Pour transporter des matières nucléaires, rien de tel qu'une cocotte minute

Proposé par
le
dans

Les cocottes-minute ne servent pas qu'à la cuisson des pommes vapeur, elles servent également dans un domaine insoupçonné. En effet, leur forte résistance, leur étanchéité et leur bas coût en font des récipients parfaitement appropriés pour le transport de certaines matières dangereuses, et leur utilisation serait une pratique courante dans l'industrie nucléaire. C'est pourquoi on peut trouver des appels d'offre émanant d'organismes nucléaires souhaitant se procurer des milliers d'autocuiseurs.


Tous les commentaires (79)

a écrit : C'est pas marqué non plus que TOUT les organismes nucléaire utilise des "cocottes du dimanche" pour le transport de matières radioactives..^^Certains peut être... C'est très contrôlé.

Mais si c'est pour du transport interne au site et sur des matières à faible activité et rayonnement, faut voir...

Parfait pour du terrorisme!!
"Heu je ne sais pas ou planquer et activer ma bombe radioactive!"
"Ben fais toi cuisto et mets la dans ta cocotte minute(ur)"

Je vais éviter les restos quelques temps...

a écrit : Je travaille dans l'industrie nucléaire depuis 2006 et je n'ai jamais entendu ou vu ça. Nous avons du materiels adaptés pour chaques types de materiaux à risque et l'emballage est je pense plus sofistiqué que la cocote du dimanche^^. Peu être à l'époque mais maintenant des récipients sur mesure utilisant le principe de fermeture d'une cocotte éxistes mais.en aucun cas les même que celles utilisée pour la cuisine. Afficher tout Je me disai bien aussi que moulinex n avait pas de contrat exclusif avec areva

Posté le

android

(13)

Répondre

En ce qui concerne les travailleurs du nucléaire. Peut être qu'il ne faut pas lire la cocotte minute Seb pour cuisiner mais le principe de fermeture et d hermétisme d'une cocotte minute ? Ensuite elle est adaptée aux besoins spécifique de l'industrie nucléaire.
L un de vous reconnaît déjà que les boîtes utilisées ont le même système de fermeture.

a écrit : La cocotte-minute ne date pas d'hier : Le concept d’autocuiseur a été imaginé par Denis Papin en 1679 qui n'est autre que...l’inventeur de la machine à vapeur ! J'ai bosser dans transport de produits radio actifs et je n'ai jamais vu ou entendu parler de cela!

a écrit : La cocotte-minute ne date pas d'hier : Le concept d’autocuiseur a été imaginé par Denis Papin en 1679 qui n'est autre que...l’inventeur de la machine à vapeur ! Il me semble que c'est plutôt James Watt pour la machine à vapeur ;)

a écrit : Je travaille dans l'industrie nucléaire depuis 2006 et je n'ai jamais entendu ou vu ça. Nous avons du materiels adaptés pour chaques types de materiaux à risque et l'emballage est je pense plus sofistiqué que la cocote du dimanche^^. Peu être à l'époque mais maintenant des récipients sur mesure utilisant le principe de fermeture d'une cocotte éxistes mais.en aucun cas les même que celles utilisée pour la cuisine. Afficher tout Ok mais pourquoi diable acheter 4000 autocuiseur pour des recherches ?

L'appel d'offre existe bel et bien www.klekoon.com/JOCE/joue-appel-offre-fourniture-4000-autocuiseurs-acier-inoxydable-fourniture-4000-autocuiseurs-3130039.htm

Il est bien légitime que de se demander pourquoi et dans quel but...

a écrit : Je travaille dans l'industrie nucléaire depuis 2006 et je n'ai jamais entendu ou vu ça. Nous avons du materiels adaptés pour chaques types de materiaux à risque et l'emballage est je pense plus sofistiqué que la cocote du dimanche^^. Peu être à l'époque mais maintenant des récipients sur mesure utilisant le principe de fermeture d'une cocotte éxistes mais.en aucun cas les même que celles utilisée pour la cuisine. Afficher tout C'est clair. Encore un faux scoop pour faire jaser...

Et une fois utiliser les cocottes tu les retrouves dans leboncoin :)

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Je travaille dans l'industrie nucléaire depuis 2006 et je n'ai jamais entendu ou vu ça. Nous avons du materiels adaptés pour chaques types de materiaux à risque et l'emballage est je pense plus sofistiqué que la cocote du dimanche^^. Peu être à l'époque mais maintenant des récipients sur mesure utilisant le principe de fermeture d'une cocotte éxistes mais.en aucun cas les même que celles utilisée pour la cuisine. Afficher tout La pratique est apparemment courante et l'affaire date d'août 2013. Cherchez "cocotte minute nucléaire" sur Google et vous verrez ce qui été dit au sujet des cocotte minutes

J'ai la réponse d'un de mes collègues expert.

Les cocottes minutes servent comme emballages intérieurs, et servent aussi pour les test de surpression.

Donc, la cocotte peut contenir la matière, mais lors d'un transport, ne sera jamais accessible car elle sera elle-même à l'intérieur d'un emballage agréé par les autorités compétentes.

J'espère que cela va en rassurer quelques uns.

En fait, dans l'appel d'offre il parle de matériaux sensibles mais il n'est jamais dit que c'était radioactifs. C'est peut être d'autres produits, qui doivent être confinés à cause de leur toxicité.

a écrit : Je travaille dans l'industrie nucléaire depuis 2006 et je n'ai jamais entendu ou vu ça. Nous avons du materiels adaptés pour chaques types de materiaux à risque et l'emballage est je pense plus sofistiqué que la cocote du dimanche^^. Peu être à l'époque mais maintenant des récipients sur mesure utilisant le principe de fermeture d'une cocotte éxistes mais.en aucun cas les même que celles utilisée pour la cuisine. Afficher tout Heureusement d'ailleurs ;)

En plus je ne vois pas une simple cocotte minute ( en acier ou inox) empêche la radioactivité.. A moins qu'elle ne soit en plomb, mais bon, en alimentaire....c risqué

a écrit : La cocotte-minute ne date pas d'hier : Le concept d’autocuiseur a été imaginé par Denis Papin en 1679 qui n'est autre que...l’inventeur de la machine à vapeur ! Je me trompe peut être mais il me semble que c'est James Watt qui a inventé la machine a vapeur

Pas de raison de s'inquiéter.
Tout d'abord, il faut bien voir que l'établissement qui fait l'appel d'offre est un centre de recherche nucléaire, et non pas une centrale quelconque. Les cocottes sont donc probablement utilisées pour faire du transport de matériaux faiblement radioactif en interne, de paillasse en paillasse par exemple.
Il n'est jamais précisé que ces cocottes servent à confiner des déchets nucléaires à haute activité ou je ne sait quoi , laissons les chercheurs du CEA faire leur travail.

a écrit : Je travaille dans l'industrie nucléaire depuis 2006 et je n'ai jamais entendu ou vu ça. Nous avons du materiels adaptés pour chaques types de materiaux à risque et l'emballage est je pense plus sofistiqué que la cocote du dimanche^^. Peu être à l'époque mais maintenant des récipients sur mesure utilisant le principe de fermeture d'une cocotte éxistes mais.en aucun cas les même que celles utilisée pour la cuisine. Afficher tout Avant a SCMB on avait un signalement qui nous disait si l'anecdote était fiable ou peu fiable
On savait comment prendre l'information
Si on devait ou non la prendre comme argent comptant

a écrit : Je travaille dans l'industrie nucléaire depuis 2006 et je n'ai jamais entendu ou vu ça. Nous avons du materiels adaptés pour chaques types de materiaux à risque et l'emballage est je pense plus sofistiqué que la cocote du dimanche^^. Peu être à l'époque mais maintenant des récipients sur mesure utilisant le principe de fermeture d'une cocotte éxistes mais.en aucun cas les même que celles utilisée pour la cuisine. Afficher tout Je savais que tu travaillais dans le nucléair, vu la tête de ton chat ;)

Posté le

android

(7)

Répondre

Donc c'est tres drôle, je suite travailleur du nucléaire et c'est du grand n'importe quoi. Ensuite l'offre est pour le CEA de Valduc qui utilise du plutonium dont les radiations sont arrêter pas une feuille de papier mais tres dangeureux pour les idots qui ont l'idée de l'avaler. Du tritium dont le rayonnement est arreté par le plastique. Ha oui, principal activité l'armement nucléaire.......

Posté le

android

(4)

Répondre

De toutes façons, dans des cocottes minutes, des barils, au fond de la mer ou dans des mines sous des m3 de béton... Le problème c'est qu'on ne sait pas rendre inerte ces déchets et que quel que soit le conditionnement on sait en revanche qu'il ne sera pas éternel. Ce sont donc d'énormes bombes à retardement pour les générations à venir qui sommeillent sous nos pieds. La vraie question du nucléaire est celle-là : "doit-on produire si on ne maitrise pas le processus de bout en bout" ?
Nos aînés ont répondu : "oui, car on saura maîtriser demain"... Mais demain tarde un peu à venir !