Pour prouver l'innocence de son client, il va jusqu'à se tuer

Proposé par
le

Clement Vallandigham fut un avocat américain au XIXe siècle qui se tua en se tirant dessus lors d'une reconstitution où il essayait de démontrer l'innocence de son client, accusé d'homicide. Il essayait de prouver que la victime supposée aurait pu se tuer toute seule accidentellement, mais ne savait pas que l'arme avec laquelle il effectuait la reconstitution était chargée. Sa démonstration convainquit le jury puisque son client fut acquitté.


Commentaires préférés (3)

Le meilleur avocat de tous les temps! En plus, pas besoin de le payer!

ÇA, c'est incontestablement un candidat aux Darwin Awards !!

Bon, il a au moins pu finir son boulot (crevant comme boulot d'ailleurs....)

Posté le

android

(540)

Répondre


Tous les commentaires (75)

Quel dévouement pour son travail ! Ou pas.

Posté le

android

(28)

Répondre

Le meilleur avocat de tous les temps! En plus, pas besoin de le payer!

Ce qu'on appelle se sacrifier pour son job !

Un exemple de courage et de dévotion ! Malheureusement il est mort à la tâche .

et il fut reconnu coupable de son suicide...

ÇA, c'est incontestablement un candidat aux Darwin Awards !!

Bon, il a au moins pu finir son boulot (crevant comme boulot d'ailleurs....)

Posté le

android

(540)

Répondre

Faut le voir pour y croire après tout.

Posté le

android

(4)

Répondre

Faire un reconstitution avec une arme chargé , bien joué !

Posté le

android

(45)

Répondre

On ne peut pas dire qu'il n'a pas donné de sa personne...

Posté le

android

(13)

Répondre

L accusé est cuit si l avocat n est pas cru .

Euh, vous ne vous dites pas comme moi, qu'il y a eu un petit problème quelque part? Qui a bien pu laisser l'arme chargée??
Le soucis du détail?

Wikipedia : "Il reconstitue les faits d'une manière si réaliste" ... Tout s'explique.

Et je suppose qu'ils ont fait une enquête pour savoir qui avait laissé le pistolet chargé ?

Je me demande si il avait amené son propre pistolet qu'il avait oublié de décharger ou si c'est le fournisseur qui a fait une petite erreur

Une pierre deux coups (de feu)

Posté le

android

(2)

Répondre

Son collègue Garry Hoy n'a pas vraiment fait mieux un siècle plus tard : pour prouver que les vitres d'un bâtiment étaient incassables, il s'est jeté dessus... Elle ne s'est effectivement pas cassée mais défenestrée. Hop, 24 étages !

Sa fiche Wikipedia est passionnante! il a eu une vie extrêmement riche et pleine de rebondissements durant la guerre de sécession, malheureusement résumée à sa mort ironique, qui en est l'aspect le plus spectaculaire. Les Darwin Awards récompensent les morts idiotes, là c'est plus son caractère passionné et engagé qui l'a tué.

Lui au moins on ne pourra pas l'accuser de ne pas avoir attrapé la balle au rebond

Par ailleurs à l'époque cette affaire à fait un grand BOUM!