Pour transporter des matières nucléaires, rien de tel qu'une cocotte minute

Proposé par
le
dans

Les cocottes-minute ne servent pas qu'à la cuisson des pommes vapeur, elles servent également dans un domaine insoupçonné. En effet, leur forte résistance, leur étanchéité et leur bas coût en font des récipients parfaitement appropriés pour le transport de certaines matières dangereuses, et leur utilisation serait une pratique courante dans l'industrie nucléaire. C'est pourquoi on peut trouver des appels d'offre émanant d'organismes nucléaires souhaitant se procurer des milliers d'autocuiseurs.


Tous les commentaires (78)

Par contre il faut penser a la laver à l'acide après sinon le choux-fleur risque d'avoir un drôle de gout.

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

Et leurs utilisations serait. ... le monde est assez beau et intéressant les hommes sont assez fous et imprévisibles pour que ce site publis de nouvelles annecdoctes chaques jours sans se baser sur des spéculations. .. à la rigueur l appel d'offre était intéressant et méritait d'être à l'origine d'une annecdocte. . Le reste étant une supputation il me semblais plus sage de faire attention avant d'évoquer cela comme une vérité certifiée. En tant qu ancien ingénieur nucléaire sur snle... Malgré une formation poussé je n ai jamais entendu parler de cela... l appel d'offre est relativement vague, le raccourcie avec les matières radioactives est un peu leger . Une centrale nucléaire utilise bien des composés ...

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Je travaille dans l'industrie nucléaire depuis 2006 et je n'ai jamais entendu ou vu ça. Nous avons du materiels adaptés pour chaques types de materiaux à risque et l'emballage est je pense plus sofistiqué que la cocote du dimanche^^. Peu être à l'époque mais maintenant des récipients sur mesure utilisant le principe de fermeture d'une cocotte éxistes mais.en aucun cas les même que celles utilisée pour la cuisine. Afficher tout Je pense qu'il parle de la méthode et c'est la même

Posté le

android

(2)

Répondre

La France c'est pas l'Iran ! Je pense qu'on a des moyens plus modernes et plus sûr pour transporter des éléments radioactifs. Je pense pas qu'on utilise des moyens " artisanaux " comme des Cocotte-Minute dans un secteur industrielle a risque comme le nucléaire.

Rien de tel qu'une bonne pomme-vapeur-d'uranum-flambé!
Bonne-appétit! :a

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ok mais pourquoi diable acheter 4000 autocuiseur pour des recherches ?

L'appel d'offre existe bel et bien www.klekoon.com/JOCE/joue-appel-offre-fourniture-4000-autocuiseurs-acier-inoxydable-fourniture-4000-autocuiseurs-3130039.htm

Il est bien légitime que de se demander pourquoi et dans quel but...
Ah oui d'accord cela reste quand même bizarre. Les exigences sur le materiel me laisse penser (à mon avis personnel) qu'il peu s'agir d'une recherche sur le transport du materiel radioactif en cas d'incident nucléaire majeur comme fukushima par exemple. Car le CEA est un centre de recherche. Et le matériel pour le transport des matériaux sensibles éxiste déja. En cas d'urgence il faut agir vite et bien afin de limiter un maximum les dégats sur la nature et l'Homme. Sachant que la majeure partie des foyer possède une cocotte minute le CEA fait peut être une recherche sur une méthode d'urgence de stockage et de confinement d'éléments à risques. Pas forcément nucléaire d'ailleur. Mais cela reste un avis personnel.

Posté le

android

(6)

Répondre

Il faut savoir que les fabricants d'auto-cuiseurs préconisent un remplacement du joint ... tous les ans.

Qui l'a déjà fait ?

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Je travaille dans l'industrie nucléaire depuis 2006 et je n'ai jamais entendu ou vu ça. Nous avons du materiels adaptés pour chaques types de materiaux à risque et l'emballage est je pense plus sofistiqué que la cocote du dimanche^^. Peu être à l'époque mais maintenant des récipients sur mesure utilisant le principe de fermeture d'une cocotte éxistes mais.en aucun cas les même que celles utilisée pour la cuisine. Afficher tout Tu fais quoi dans l'industrie nucléaire ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Fukushima 11 mars 2011 :
-Chef on a plus de cocotte, c'est bon les casseroles avec couvercles ?
- Oui vas y, ils y verront que du feu.
Ne pas confondre erreur humaine et catastrophe naturel. Pour info je travail aussi dans le nucléaire et j'ai jamais entendu parler de ca.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Il me semble que c'est plutôt James Watt pour la machine à vapeur ;) la machine a vapeur est une invention dont les évolutions les plus importante ont eu lieu au XVIII siècle
les 1er travaux remonte a l'antiquité
en 1679 le français Denis papin construisit la 1ere chaudière fermée par la 1ere soupape
en 1765 James Watt commença a produire des moteurs améliorés
en 1770 le français Cugnot construisit le 1er véhicule automobile terrestre , un fardier
j'ais vu un fardier en activité , c'est impressionnant
la vapeur est une création qui a évolué dans le temps chacun améliorant les travaux du précédent donc la vapeur est une "conquête universel"

a écrit : De toutes façons, dans des cocottes minutes, des barils, au fond de la mer ou dans des mines sous des m3 de béton... Le problème c'est qu'on ne sait pas rendre inerte ces déchets et que quel que soit le conditionnement on sait en revanche qu'il ne sera pas éternel. Ce sont donc d'énormes bombes à retardement pour les générations à venir qui sommeillent sous nos pieds. La vraie question du nucléaire est celle-là : "doit-on produire si on ne maitrise pas le processus de bout en bout" ?
Nos aînés ont répondu : "oui, car on saura maîtriser demain"... Mais demain tarde un peu à venir !
Afficher tout
Appliques ton raisonnement à tout et tu verras que demain est bien loin dans beaucoup de domaines. Après aucune autres industrie ne maîtrise ses déchets comme le nucléaire car en attendant, en France, on a jamais eu aucun problème avec les déchets nucléaires.


De plus pour l'anecdote, la contenance de même 4000 cocottes reste trop faible pour une utilisation industrielle quelque qu'elle soit et je ne parle pas du côté pratique, soyons sérieux s'il vous plaît.

Le CEA de valduc est le centre de recherche du nucléaire militaire, dieu seul sait ce qu'il voulait faire avec ces cocottes quoi qu'il en soit ce n'est certainement pas du transport car les règles de l'autorité de sûreté nucléaire s'applique aussi au domaine militaire.

Posté le

android

(4)

Répondre

En centrale nucléaire nous n'utilisons effectivement pas de cocotte minute (quand même :) )
Par contre on utilise le même principe pour garder le circuit en contact avec le combustible sous forme d'eau : avoir de la vapeur dans ce circuit est très grave car les échanges thermiques seront beaucoup moins efficaces et le combustible va surchauffer (potentiellement jusqu'à sa fusion). On utilise donc le principe de la cocotte minute : une cocotte de 8m de haut que l'on maintient sous pression pour garder l'eau liquide.
Cela dit pour la cuisine, une cocotte de 8m de haut, il y a moyen d'en faire de la tambouille... :)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Appliques ton raisonnement à tout et tu verras que demain est bien loin dans beaucoup de domaines. Après aucune autres industrie ne maîtrise ses déchets comme le nucléaire car en attendant, en France, on a jamais eu aucun problème avec les déchets nucléaires.


De plus pour l'anecdote, la contena
nce de même 4000 cocottes reste trop faible pour une utilisation industrielle quelque qu'elle soit et je ne parle pas du côté pratique, soyons sérieux s'il vous plaît.

Le CEA de valduc est le centre de recherche du nucléaire militaire, dieu seul sait ce qu'il voulait faire avec ces cocottes quoi qu'il en soit ce n'est certainement pas du transport car les règles de l'autorité de sûreté nucléaire s'applique aussi au domaine militaire.
Afficher tout
Holaaaa... On se calme... Je me fous des cocottes minutes ! Mon propos disait juste que le contenant importe peu, puisque de toutes façons on ne sait pas aujourd'hui gérer à terme les déchets. Et en France comme ailleurs, ce n'est pas parce qu'on n'a pas eu encore de problème avec ces déchets qu'on est en mesure de les rendre inertes... Ils sont donc actifs et on ne sait que les enfouir : c'est tout ce que je disais.

a écrit : Je travaille dans l'industrie nucléaire depuis 2006 et je n'ai jamais entendu ou vu ça. Nous avons du materiels adaptés pour chaques types de materiaux à risque et l'emballage est je pense plus sofistiqué que la cocote du dimanche^^. Peu être à l'époque mais maintenant des récipients sur mesure utilisant le principe de fermeture d'une cocotte éxistes mais.en aucun cas les même que celles utilisée pour la cuisine. Afficher tout Je travaillais justement dans un Labo sur le site du CEA à Saclay en 2006 et j'utilisais une cocotte minute du dimanche comme vous dites pour tester des capteurs sous radiation alpha. Trafiquée, on pouvait y faire le vide et c'était très efficace. Pour rappel la radioactivité alpha est stoppée par une simple feuille de papier ou quelques centimètres dans l'air.

Tout d'abord, "matériaux radioactifs" est un terme extrêmement large qui s'étend depuis les coeurs de plutonium à usage militaire, en passant par les capsules de cobalt 60 de radiographie et les gants ayant servi à manipuler des sources radioactives. On distingue les sources à haute activité dégageant un fort rayonnement et celles à faible activité dégageant un rayonnement plus faible, ainsi que les 4 types de rayonnement : neutronique et gamma (les plus dangereux), qui sont arrêtés par dix centimètres de plomb ou un mètre de béton, alpha, arrêtés par une feuille de papier et bêta, arrêtés par une feuille d'aluminium. Voilà pour les bases.

L'appel d'offre dont on parle ici émane d'un centre de recherche nucléaire, nous avons donc des laboratoires remplis de chercheurs qui manipulent toute sortes de matériaux radioactifs. Il n'est donc pas invraisemblable que de solides conteneurs étanches en inox comme des cocottes-minutes soient utiles pour le transport en interne de sources à faibles activité ou dégageant principalement un rayonnement alpha ou bêta. il est même possible qu'elles servent à l'entreposage temporaire des déchets à faibles activité comme la verrerie irradiée ou les masques, gants, tenues de protection usagés qui ne présentent guère de risque dans un conteneur en acier.

Un récipient étanche à l'eau ne laissera évidemment pas s'échapper des matériaux radioactifs solides, un peu de bon sens. Les chercheurs du CEA ne sont pas stupides et n'utilisent pas leurs cocottes minutes pour des liquides ou des gaz radioactifs, mais des conteneurs spécialisés.

Donc si, une cocotte minute, récipient solide, étanche, fiable et pas cher, est parfaitement utilisable pour le transport en interne de matériaux radioactifs à faible activité.

Oui, la Terre est plate, les cochons volent, le nucléaire est sans danger.

Les transports sont bien moins sécurisés que ne le prétendent les autorités du nucléaire.
Stopper un train ou un camion n'est pas très compliqué.
Les camions remplis de plutonium traversent des villes sans escorte. Ils sont sans doute à l'abri d'un accident mais probablement pas d'une action terroriste.
Un missile ou une roquette lancé sur un camion en centre ville aurait des conséquences dramatiques (non, les radiations ne seraient pas stoppées après quelques centimètres !)
Cela n'est pas le lieu pour un débat de fond sur le nucléaire, mais je vous encourage à vous renseigner sur Google.
Parce que sur le fond, hein...
Pourquoi dire d'un côté que les transports ne présentent aucun danger, et d'un autre côté que l'on utilise des camions blindés résistant à presque tout etc ?

Source : mon passé d'activiste dans une association écologiste, les mesures de radioactivité à proximité des convois et de la Hague .,,,

Je pense que l'éditeur a du s'éloigner un peu de la réalitée confondre ou quelque chose comme ça.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je travaille dans l'industrie nucléaire depuis 2006 et je n'ai jamais entendu ou vu ça. Nous avons du materiels adaptés pour chaques types de materiaux à risque et l'emballage est je pense plus sofistiqué que la cocote du dimanche^^. Peu être à l'époque mais maintenant des récipients sur mesure utilisant le principe de fermeture d'une cocotte éxistes mais.en aucun cas les même que celles utilisée pour la cuisine. Afficher tout C'est ce que je me disais, c'est pas très rassurant quand même si ils utilisent véritablement des cocottes minutes du dimanche :)
En tout cas je vois pas un ingénieur en nucléaire dire à son collègue :
"Dit moi Jean Michel tu n'oubliera pas de prendre ta cocotte minute pour demain, j'ai quelques produits hautement radioactifs à transporter"