La championne du monde de ski qui était en fait un champion

Proposé par
le
dans

Erik Schinegger est devenu "championne" du monde de descente en ski alpin en 1966. A l'époque, Erik se prénommait Erika car il souffrait de pseudo-hermaphrodisme masculin, ses testicules s'étant développés dans son abdomen. Il découvrit qu'il était un homme un an plus tard lorsque le Comité international olympique organisa des tests en vue des Jeux Olympiques de Grenoble. Dès lors il subit plusieurs interventions, changea de nom, se maria et eut une petite fille.

C'est à une Française, Marielle Goitschel, que sera réattribué le titre de championne du monde 30 ans plus tard.


Tous les commentaires (61)

Il devait vraiment mourir quand il tombait au sol

Posté le

android

(0)

Répondre

Petite précision, si je me souvient bien il avait lui même rendu volontairement ces titres. Car il était officiellement une femme donc n'avait pas, a proprement parler, tricher pour obtenir ses titres. Il avait donc été suspendu des compétitions féminines mais conservé ses titres.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : A l'epoque il etait attiré par les femmes... comme beaucoup d'homme en fait.
Il pensait donc etre gay
En relisant, j'ai compris, en relisant^^
Moralité, je relirai la prochaine fois^^
Mais merci quand même^^

Posté le

windowsphone

(2)

Répondre

Qu'on ne pense pas une seule seconde être un homme parce qu'on a une vulve et pas un penis, c'est logique en soit.

Mais qui dit femme dit regles. Ca me paraît fou de ne pas se poser de questions en voyant qu'on en a jamais eu et donc de ne pas avoir fais d'analyse avant.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Merci pour ces explications, mais, d'après ce que j'ai compris, l'opération ne consistait qu'à déplacer les testicules à l'extérieur du corps. Donc, il y a un problème mécanique pour avoir un enfant. Quelqu'un peut-ille m'aider? Je ne sais pas précisément quelles opérations a subi Erik mais, pour faire simple, le plus souvent dans le cadre du pseudo-hermaphrodisme masculin, on réalise une métoïdioplastie (traitement hormonal par injection de testostérone qui conduit à la modification morphologique du clitoris en corps spongieux du pénis, tout deux ayant la même origine embryologique, la testostérone permet la différenciation masculine), une phalloplastie (reconstruction du corps caverneux du pénis à partir de peau de l'avant bras notamment et une prothèse éventuellement) et une reconstitution du scrotum, où logeront les testicules, à partir des grandes lèvres de la vulve. Le fait que les testicules d'Erik soient dans la cavité abdominale n'est pas lié à l'hermaphrodisme mais à une cryptorchidie (comme précisé dans les commentaires précédents). Une seule opération permet de les replacer dans le scrotum.
Au final, si tout s'est bien passé, les gonades produisent les gamètes masculins (spermatozoïdes) qui passent dans les différents canaux (je t'en exempt) puis dans l'urètre qui débouche au niveau du méat urinaire du gland (corps spongieux) issu... du clitoris.
Pour faire simple...

Et il y a eu aussi la rumeur comme quoi Marielle Goitschel était en fait un homme.

Mais comment il s'en est pas rendu compte? Je veux dire, il s'est pas posé de questions quant à l'absence de règles ou de vagin, de seins..? Certes, le sport y fait mais bon quand même

a écrit : Je ne sais pas précisément quelles opérations a subi Erik mais, pour faire simple, le plus souvent dans le cadre du pseudo-hermaphrodisme masculin, on réalise une métoïdioplastie (traitement hormonal par injection de testostérone qui conduit à la modification morphologique du clitoris en corps spongieux du pénis, tout deux ayant la même origine embryologique, la testostérone permet la différenciation masculine), une phalloplastie (reconstruction du corps caverneux du pénis à partir de peau de l'avant bras notamment et une prothèse éventuellement) et une reconstitution du scrotum, où logeront les testicules, à partir des grandes lèvres de la vulve. Le fait que les testicules d'Erik soient dans la cavité abdominale n'est pas lié à l'hermaphrodisme mais à une cryptorchidie (comme précisé dans les commentaires précédents). Une seule opération permet de les replacer dans le scrotum.
Au final, si tout s'est bien passé, les gonades produisent les gamètes masculins (spermatozoïdes) qui passent dans les différents canaux (je t'en exempt) puis dans l'urètre qui débouche au niveau du méat urinaire du gland (corps spongieux) issu... du clitoris.
Pour faire simple...
Afficher tout
Oui mais non.
Ce sur disent les sources, c'est que son sexe s'était développé a l'intérieur.
Pas de clitoris a priori, juste un service 3 pièces resté à l'intérieur.

a écrit : Ben voyons ! "Mais non monsieur, je ne me suis jamais rendu compte de rien ni mes entraîneurs car si je l'avais su j'aurais tout arrêté et évité de gagner des titres et de me faire plein de fric juste pour un chromosome différent"
Il y a peut-être un moment où il va falloir arrêter de nous prendre pour des cons, non ?
Houla !
On voit bien que tu n'as pas moindre idée de ce que représentent les souffrances d'être né avec le "mauvais sexe" toi.
Sinon, dis moi, ton pseudo ...
Il vient d'une masculinisation aussi ?

Et la poitrine? Et les poils? Je sais pas mais même si dans le sport les femmes ont majoritairement des poitrines assez plates, il se serait quand même posé la question... Je ne sais pas si c'est provoqué par les testicules d'avoir des poils mais un torse poilu pour une "soi-disant" femme est un petit chouia choquant non... J'aimerais bien avoir une réponse s'il vous plaît !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Oui mais non.
Ce sur disent les sources, c'est que son sexe s'était développé a l'intérieur.
Pas de clitoris a priori, juste un service 3 pièces resté à l'intérieur.
Attention, seules les gonades (testicules) se trouvaient dans sa cavité abdominale. Le pénis ne se trouvait pas dans sa cavité abdominale ! Comme expliqué dans un commentaire précédent, dans le cadre du pseudo-hermaphrodisme, l'insensibilité aux androgènes (notamment la testostérone) sécrétées par les testicules entraine la non différenciation sexuelle des organes génitaux externes uniquement et donc le développement d'une vulve à la place d'un pénis.
Si le pénis se trouvait inclus dans la cavité abdominale (c'est la cas pour certains prématurés chez qui l'opération est presque immédiate après la naissance), l'urètre déverserait l'urine dans la cavité abdominale, ce qui poserait quelques problèmes logistiques.

Excusez moi, mais un hermaphrodite a les deux sexes non ? Donc on differenci un homme d'une femme par la presence de testicules pour les hermaphrodites ? Si quelqu'un peut m"expliquer
Merci

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Excusez moi, mais un hermaphrodite a les deux sexes non ? Donc on differenci un homme d'une femme par la presence de testicules pour les hermaphrodites ? Si quelqu'un peut m"expliquer
Merci
Oui, mais là, il était "pseudo hermaphrodite", ses testicules s'étant développés dans son abdomen.

Posté le

android

(0)

Répondre

parmi les malformations génital l'absence de vagin existe
né en 48 sans aucun doute la sage femme qui l'a mis au monde a constaté que ses organes étaient ceux d'une fille
dans ses années la on parlait pas de sexe autant que aujourd'hui ,en 66 ericka avait 18 ans , c’était une ado , qui se posait pas de question puisque tout était normal pour elle et son entourage
quand a la pilosité , il y a des hommes imberbe et pas de seins , il y a des femmes plates comme des limandes

Mais si son sexe avait l'apparence d'une vulve, avait il aussi un pénis caché ? Sinon comment aurait il pût avoir un enfant ? Et au niveau des hormones, il avait des règles et une barbe ?

a écrit : Mais si son sexe avait l'apparence d'une vulve, avait il aussi un pénis caché ? Sinon comment aurait il pût avoir un enfant ? Et au niveau des hormones, il avait des règles et une barbe ? Ça s'appelle un clitoris ... Lors de la différenciation sexuelle entre la 4ème et la 8ème semaine de gestation, si je ne me trompe pas, le clitoris s'allonge pour devenir un pénis et les ovaires se transforment en testicules. Les petites lèvres se referment pour devenir le sac scrotal qui accueillera les testicules. Dans le cas d'un fœtus avec des chromosomes xy bien sûr. Si les chromosomes sont xx, le fœtus restera une fille et en développera les caractéristiques.

a écrit : Ça s'appelle un clitoris ... Lors de la différenciation sexuelle entre la 4ème et la 8ème semaine de gestation, si je ne me trompe pas, le clitoris s'allonge pour devenir un pénis et les ovaires se transforment en testicules. Les petites lèvres se referment pour devenir le sac scrotal qui accueillera les testicules. Dans le cas d'un fœtus avec des chromosomes xy bien sûr. Si les chromosomes sont xx, le fœtus restera une fille et en développera les caractéristiques. Afficher tout L'embryon n'est pas différencié avant la différenciation ... dire :
Le clitoris devient pénis, c'est totalement faux!!
Une structure commune "tubercule génital" ce différencie soit en clitoris, soit en pénis.

Pareil pour les "ovaires qui ce différencie en testicule"! On a une structure indifférencié qui va soit devenir testicule soit ovaire!
Le foetus n'a pas de sex prédéterminé ... et il acquiert les caractères féminin par absence du gêne SRY du chromosome Y et non par présence des 2 chromosomes X.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tu te le regarde souvent? Attention la vulve n'est pas le vagin... Je n'en ai pas, mais je suppose qu'un miroir et quelques essais anatomiques sur son corps devraient faire l'affaire, je me trompe sûrement.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Excusez moi, mais un hermaphrodite a les deux sexes non ? Donc on differenci un homme d'une femme par la presence de testicules pour les hermaphrodites ? Si quelqu'un peut m"expliquer
Merci
Les cas de vrais hermaphrodites, c'est à dire qui possèdent les 2 gonades (ovaires et testicules) fonctionnelles, sont extrèmement rare. La plupart du temps quand on parle d'hermaphrodisme il s'agit en réalité de pseudo hermaphrodisme (1 seul type de gonades fonctionnelles). Concernant le pseudo hermaphrodisme féminin, ce sont génétiquement des femmes (XX) mais qui ont des caractères sexuels secondaires masculins (pilosité, pénis (ou plutot clitoris surdimensionné) etc...) dû généralement à une hyperplasie de la cortico surrénale (liée aux androgénes). Enfin concernant le pseudo hermaphrodisme masculin, ce sont génétiquement des hommes (XY) mais avec des caractères sexuels secondaires féminins (poitrine, clitoris (ou plutot micro pénis) etc...) dû généralement à un problème dans la cascade de la testostérone avec l'aromatase.
Après il y a des cas un peu particuliers génétiques (dont j'ai vu quelques commentaires plus haut avec les XXY etc..) ou encore hormonaux avec le free-martins (quand des faux jumeaux de sexes différents partagent un même placenta et où les échanges de sang et donc d'hormones masculinisent la fille et féminise le garçon).

a écrit : Par ou faisait-il (elle) ses besoins? Il pleurait de l'urine. 'Je vais aux toilettes j'ai les larmes aux yeux '