Chérie j'ai rétréci les gosses : un titre déconseillé au Québec

Proposé par
le
dans

Honey, I Shrunk the Kids est un film américain très connu sorti en 1990 en France sous le titre "Chérie, j'ai rétréci les gosses". Au Québec, il a un nom différent, "Chérie, j'ai réduit les enfants", car les gosses désignent là-bas les testicules, et le titre français aurait alors eu un tout autre sens !


Commentaires préférés (3)

Au Québec ça aurait pu être le titre d' un film porno !! Mdr

Posté le

unknown

(293)

Répondre

je confirme pour avoir vécu quelques
années au Québec. Rien à voir mais je vous mets un petit texte que j'avais adoré mettant en scène des differences d'expressions Québécoise :
- “Qu’est-ce que ça veut dire guidoune ?
- Euf… c’est genre une fille mal vue, facile…
- Ben, c’est quoi la différence avec pitoune ?
- Euf… pitoune c’est plus comme une belle fille qui s’habille trop sexy…
- C’est pas une poupoune ca?
- Ouin… une poupoune, c’est moins méchant que pitoune… quoique ça dépend…
- Alors je peux dire “poupoune” à ma blonde ?
- Si cela constitue une taquinerie ou une farce… oui.
- Ah… Nounoune, c’est quoi ?
- Une niaiseuse, pas vite vite… une coucoune quoi!
- Une coucoune ?
- Ben oui, c’est la même chose.
- Une guidoune est-elle automatiquement nounoune?
- Non.
- Et pour toutoune ?
- Ca, c’est une fille plutôt dodue… comme dans “grosse toutoune”.
- Y a des synonymes ?
- Oui, doudoune, mais c’est plus gentil dire ça que toutoune.
- Je peux dire doudoune à ma blonde ?
- Non, sauf si tu veux qu’elle te fasse la baboune… t’es mieux de lui dire chouchoune…
- Chouchoune ?
- Ma chouchoune d’amour.
- Ok. Est-ce qu’une guidoune peut être une poupoune en même temps?
- Non. Mais que tu sois une guidoune, une pitoune, une poupoune, une doudoune, une toutoune, une coucoune ou une nounoune: c’est jamais vraiment positif! À cela tu ajoutes aussi minoune et moumoune…
- Ca devient compliqué…
- Une minoune, c’est une guidoune au chômage, un vieux char ou un chat.
- Une moumoune, c’est quelqu’un de peureux ou un homme avec des manières efféminées.
- Donc, si je comprends bien, une guidoune, finalement, c’est une ancienne pitoune devenue toutoune qui fait la baboune parce qu’elle se trouve nounoune d’avoir été moumoune ?
- Vitement de même, on peut dire ça, oui
- Merci chouchoune…
- Ya pas de quoi mon ti-coune !
- Ti-coune ?????”

Posté le

unknown

(496)

Répondre

Ce que je préfère sur cette appli à la finale, c'est les comms à Touko!!!

Posté le

unknown

(208)

Répondre


Tous les commentaires (38)

Au Québec ça aurait pu être le titre d' un film porno !! Mdr

Posté le

unknown

(293)

Répondre

je confirme pour avoir vécu quelques
années au Québec. Rien à voir mais je vous mets un petit texte que j'avais adoré mettant en scène des differences d'expressions Québécoise :
- “Qu’est-ce que ça veut dire guidoune ?
- Euf… c’est genre une fille mal vue, facile…
- Ben, c’est quoi la différence avec pitoune ?
- Euf… pitoune c’est plus comme une belle fille qui s’habille trop sexy…
- C’est pas une poupoune ca?
- Ouin… une poupoune, c’est moins méchant que pitoune… quoique ça dépend…
- Alors je peux dire “poupoune” à ma blonde ?
- Si cela constitue une taquinerie ou une farce… oui.
- Ah… Nounoune, c’est quoi ?
- Une niaiseuse, pas vite vite… une coucoune quoi!
- Une coucoune ?
- Ben oui, c’est la même chose.
- Une guidoune est-elle automatiquement nounoune?
- Non.
- Et pour toutoune ?
- Ca, c’est une fille plutôt dodue… comme dans “grosse toutoune”.
- Y a des synonymes ?
- Oui, doudoune, mais c’est plus gentil dire ça que toutoune.
- Je peux dire doudoune à ma blonde ?
- Non, sauf si tu veux qu’elle te fasse la baboune… t’es mieux de lui dire chouchoune…
- Chouchoune ?
- Ma chouchoune d’amour.
- Ok. Est-ce qu’une guidoune peut être une poupoune en même temps?
- Non. Mais que tu sois une guidoune, une pitoune, une poupoune, une doudoune, une toutoune, une coucoune ou une nounoune: c’est jamais vraiment positif! À cela tu ajoutes aussi minoune et moumoune…
- Ca devient compliqué…
- Une minoune, c’est une guidoune au chômage, un vieux char ou un chat.
- Une moumoune, c’est quelqu’un de peureux ou un homme avec des manières efféminées.
- Donc, si je comprends bien, une guidoune, finalement, c’est une ancienne pitoune devenue toutoune qui fait la baboune parce qu’elle se trouve nounoune d’avoir été moumoune ?
- Vitement de même, on peut dire ça, oui
- Merci chouchoune…
- Ya pas de quoi mon ti-coune !
- Ti-coune ?????”

Posté le

unknown

(496)

Répondre

Ce que je préfère sur cette appli à la finale, c'est les comms à Touko!!!

Posté le

unknown

(208)

Répondre

Ca l'aurait pas fait en effet le titre de film ^^

Et excellent le petit texte Touko !

Posté le

unknown

(11)

Répondre

XD merci pour l'anecdote très drôle :)

Posté le

unknown

(2)

Répondre

Ouai excellent, elle ma bien fait marrer en amphi cet aprem :)

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Chérie, j'ai rétrécis les couilles! Un film a voir en famille.

Posté le

unknown

(29)

Répondre

OMG excellente cette anecdote ! :)

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Perso pour le commentaire de Touko, j'ai décroché à "xpressions Québécoise" ^^
Sinon, si vous connaissez une femme qui rétrécit les gosses (que ce soit le sens français ou québécois), un conseil, COUREZ !

Posté le

unknown

(10)

Répondre

Tu as sûrement raison, mais quand on regarde bien les films qui sortent au Québec change presque tous de nom.. Par exemple "saw" s'appelle décadence là bas

Posté le

unknown

(9)

Répondre

a écrit : Au Québec ça aurait pu être le titre d' un film porno !! Mdr mdr

Posté le

unknown

(0)

Répondre

L'anecdote est vraie, seulement, ayant aussi vécu un peu au Québec (à montréal), les québecois auraient aussi compris le sens de gamins si le titre était resté le même, sauf que le nom du film aurait quand même porté à sourire sous sa forme "française"

Posté le

unknown

(7)

Répondre

je suis québécoise et je confirme que le titre francais aurait été compris par tout le monde mais aurait ete sujet de moqueries a coup sur et pour longtemps! :D en passant j'ai adoré le texte de touko.. bonne nuit les cousins

Posté le

unknown

(28)

Répondre

Y'a une interview de jean Reno au Québec avec le même quiproquo. Le journaliste lui demande ce qu'il va faire maintenant qu'il a fini de tourner et il répond "je vais m'occuper de mes gosses". Le journaliste a pas pu s'empêcher de rigoler

Posté le

iphone

(27)

Répondre