas de branche au fond de votre terrain il faut absolument le bruler au lieu de le laisser se décomposer et quand il vient avec un membre de sa fammille vous expliquer que la prochaine fois que vous passez sur le chemin communal qui passe devant chez lui à moto vous risquez de vous prendre un coup de 12, vous comprendrez que le beauf des champs n'a rien à envier au beauf des villes.
Tout ceci, je l'ai vécu personnellement. C'est de l'authentique.
Afficher tout
Je crois que la description que tu en fais, est imagée par le cultissime sketch des inconnus...ceci dit je te plains d'avoir un pareil énergumène à côté de chez toi.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est dans une chanson de Renaud (mon beauf) :

Il est devenu mon beauf
Un beauf à la Cabu
Imbécile et facho
Mais heureusement cocu !
J avais jamais fait le rapprochement pourtant j écoute souvent cette chanson... jmcmb merci

Posté le

android

(0)

Répondre

Eh bien je me coucherais moins bête, j'ai toujours pensé que c'était le diminutif de beau-frère ! Et dire que quand je le vois, je lui dis " salut l'beauf comment vas-tu ?" :)

a écrit : Et les beaufs ont tenté de le tuer pour ces dessins?... Non parce que un beauf n'est pas conscient d'en être un...