La championne du monde de ski qui était en fait un champion

Proposé par
le
dans

Erik Schinegger est devenu "championne" du monde de descente en ski alpin en 1966. A l'époque, Erik se prénommait Erika car il souffrait de pseudo-hermaphrodisme masculin, ses testicules s'étant développés dans son abdomen. Il découvrit qu'il était un homme un an plus tard lorsque le Comité international olympique organisa des tests en vue des Jeux Olympiques de Grenoble. Dès lors il subit plusieurs interventions, changea de nom, se maria et eut une petite fille.

C'est à une Française, Marielle Goitschel, que sera réattribué le titre de championne du monde 30 ans plus tard.


Commentaires préférés (3)

Une sacrée injustice pour un champion, car en fait il ne pouvait que participer dans l'épreuve féminine à cette époque la. C'est pas comme si il avait dissimulé quoi que ce soit (oui enfin... vous m'avez compris)

On ne peut blamer Erik qui à cette époque ne savait même pas lui même que c'était un homme ! Un tricheur ne sachant pas qu'il trichait finalement...

Dans le cadre du pseudo-hermaphrodisme masculin, l'individu possède un caryotype masculin (46, XY), des gonades masculines (testicules) mais des appareils génitaux externes plutôt féminins. Ce type de pathologie est souvent dû à un syndrome d'insensibilité aux androgènes. Contrairement à l'hermaphrodisme vrai, le sujet (ou son entourage) ne peut pas choisir son sexe puisque le sexe est déterminé génétiquement.


Tous les commentaires (61)

Une sacrée injustice pour un champion, car en fait il ne pouvait que participer dans l'épreuve féminine à cette époque la. C'est pas comme si il avait dissimulé quoi que ce soit (oui enfin... vous m'avez compris)

Il y a plusieurs cas d'hermaphrodisme dans le sport. En effet pour quelqu'un qui décide d'être femme, elle aura un développement de la musculature important et des attributs se rapprochant de ceux de l'homme. Même si ce sera une femme.
Il suffit de regarder le lancer de poids pour s'en rendre compte !

Posté le

android

(7)

Répondre

On ne peut blamer Erik qui à cette époque ne savait même pas lui même que c'était un homme ! Un tricheur ne sachant pas qu'il trichait finalement...

Dans le cadre du pseudo-hermaphrodisme masculin, l'individu possède un caryotype masculin (46, XY), des gonades masculines (testicules) mais des appareils génitaux externes plutôt féminins. Ce type de pathologie est souvent dû à un syndrome d'insensibilité aux androgènes. Contrairement à l'hermaphrodisme vrai, le sujet (ou son entourage) ne peut pas choisir son sexe puisque le sexe est déterminé génétiquement.

Mais si il n'étais que pseudo-hermaphrodite il n'avais donc pas d'ovaire donc pas de règle et si il avais des testicules il devais avoir de la barbe a moins d'être imberbe et il ne s'est jamais posé de question ?!

Posté le

android

(12)

Répondre

Il avait un copain à l'époque?
Je vois bien sa tête quand il voit à la télé que sa copine est un homme :p

Posté le

windowsphone

(6)

Répondre

Moralité : l'habit ne fait pas le moine

a écrit : Par ou faisait-il (elle) ses besoins? Perso moi je pisse pas par les testicule

Posté le

android

(57)

Répondre

a écrit : Il avait un copain à l'époque?
Je vois bien sa tête quand il voit à la télé que sa copine est un homme :p
Ille ^^ pensait être homosexuel puisqu'il expliquait être attiré par des hommes, à cette époque on ne le faisait pas trop savoir et il a gardé son secret jusqu'à cette découverte

Posté le

android

(3)

Répondre

Comme quoi ceux qui ont des coui...., n'en ont pas forcément et ceux qui en ont pas, en ont!

Ya eu des histoires comme ça où des athlètes qui concouraient dans des catégories féminines étaient en faite des hommes et avec donc un avantage sur les autres participants

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Une sacrée injustice pour un champion, car en fait il ne pouvait que participer dans l'épreuve féminine à cette époque la. C'est pas comme si il avait dissimulé quoi que ce soit (oui enfin... vous m'avez compris) Oui enfin la sécrétion d'hormone lui a sûrement grandement profité. Être un homme c'est pas seulement avoir des testicules!

a écrit : Moralité : l'habit ne fait pas le moine Dans ce cas justement si:
Quand il n avait pas de testicule (enfin tant qu il ne savait pas qu il en avait) il etait consideré comme une femme et une fois les baloches decouvertes -> hop bonjour monsieur, donc la pour le coup l habit fait bien le moine.

Posté le

android

(8)

Répondre

Le même phénomène aurait eu lieu 58 ans plus tard lors d'un Eurovision...

a écrit : Ille ^^ pensait être homosexuel puisqu'il expliquait être attiré par des hommes, à cette époque on ne le faisait pas trop savoir et il a gardé son secret jusqu'à cette découverte Je ne te comprends là :/
Il(le? oui j'aime bien ton mot ;) ) il ne savait pas que c'était un homme avant la découverte, il ne se pensait donc pas homosexuel, et pouvait donc avoir un copain, enfin, si j'ai bien compris

Posté le

windowsphone

(26)

Répondre

Les testicules qui ne descendent pas ne sont pas forcément lié a l'hermaphrodisme, on appelle ça "cryptorchidie" et c'est liée a un risque de cancer testiculaire accru. Ça ce soigne très simplement avec une petite chirurgie.
Pour l'hermaphrodisme, Beecham25 a très bien expliqué le principe.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Dans le cadre du pseudo-hermaphrodisme masculin, l'individu possède un caryotype masculin (46, XY), des gonades masculines (testicules) mais des appareils génitaux externes plutôt féminins. Ce type de pathologie est souvent dû à un syndrome d'insensibilité aux androgènes. Contrairement à l'hermaphrodisme vrai, le sujet (ou son entourage) ne peut pas choisir son sexe puisque le sexe est déterminé génétiquement. Afficher tout J'avais lu dans science et vie cette histoire (ca remonte à 2011 au moins), et il disait que cet(te?) Erik avait un triple chromosome.
Au lieu d'être XX ou XY il était XXY. C'est des cas très rare mais cela existe.

Posté le

android

(4)

Répondre