La Constitution française n'est pas exempte de fautes d'orthographe

Proposé par
le

La Constitution de la Ve République française, adoptée par référendum le 28 septembre 1958, a fait l'objet de nombreuses révisions mais aucune d'entre elles ne corrigea la faute d'orthographe qu'elle contient à l'article 16 : "Lorsque les institutions de la République, l'indépendance de la Nation, l'intégrité de son territoire ou l'exécution de ses engagements internationaux sont menacés d'une manière grave et immédiate...". Il aurait en effet fallu écrire "menacées" à la place de "menacés".


Commentaires préférés (3)

Maintenant un ministre de l'éducation nationale qui ne sait pas appliquer une règle de trois (Xavier Darcos au grand journal) me paraît moins grave!!

Je me demande ce qui nous empêche de corriger cette faute

Posté le

android

(211)

Répondre

Comme quoi même les hommes les plus "puissants" de France qui modifie l'un des documents les plus importants de la Veme république sont au final comme vous et moi, capable de faire des fautes orthographe et de passer à côté.

Je sens qu' ils y en a qui ont attendu la fin de l'anecdote pour trouver la faute. ^^

Posté le

android

(550)

Répondre


Tous les commentaires (120)

Maintenant un ministre de l'éducation nationale qui ne sait pas appliquer une règle de trois (Xavier Darcos au grand journal) me paraît moins grave!!

Je me demande ce qui nous empêche de corriger cette faute

Posté le

android

(211)

Répondre

Comme quoi même les hommes les plus "puissants" de France qui modifie l'un des documents les plus importants de la Veme république sont au final comme vous et moi, capable de faire des fautes orthographe et de passer à côté.

Je crois que les étudiants vont utiliser cette anecdote comme excuse pour ne plus être lynché en orthographe.

C'est triste a dire, mais le feminin disparait un peu de plus en plus dans notre langue. Lisez des livres dont l'heroïne principal est une femme et qu'il est ecrit a la 1re personne, il sera ecrit tout le long au masculin...

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

Ça me rappelle l'histoire de la ville de Ferney-Voltaire qui a fait posé plusieurs plaques de citation du philosophe mais qui n'a pas vérifié l'orthographe.

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Maintenant un ministre de l'éducation nationale qui ne sait pas appliquer une règle de trois (Xavier Darcos au grand journal) me paraît moins grave!!

Je me demande ce qui nous empêche de corriger cette faute
"Je me demande ce qui nous empêche de corriger cette faute "

La procedure probablement. C'est complique a modifier une Constitution, alors pour une faute d'orthographe je pense que personne n'a voulu prendre la peine.

On passe pour des c... partout, alors une faute de plus ou de moins! :)

a écrit : Maintenant un ministre de l'éducation nationale qui ne sait pas appliquer une règle de trois (Xavier Darcos au grand journal) me paraît moins grave!!

Je me demande ce qui nous empêche de corriger cette faute
C'est simple pour modifier une loi c'est long et compliqué, faut porter des motions il faut la voter...

Posté le

android

(0)

Répondre

On suppose que lorsque la langue Française est menacées, l'article 16 ne s'applique pas... :p

a écrit : C'est triste a dire, mais le feminin disparait un peu de plus en plus dans notre langue. Lisez des livres dont l'heroïne principal est une femme et qu'il est ecrit a la 1re personne, il sera ecrit tout le long au masculin... Il fallait forcément que cette anecdote conduise à un débat féministe. L'usage du masculin n'est pas forcement machiste. C'est aussi une manière de ne pas parler en terme de distinction de sexe.

a écrit : C'est triste a dire, mais le feminin disparait un peu de plus en plus dans notre langue. Lisez des livres dont l'heroïne principal est une femme et qu'il est ecrit a la 1re personne, il sera ecrit tout le long au masculin... Un exemple?

a écrit : C'est triste a dire, mais le feminin disparait un peu de plus en plus dans notre langue. Lisez des livres dont l'heroïne principal est une femme et qu'il est ecrit a la 1re personne, il sera ecrit tout le long au masculin... T'es marrant toi à trouver cela triste quand tu oublies un E à "principale"…

Cela dit ensuite, je n'ai vraiment pas compris où tu voulais en venir. De quelles livres parles-tu !?

je ne sais pas ce qui est le pire dans la constitution, cette faute d'orthographe ou la présence du mot race...

Posté le

windowsphone

(15)

Répondre

Je sens qu' ils y en a qui ont attendu la fin de l'anecdote pour trouver la faute. ^^

Posté le

android

(550)

Répondre

une lettre accapare notre regard on en oublie le message fondamental que ce texte tente de faire passer

a écrit : Comme quoi même les hommes les plus "puissants" de France qui modifie l'un des documents les plus importants de la Veme république sont au final comme vous et moi, capable de faire des fautes orthographe et de passer à côté. Ils sont plus nombreux que tu que ne le pense.

C'est pour cela que je rigole avec les chartes de forum qui exigent des commentaires digne de l'acedemie française.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Le féminin l'emporte par supériorité 4-0 Mais à 4-1 le féminin se serait écroulé.. Pas juste tout ça, obligé de réaliser des clean-sheets à chaque fois pour l'emporter :-(

Posté le

android

(6)

Répondre

J aime bien le fait que l auteur de l anecdote nous précise la faute au cas oú on ne soit pas suffisamment malins pour la trouver nous mêmes

Posté le

android

(8)

Répondre